A Saint-Denis : choisissez bien le trottoir sur lequel vous comptez vous faire agresser

Vous aimerez aussi...

23 réponses

  1. Sam dit :

    @AnthonyC
    Merci pour ces éléments si riches et si factuels. ça s’est de l’investigation, t’es pas un simple rédacteur mais « THE » reporter du blog 😀

    Au quartier de la gare, je doute qu’il y ait tant de caméras mais je n’en sais rien.

    Je te propose une virée dans tout le centre historique dans un premier temps avec une caméra (on va s’équiper afin de faire nos propres reportages) pour établir une cartographie exhaustive. Qu’en penses-tu ?

    PS : Depuis la création de ce blog, octobre 2008, je note que son niveau de maturité (qualité des informations) a franchi un cap. Suis-je seule à le penser ? suis-je objective ?
    En tout cas, moi j’apprends tous les jours en lisant les uns et les autres.

    0

    0
  2. Nikita dit :

    Nouvelle « résidente » (si le mot est juste ? ) de la rue Fontaine, je me lance sur ce blog … d’abord merci à tous de me remonter le moral que j’ai bien bas depuis mon arrivée, je m’aperçois que les Venus de Milo font place aux Cariatides et je me reprends à espérer que les choses vont changer.

    Alors juste un point de vue (c’est le cas de le dire) : je ne suis pas adepte de « big brother » mais je pense que quelques caméras supplémentaires et BIEN VISIBLES ne seraient pas de trop dans ce quartier – ou plutôt squatt – des angles Fontaine/République/Connoy/Courte, pour ne parler que de mon périmètre immédiat, ça devrait aider nos forces de l’ordre dont les moyens sont pour le moins limités.

    Je suis prête, et je ne serai sans doute pas la seule, à soutenir toute action de l’association pour rétablir la paix, dans la diversité de la communauté, paix troublée par une poignée de simili-caïds qui nous narguent. Rejoignez-nous nombreux, il n’y a pas de fatalité !

    0

    0
  3. Anne dit :

    Sam,
    Une cartographie exhautive, c’est bien pour négocier avec les élus, mais la mettre en ligne, c’est donner des ressources aux délinquants pour mieux préparer leurs petits coups, à mon avis, Il y a peut-être d’autres choses à médiatiser.
    Il serait en ce moment intéressent à filmer et mettre en ligne sur utube, les prouesses de certains rue de la République, ou rue Gabriel Peri quand la densité de la foule rend impraticable la rue de la République, comme c’était le cas hier. Je parle de ces gens sans casques qui pratiquent en ville le rodéo sur des petites motos aux plaques d’immatriculation arrachées et qui se conduisent de façon volontairement dangereuse à l’égard des passants. Hier, c’était un festival.
    Qu’expriment-ils ainsi sur la voie publique ?

    -le marquage du territoire, le leur;

    – la menace d’user la violence à l’égard d’autrui, le risque d’accident est ressenti physiquement et frappe l’imagination du passant;
    – l’action hors la loi assumée, voire consentie par les pouvoirs publics, la gendarmerie et la police, sont absentes ou n’ont ni les moyens ni la stratégie adéquate pour arrêter le délinquant et installer un ordre public durable; le parquet de Bobigny ne retiendrait pas doute pas ces petites frappes si on les y présentait. Ne parlons même de la notion d’éducateur ou de médiateur de rue, il y en a autant à Saint-Denis, que de gardes forestiers en Russie.
    Il faudrait aller faire quelques repérages, voir où s’installer et s’organiser à 3 ou 4, car en solo, cela peut-être risqué. Si des adhérents ont des fenêtres qui donnent sur la rue Gabriel Péri, c’est bien venu. Personnellement je n’ai ni appareil photo ni caméra personnelle,
    mais je veux bien participer un après-midi à l’expérience, avant le 20 août.
    On pourrait se déguiser en touristes 🙂

    0

    0
  4. Philgali dit :

    Bonjour Nikita et BIENVENUE !! 🙂

    Je suis entièrement d’accord avec vous, dans une ville « normale » il me semble ahurissant de remplir la ville de caméras –> ex Levallois …
    Mais Saint-Denis n’est pas une ville normale, les caméras ont toutes la légitimité d’être installées à TOUS les coins de rues.

    En tous cas félicitation AnthonyC pour le boulot accompli, du vrai journalisme d’investigation 🙂

    0

    0
  5. Sam dit :

    @Nikita
    Bienvenue et merci pour ta confiance !
    Perso, j’avais déprimé pendant un an en arrivant dans le quartier de la gare…l’action et le nombre sont les seuls moyens pour faire avancer le shmilblick.
    Nous suivons particulièrement votre secteur et ne lâcherons rien. Pour découvrir un autre visage de St Denis, il faut venir au prochain repas que nous organisons.

    @Anne
    « Une cartographie exhaustive, c’est bien pour négocier avec les élus, mais la mettre en ligne, c’est donner des ressources aux délinquants pour mieux préparer leurs petits coups, à mon avis, Il y a peut-être d’autres choses à médiatiser. »

    Je suggérais de médiatiser la virée sur le terrain pour montrer comment on est obligé d’en arriver là pour négocier avec les pouvoirs publics..mais c’est peut-être sans intérêt. En règle générale, on ne met pas en ligne de documents de travail.

    OK, pour l’action que tu proposes. Je peux me procurer le matériel et trouver des points de vue en première loge mais  ça va être compliqué avant le 20 août. 

    @PhilGali
    « Mais Saint-Denis n’est pas une ville normale, les caméras ont toutes la légitimité d’être installées à TOUS les coins de rues. »
    Entre « nulle part » et « à TOUS les coins de rues », il y a un juste milieu à trouver. Rue Gisquet n’a par exemple pas besoin de caméra…rue Nay non plus…
    Les caméras doivent être installées à des points noirs bien identifiés qui cumulent les actes de délinquance : rue de la Rep’, rue A. Delaune, rue G. Péri, …
    Avec les infos qui nous parviennent, nous sommes en mesure de faire une cartographie de la délinquance au centre historique.

    0

    0
  6. Stéphanie dit :

    Eh bien alors, il y en a des caméras à Saint Denis de quoi nous plaignons-nous donc 😉 ???
    Blague à part, grâce au remarquable travail d’AnthonyC, l’on se rend compte d’une chose : des caméras, il y en a mais souvent grâce à des fonds privés , sauf sur la place de la mairie bien sûr ….
    Il faudrait vraiment que cette idéologie d’un autre temps cesse et que la mairie accepte enfin de voir les choses en face : des caméras, en nombre raisonnable, à des endroits stratégiques mettraient certainement un frein à la délinquance galopante à laquelle nous sommes tous confrontés. Sans pour autant la stopper net, nous ne sommes pas crédules à ce point ….

    0

    0
  7. Philgali dit :

    @Sam
    Tu sais comment fonctionne les dealers, tu les empêches de trafiquer librement à un endroit il se déplace immédiatement ailleurs. Alors tu pourra mettre des caméra sur la place des tilleuls, 2 jours après il trafiquerons rue Gisquet parce qu’ils pourront le faire librement…

    0

    0
  8. Sam dit :

    @Philgali
    La vidéosurveillance est un outil et ne saurait seule résoudre les problèmes de délinquance. Ton exemple illustre justement ses limites.
    Cet outil ne peut pas et ne doit pas se substituer aux effectifs de police. En effet, il y a un réel manque dans notre ville. Il faut des effectifs en suffisance, notamment une police (peu importe les appellations gauche/droite : « de proximité », « UTEQ »…) qui soit « à pied » et en contact permanent avec les riverains pour mieux connaitre le terrain, anticiper les dérives, renseignement,…
    Il faut que tous les pouvoirs publics et toutes les institutions travaillent ensemble.

    Il faut que les policiers de la police municipale soient également en suffisance et qu’ils fassent réellement respecter les règles, c’est leur mission et c’est un sacré chantier à St Denis. Ils doivent travailler en étroite collaboration avec la police nationale en faisant de la remontée d’infos…au lieu de ricaner en assistant à des rodéos. Nous avons été témoins de ce genre de comportement un samedi après-midi en juillet dernier : 
    une p’tite frappe avait « privatisé » une partie de la rue de la Rep’ et celle de la rue G. Péri pour sa rodéo en moto cross…il narguait tout le monde et terrorisait les piétons. Les trois fonctionnaires de la police municipale regardaient « le spectacle » les bras croisés en souriant. Voilà comment on banalise l’intolérable et qu’on décrète une zone de non droit…

    0

    0
  9. Traz dit :

    Les rodéos ne s’arrêteront pas !
    Il va falloir que tout le monde en prenne conscience. Les rodéos tels que nous les connaissons à Saint Denis ne s’arrêteront pas. Il faut donc arrêter de fantasmer sur une possible action des pouvoirs publics sur ce point.

    Ce n’est pas un hasard si l’on assiste de manière régulière à ce genre d’activité. Une blogueuse dont je ne me souviens plus du nom (désolé!) avait raconté il y a peu son échange avec des fonctionnaires de police qui assistaient à un rodéo. Ils ont des consignes pour ne pas les prendre en chasse afin d’éviter la mort pure et simple des conducteurs en cas d’accident (80km/h sans casque ca ne pardonne pas) et d’éviter par la même que de simples passants soient blessés à l’occasion de la chasse ou de la chute.
    Cela est dû également aux réactions engendrées lors de tels accidents (émeutes, incendies etc..)

    Alors que faisons-nous ?

    Rien. C’est la solution la plus adéquate dans ce genre de situation, ça permet de maintenir le calme à Saint Denis, et tant qu’il n’y a pas d’accidents mortels pour les passants….tout va bien.

    Je vous vois déjà râler ! Comment ça, on ne fait rien ? c’est quoi ces conseils débiles. Désolé mais faut être pragmatique !

    Cependant. (héhé!) Nous pouvons peut être faire quelque chose ! Photographier les conducteurs de ces engins, de manière à ce qu’ils soient identifiables, et écrire au procureur de la république afin qu’il charge les policiers de procéder à l’identification de notre charmant dyonisien, pour des faits de mise en danger de la vie d’autrui par exemple…

    Voila à mon sens la seule action concrète qui pourrait être menée.

    NB : Si besoin est je peux être équipé pour faire des photos ou vidéo discrètes 😉

    0

    0
  10. Sam dit :

    @Traz
    Si je résume, t’es ok avec la proposition d’Anne et tu souhaites faire une virée avec nous pour filmer et/ou photographier les p’tites frappes en deux roues 😉

    0

    0
  11. Traz dit :

    P’tites frappes, dealers, toxicos, coins sales et dégueux, vendeurs à la sauvette, mendiants mineurs, tout ce qui peut faire ressortir notre triste réalité !

    0

    0
  12. Sam dit :

    L’action médiatisée aurait pour objectifs :
    – mettre en évidence les carences des pouvoirs publics dans notre ville
    – pousser les pouvoirs publics à revoir leur politique et les moyens associés.

    Compte tenu du nombre de problèmes à St Denis, il faut procéder par étapes et cibler nos actions. Commençons donc par ces connards en deux roues qui représentent un danger immédiat pour nous autres. 

    0

    0
  13. cathy dit :

    Bravo! Félicitation !
    j’ignorais qu’il y avait des caméras , c’est une bonne chose
    côté Charles Michels, je vais essayer de voir avec Martine et françoise pour voir s’il y en a. Je vous le ferais savoir.
    En tout cas super travail ! @Bientôt

    0

    0
  14. Chris dit :

    @Sam

    1 – Pas sûr que l’idée de filmer soit bonne. Je pense que ce sera perçu comme une provocation, déjà que des regards appuyés sont mal interprêtés. Quand je passe au croisement rue Fontaine / rue République, je sens que le territoire est « tenu ». Peut-être parce que je suis blanc et soupçonné d’être un flic.
    Photographier devant la basilique, c’est normal tous les jours. Le faire devant nos nuisibles, je vous souhaite bonne chance.

    2 – Les rodéos sont un des effets des vacances scolaires ici. A St Denis l’école joue un rôle de garderie, et à chaque période de vacances on sent une différence quand les mômes sont lâchés en ville. Attendez la rentrée dans 3 semaines, ce sera calme.

    0

    0
  15. Sam dit :

    @Chris
    Pas dans la rue, mais d’autres points de vue discrets qui sont en première loge 😉

    0

    0
  16. AnthonyC dit :

    Je pense qu’il n’est pas acceptable de se dire qu’il faut attendre la rentrée pour que le phénomène « rodéo sur la voie publique » se calme.
    D’une part, si durant ce laps de temps il y a un accident grave sur un passant comme un enfant ou une femme enceinte, il n’aura pas été judicieux d’attendre la rentrée.
    D’autre part, même si ce type de fait s’amplifie avec les vacances et le désœuvrement de certains jeunes, il est toutefois constant tout au long de l’année.

    Pire, il est un phénomène de mode parfois glorifié.

    Exemple: Vidéo-clip du Groupe « 93 Lyrics » basé à Montreuil.  visible ici (beurk!)

    On peut y voir, différentes scènes édifiantes:

      

    Sur la 3° image, c’est le record du monde. Ils sont deux sur le scooter, et le passager lève une batte de baseball.

    On notera d’ailleurs qu’à l’occasion du clip on n’a pas hésité à mettre des flingues dans les mains des gamins. Mince, doivent être sacrément gros leurs rats et cafards pour s’armer ainsi.

    C’est à Montreuil, mais rassurez vous, ici aussi, il y en a qui vibrent de fierté à l’idée de vous montrer leur prestation. C’est en ligne, tout le monde peut y assister.

    Autre vidéo, celle de Lisa Falour, une anglo-saxonne qui filmait sa déambulation rue Jean Jaurès, quand…  (voir à 1’20″ » et 3’15 »).

    Signalons qu’il y a un passage clouté à cet endroit là et qu’il est presque constamment couvert de passants.
    Pourquoi agissent-ils ainsi? Et que faire?

    Au Havre, on a des réponses, ça passe par… la vidéo-surveillance. (reportage France2 juin 2010)

    Pensez que sans la caméra, les passagers du Quad auraient pu se faire passer pour victimes, en insinuant que c’était la voiture qui avait grillé le feu.

    Enfin, hier soir sur W9 est passé un reportage sur le 36 quai des orfèvres. La PJ était suivie le temps de 2 enquêtes. Dans la première affaire de meurtre, le coupable a été retrouvé par les caméras de surveillance de la RATP (celles du BUS pour l’identifier et utiliser une photo extraite de la bande pour éditer un avis de recherche puis 4 jours plus tard celles du Métro pour l’arrêter). Dans la seconde affaire, l’un des deux coupables qui réfutait jusque là toute accusation est passé aux aveux lorsqu’on lui a montré des extraits de la caméra de surveillance du distributeur de billets situé à côté de la scène de crime.
    (Pour les curieux, mais pas indispensable, rediffusion, samedi 15h, W9).

    0

    0
  17. goldo dit :

    Au Havre, ça passe par des caméras, mais le Havre ce n’est pas St Denis. Ville de gauche passée à droite et on voit la difference. Hier dans l’ascenseur une dame qui se rendait chez son fils me disait « votons à droite et les rues seront propres ». Et oui moi qui était de gauche et votais PC, quand je vois comment à St Denis notre maire respecte ses administrés, je ne vote plus PC …..mais pas encore à droite. Mais pour les prochaines municipales, je me tâte…

    0

    0
  18. citoyen93 dit :

    Je pense que Paillard maltraite ses administrés d’une façon scandaleuse.
    A tout point de vue :
    Social,
    Sécuritaire,
    Aménagement de l’espace,
    Emploi,
    Commerce.
    Nous avons de solides et de bonnes raisons de ne plus voter pour cette majorité municipale qui est en train de couler cette agglomération.

    0

    0
  19. Nikita dit :

    Je reviens sur l’idée de reportage : je peux vous proposer mes 3 fenêtres avec vue imprenable ou des « pots » ont lieu tous les soirs : je dois juste admettre que depuis les actions de juin/juillet ils détalent plus tôt que d’habitude… pourvu que ça dure…

    Nous avons également un appareil photo ont nous nous sommes déjà servi. Le flash a provoqué une fuite immédiate de la bande mais dès le lendemain c’était rebelotte… et j’avoue que je n’ai pas envie de nous faire repérer : suis-je lâche ou prudente ? en tous cas prête à en reparler.

    Autre cas moins grave que les rodéos mais bon, ça fait partie de l’ambiance, le deuxième magasin de frusques angle Connoy / République est le seul de la rue à faire hurler de la « musique » du matin au soir : j’ai déjà appelé les services de police mais ca n’a rien réglé. Faut-il que je dépose une main courante ou une action collective a-t-elle déjà eu lieu ?

    Merci de vos conseils et de votre soutien !

    0

    0
  20. stephanie dit :

    Cela n’engage que moi bien sûr mais, à mon sens,  il faudrait surtout que Saint Denis devienne un véritable enjeu politique et non pas une ville laissée au main du même parti depuis des décennies. Elle, et ses habitants, le méritent.

     

    0

    0
  21. Thierryb dit :

    D’accord avec Stéphanie. Ne pas oublier non plus que la mode des cameras est liée aux baisses d’effectifs dans la police nationale et que dans de nombreux pays qui en ont installé partout, on recrée de la présence humaine. Mais c’est toujours pareil ici: il n’y a sûrement ni l’un ni l’autre en nombre suffisant.

    0

    0
  22. Sam dit :

    Je partage à 100%. Il faut faire de nos difficultés de véritables enjeux politiques !
    c’est ce que nous nous efforçons de faire depuis bientôt deux ans pour sortir notre ville de l’inertie des pouvoirs pulics et de la résignation des administrés.

    0

    0
  23. JASON dit :

    Mettre plus de policiers à st-denis serait vu par les associations de gauche du 93 comme une invasion. « police partout, justice nulle part »

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *