Bilan du préfet Christian Lambert, un an après son arrivée au 9-3

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Clés dit :

    1,5 million d’habitants en Seine-Saint-Denis.
    11,2% de chômeurs en Seine-Saint-Denis (8,2% en Ile-de-France et 9,2% pour la moyenne nationale). Le chômage des jeunes a augmenté de 26% dans le 93 depuis 2008.
    140 829 faits de délinquance constatés en 2010 pour 141679 en 2009.
    16 000 contrôles de hall d’immeuble ont eu lieu depuis l’arrivée du préfet Lambert (jusqu’à 80 opérations par jour).

    7 préfets depuis 2001 (Bernard Hagelsteen 1999-2001; Jean Aribaud 2001-2003; Michel Sappin 2003-2004; Jean-François Cordet 2004-2007; Claude Baland 2007-2009; Nacer Meddah 2009-2010 et Christian Lambert depuis avril 2010).

    Source LeParisien – 18 Avril 2011

    0

    0
  2. FARFADET dit :

    A propos de la phrase « Même si le trafic de crack n’est pas éradiqué, cela n’a plus rien à voir avec l’été 2009 », admet par exemple Samira Marquaille, présidente de l’association Sans crier gare qui lutte contre l’insécurité à Saint-Denis ».

    Mon avis : si la situation vers la gare semble s’être améliorée, je crois qu’on a assisté à une dispersion vers d’autres secteurs de la ville. Du coup, c’est moins concentré et on a l’impression d’une amélioration … est-ce vraiment le cas ? Je ne crois pas.

    Rue de la République, Corbillon, Fontaine, Charronerie, notamment, c’est assez chaud en ce moment et avec le retour du beau temps, ne doit on pas craindre le pire ?

    Et à lire les différents messages, d’autres lieux semblent aujourd’hui concernés …

    Par contre, tout va bien sur le parvis et le place de la Basilique (pas de dealers, pas de drogués et assez propre par rapport au reste de la ville) – (lol).

    0

    0
  3. pitch dit :

    @Farfadet :
    je ne pense pas que les troubles dont souffrent par exemple des rues du centre-ville soient le fruit d’une dispersion d’anciens pb de la gare.
    En 2008 – 2009, côté gare il y avait une concentration impressionnante de deal et conso (+prostitution) de crack.
    A mon sens, je crois que pour des rues comme Charonnerie ou Fontaine, nous sommes face à des problèmes (alcool, shit, un manque flagrant de neurones en bon état…) présents depuis plusieurs années dont l’ampleur ne cesse malheureusement de croître (malgré des rémissions ponctuelles suite à qqes actions de terrain).

    Mais je suis d’accord avec vous, par moment, lorsque l’on remonte la rue de la République, le contraste est saisissant entre la zone entre l’Eglise Neuve et la rue Fontaine et la zone suivante jusqu’à la Basilique.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *