Bertrand – « Nous avons sept jours pour nous rétracter. Nous conseillez-vous de venir habiter Saint Denis ? « 

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. Anthony C dit :

    Salut.

    Je pense que nous touchons là, d’une façon générale, au revers de la médaille. A force de rapporter les constats des uns et des autres, nous allons dissuader quiconque de venir nous côtoyer dans nos quartiers. Ce n’est pas une raison pour atténuer la réalité, mais il faut aussi redonner un contexte général.

    J’habite Saint-Denis depuis février 2010 (quartier porte de Paris). J’y travaille (quartier Basilique) depuis 5 ans. J’ai donc décidé de venir y vivre en toute connaissance de cause. J’habitais auparavant à Paris 16° (!). Dans mon cas les raisons de ce déménagement sont nombreuses:
    : Budget, qualité et surface de l’appartement, proximité de mon lieu de travail (7 min à pied)… Sympathie des familles locales (je suis enseignant en Primaire). Cependant, si la vie à Saint-Denis m’était parue impossible, je n’y serais pas aujourd’hui.

    Forcément, on ne parle pas beaucoup des trains à l’heure. Il y a ici des trafics. Il y a ici une insécurité conséquente et la population a sans doute plus tendance que d’autres, à utiliser la voie publique pour une grande décharge. Ce point ne serait d’ailleurs pas un problème si conséquent si la municipalité tenait ses rôles: préventif, répressif et mise en œuvre sérieuse des services de voirie.
    Deux points cependant: le 16° arrondissement est un immense WC pour chiens-chiens à sa mémère. Il est bien plus dangereux qu’ici de se promener sans regarder ses pieds (vraiment je vous laisse constater, y’a même pas de comparaison possible).
    Quand à la propreté de la goutte d’or, je demande à voir également. D’autres ont fait écho également que le quartier 17°- Battignoles était écœurant de saleté. Le 16° arrondissement est envahi par différents trafics de stupéfiants à destination de la jeunesse dorée…

    Entendons-nous bien, je ne cherche pas à amoindrir la saleté ou l’insécurité des lieux. Les dires et actions rapportées ici dans le but d’améliorer les choses sont justifiés et indispensables, mais il faut relativiser, ailleurs, ce n’est pas nettement mieux.
    Évidemment, j’ai une vie plus rangée qu’avant. Il ne me viendrait plus à l’idée d’aller prendre l’air dehors à 1h00 du matin comme je pouvais le faire dans mon ancien quartier.
    Je prends quelques précautions et pour le moment je ne me suis jamais senti en danger malgré un « pédigrée européen » prononcé. Je ne me retrouvais pas dans le 16°, je ne cherche pas à le retrouver ici. Mes voisins de copro sont vraiment agréables et accessibles, bien différents des ombres fuyantes que je rencontrais auparavant.

    Certes, les commerces intéressants et dans lesquels je me retrouve me semblent peu nombreux. Mais ce blog sert aussi à encourager les commerçants rigoureux en échangeant les bonnes adresses. Certains sont vraiment très agréables, disponibles, chaleureux et vous prennent pour autre chose qu’un anonyme au porte-feuille à dévaliser. Petit à petit, l’effet devrait se faire sentir. Contrairement à ce que souhaite la municipalité, à savoir, faire de Saint-Denis un ghetto pauvre, voué à la cause communiste, la mixité sociale ne peut qu’être grandissante. Le maire pense peut-être sauver son siège à la prochaine élection mais à force de laisser faire il ira dans le mur.

    Le Grand Paris, qu’il soit institutionnalisé ou non, se fera dans les faits. Paris intra-muros n’a plus les moyens d’accueillir sa population. Saint-Denis deviendra de plus en plus un faubourg de Paris, en adoptant, je l’espère, un visage humain avec des habitants disposant ici d’un peu d’espace et libres d’avoir quelques rapports humains, rares à Paris.
    Cela n’évoluera pas sans les dionysiens et c’est sans doute pourquoi nous nous retrouvons de plus en plus pour faire valoir nos attentes face aux problèmes grandissants rencontrés.

    C’est le paradoxe. Ces problèmes sont actuellement grandissants, mais cela est aussi le résultat d’une densification de la population. Un conflit d’intérêt s’est engagé sur ce territoire comme sur d’autres. Ici chacun a un intérêt à ce que la ville prenne une direction ou une autre. Certains souhaiteraient qu’elle devienne une zone de non droits ce qui rendrait leur business florissant. Faisons chaque jour valoir nos droits.

    Dernier point: Il y a pour l’heure différents Saint-Denis. D’une rue à l’autre les effets sont très différents. Pour l’heure le quartier de la Gare, les rues Courte, Emile Connoy, Charles Michels, etc. sont en souffrance. Ce n’est pas parce que ces rues sont touchées alors que la mienne ne l’est pas qu’il ne se passe rien, bien évidemment et c’est pourquoi je pense que nous sommes nombreux ici à nous mobiliser pour que la situation s’arrange pour tous. Cependant il faut reconnaitre que bien des rues sont proches d’être paisibles. Ma chambre donne sur rue et je passe des nuits absolument calmes et sereines alors qu’elles étaient infernales dans mon ancien quartier du 16° arrondissement (sirènes de police, pompiers, poivrots, altercations, livreurs…).

    Pour finir, la rue Catulienne est globalement un lieu privilégié. Une adresse choisie par la Banque de France depuis plus d’un siècle, l’ancien évêché repris depuis par une maison de la Fondation des Orphelins d’Auteuil et l’école de Musique. Soyons francs pour Saint-Denis, c’est presque une adresse prestigieuse, très bien placée.

    Il vous reste 7 jours pour vous désister ou plusieurs années pour y faire votre vie.

    0

    0
  2. hélène dit :

    Je ne rajouterais pas plus de commentaires à ceux d’Antony C, moi-même je suis arrivée il y a fort longtemps de Paris habitant pas très loin de la « goutte d’or ».
    Si nous nous battons contre des « incivilités » et autres, c’est en fait que nous aimons notre ville, c’est un village malgré tout et, nous y tenons.
    Comme le dit Antony, la rue Catulienne est certainement la plus privilégiée.
    Pour votre compagne, pour la rassurer, quelques précautions à prendre afin d’éviter les tentations.
    Aller voir Sam au stand.
    Bienvenue à l’avance.

    0

    0
  3. bertrand dit :

    Merci beaucoup Hélène, Anthony et Sam pour les réponses sincères et encourageantes que vous nous avez faites.
    La ville accueillante que vous décrivez est bien celle que nous avons découverte pendant nos ballades diurnes… et celle qui nous a convaincus de signer notre promesse de vente.
    Nous viendrons vous rencontrer avec plaisir, demain, au stand. Et nous passerons aussi un soir, tard, vers la station de métro et la station de RER, pour être bien au fait de ce qui s’y passe.
    Habitant la Goutte-d’or, nous savons que l’image « médiatique » de certains quartiers est parfois un peu « déformante »… mais cette fois-ci nous achetons, c’est pourquoi nous sommes plus craintifs.
    En tous cas, nous sommes très touchés du temps que vous avez pris à nous répondre. Si tous les habitants de Saint-Denis sont aussi attentionnés que vous, alors nous serons parfaitement heureux là-bas !

    Marie et Bertrand

    0

    0
  4. Sam dit :

    @Bertrand,
    Personne ne peu nier ou minimiser les difficultés mais personne ne peut nier ou minimiser le gros potentiel de cette ville…surtout humain. Autour de notre dynamique, au-delà d’une association il y a une grande solidarité…on se serre les coudes. Et ça je ne l’ai jamais vu nulle part…pourtant j’ai beaucoup bougé.

    Des amis de Joinville, habitent le long de la Marne (cadre pittoresque, paisible, résidentiel, propre, serein…mais sans vie de quartier)…ils regrettent qu’à la fête des voisins, un seul voisin a répondu à leur invit. Ici, la première annonce pour un dîner entre bloggueurs (le 10 décembre dernier) a mobilisé 27 personnes en très peu de temps…alors que nous nous connaissions pas pour la plupart.

    Il reste bien évidemment tant de choses à faire et tant de batailles à mener. Nous hurlons, sommes sur tous les fronts, proposons des solutions, pleurons des fois…mais nous rions, vivons, sortons et aimons cette ville MALGRÉ TOUT. « Ce n’est pas la Suisse »…et pour certains aspects tant mieux 😉

    Demain, vous verrez le marché et ses couleurs. C’est ce pour ce Saint-Denis que nous nous battons.

    Mon mari et moi sommes venus de Belleville il y a 4ans et demi, et rien que pour ça nous ne le regrettons pas.

    @Anthony C,
    J’aime ton commentaire. Quand est-ce que tu passes nous voir pour mettre un visage sur ce pseudo ? 😉

    0

    0
  5. chris dit :

    Je vis à St Denis depuis 13 ans à plein temps, et je connais la ville depuis 20 ans. Je suis un homme de 37 ans.

    Les atouts dans le désordre:
    Nœud de transports important: métro, bus, RER, tram.
    Centre commercial avec tout ce qu’il faut, avec installation récente de Go Sport et Virgin, des restaus d’un bon niveau, coiffeurs, boulangeries, … etc, une rue commerçante importante (opticiens, vêtements, banques, bijouteries, …), et un marché important 3 fois par semaine, qui fait venir beaucoup de clients de partout en Ile de France.
    Une population spontanée, des voisins humains.
    Plein de médecins de toutes spécialités, cabinets médicaux, pharmacie, plus le Centre Cardiologique du Nord (reconnu et compétent), qui vous diront que la mauvaise réputation de la ville dépasse de loin la réalité (sauf peut-être dans les cités).
    Un bonne proximité à des espaces verts et lieux de sport (à pied: parc de la Légion d’Honneur ; en vélo: parc de la Courneuve, parc de l’Ile St Denis, Canal de St Denis jusqu’à Paris et au delà)
    Proximité de l’aéroport CDG par l’A1 quand on part/revient en vacances. 🙂
    Une bonne couverture ADSL (j’en connais dans des lieux mieux côtés qui n’ont même pas la TV ADSL).

    Les inconvénients dans le désordre:
    Transports: ligne 13 surchargée.
    Population pas très éduquée, massivement d’origine étrangère, ce qui peut faire un choc pour un parisien peu habitué. On s’y fait très bien, c’est la richesse de cette ville.
    Milieu scolairement peu favorisé pour vos enfants éventuels, sauf école privée.
    La criminalité, qui je pense est principalement importée, surtout pour la drogue. Un jour je pense qu’elle sera expulsée ailleurs.
    Mauvaise réputation chez tous ceux qui n’y vivent pas.
    Prix au m² assez bas (ce qui peut être un avantage). Ne pas espérer faire de grosse plus value immobilière ici.
    Un hôpital Delafontaine apparemment pas très réputé (avis à confirmer).
    Des bureaux de poste scènes de spectacle concentrant le milieu très populaire de la ville, mais où on est plutôt bien traité.
    Une mairie communiste pour encore 4 ans, qui campe encore et toujours sur des positions idéologiques à l’encontre de tout pragmatisme.

    Pour l’insécurité, il faut adopter des comportements de prudence et de discrétion, qui finissent par devenir des réflexes. Se fondre dans la masse.
    On n’y pense plus moyennant quelques limites comme par exemple éviter de sortir se promener à minuit dans les rues désertes en tenue de soirée, surtout côté gare RER.
    En général quand on suit les gens en restant groupés, on se sent bien. Je n’ai pas eu de problème jusqu’ici.

    Il y a des coins très tranquilles dans cette ville, je confirme.

    0

    0
  6. montjoie dit :

    bonjour
    si vous y comptez fonder une famille je ne vous conseillerai pas d’y vivre, vos chères têtes blondes seraient tellement importunés qu’elles y laisserai certainement des plumes, de plus la sécurité des établissements scolaires (collèges) est aux abonnés absents.Les enseignants font plus du maintient de l’ordre et distille le savoir entre.Aucune qualité de vie dans cette ville,anarchie totale,depuis que plaine commune a été crée la propreté est désastreuse,il n’y a que dans les périmètres des symboles (stade de france,basilique)que les balayeuses passent.Quand a vous,passez votre chemin,cette ville ne vous apportera que des ennuis

    0

    0
  7. koil dit :

    a st denis ( quartier landy _ gare rer D)

    deux ans à belleville secteur pelleport-25 ans à yerres 91

    A st-denis je crois ce qui me choque le plus, c’est le potentiel non exploité et le discours des politiques qui non aucune vision à long termes ( quasi tous les parties).

    Le centre ville , j’y vais de temps en temps mais n’aime pas trop même si jamais eu de soucis de sécurité. En gros , les boutiques m’attirent pas ni l’ambiance.

    Les écoles me font assez peur si je compte avoir des enfants, dans ma résidence beaucoup de parents déménage ou les mette dans le privé.

    Sur la plaine, aucun soucis hormis un manque criant de commerces, par contre gros point positif les transports. 3 gare RER,3 stations de métro ( bientôt 5), une peut être future gare tgv, des multiples lignes de bus. St denis est la ville de banlieue d’ile de France la mieux dé servie. Aprés reste la problématique des zones 🙂

    Sinon au niveau, plus value immobilière, je pense qu’il y a des bons achats a faire.

    0

    0
  8. Citoyen93 dit :

    Je vous ai rencontré dimanche et je vous ai donné mon sentiment sur Saint-Denis.
    Je pense que cette ville est en devenir, beaucoup de projets vont éclore qui vont bonifier cette agglomération qui en a bien besoin.
    La ville a une facette populaire qui la rend sympathique et le centre ville historique est très vivant et témoigne d’un passé historique dense.
    Tout n’est pas rose loin s’en faut mais je suis dans cette ville depuis 8 années maintenant et je n’ai jamais été agressé si c’est sur ce chapitre que vous vous posez des questions.
    L’offre commerciale n’est pas géniale mais je pense que cela va s’améliorer dans le temps.
    Sur la question des transports la situation de la ville est imbattable, tout est à moins de 30 mn de Paris ou presque.

    0

    0
  9. jef dit :

    Cher Bertrand,
    En lisant votre message, je me revois il y a 3 ans, quittant mon studio au Champ de Mars, très partagé, à la fois séduit par les couleurs et la chaleur humaine de Saint-Denis, mais aussi un peu inquiet, beaucoup plus d’ailleurs par ce que racontent et ressassent les gens jusqu’au radotage que par ce que j’ai moi-même constaté.
    Ici, personne n’est anonyme, on sort dans la rue, au marché, on boit un café en terrasse et très vite, une connaissance approche, vient parler avec vous et attire elle-même d’autres personnes, que vous saluez, avec qui vous échangez quelques mots et qui vous reconnaitront demain dans la rue. C’est donc très différent de Paris (les quartiers bobos ne sont pas vraiment plus sympas que le 16ème…) mais aussi de la province. Je crois qu’effectivement, l’ambiance est assez « village », au sens américain.
    Une vie culturelle intéressante, avec des médiathèques très riches, une saison de théâtre, un très beau festival de musique classique, toutes les cultures urbaines, graffs, hip hop et plein d’autres choses.
    Le seul hic, en effet, c’est à partir du collège pour les familles avec enfant. Là, il faut vraiment avoir un plan B.
    Bien sur, il y a tout le reste, mais franchement, si on se focalise autant sur les problèmes, c’est aussi pour faire réagir des édiles autistes et des forces de l’ordre inexistantes. Je ne doute pas que nous y parviendrons. Et puis, les difficultés, ca créé du lien, ça soude et ça fait trouver plein de nouveaux amis.
    N’hésitez pas à nous contacter, en tout cas on se verra certainement pour la soirée.
    JEF

    0

    0
  10. emma dit :

    Je crois que nous nous sommes rencontrés brièvement dimanche également.
    Il y un an et demi que nous sommes là.
    Et je suis en plein quartier gare, pas rue catulienne.
    Mon arrivée en plein climax du crack & co a été difficile…
    Plus parisienne que moi, faut se lever tôt, plus indépendante aussi.
    Et je suis une femme, et j’ai des enfants…
    Aujourd’hui je peux vous dire que le pari que j’ai fait, je suis de plus en plus certaine de le gagner. C’est pas facile tous les jours mais je ne regrette pas et c’est pour moi une évidence que dans quelques temps cette ville aura bougé dans le bon sens et sans perdre son âme.
    Cette ville, ses habitants et l’énergie qu’elle demande m’ont transformé dans le bon sens et j’y suis de plus en plus heureuse.
    Vos habitudes vont changer, mais pas forcément en mal.

    0

    0
  11. goldo dit :

    Moi aussi je suis sûre que cette ville va changer. Ce qui est certain c’est que c’est à St Denis que j’ai pu me faire beaucoup d’amis et des liens sociaux avec plein de gens même sans être amis. Pourtant dans ma vie j’ai beaucoup déménagé (Le Havre, Arnouville les Gonesse, Garges, Paris.)Parfois je suis très en colère après ce qui se passe dans cette ville mais il y a un tel potentiel de désir de la voir changer que forcément on va y arriver. Si vous vous décidez, en tout cas soyez les bienvenus.

    0

    0
  12. cece dit :

    La ville a certainement un énorme potentiel. Malheureusement jusqu’à présent elle a raté un rdv capital : celui de la véritable mixité sociale, la vraie cohabitation de cultures, idées, origines, religions. Les communautés se côtoient sans vraiment se connaître.
    C’est à St Denis que je me suis fait aborder par des gens, qui me disaient « ça fait plaisir de voir des enfants blonds, il n’y en a pas tellement par ici ». Et ça m’a scandalisée, ce n’est pas comme ça que j’élève mes enfants.
    Le cumul de violence et de laisser aller ne favorise pas l’intégration réciproque.
    C’est également à St Denis que je rencontre les défenseurs de la pensée unique (anciens communistes troskistes, partisans d’une droite répressive et nationaliste, laïques persuadés d’être les seuls détenteurs de la vérité, replis communautaires de toutes sortes);
    Pour moi, l’espoir est le pluralisme, démocratique et pacifique.
    Je suis encore très réservée sur les probabilités de changement à moyen terme (2014 en gros). Le réseau de clientélisme de la Mairie est très important, l’abstention aussi.

    0

    0
  13. Bertrand dit :

    Un grand merci à tous pour vos nombreux commentaires qui nous ont aidés à prendre notre décision. Nous avons donc choisi de venir nous installer à Saint Denis. Nous nous sommes beaucoup promenés ces derniers jours dans votre ville. Et en journée, c’est quand même très sympathique. Nous sommes très heureux de cette décision. Nous aurons l’occasion de nous revoir lors de l’apéro dînatoire du 22 mai.
    Encore merci à tous,

    Bertrand et Marie

    0

    0
  14. JLo93200 dit :

    Voilà c’est pour ca que j’aime Saint-Denis… à samedi

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *