C. Lambert reste préfet du « 9-3 » au-delà de ses 65ans !

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. goldo dit :

    bonne nouvelle car depuis quelque temps,on peut remarquer du changement et de l’action sur le terrain par rapport a ce qui se passait avant son arrivée. Goldo

    0

    0
  2. abisa dit :

    on appelle cela loi d’exception (ou dans le meilleur des cas loi de circonstance) qu’il s’agisse du préfet lambert (je n’ai rien contre lui) ou de quelqu’un d’autre. cela ne réconcilie pas le citoyen avec les lois et la politique. on peut voter ainsi pour tout et n’importe quoi quand on a la main législative. cet arrangement est il constitutionnel d’ailleurs ?
    pourquoi ne pas prolonger le mandat du maire de st denis jusqu’en 2020 ou du président de la république jusqu’en 2017 ? (je plaisante bien sur)

    0

    0
  3. Sam dit :

    La différence entre un préfet et un maire ou un président, il est nommé et non élu.

    C’est vrai que faire une loi sur mesure dans des délais aussi courts nous montre à quel point le pouvoir aux commandes peut modifier les règles du jeu. 

    Malgré tout, concernant le préfet C. Lambert c’est une bonne nouvelle que sa mission ne prenne pas fin en juin prochain. Un an c’est trop court et permet d’avoir une vision claire et précise de la situation. Il faut de la continuité et de la pérennité en espérant que les résultats soient là. On l’encourage à continuer à bousculer et harceler les différents réseaux de délinquants et ramener la paix dans nos quartiers.

    Cependant, il ne suffit pas que Sarko fasse passer une loi pour maintenir Mr Lambert – le super flic – afin de faire face à la violence en « 9-3 ». Il faut aussi lui donner des moyens efficaces et à la hauteur de la situation. Il faut aussi renforcer le système judiciaire. C. Lambert a beau être omniprésent sur le terrain, ce n’est pas un magicien. 

    En tout cas, le « 9-3 » en général et St Denis en particulier représentent clairement un enjeu politique pour les prochaines élections présidentielles en 2012 : Sarko va sans doute exiger des résultats en matière de sécurité (son sujet fétiche). Il faut savoir en profiter pour continuer à nous faire entendre et maintenir nos exigences.

    0

    0
  4. Lazare dit :

    Dans l’hebdomadaire Marianne daté du 25 mai, le bilan du préfet Lambert est descendu en flêche : les statistiques de l’ONDRP (Observatoire national de la délinquance et des réponse pénales), département de l’Institut national des hautes études de la Justice et de la sécurité, citées dans un article qui lui est consacré, soulignent qu’entre mai 2010 et mai 2011, en Seine Saint-Denis, les vols avec violence ont augmenté de 14%, les délits relatifs aux stupéfiants ont augmenté de 8,5%, les actes de violence contre les personnes ont augmenté de 9, 2%. Le seul bilan positif concerne les actes de vandalisme contre les biens privés ou publics qui ont chuté de 10,3%. Comme partout, cela ne prend en compte que les plaintes déposées auprès de la police.

    0

    0
  5. suger dit :

    Il ne faut pas citer « Marianne » sinon « abisa » va croire que c’est un Prix pour honorer la municipalité…
    Mais trêve de plaisanteries : le problème des statistiques concernant la sécurité est clairement posé. Il s’agit ici de données à partir de plaintes déposés auprès de la police. Cela paraît objectif, mais , en fait, il y a de nombreux biais, comme disent les statisticiens car d’une part cela renvoie au niveau de confiance de la population dans l’utilité de déposer plainte, et d’autre parts cela dépend de la politique mené en matière de sécurité (proximité et horaires de réception des commissariats, accueil des plaignants, prise de plaintes et non de « mains courantes »), notamment.
    C’est pourquoi des données subjectives telles que celles recueillies dans les « enquêtes de victimisation » sur le sentiment d’insécurité peuvent être bien plus éclairantes, à condition de mener ces enquêtes sur plusieurs années et de s’intéresser à l’évolution des réponses.Il faut donc prendre les chiffres publiés par Marianne avec beaucoup de recul.
    J’ai tendance à penser que la présence du Préfet Lambert et son maintien en poste sont une chance pour nous habitants du 93 et surtout pour Saint-Denis qui est un carrefour de la délinquance. Pour une fois, j’ai le sentiment que la police prend au sérieux nos problèmes du quotidien. A la municipalité maintenant d’assurer sa part de responsabilité dans la lutte contre la délinquance.

    0

    0
  6. PaulEluard dit :

    Je n’ai pas particulièrement suivi l’action de Mr Lambert ni celle de ses prédécesseurs mais à la vue de vos réactions je suppose que c’est une personne qui s’implique vraiment dans la tâche qui lui a été confiée. Ce que j’aimerais comprendre c’est pourquoi l’avoir nommé à ce poste il y a un an alors qu’on savait déjà que la limite d’âge le forcerai à quitter ses fonctions un an plus tard ? La nouvelle loi lui permet de poursuivre (et c’est tant mieux apparemment) mais encore une fois j’ai l’impression que certaines décisions sont prises à la va vite par nos dirigeants…
    Il reste à espérer qu’en cas de changement de majorité l’an prochain on ne change pas les équipes sur une question d’opinion politique ou de copinage comme c’est trop souvent le cas.

    0

    0
  7. Sam dit :

    @PaulEluard

    Nous avons eu à faire à son prédécesseur Mr Meddah qui était certes à l’écoute, plus social mais un peu politique. Les échanges que nous avions se limitaient aux réunions. Malgré sa volonté politique et l’efficacité de certaines actions policières, il semblait démuni et la situation globale avait du mal à évoluer.

    Nous avons à faire à Mr Lambert depuis qu’il a été nommé préfet de police d’agglomération de Paris, son cabinet nous a contacté suite à la visite du ministre de l’intérieur le 15 septembre 2009 et a suivi point par point les avancées dans notre quartier. Cela s’est renforcé avec son arrivée à la tête de la préfecture du « 9-3 ». 

    Je vous invite à lire les différents compte-rendus des habitants concernant les rencontres que nous avons eu avec lui depuis mai 2010 pour vous faire votre opinion. Il est plutôt du genre à dire les choses de manière cash et de ne pas tourner autour du pot.

    En parallèle de ces réunions, il y a un suivi d’actions par différents services de l’ordre et les riverains sont régulièrement contactés par son cabinet et par le commissariat. En tout cas, tous les habitants qui font appel à lui sont pris au sérieux et la police ne nous envoie plus balader…contrairement à avant.

    Il reste beaucoup de chemin à parcourir pour régler en profondeur les innombrables problèmes mais nous sommes plusieurs à constater que ça avance malgré tout dans le bon sens. 

    Avant pour ces questions de sécurité on était systématiquement ballotté entre Etat et municipalité. Aujourd’hui, la municipalité continue à nous renvoyer vers l’Etat mais le préfet essaie d’assumer ses responsabilités et ne nous a jamais renvoyé vers la municipalité.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *