Alerte au centre ville : que font les pouvoirs publics ?

Vous aimerez aussi...

45 réponses

  1. Anthony C dit :

    Un constat du même ordre quartier Péri / Porte de Paris depuis quelques semaines.

    Rue Gabriel Péri ce dimanche midi en sortant du marché. Des vendeurs de DVD pirates à la sauvette. Trois policiers municipaux viennent à passer, juste devant. Et … rien! Pas de PV, pas de saisie. Pas vu, pas pris.

    Dans les rues du quartier (Péri, Lanne, Franciade, Ursulines, Riant…) des voitures stationnées sont fracturées toutes les nuits. Le week-end dernier, 4 voitures sur les 8 garées côté droit de la rue Franciade avaient une vitre cassée. Trois autres rue Pinel dans la semaine. Les rues du quartier ont des caniveaux jonchés de bris de verres sur toute leur longueur ! Pas un mètre sans son paquet de confettis de verre.

    Pire: Vendredi soir, rue Riant. Je suis chez moi au téléphone et j’entends des cris dans la rue. Rien d’inhabituel, entre l’église Évangélique qui produit son lot de nuisance de 8h à 22h et les sorties de bars du quartier, je ne m’alerte pas tout de suite. Je finis par jeter un œil et observe un homme au sol devant l’immeuble du n°10. Deux hommes penchés sur lui me donnent l’impression de l’aider à se relever. Serait-il ivre? Je finis par comprendre qu’il est victime d’un racket violent et qu’il se fait vider les poches. J’ouvre la fenêtre et me manifeste tout en essayant de prendre une photo (au flash) avec mon portable. Pas le temps, la victime se relève et file vers le Bld Sembat, les deux agresseurs encapuchés se carapatent vers la place de la Résistance. Ils sont suivis, au pas de course, par deux complices qui étaient visiblement en couverture.

    Cet après-midi, métro Porte de Paris. Je prends le couloir vers la sortie, dans un recoin, un type plaqué au mur par 5 autres. Des jeunes qui plaisantent entre eux? Des flics en civil? Probablement pas le pays des Bisounours. Dans le doute et face au nombre, mieux vaut s’abstenir.  Naïvement, je jette des regards insistants en espérant que, s’ils sont bien dans leur tort, cela pourrait les pousser à la fuite. Que faire de plus? S’interposer? Je l’aurais sans doute fait à Paris où les altercations dont j’aurais pu être témoin étaient plus équilibrées. Mais ici à quoi bon? La victime présumée a sans aucun doute trouvé son intérêt en se laissant faire. Qui peut jouer les héros quand on se sent abandonné, sans aucun respect des droits fondamentaux. Droit à la sécurité, à la propriété, à la justice…

    Mais au final, le sentiment d’insécurité est croissant et est doublé d’un sentiment plus grand, l’impuissance à agir et à jouer un rôle civique d’assistance tant les groupes présents sur le secteur agissent maintenant en groupes importants et organisés.

    0

    0
  2. nikita dit :

    Il y a des réunions programmées avec Monsieur le Préfet et les instances de la Mairie de Saint Denis. Quand donc est programmée la prochaine réunion et ne faudrait-il pas compiler tous les témoignages concernant la dérive que nous constatons ? je crains également qu’avec les beaux jours, il y ait une recrudescence des « réunions » dans les rues et que la situation ne s’aggrave à nouveau…

    0

    0
  3. Sam dit :

    Situation comparable rue A. Delaune, rue Brise Échalas (autour du resto La Calebasse), rue Dezobry (épiceries et Tim Café) et rue Ernest Renan. On constate des nuisances (bruit, attroupements, canettes et bris de bouteilles jonchant les trottoirs et chaussée, stationnement anarchique) essentiellement générées par la consommation d’alcool.

    Cette situation était prévisible et notre association a alerté les pouvoirs publics lors de la rencontre avec le préfet le 4 février dernier sur le risque de dégradation de la situation dans certains secteurs du centre historique avec le retour des beaux jours. Sans Crier Gare va relancer la préfecture pour organiser une nouvelle rencontre avec Mr Christian Lambert (préfet) afin de faire un nouveau point sur la situation dans les différents quartiers du centre historique. On vous tient au courant.

    En parallèle, Cyril propose d’organiser un évènement symbolique pour occuper l’espace public et montrer que les habitants sont déterminés et combatifs…une sorte de piqûre de rappel. Le lieu pourrait être rue Fontaine, Corbillon ou E. Connoy. Cela ne va certes pas résoudre le problème mais va permettre de le dénoncer haut et fort afin de bousculer les pouvoirs publics comme pour la galette des rois Fontaine que nous avons organisé en janvier 2010.  Qu’en pensez-vous ? Des idées du thème d’évènement pour faire du bruit ? Des volontaires pour nous aider ? Nikita ? Léon ? LaMitad ?…

    On savait que ça allait revenir avec les beaux jours et que c’est un travail de longue haleine. Allez il ne faut pas se laisser abattre mais plutôt se mobiliser pour éviter un été comme celui que nous avons connu l’an dernier. Il n’y a pas de place pour la fatalité et la résignation …en tout cas pas au sein de Sans Crier Gare 😉

    0

    0
  4. Sam dit :

    Ah oui…je rajouterai :

    Cette fois-ci, c’est l’occasion pour les différents candidats aux cantonales de revenir sur terre : aller voir les riverains, les écouter et proposer des solutions.

    @Mame l’adjointe au maire à la tranquillité publique
    Au boulot !

    0

    0
  5. hélène dit :

    Ce qu’énonce Cyril est tout à fait vrai et, en rajouter n’est pas nécessaire. J’ai constaté la présence d’une nouvelle population, plutôt inquiétante dont je n’arrive pas à situer d’où elle vient.

    Antony parle de la police municipale qui se contente de regarder, cela aussi c’est exact, mais intervenir sur le champ pourrait s’avérer dangeureux, car j’ai assisté à des scènes, entre ces personnes vendeuses de DVD où les couteaux étaient sortis. Je ne sais pas si la police municipale prévient la Nationale, j’espère que oui.
    Je me pose aussi des questions au sujet d’une possible collusion entre certains commerçants et ces individus; racket chantage etc…?
    C’est une des nouvelles problématiques que j’évoquais dans un autre sujet (cantonales) que nous subissons depuis bien lonngtemps.

    Il y a bien sur les réunions avec Mr le Préfet, la Police nationale qui est parfois renforcée par, des équipes venant de Paris mais, celles ci ne connaissant pas le terrain sont à l’évidence désorientées, (il m’est arrivé de leur donner des indications) mais, une fois de plus il va falloir revenir aux fondamentaux, envoyer des mails réguliers, détaillés à notre commissariat c’est la seule idée qui me vient à l’esprit.

    0

    0
  6. hélène dit :

    Je n’ai fait qu’une modeste proposition et, pour être tous les jours dans le centre que j’arpente plus ou moins, ma constatation de cette nouvelle population dont, je ne sais d’où elle sort,et que je n’en ai pas mesuré la dangerosité, je resterai particulièrement prudente en la matière ce qui ne veut pas dire, ne pas réfléchir à certaines actions.

    0

    0
  7. Pascal dit :

    Je rajoute mon petit témoignage aussi. Rue henri rol tanguy et rue Cristino Garcia ce sont les roms qui font n’importe quoi en ce moment. J’ai croisé une jeune fille qui cassait la vitre d’une voiture, samedi dernier encore deux jeunes roms se sont acharné dans une voiture afin d’y voler un autoradio. Il était 14heures et ont fait ça en toute impunité. Venez aussi dans le quartier et vous verrez les jeunes enfant jouer avec des Velcoms. La police pour ces deux dernières affaires ont été prévenu mais n’ont absolument rien fait.
    Dans la région la police ne se déplace uniquement que lorsqu’il y a des morts.

    0

    0
  8. SYLVIE dit :

    ET FLORENCE HAYE REPASSE ?!
    peut-être faire plus de bruit qu’eux ?
    Casserolle, poëles à frire, crecelles ???

    0

    0
  9. Bertrand dit :

    Je pense qu’il faut organiser une manifestation en centre ville avec collage d’affiches et distribution de tracts (à la sortie de la gare, du métro, des écoles) avec cet appel à manifester. Avec cette distribution et ces affiches, nous montrerons aux dealers et aux délinquants que nous ne sommes pas prêts à leur abandonner l’espace public et nous montrerons à la population qui se désespère, se tait et subit que nous pouvons agir.
    Nous pourrions prévoir un parcours qui partirait du quartier de la gare et aboutirait devant la mairie.

    Qu’en pensez-vous ?

    0

    0
  10. goldo dit :

    je pense effectivement qu’il faut avant qu’il soit trop tard se rassembler pour montrer qu’on est encore là; je suis d’accord pour une manifestation organisée. Goldo

    0

    0
  11. LaMitad dit :

    Je suis avec vous pour une action car effectivement la situation se dégrade… J’en viens a préférer l’hiver.

    0

    0
  12. Sam dit :

    @LaMitad

    Est-ce que tu peux voir avec tes voisins pour les tenir au courant pour organiser une action sur l’espace public ?
    Si vous êtes partant, « Sans Crier Gare » se chargera de toute l’organisation.

    0

    0
  13. goldo dit :

    je ne sais ce que font les pouvoirs publics dans le centre de la ville mais a Charles Michels depuis quelques jours ils passent tous les soirs.
    Ce soir ils ont contrôlé plusieurs véhicules et en ont amenée une a la fourrière.
    Il faut dire que nous restons très vigilents a tout ce qui se passe dans notre quartier. Lorsque nous remarquons du trafic nous faisons un mel au délégué du préfet et au Préfet. D’autre part nous avons mis la pression aux commerçants de l’épicerie qui attiraient les toxicos et alcoolos. Nous avons déposé des plaintes contre eux,nous leur avons fait un courrier qu’ils ont affiché sur leur mur.notre bailleur qui est le même que le leur leur a écrit.Il est vrai que c’est épuisant mais il n’ya que comme celà qu’on arrive a avoir un peu de tranquillité. Nous avons même prévu du mastic pour scotcher la sérrure du rideau de fer afin de les empêcher d’ouvrir si jamais ils recommençaient a attirer les individus non désirables. Pour le moment ce n’est pas le cas mais je crois que c’est le restaurant grec situé un peu plus loin qui prend le relais. Nos voisins sont au courant,s’ils veulent la paix ils doivent agir et nous les soutiendrons. bon courage a tous. Goldo

    0

    0
  14. Pascal dit :

    Goldo,
    serait il possible d’avoir le mail du délégué du préfet? ça me serait utile afin de signaler les agissements de nos cher voisin roms dans le quartier
    Merci

    0

    0
  15. Sam dit :

    @Pascal

    Je vous l’ai envoyé par mail. Si besoin d’autres contacts, n’hésitez pas.
    Compte tenu du contexte de l’été dernier, vos difficultés sont « politiquement » très délicates. Comment réagira la municipalité si l’Etat (police) intervenait ? Est-ce que la Municipalité dionysienne ne risque pas de « répliquer » ?

    0

    0
  16. Pascal dit :

    Merci beaucoup. Je comprends bien la sensibilité du sujet et ce qui me fait mal au cœur est que j’étais pour la protection des roms l’été dernier mais après presque 9 mois de vie à proximité de leur campement j’ai un tout autre regard sur cette population.

    Je ne vais pas faire une généralité mais je parle de ceux qui sont sur le terrain de la rue Cristino Garcia.

    Ils vont dans toute la zone de la plaine vider les poubelles sur les trotoires « sympa pour les éboueurs ». On s’est même trouvé à certain moments avec des montagnes d’ordures. Les agents de Véolia étaient démoralisés. Et ça continue encore maintenant.
    On a eut droit à une bagarre générale en pleine rue à coup de couteau « bizarre que les médiats n’en ai pas parlé ».
    Les voitures dans le quartier sont régulièrement cassées et vidées.
    J’ai croisé un soir une jeune fille du camp casser la vitre d’une espace et pas plus tard que samedi dernier deux jeunes roms s’en sont pris à une voiture en bas de chez moi. Ils ont plié la portière et ont arraché l’auto radio à l’intérieur en massacrant au passage le tableau de bord. J’ai juste eut le temps de les interpeller mais ils ont fuient avec leur butin. La police que j’ai appelé en leur signalant que je pouvais identifier sans problème les voleurs ne sont jamais venu. J’ai croisé encore un des deux jeunes hier dans la rue.
    Ah oui leur nouveau truc, voler des velcoms, si vous venez dans le quartier vous verrez de jeunes enfant rouler avec. L’accroche est bien sur complètement arrachée.
    C’est vraiment désolant de voir qu’ils font ce qu’ils veulent personne n’osent rien leur dire.
    D’autant plus que le maire de St denis habite à 20 mètres de leur camps.

    0

    0
  17. goldo dit :

    Pascal
    vos chers voisins rom sont certaienement les mêmes que les notres,ceux qui squattent les immeubles en démolition et qui devraient être expulsés dans le mois qui vienne mais nous savons tres bien qu’ils se déplaceront et que le problème ne sera pas règlé. Quand les pouvoirs publics vont-ils prendre l’affaire sérieusement en s’occupant humainement de ces gens. Quand au mel du Préfet,je vois que Samira l’a donné. 

    0

    0
  18. Sam dit :

    @Pascal

    D’abord, avez-vous contacté l’association « Voix roms » pour servir d’intermédiaire entre vous et la population rom ?

    Ensuite, il faut mettre la municipalité face à ses responsabilités car quand elle qui a installé ce camp dans votre quartier elle s’était engagée à faire en sorte que ça se passe au mieux avec les riverains. Je vous conseille d’écrire à Mr le Maire, Mme Haye et Mr Braouezec et demander à les rencontrer sur site. Je vous envoie les différents contacts nécessaires.

    Pour la réunion avec le préfet nous attendons la prochaine date. Nous vous informerons pour que vous puissiez vous organiser avec d’autres voisins pour être représentés. 

    Enfin, votre force serait de vous réunir en nombre et de vous relayer pour les multiples démarches et réunions avec les pouvoirs publics.

    0

    0
  19. nikita dit :

    Je suis pour l’action de notre Association en concertation avec les pouvoirs publics : L’Association a démontré son sérieux et sa force : capitalisons. Ca a marché, il faut continuer. 1ère chose la prochaine réunion avec Mr le Préfet et la Mairie et les conseillers fraichement ré(élus). Ce qui ne nous empêche pas à titre individuel et en argumentant nos mails de les adresser au Délégué de Mr le Préfet. Pourquoi ne pas rencontrer en même temps le nouveau commissaire (Sam peux-tu me passer les 2 adresses SVP ou plus si nécessaire. Je suis d’accord pour soutenir toute manifestation mais je pense qu’il faut d’abord se concerter avec les autorités. Ne nous dispersons pas mais montrons plus régulièrement notre détermination. 4 février, 4 avril, il est grand temps !

    0

    0
  20. Sam dit :

    @Nikita

    Par expérience, quand on se contentait de saisir les pouvoirs publics ça ne marchait pas. Il faut mener de front des actions de concertation avec les pouvoirs publics et occuper le terrain pour faire du bruit, se faire entendre et reconnaître certaines situations que la municipalité refuse souvent de voir.

    Dans votre copro, LaMitad a tous les contacts nécessaires. Pour ne pas vous disperser, je vous conseille qu’une seule et même personne de votre secteur consolide les infos et continue de contacter les pouvoirs publics.

    0

    0
  21. cyril dit :

    Rue du Corbillon Lundi 4 Avril à l’heure de la sortie de l’école …. et la photo ne donne pas bien à voir la grande flaque d’eau croupie à côté des poubelles … 

    Les parents sont heureux de passer avec leurs enfants à côté de ces immondices avant de slalomer entre les voitures en stationnement sauvage … 

    On peut remercier les pouvoirs publics de se préoccuper aussi bien de la salubrité des alentours d’un établissement scolaire … Quelle leçon pour les petits dyonisiens ! 

    0

    0
  22. jason dit :

    St denis terre d’accueil…. mouais pas beaucoup de tolérance dans tout ça !!

    0

    0
  23. goldo dit :

    moi quand je vois tout ça ,je suis désolée mais agissons chacun a notre niveau . Ce soir,je rentre et je vois trois toxicos assis sur les barrières qui ont été mises pour les travaux a la hauteur de notre épicerie source de nuissances. Je pense que s’ils nous ennuient ce soir,demain s’ils s’assoieront sur les barrières huilées et nous allons remmettre un mot aux commerçants comme quoi ils sont responsables de ce qui se passe devant et dans leurs magasins.pour l’instant ils ne sont que trois et pas trop bruyants,celà reste supportable mais si celà déborde on n’hésitera pas.et que les pouvoirs publics interviennent avec nous.goldo

    0

    0
  24. Bertrand dit :

    Quelles actions mener alors ? Personnellement, je suis pour une vraie manifestation avec distribution de tracts, affiches, etc. Je pense qu’il est temps de montrer aux dionysiens qu’on peut faire autre chose que subir.

    On pourrait faire ça en mai, ce qui donne le temps de préparer les choses.

    Qu’en pensez-vous ?

    0

    0
  25. Sam dit :

    Comme l’an dernier, on compte reprendre les stands qu’on tenait le dimanche matin à compter de mai.

    Il serait également souhaitable d’organiser une autre action symbolique (repas, pique-nique…) sur un lieu qui connait des nuisances. Le choix des lieux est multiple : Rue Fontaine, Rue du Corbillon, Rue E. Connoy, Charonnerie/Place des Tilleuls ou dans les différents secteurs du quartier de la gare…dans ce dernier cas,  c’est sûr on a toujours des habitants qui sont à fond. Il faut que les riverains du secteur choisi manifeste plus d’enthousiasme et se mobilisent d’avantage (comme les  années passées). C’est la condition, sinon c’est sans intérêt !

    0

    0
  26. goldo dit :

    et oui il nous faut du monde car moi je vois que ce sont toujours les mêmes qui bougent. Déjà dans notre immeuble a 3 escaliers,il n’ya que le habitants du 4 qui restent très actifs. Les autres ont tendance a raler mais ne font rien. En tout cas moi je suis partante pour toute action collective et je serai présente. Goldo

    0

    0
  27. goldo dit :

    et bien ce soir nous avons appelé la police. Il squattent les barrières des travaux pour les transformer en chaises et en tables. Pourtat la police a fait un tour entre 19h30 et 20h.
    Nous allons nous organiser pour huiler ce qui leur sert de banc et de table et mastiquer la serrure du rideau de l’épicerie. Ils vont s’asseoir sur de l’huile. Goldo

    0

    0
  28. cyril dit :

    Le monde ne se divise pas entre ceux qui râlent et ceux qui ne font rien … Je ne crois pas que cela soit aussi simple … 

    L’action collective ce n’est pas tout de suite du « yes you can »… cela se construit par petits pas et par des actions qui montent crescendo. Ce n’est qu’après avoir éprouvé la détermination du collectif, partagé des expériences et des propositions que l’on peut dire « yes we can ». 

    La première chose que nous pourrions faire, c’est organiser une réunion de secteur avec tous les habitants inquiets de la situation et désireux de se mobiliser … 

    N ‘oublions pas le temps de délibération qu’il nous avait fallu avant de monter nos actions de l’été dernier. 

    0

    0
  29. Bertrand dit :

    Quelle que soit l’action (réunion, manifestation), vous pouvez compter sur moi !

    0

    0
  30. stephanie dit :

    Comme l’a précisé Sam, vous pouvez aussi compter sur Sans Crier Gare, et sur moi par la même occasion …

    0

    0
  31. Sam dit :

    Merci Goldo, Cyril, LaMitad et Bertrand !
    On commence à discuter des actions à mener à compter de ce WE à la fête des Tulipes (on partage le stand avec Saint-Denis & Environnement), puis à notre AG qui aura lieu à la fin du mois…ensuite ça se peaufinera naturellement au fur et à mesure des stands du mois de mai et d’éventuelles autres réunions. ça vous va ?
    On compte pas mal d’artistes (surtout des musiciens 😉 ) parmi nos adhérents et sympathisants, on va pouvoir faire quelque chose de créatif 😀

    0

    0
  32. goldo dit :

    en ce qui nous concerne,pour l’épicerie qui attire des individus indésirables,nous avons fait ce que nous avions prévu.
    Nous avons mastiqué les cadenas qui ferment les rideaux de fer,nous avons collé les bandes « la rue n’est pas une poubelle » sur les barrières qui leur servent de sièges et sur le rideau de fer et la boite aux lettres. Nous avons huilé a l’huile de moteur tous les endroits où ils pouvaient s’asseoir.
    Notre action a eu effet car le comptable du magasin sur la demande des commerçants est allé voir notre gardien pour demander a nous rencontrer.Nous sommes d’accord. Aujourd’hui pure coincidence ou effet de cause,ils sont fermés et quelle tranquillité et propreté dans la rue. On verra s’ilsouvrent demain. Voilà petites actions en attendant quelque chose de plus voyant et collectif mais il faut aussi agir ponctuellement là où il faut au bon moment. Goldo

    0

    0
  33. abisa dit :

    se faire justice et commettre pour cela des actes illégaux rendront -ils nos ville et la Société plus sûres ?
    les futurs bacheliers pourraient plancher sur ce thème…..

    0

    0
  34. Bertrand dit :

    Je ne sais pas trop quoi dire par rapport à l’acte de Goldo. Je ne le cautionne personnellement pas et je trouve qu’il est dommage d’en arriver là. Mais je pense que cet acte doit être lu comme un ras-le-bol frisant le désespoir. Je pense depuis un moment que le risque lié à la surdité des autorités sur les problèmes de délinquance et de laisser-aller (et quand je dis « laisser-aller », je pense qu’on peut parler d’euphémisme) peut conduire à ces actes hors la loi. Goldo nous fait part depuis très longtemps, sur ce forum, de son exaspération et de son mal-être au quotidien. Elle n’a pas l’impression d’être entendue par les autorités et du coup, elle et ses voisins décident d’agir et de se « faire justice ».
    Je dis ATTENTION. Un jour des actes plus graves risquent d’être commis par des gens ne supportant plus d’être confrontés à l’impunité. Il faut que l’équipe municipale prenne en compte le mal-être de ces habitants qui se tournent vers l’illégalité à cause de cette surdité. Ce ne sont pas des gens malhonnêtes, mais des personnes qui n’en peuvent plus et qui réagissent avec l’énergie du désespoir.

    Monsieur le Maire, écoutez, prenez en compte ce mal-être et permettez aux gens de vivre enfin dans cette « tranquillité publique » qui doit être bien plus qu’une simple fonction ou un slogan…

    0

    0
  35. lolo dit :

    @abisa

    Le laisser-aller de la mairie est bien évidemment une circonstance atténuante…

    Par ailleurs et à ceux qui se posent la question de pourquoi la police municipale ne verbalise pas les véhicules en stationnement interdit (+ de 7 jours, à contre-sens, …), la réponse est la suivante: « Si le stationnement n’est pas payant, la mairie ne touche pas d’argent sur les PV, donc ils ne financent pas la police municipale. » Le stationnement payant. Vite !!!

    LOLO

    0

    0
  36. BB dit :

    Une chose qui m’étonne, c’est que Plaine Commune participera à l’expérimentation des ZAPA (Zones d’Action Prioritaire pour l’Air, cf. http://www.univers-nature.com/inf/i… ) d’ici quelques temps… Or, vu les véhicules « pourris » qui circulent et qui ne sont déjà pas verbalisés pour leur envahissement de l’espace public (je pense à Saint-Denis mais aussi à Aubervilliers, du côté de la rue du Landy), je m’interroge quelque peu sur le respect de ces nouvelles normes.

    Tiens, ça pourrait être l’objet d’un article, ça ?!

    0

    0
  37. Sam dit :

    @abisa

    C’est toujours facile de porter des jugements. Dans le secteur Charles Michels, les habitants  supportent ces nuisances (illégales bien évidemment) depuis trop longtemps malgré des démarches fréquentes et en bonne et due forme auprès des pouvoirs publics (Etat et Municipalité). 

    Je conseille à certains d’aller passer une seule journée (jour et nuit) dans ce secteur, et on en reparle  après.

    Quant aux élus, quand les citoyens commencent à mener des actions « borderline » c’est à ce moment qu’il faut agir et réagir…avant qu’il y ait d’éventuelles représailles. Hein Mame Haye ? hein Mr Paillard ?

    @BB

    C’est marrant, on en parlait avec Pitch ce WE 😉
    Est-ce que tu peux nous proposer un ch’ti article ?

    0

    0
  38. Sam dit :

    Je viens d’avoir confirmation de la part du délégué du préfet, la prochaine réunion avec Mr Christian Lambert aura lieu le 27 avril prochain. N’hésitez pas à nous remonter vos éventuelles demandes avec éléments précis.

    La réactivité de la préfecture est constante et contraste avec l’absence de réaction de la municipalité…c’est très important dans ce contexte.

    0

    0
  39. RueCharronnerie dit :

    Ce jeudi 14 avril, vers 15h, scène ordinaire de cette rue: les grappes de jeunes adultes ou ados attardés désœuvrés; le bruit, les remous, les cris, les voix fortes…  les couteaux sortent…

    Regroupement des spectateurs, rue noire de  curieux. Intervention  de la police, interpellations puis le calme revient. Les badauds sont partis, la tranquillité d’ esprit également… les clients aussi.

    0

    0
  40. RueCharronnerie dit :

    Samedi 16, 14h55 Une nouvelle fois attroupements, cris, bousculades… La tranquillité de la rue de la charronnerie s’evapore …30 à 40 « occupants habituels »  s’invectivent : ça devient lourd

    0

    0
  41. Sam dit :

    Il faut absolument qu’un habitant(e) soit présent à la rencontre avec le préfet. Cette rue connaissait déjà des soucis mais là ça se dégrade de plus en plus…c’est de plus en plus inquiétant et franchement ça donne pas envie de s’y aventurer même en plein après-midi sans doute préjudiciable pour les commerces surtout certains de qualité (si rares à St Denis : « l’atelier du saumon », « Leonidas », « élégance indinenne »….

    Il faut absolument que les commerçants et habitants réagissent en nombre !

    0

    0
  42. Catherine dit :

    Nous viendrons à l’AG et vous pouvez compter sur nous pour l’action dont nous déciderons le 29.

    0

    0
  43. JeF dit :

    On en est à un point ou quand la Police daigne intervenir, les habitants sortent pour applaudir des deux mains ; c’est à la fois rassurant, sympathique et un peu inquiétant :

    http://fr.news.yahoo.com/63/2011041

    0

    0
  44. oiseaudenuit93 dit :

    Bonjour, j’habite du coté de l’église de la Plaine, je suis effaré de voir à quel point les roms pourrissent la vie de notre quartier en pétant chaque nuit des vitres de voitures stationnées dans n’importe quel emplacement de parking (même sous-terrains) que fait la police bon dieu… les velcoms continuent à être volés et désossés dans les camps j’en ai marre marre marre!!!
    Et le pire c’est que c’est la mairie de Saint Denis qui leur fournit les terrains et qui les aides pour s’installer à coté de nos résidences! On marche sur la tête! Ce sont nos impôts qui paient nos voitures vandalisées! Mais jusqu’à quand allons nous nous laisser faire Quand est ce que le commissariat de la plaine sera enfin actif contre ses dégradations digne d’un pays du tiers monde

    0

    0
  45. Sam dit :

    Le préfet voulait en savoir plus à la réunion de mercredi dernier mais il n’y avait pas de riverains représentants de ce secteur. Envoyez-nous un mail et on vous donne les contacts préfecture pour vous faire entendre et pour que celle-ci prenne conscience d’éventuels manquement du commissariat de St Denis.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *