« Construire une école, c’est fermer une prison » …c’est plutôt mal barré !

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. thierryb dit :

    « « L’inspection nous a dit de ne pas nous occuper des élèves vraiment en difficulté, confie un enseignant. « 
    Etrange assertion, tout de même assez peu crédible.
    Je doute qu’un inspecteur, alors qu’ils passent leur temps à dire et à faire dire qu’il faut absolument s’occuper des élèves en difficulté, conseille de les abandonner à leurs lacunes– ou alors il ne faut plus s’étonner des catastrophes qui se propagent au collège si l’élémentaire laisse tomber!
    « De toute façon, nous ne sommes pas formés pour ça. »: ah, ça, c’est récent: il n’y a plus de formation des maîtres digne de ce nom, puisque M. Darcos, d’un trait de plume, pour plaire à son patron qui déteste le milieu scolaire et ses valeurs, a détruit des décennies de transmission de pratiques pédagogiques.
    Mais enfin, dans la bouche d’un enseignant, ce « de toute façon.. » sonne comme un aveu d’impuissance un peu…inquiétant.

    Tout le monde s’en f…, les pauvres n’étant plus la priorité, puisque venus d’ailleurs. Désormais, la notion même d’égalité républicaine- véritable mythe mais qui avait le mérite de souder la collectivité autour d’un but- n’est plus qu’une chimère pour beaucoup.
    Les parents qui le veulent évitent sciemment le contact de leurs enfants avec ceux des familles trop destructurées (il y a un mouvement important vers le privé) et les enseignants des écoles, collèges et lycées font face, en essayant d’innover, de faire des projets, de remotiver et tout simplement en faisant cours, à une ghettoïsation de leurs classes, où les élèves font preuve d’un absentéisme délirant sans que leurs parents réagissent.
    En effet, à quoi bon essayer d’apprendre quand on ne se voit plus du tout d’avenir, que dehors c’est déjà la jungle (c’est LÀ qu’il faut exister, y compris par le vol, la violence, pour le groupe auquel on appartient) et qu’on croit déjà tout savoir au gré des sites visités sur internet : « M’sieur, Obama c’est un imposteur, il est noir et il est élu, c’est impossible, donc c’est un complot franc-maçon au service d’Israël », « Mais si M’sieur, vous dites n’importe quoi, vous savez rien, nous on sait, votre science elle est fausse, nous on a la vraie science! », petit échantillon de choses entendues cette semaine en travaillant sur les pays émergents…
    Eh bien, M’sieurs dames, je vous le dis moi, faut y croire (à ce métier) !
    PS: je viens de participer à « Mosaïques de talents » et voyant les beaux projets portés par les élèves des lycées professionnels du territoire de Plaine Commune, j’y ai cru, cet après-midi – comme d’ hab…Idéaliste, va!

    0

    0
  2. BB dit :

    «  »« L’inspection nous a dit de ne pas nous occuper des élèves vraiment en difficulté, confie un enseignant. « 
    Etrange assertion, tout de même assez peu crédible. »

    C’est pourtant la vérité…

    0

    0
  3. habitant dit :

    Thierryb a dit:
    « il n’y a plus de formation des maîtres digne de ce nom, puisque M. Darcos, d’un trait de plume, pour plaire à son patron qui déteste le milieu scolaire et ses valeurs, a détruit des décennies de transmission de pratiques pédagogiques. »

    Oui, c’est à n’y rien comprendre! La nouvelle « formation » discount est malheureusement trop courte pour que les jeunes enseignants pratiquent le métier convenablement.
    Aussi le ministère a proposé l’apprentissage des langues étrangères dès l’âge de 3 ans. Avec quel prof , quels moyens si on supprime des postes et qu’on on les forme à l’arrache? Il semblerait que des organismes privés émergent pour les former et les « coacher » en faisant payer cash.
    Sans compter l’arrivage massif de profs vacataires à la rentrée à prix pas cher, saupoudrés par ci-par là. Jusqu’à où ça va continuer?
    Pour les propos de l’inspecteur ou prof ou autres de ce style du « on peut pas sauver tout le monde, alors laisse en les choses en plan » est-ce si nouveau que ça?

    0

    0
  4. BB dit :

    Petit à petit, on prépare la privatisation de l’école. D’abord en supprimant la carte scolaire, ensuite en mettant les collèges et lycées en « concurrence ».

    Saviez-vous qu’avec la nouvelle réforme, les directeurs d’établissement ont tout pouvoir pour noter et recruter* les enseignants, et qu’ils ont des primes (eux, pas l’établissement) s’ils respectent un certain nombre de statistiques, ie : nombres d’élèves redoublant, pourcentage de réussite au brevet/bac. L’action courante pour améliorer une moyenne etant de se débrouiller pour renvoyer les élèves faisant baisser les stats.

    ‘Fin bref, la droite est au pouvoir, vous ne saviez pas ?

    ‘*Bientôt les profs seront recrutés non plus sur concours mais sur entretien d’embauche via des petites annonces sur keljob.com (c’est déjà le cas pour les remplaçants).

    0

    0
  5. thierryb dit :

    @habitant
    « est-ce si nouveau que ça? »: je ne sais pas. Depuis 25 ans que je participe à la formation au contact direct des inspections, je n’ai jamais entendu cela, jamais. Mais je travaille surtout dans le milieu des lycées professionnels, là où de toute façon il est déjà un peu tard : le but est donc de « faire avec » en inventant.

    Il y a tout de même des chiffres encourageants, rassurants, sur le travail de l’école au contact des élèves en difficulté. D’une part plusieurs établissements de Saint-Denis ont des résultats supérieurs aux examens et en poursuite d’études à ceux attendus par le ministère, d’autre part, au niveau national, le discours sans fondement qui consiste à associer immigration et échec scolaire , fondé sur les seules apparences et l’effet ghetto, est contesté par les chiffres du HCI. Voir Le Monde, hier : « Des études sur les enfants d’immigrés contredisent M. Guéant| 26.05.11 | 14h37
    Donc, ni angélisme ni préjugé : il faut à nouveau exigence, formation, partage des expériences réussies, au lieu de haine de soi et acceptation des discours de mépris.

    0

    0
  6. habitant dit :

    D’une, je m’excuse pour les fautes d’orthographe écrites rapidement car le sujet est passionnant (« jusqu’où » et  » on laisse les choses en plan »).
    BB a dit: « L’action courante pour améliorer une moyenne étant de se débrouiller pour renvoyer
    les élèves faisant baisser les stats. « 
    Renvoyer, je ne savais pas mais réguler le flux d’élèves, orienter sec pour ne « pas se tirer une balle dans le pied » comme peut le dire un chef d’établissement (autrement dit redoubler en langage politiquement correct) ça existe.
    @ Thierryb merci de ta réponse concernant l’inspection et d’avoir évoqué sur l’incohérence des propos associant échec scolaire et immigration de Guéant. Ils ont été effectivement démontés. C’est plus qu’inquiétant de la part du plus haut sommet de l’Etat, surtout qu’il n’a pas été beaucoup contredit illico par des membres du gouvernement , parlementaires toutes sensibilités et je pense à la gauche, ce qui est doublement inquiétant.
    Tout à fait d’accord avec ta conclusion.

    0

    0

Répondre à habitant Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *