3 décembre 2015 : Conférence débat « Pas de progrès social sans laïcité », Hôtel de Ville de St Denis

Vous aimerez aussi...

28 réponses

  1. bill dit :

    Suite au scandale de l’annulation de la conférence par des nervis d’extrême gauche, l’Observatoire de la Laïcité de St Denis a reprogrammé la conférence-débat avec le même intervenant. Allons-y nombreux pour montrer que la laïcité est importante pour notre société et pilier de notre devise « liberté, égalité, fraternité ». 

    0

    0
  2. suger dit :

    Le choix de la démocratie, du droit à la liberté d’expression et des principes républicains est le seul choix qui doit guider une municipalité à Saint-Denis. C’est donc une très bonne nouvelle de voir que l’OLSD a pu reprogrammer cette conférence qui, vu la qualité des intervenants, sera certainement très intéressante. Mais c’est aussi le moyen d’affirmer clairement que Saint-Denis n’est pas une ville de non-droits, un lieu hors de la République et que la liberté d’expression et le débat démocratique y sont possibles.

    0

    0
  3. Lazare dit :

    Je ne vois pas pourquoi on serait quasiment obligé de s’excuser  » nous ne sommes ni des racistes, ni des suppôts de l’extrême-droite…… »

    0

    0
  4. lucas dit :

    Pour une fois la marie à l’air de prendre ses responsabilités. Tant mieux !

    0

    0
  5. Claudine Saur dit :

    @ Lazare ,
    Les attaques venant de parts qu’on ne s’attendait pas à y trouver ont été si rudes . . . Ma colère du môment qui a duré ne s’éteint ( enfin presque )quà cette annonce .
    Tant mieux que cette Conférence  » PAS DE PROGRES SOCIAL SANS LAÏCITE « ,soit reprogrammée , pour eux, pour nous TOUS !

    Claudine SAUR-POSPIECH .

    0

    0
  6. Gabriella dit :

    Je pense qu’il faut rester sur ses gardes et surtout faire le maximum pour venir nombreux. Je me rappelle que lors de la conférence du 27 Mai avant que Guylain Chevrier n’ait pris la parole, une représentante de la mairie dont je n’est pas retenu le nom a expliqué dans son discours que » ce sont les inégalités sociales qui créent le communautarisme » cette posture victimaire est souvent avancée et ces élus répondent d’une façon démagogique aux problèmes sans chercher des solutions et des réponses adaptées.
    J’ai une autre inquiétude (mais peut-être suis-je complétement parano) cette
    réunion se passe avant les régionales et j’ai peur qu’il y ait encore « des dérives »

    0

    0
  7. Bel-Air dit :

    Belle initiative qui rétablit ce sujet à sa juste place.

    0

    0
  8. suger dit :

    @Lazare : je ne crois pas du tout qu’il s’agisse de s’excuser de la part des rédacteurs de ce texte. Mais, au point où en est le débat public et face aux attaques délirantes des anti-laïques, il faut dire clairement les choses et annoncer sa position. La laïcité fait partie de l’héritage de la gauche, héritage qu’elle partage d’ailleurs avec tous les républicains. L’oublier comme le font certains, c’est laisser le champ libre à l’extrême-droite qui tente d’annexer cette valeur fondamentale de la République. Mais certains voudraient aussi oublier le principe d’Egalité et de Liberté des êtres humains pour le remplacer par des références et un enfermement communautaires.
    Le dernier exemple du délire des « communautaristes » et des anti-laïques est la manifestation encadrée par le P.I.R. samedi dernier. On a pu y voir par exemple un porteur d’une pancarte « All lives matter » (Toutes les vies se valent) se faire expulser du cortège, sa pancarte n’étant pas jugée assez « racialiste » !… La naïveté de ce manifestant qui croyait sans doute venir à une manifestation anti-raciste a dû en prendre un coup.
    Plus grave était la présence de partis d’extrême-gauche, d’EELV et d’élus dits « de gauche » (dont au moins un conseiller municipal de Saint-Denis) à cette manifestation antirépublicaine. Oui, voila où en est le débat public et voila pourquoi les choses doivent être dites clairement !.

    0

    0
  9. Mourad dit :

    Le fait que la Mairie reprogramme la conférence et certaines prises de positions très claires à l’époque (je pense surtout à l’édito de D. Sanchez sur JSD) constituent une claque pour Jeannot Brafman et ses acolytes.

    0

    0
  10. Lazare dit :

    @Suger. Effectivement, j’ai employé le mot excuser parce que sur le moment je n’arrivais pas à trouver le mot juste pour traduire ma pensée mais enfin, je n’ai rien, et certainement d’autres que moi sont dans le même état d’esprit, à prouver aux anti-laïcs, communautaristes et autres tristes sires, mais bon, c’est ainsi que je le ressens.

    0

    0
  11. suger dit :

    @Lazare : Je suis d’accord, mais ce ne sont pas les « anti-laïcs, communautaristes et autres tristes sires »…qui doivent être convaincus, mais tous ceux qui, par naïveté ou ignorance, peuvent se laisser tromper.
    Je pense par exemple aux lecteurs du journal « Le Monde » qui pourraient encore se laisser influencer par les pages « Société » de ce journal, et notamment les articles de Sylvia Zappi, très présente sur Saint-Denis, même si ses excès propagandistes ont fini par la déconsidérer auprès de nombreux lecteurs.
    Mais il y a aussi d’autres journalistes ou organes de presse qui font tout pour déconsidérer les laïques (je pense notamment à Edwy Plenel, le directeur du site « médiapart »). D’où la nécessité de toujours revenir aux fondamentaux de la laïcité.

    0

    0
  12. Gabriella dit :

    Je suis d’accord avec Suger,ce qui est inquiétant c’est cette vision binaire : Exemple : si vous êtes laïc vous êtes soupçonné d’être anti-religieux, alors que la loi de 1905 garantit la liberté de conscience et le libre exercice des cultes, ainsi que la non-discrimination et l’égalité des citoyens devant la loi quelle que soit leur religion. La loi énonce que la religion n’est pas affaire d’Etat – la séparation des différentes Eglises et de l’Etat. Cela ne veut pas dire qu’elle soit reléguée à la sphère privée; dans la loi de 1905, l’obligation de neutralité est faite à l’Etat et à ses représentants, pas aux citoyens.

    0

    0
  13. Lazare dit :

    Pour ce qui est d’E Plenel, ( rattrapé maintenant par le fisc ), je doute fort que cela lui permette de changer ses opinions.. Pour ce qui est de la religion, c’est tous les jours que l’on voit qu’elle s’immisce dans les affaires de l’Etat et par la même dans les affaires des citoyens. La loi est détournée en permanence et avec souvent la complicité de l’Etat.

    0

    0
  14. 1-2-3 la République dit :

    En voilà une bonne nouvelle! Nous serons là. Vive la République, vive la laïcité!

    0

    0
  15. Claudine Saur dit :

    HEUREUSE que la loi de 1905 garantisse la liberté des cultes , ATHEE et LAÏQUE , j’ai tout pour
    « plaire  » . . . enfin, vite dit ! . . .

    0

    0
  16. Habitant dit :

    Vive la laïcité, à mort les extrémistes…Il faut empêcher Brafman et Co. de ridiculiser une fois de plus la ville de St-Denis et de stigmatiser encore un peu plus les musulmans de Saint-Denis, leur méthodes fascistes ne sont pas les méthodes des musulmans Dyonisiens, leur action ne représente que cette municipalité et non les musulmans, nous leur demandons d’arrêter de se servir de notre religion pour leur propre intérêt tel des dictateurs extrémistes du 1/3 monde.

    0

    0
  17. salomon dit :

    Je ne pense pas que tous les acteurs de cette polémique se rendent compte à quel point c’est vraiment un débat très franco-français cette histoire de laïcité et de progrès social. Notre laïcité est unique en Europe comme le lien avec progrès social.

    0

    0
  18. Lazare dit :

    Et alors ? A croire que les débats américano-américain, germano-allemand, hispano-espagnol etc…n’existent pas. Et en quoi cela serait une tare ? Cela ne démontre pas grand chose que de dire en permanence que telle ou telle chose qui se passe en France est unique en Europe ! La France est en Europe le pays où l’on consomme le plus de tranquillisants, où l’on consomme le plus de vin, le plus de fromage, où l’on prend la plus de vacances, ( ce qui est d’ailleurs faux ) etc.. maintenant on vient nous dire que la France est le pays d’Europe où l’on parle le plus de laïcité ! Et bien, si c’est le cas, tant mieux. Vive la laïcité et ce n’est pas une polémique

    0

    0
  19. bill dit :

    En cette période difficile, il est important de venir montrer à cette conférence notre soutien à la laïcité dans notre ville.

    La réunion commence à 18H30 précise, vu les mesures de sécurité mises en place, arrivez en avance !

    0

    0
  20. Gabriella dit :

    Il faut venir nombreux!!!! et soutenir Fewzi Benhabib, ses détracteurs se préparent mais nous aussi.

    0

    0
  21. suger dit :

    Une occasion de montrer son attachement aux valeurs de la République et à la démocratie, qui même à Saint-Denis…, doivent être respectées !

    0

    0
  22. bill dit :

    Les activistes extrême gauche sont frustrés de castagne avec l’interdiction de manifester, espérons qu’ils se montreront plus dignes cette fois-ci et qu’ils autoriseront le débat. Dans le cas contraire, j’espère que la municipalité est prête à assumer le débat et de fâcher une partie de ses soutiens en les mettant à la porte.

    0

    0
  23. 1-2-3 la République dit :

    Pression du groupuscule Ensemble! sur la municipalité de Saint-Denis pour empêcher la tenue à la Mairie de Saint-Denis de la conférence organisée par l’Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis.

    0

    0
  24. goldo dit :

    désolée mais je ne pourrai pas être présente.goldo

    0

    0
  25. Dans le Parisien dit :

    Saint-Denis : débats sur la laïcité et l’après-attentats

    L’observatoire de la laïcité de Saint-Denis organise un débat sur cette question ce jeudi à 18 h 30, à l’hôtel de ville de Saint-Denis. Un premier débat avait été programmé le 27 mai dernier. Il avait dû être annulé pour risque de trouble à l’ordre public. Malgré des protestations émanant du groupe Ensemble-Front de gauche, qui demande « que le débat ne puisse pas se tenir en mairie », la ville a décidé de l’autoriser.

    « Il est important que chacun puisse s’exprimer sur la laïcité en particulier en ce moment », précise-t-elle. Elle indique aussi que le 11 décembre l’islamoloque Tariq Ramadan sera l’invité des Indigènes de la République, toujours à Saint-Denis.

    0

    0
  26. Olympe dit :

    C’est hallucinant ! La municipalité, dans ses déclarations au « Parisien », met sur le même plan une conférence sur la laïcité, une valeur fondamentale de la République, et une intervention de Tariq Ramadan, un prêcheur de l’organisation intégriste des Frères Musulmans à l’invitation d’un groupuscule « racialiste » et communautariste ! Mais qui sont ces élus pour faire preuve de tant de lâcheté ? Qu’est-ce que cette municipalité qui s’excuse presque de permettre la défense des valeurs républicaines et se vante de la présence d’un islamiste radical à Saint-Denis ?
    Qui ne se rappelle pas le refus de Tarik Ramadan de condamner publiquement la lapidation des femmes adultères lors d’un débat sur une chaîne de télévision française ? Que va-t-il prêcher cette fois-ci ? Qu’il faut tuer les musulmans qui abandonnent leur religion (les apostats) ? assassiner les athées ? pendre les homosexuels ? fouetter à mort les blasphémateurs ?
    Non, il ne le dira pas ouvertement ! Il va , comme à son habitude, mentir et dissimuler son véritable objectif : l’application de la charia partout. Il s’en prendra à la laïcité et à la République qui garantissent la liberté de pensée et d’expression et ne condamnent pas le blasphème.
    Raison de plus pour venir à la conférence sur la laïcité du jeudi 3 décembre pour s’opposer à ces prêches de haine des valeurs républicaines. Malgré une municipalité devenue folle, Saint-Denis ne peut pas être un territoire perdu pour la République !

    0

    0
  27. Pierrot dit :

    Et qui trouve-t-on dans les signataires de l’appel à ce meeting du PIR dont Tariq Ramadan est la vedette ? « Madjid Messaoudene, Elu à Saint-Denis » ! Elu par qui ? Choisi par qui et pour quoi faire ? Comment le maire peut-il maintenir sa délégation à un élu qui soutient l’intégrisme ?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *