64 % des habitants satisfaits de vivre à Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. GOLDO dit :

    Je pense qu’il vaut mieux être sourd que d’entendre cela et je me demande qui ils ont interrogé car a moi on ne m’a rien demandé. Sur mon palier et dans mon escalier quand j’interroge les locataires, tous me disent que s’ils pouvaient quitter cette ville ils le feraient. Je pense qu’ils ont pris un échantillon de personnes qui correspondaient a leurs critères de choix. Quand a moi je ne supporte pas de vivre dans cette ville et j’en arrive a la fuir.

    1

    0
  2. Lecteur du Parisien dit :

    Grâce au Parisien, on en sait un peu plus que par le JSD :
    “c’est sur les engagements de campagne du maire PC Didier Paillard et la démocratie locale que les habitants sont plus sévères : seuls 45 % pensent que la mairie tiendra ses engagements (un taux qui atteint 70 % chez les électeurs de Paillard), et seuls 36 % jugent que la mairie est suffisamment à leur écoute (45 % pour les électeurs du maire).”
    Au passage, cela veut dire que des questions plus “politiques” (selon les choix partisans) ont été posées par la Sofres et cela aux frais du contribuable (ce qui n’est pas très légal) !…

    0

    0
  3. Azzedine dit :

    Bonjour.
    Passant un soir chez mes parents, j’ai répondu aux questions. J’y répondu avec plaisir mais je sais pas si mes parents aurait compris quoi que ce soit au sondage.
    Bref.
    Très axé sur le JSD au début, on a vite débordé sur les choix politiques des habitants… Payer pour ce sondage très politique au final, c’est tout de même agaçant et très limite d’un point de vue des finances publiques.
    De plus, il faut souligner le faible échantillon sur lequel on a dit du écrêter les valeurs extrêmes…. le sondage est de tout de même gentillet.

    D. PAILLARD prépare déjà sa succession… aux frais du contribuable.

    1

    0
  4. Reveplus dit :

    Et bien qui a pu être sonder ? je me demande 13% pour l’insécurité ?
    4% pour la violence ?
    ce sondage n’a aucune valeur des la réalité
    Es ce légale que le sondage a pu être réaliser avec des finance publique ?

    0

    0
    • Bill dit :

      Je connais au moins 2 personnes sondées : Azzedine et moi.

      0

      0
      • Reveplus dit :

        IL aurais étais intéressant d’avoir plus de détails 1 sonder sur les participants reguilier du blog SDG et la rédactrice me parait minim
        de toute façon a mon sens ce sondage es erronée et ne reflète en rien a la réalité de tous les dyonisiens ( ennes ) je me fit a ce que je voie et vie au quotidiens
        Merci Bill

        0

        0
  5. Gabriella dit :

    Le JSD est un outil d’information culturelle intéressant bien qu’ il ne fasse pas vraiment s’exprimer à mon avis les acteurs culturels qui s’opposent à la mairie et il y-en-a-il ? , en ce qui concerne les informations sociales et politiques, aucune neutralité et la propagande vis à vis de la municipalité est toujours là, tout est vu par l’œil de la politique menée, c’est toujours sans aucune surprise. Par ailleurs, à mon avis, Saint-Denis est une ville très attachante parce que, lorsqu’on y vit depuis plusieurs années, on s’habitue par la force des choses, les atouts importants sont : la solidarité entre les habitants,
    le marché, la diversité des cafés et restaurants, mes connaissances qui viennent passer la journée ont une vision d’une ville animée, joyeuse, sans heurt apparent , et où »l’on trouve beaucoup d’articles de dépannage pas chers » une commerçante du marché de Saint-Denis m’avait dit il y a déjà quelques années : « mais qui pourrait vivre à Saint-Denis!!! » mais vous , vous y gagnez votre vie!! et c’est ce paradoxe qui met si mal à l’aise;
    Les dionysiens devraient tous S’INDIGNER lorsqu’au bas de leur immeuble les petits jeunes
    font le planton pour le deal très naturellement(mais je suis sûre qu’au marché ils trouveraient du boulot ) pour l’uniformisation des magasins , les problèmes de sécurité, à ce propos
    la dernière marche a-t-elle si bien « marché » parce qu’elle était annoncée par le JSD ? la montée
    du communautarisme qui obtient l’aval de la municipalité qui encourage des meetings sous
    prétexte d’islamophobie.,.les écoles publiques où il n’y a pas assez de diversité
    et où dans d’autres villes du 93 des mamans d’origine musulmane trouvent que ce n’est pas bon pour leurs propres enfants., la saleté des rues ……..

    0

    0
  6. Suger dit :

    Puisque ce sondage est financé par la ville mais qu’il a permis aussi de mener une enquête sur les opinions politiques concernant la municipalité, il serait normal que TOUS les résultats du sondage soient publiés et ne soient pas privatisés par la direction municipale . Seules les réponses à deux questions politiques ont pu filtrées grâce au « Parisien » (car le JSD, lui, n’en a pas dit un mot) :  » seuls 45 % (des habitants) pensent que la mairie tiendra ses engagements (un taux qui atteint 70 % chez les électeurs de Paillard), et seuls 36 % jugent que la mairie est suffisamment à leur écoute (45 % pour les électeurs du maire) ».
    C’est déjà un bilan accablant pour la municipalité au bout de deux ans de mandat : en 2014, 58% des électeurs n’avaient pas voté au 1er tour des élections municipales et 55% au 2ème tour, où la liste du maire avait obtenu 50,5% seulement (9200 voix) des exprimés. Et, en 2016, selon ce sondage, 30% des électeurs du maire pensent qu’il ne tiendra pas ses engagements et 55% des électeurs du maire que la municipalité n’est pas à leur écoute ! Au final, cela fait bien peu de dionysiens qui croient encore aujourd’hui dans cette municipalité, s’ils y ont cru un jour…
    Conclusion : vont-ils changer de politique ? respecter les demandes des dionysiens ? Il y aura peut-être, espérons-le, quelques inflexions, mais il faut surtout s’attendre à un déluge d’opérations de « com ». Le relooking du site du JSD en fait partie… Et nous ne manquerons pas de fêtes de quartier, d’inaugurations diverses et variées et autres initiatives « citoyennes » pour que le maire puisse venir se montrer et serrer des mains !

    5

    0
  7. Zobry dit :

    La présentation est claire, la mise en page pas mal (un peu chargée du fait probablement de nous prouver chiffres à l’appui que tout va très bien à St Denis).
    Voilà , c’est ça le problème avec les sta-tis-tiques : il y a mille façon de faire dire ce que l’on veut faire dire :
    1) la formulation de la question 2) la vitesse à laquelle on la pose qui laisse ou non la possibilité à l’interrogé réfléchir 3) quel est l’échantillonnage 4) les questions sont fermées ce qui manque cruellement de nuances etc…………….

    Alors plutôt que de commenter ce que je considère comme une dépense pure des nos finances voici quelques citations sur les sondages et les statistiques :
    “Depuis que les statistiques remplacent le jugement, ce n’est partout que chiffres au gouvernement.”
    “Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques.”
    “Les faits sont têtus. Il est plus facile de s’arranger avec les statistiques.”
    “Les vies humaines ne semblent pas avoir une valeur inestimable pour les hommes de pouvoir. Ce ne sont finalement que des statistiques.”
    “Faites attention, la statistique est toujours la troisième forme du mensonge.” Chirac
    “Rien n’est aussi trompeur que les faits, si ce n’est les chiffres.”
    “Un sondage n’est pas un substitut à la réflexion.”
    “Les sondages, c’est comme la mini-jupe, ça fait rêver, mais ça cache l’essentiel.” A. Sanguinetti
    “Un statisticien est une personne qui peut avoir la tête dans un four et les pieds pris dans la glace et dire qu’en moyenne il se sent bien.”

    etc…………………………………

    2

    0
    • Suger dit :

      Je ne serai pas aussi critique que Zobry sur les « statistiques ». Celles-ci sont des outils indispensables dans toutes les sciences (pensons par exemple à la recherche médicale). La question est en fait de savoir comment des statistiques ont été élaborées et comment ont été recueillies les données.
      Pour les sondages d’opinion, il y a trois problèmes essentiels : la formulation des questions, puis l’échantillon (c’est-à-dire le choix des personnes interrogées), et enfin la méthode de collecte des réponses (internet, téléphone, face-à-face). La loi impose d’ailleurs pour les sondages électoraux que ces deux derniers éléments soient précisés.
      Et il est peut-être plus important encore de comprendre qu’une statistique est une représentation de la réalité. Ce n’est pas « la » réalité, mais une approche de celle-ci. Comme une photo n’est pas la réalité, ou un film ou une vidéo. Mais ces outils permettent quand même de mieux comprendre les faits.
      Pour ce sondage tel qu’il a été publié par le JSD, il y a cependant, comme le rappelle justement Zobry, un gros problème sur la formulation des questions. Par exemple, sur les sources d’information des dionysiens, aucune mention n’est faite sur les blogs locaux… En clair, vous qui lisez ce blog en ce moment, vous n’existez pas ! De plus, l’échantillonnage n’est pas bien défini et le recueil des réponses par téléphone fixe peut créer des biais importants (compréhension des questions, garantie de la confidentialité des réponses).

      0

      0
  8. Dominique Sanchez dit :

    Je n’interviens jamais sur ce blog… Sauf quand une contre-vérité est factuelle. C’est le cas des posts de Lecteur du Parisien et de Suger. Ce dernier écrit:  » Seules les réponses à deux questions politiques ont pu filtrées grâce au « Parisien » (car le JSD, lui, n’en a pas dit un mot) : » seuls 45 % (des habitants) pensent que la mairie tiendra ses engagements (un taux qui atteint 70 % chez les électeurs de Paillard), et seuls 36 % jugent que la mairie est suffisamment à leur écoute (45 % pour les électeurs du maire) ». Suger devrait lire plus attentivement le JSD: ces deux données figurent en toutes lettres dans les tableaux que nous publions sous l’intitulé Relation à la mairie.

    0

    0
    • Bill dit :

      Bonjour M. Sanchez,

      Effectivement il y a le résultat en forme pdf que je vous remercie d’avoir publié. Ce qui manque cruellement, ce sont les détails statistiques. Intéressant par exemple de voir la différence d’appréciation entre nouveaux arrivants / anciens ou électeurs D Paillard vs les autres. Ce sont ces détails qui n’apparaissent pas et seulement 2 dans le Parisien.

      Pensez-vous que l’ensemble de l’étude soit disponible à la consultation pour les Dionysiens ?

      0

      0
    • Suger dit :

      Désolé M. Sanchez, mais la « ventilation » entre électeurs ou non de M.Paillard n’apparaît pas ni dans l’article, ni dans le tableau que vous avez publié (je viens de vérifier à nouveau), donc « Lecteur du Parisien » et moi-même avions bien raison de signaler ce décalage entre Le JSD et Le Parisien dans les informations données sur ce sondage. il n’y a aucune contre-vérité !
      Or c’est bien là que se pose un problème, car il s’agit de données sur les opinions politiques des dionysiens ! Un sondage financé par une ville sur la satisfaction des habitants, pourquoi pas ? Mais un sondage sur les opinions selon les choix politiques des électeurs peut être financé par un parti politique ou un élu, mais certainement pas par de l’argent public, celui des dionysiens. C’est pourquoi j’avais bien compris la discrétion du JSD sur ces données et le « scoop » que recherchait ainsi le journaliste du « Parisien » …
      Maintenant, il n’y a plus qu’à espérer que l’intégralité de ce sondage, financé par tous les dionysiens, sera à leur disposition, ou au moins à la disposition de tous les conseillers municipaux, majorité et opposition, et non du seul Bureau municipal.

      7

      0
  9. Gabriella dit :

    Je n’ai pas réussi à avoir le Parisien du 10 Mars en ligne sur le sondage concerné . Le problème des chiffres c’est qu’à mon avis ils sont parlants mais les commentaires qu’on en fait sont tout aussi importants et facilement biaisés : dans le JSD sur le respect des engagements de la dernière campagne des municipales une partie de la question du JSD veut donner la direction de la réponse :
    Le JSD : l’étude souligne UN Doute sur le respect des engagements de la dernière campagne des municipales. C’EST DE NATURE LOCALE OU LE SIGNE D’UNE DEFIANCE GENERALE VIS A VIS DES POLITIQUES ?
    La réponse d’ER :  » la méfiance est grande et générale ……Dans une ville on aime voir les élus, notamment le maire.A Saint-Denis, la volonté de faire équipe aboutit à un déficit d’incarnation politique .La part de ce qui est initié par la mairie est insuffisamment lisible, peut-être parce qu’elle le fait souvent à travers un certain nombre d’acteurs notamment associatifs »
    Une réponse édulcorée qui semble dédouaner la gestion de la municipalité
    Ce que l’on peut constater c’est que la vie et les problèmes quotidiens des dionysiens trouvent peu ou pas de solutions!

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *