Ah la vie de chien…toujours d’actualité !

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. alain dit :

    c’est vrai, c’est toujours dans les villes pauvres et où la population est la plus précaire que la saleté se voit le plus. ailleurs, il est vrai on FAIT EN SORTE QUE CELA NE SE VOIT PAS……
    alors certains pensent avoir trouver la solution : virer les pauvres ! il confondent avec « éradiquer la pauvreté »…..

    0

    0
  2. Sam dit :

    Il ne faut pas confondre population pauvre et ville pauvre. Pour votre info, Saint-Denis n’est pas une ville pauvre…c’est un cliché.
    La population ici se bat pour un cadre de vie digne. On ne veut plus slalomer entre canettes de bières et détritus de tout genre…

    Cette vidéo met en scène le laisser aller et le manque d’entretien dont est victime notre quartier.

    Le quartier de la gare est spécifique par le flux important (80 000 usagers/jour) qui nécessite un entretien digne des grandes gares parisiennes et des moyens appropriés.

    Depuis des années, notre quartier est sous-entretenu. Et comme on le sait, la saleté attire la saleté.

    0

    0
  3. Chris dit :

    Pour Alain : vous dites : « certains pensent avoir trouver la solution : virer les pauvres ! » NON au contraire. Car c’est justement le genre de réponses que l’on nous donne aujourd’hui lorsque l’on évoque le pb de propreté dans cette ville.
    Ce film vise à démontrer le laissez-aller des autorités en place qui justement utilisent cet argument « le pb vient des habitants » pour masquer leur manque d’initiative en la matière ! Ce n’est pas parce que St-Denis est une ville populaire qu’elle n’a pas le droit à un service d’entretien de qualité.

    « virer les pauvres » : NON, NON, NON ! Venez nous rencontrer et vous comprendrez vite que c’est exactement le contraire.

    0

    0
  4. Yannick dit :

    Quartier de la gare. Il y a quelques mois, je constate avec stupeur, qu’un employé de la mairie lave ma rue au jet d’eau. Rien d’étonnant me direz-vous.
    Le pb est que la rue était jonchée de détritus en tous genres. Le jet d’eau ne faisait qu’aggraver la situation !

    Je me suis donc permis de demander à cet employé très sympa pourquoi il salissait ainsi la rue au lieu de la balayer avant de la nettoyer. Il m’a gentiment répondu que le balayage était du ressort d’un autre service, et que « là haut », « à la mairie », ils ne comprenaient pas qu’il fallait balayer une rue AVANT de la laver.

    Messieurs les responsables de la propreté de St Denis, vous ne balayez pas votre cuisine avant de passer la serpillère ? Le bon sens, vous connaissez ?

    0

    0
  5. Thierryb dit :

    Il y a aussi une chose qui tendrait à moins incriminer seulement le nettoyage: tout le monde voit bien, depuis deux ans environ, qu’au moment des sorties des poubelles, dans chaque quartier, des personnes, souvent par deux ou trois, avec un vélo ou une carriole, inspectent en les vidant toutes les poubelles. Après leur passage, les détritus jonchent la chaussée et souvent ne sont éliminés qu’après plusieurs heures, sinon jours, puisque les camions poubelles ne ramassent que ce qui est contenu dans un sac ou une poubelle. Résultat:
    promenade( si on peut appeler ça comme ça ) aujourd’hui avenue Carnot, puis rue des Moulins Gémaux, et vers cité Péri: j’ai vu des rats sur la voie publique!
    Moi aussi je suis venu il y a huit ans en étant sûr d’une amélioration…
    Cela dit, mon ancienne rue (rue des Ursulines) se voit bientôt dotée d’un nouvel immeuble de qualité en face du couvent-mais mes anciens voisins se plaignent toujours autant des casses de voiture la nuit, toujours aussi fréquents. J’ai l’impression que les bonnes volontés sont submergées par cette accumulation de problèmes. Je ne cherche pas à partir (trop tard, j’ai acheté…) et donc, continuons le combat. il y a ces assoc. comme saintdenis environnement, et des blogs (enfin, CE blog, …)

    0

    0
  6. AL dit :

    Ce matin, il fait beau et chaud. On devrait se réjouir. Eh bien non, car rue Charles Michels on sait que ça annonce une journée difficile. J’ai cru tomber en passant devant l’impasse Alphonse Combes tellement l’odeur de la pisse est INSUPPORTABLE.
    C’est sans parler de la rue Charles Michels qui est jonchée de bouteilles, canettes, papiers. Je veux bien entendre et comprendre que les services de propreté sont découragés de voir les rues se salir à vitesse grand V après leurs passages, mais franchement, ça doit faire un sacré moment qu’ils ne sont pas passés par ici. On se croirait au tiers monde!
    J’ai prévenu Plaine Commune qui a pris note. Nous verrons bien…
    En attendant vivement la pluie et le froid!
    AL

    0

    0
  7. françoise dit :

    Et bien en attendant il n’y a eu beaucoup d’améliorations,nous sommes encore dans un quartier deuxième zone de la gare, déjà que le premier est désastreux. Ce matin ça a été nettoyé a grande eau mais nous n’avons toujours aucune poubelle dans la rue charles michels.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *