Alain – Sécurité et hygiène rue de la Boulangerie.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. goldo dit :

    ce que l’on ne sait pas nous simples habitants c’est que monsieur le Maire est sourd et qu’il oublie régulièrement son appareil auditif,c’est pour celà qu’il n’entend pas nos doléances.Il ne faut pas lui en vouloir,a chacun son handicap 😉
    Un peu d’humour dans ce paysage dyonisien,ça ne fait pas de mal.

    0

    0
  2. Eric dit :

    Bonjour,
    je te soutiens à 200% dans cette démarche concernant la propreté et l’hygiène.

    Habitant rue Catulienne/Ernest Renan, je me vois confronté aux mêmes problématiques : personnes qui défèquent sur les trottoirs, dépôts sauvages d’ordures, sacs poubelles éventrés à l’effigie de plaine commune!!! (ça ne s’invente pas!), Urine, etc. Nous avons un trottoir que personne n’emprunte à cause des odeurs insoutenables. Résultat : les gens marchent sur la rue, avec tous les problèmes de sécurité routière que cela engendre.

    Les opérateurs du service allo-agglo sont mes meilleurs amis, je les ai plusieurs fois par semaine. Je comprends que ce service ait un succès fou (source: journal communale) puisque les rues ne sont pas nettoyées si on ne les appel pas.

    Je ne comprends pas comment nos concitoyens acceptent de vivre dans ces conditions proches de l’insalubrité.

    0

    0
  3. montjoie dit :

    Bonjour
    Je vous parle d’un temps que les moins de dix ans (création de plaine commune le 1 janvier 2000 ), ne peuvent pas connaitre, saint Denis en ce temps,ses poubelles ne débordaient pas (trop) ses rues etaient( plutot) propres et animées d’une foule paisible
    Quand au hasard des jours
    Je m’en vais faire un tour
    A mon ancienne adresse
    Je ne reconnais plus
    Ni les murs( tagués), ni les rues (pisseuses)
    Qui ont vu ma jeunesse
    En haut d’un escalier
    Je cherche l’atelier
    ( remplacé par un squat)
    Dont plus rien ne subsiste
    Dans son nouveau décor
    Saint Denis semble triste
    Et son âme est morte

    0

    0
  4. Mam dit :

    Eh oui ! Moi non plus je ne reconnais plus la ville où j’ai travaillé, milité, donné, partagé et vécu pendant plus de 40 ans. C’est dommage. C’est pour cela qu’il faut continuer à se battre. Car je l’aime cette ville à l’instar de « Grand corps malade » qui la décrit si bien.

    0

    0
  5. josy dit :

    Eh oui idem pour moi je connais bien St Denis depuis 32 ans. Il faut continuer pour arrêter la drogue, les rues pisseuses, le maïs par terre et… et l’insécurité qui est autour des rues de la gare. Et certains cafés rue Ernest Renan c’est louche. Cette rue est de plus en plus sale
    Dommage cela devient le ghetto
    Je m’accroche pour revoir ce que j’ai connu

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *