Accident de la route rue Brise Echalas…on a évité le pire !

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. moony dit :

    ça va peut être faire bouger la Mairie !

    0

    0
  2. alain dit :

    lequel avait bu ?

    0

    0
  3. Sophie dit :

    La pizzeria rue Brise échalas à installer tables et chaises sur le trottoir …ben oui c’est toute la journée le spectacle alors on en perd pas une miette ! On pourrait tourner un long métrage presque sans plan de coupe !
    Au 12 des toxicos arrivent encore malgré le renforcement du porche (et du vigik) à pénétrer (à coups de pieds) dans l’immeuble et à se soulager (dans tous les sens du terme) dans l’escalier de la cave…les habitants de l’immeuble finissent pas les sortir mais en prenant de sérieux risques. Les habitants du quartier qui quittent Saint Denis pour prendre quelques congés bien mérités ne le font pas en toute quiétude ça je peux vous le dire ! faudrait-il installer des portes blindées sur rue maintenant ?

    0

    0
  4. antoine dit :

    Un dealer de renversé c’est tjrs un dealer de moins qui nuira pendant quelques jours. Quand je vois ce spectacle à ciel ouvert … Ca m’hallucine. Quelquefois sous les yeux des CRS à quelques mètres de là. Tu m’étonnes que ca crée un climat d’impunité !!!

    0

    0
  5. Sam dit :

    En tout cas et à ma connaissance l’accident en question ne s’est pas passé sous les yeux des CRS !

    0

    0
  6. Philgali dit :

    Malgré ma courte expérience d’habitant de Saint-Denis (1mois), je peux attester que le trafic de drogue se passe à en gros 20m de la Police/CRS sur le parvis de la gare sans qu’il n’y ai d’intervention des agents …

    Vive la paix sociale des banlieues.

    0

    0
  7. moony dit :

    J’ai vu cela aussi, je voulais même aller le signaler aux policiers (eux vers l’entrée de la gare, les dealers vers les escaliers qui descendent vers le canal). … mais j’ai pas osé. Et puis quoi, Ils n’ont qu’à faire leur job, je n’ai pas l’âme d’un délateur.

    0

    0
  8. Phil O'Dendron dit :

    À force d’avoir accueilli depuis vingt ans « TOUTE la misère du monde » (doux euphémisme !), la municipalité PCF de Saint-Denis – et au premier chef, le sieur Braouezec (effectivement « intrônisé » en 1989), dont Paillard n’est qu’un séide falot – a créé une situation telle qu’elle est aujourd’hui quasi ingérable. Ayant dit cela, me direz-vous, on n’a pas dit grand-chose – en gros, on n’a pas fait avancer le « schmilblick » ! Certes. Mais à voir plus haut l’exaspération légitime qui émane des divers commentaires, on peut soit baisser les bras (de guerre lasse), soit se retrousser les manches. Oui, l’espoir fait vivre ! Encore faut-il qu’il s’appuie sur des représentants et des organes « responsables » !… Là, le chemin risque d’être encore long ! Mais si d’aucuns pensent qu’on est sur la bonne voie, alors !… Un dealer s’est fait renverser ? Mais qu’est-ce qu’il avait à dealer ? Le conducteur fautif se porte à son secours, et voilà qu’il est sur le point de se faire lyncher ? Mais c’est inadmissible ! Là, je commente l’événement ! Mais la question est : quand cesseront un jour de tels « événements » ?…

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *