Campements Roms Porte de porte de Paris – Démantèlement en cours

Vous aimerez aussi...

19 réponses

  1. Philgali dit :

    ENFIN !
    Maintenant reste à voir où cette « population » va s’installer… Neuilly-sur-seine ??

    0

    0
  2. TulipeP dit :

    ET BIEN !!!!

    Je voulais vous dire, mis à part le campement de la Porte de Paris, il y en un autre, en prenant le Tram Station Hôpital Delafontaine, il faut pas l’oublier celui là, non plus.

    0

    0
  3. LeJSD dit :

    Le 17 juin au matin, les forces de police ont déblayé deux des campements de roms installés depuis l’automne dernier à la Porte de Paris. L’un s’étirait entre l’autoroute A1 et la rue Danielle-Casanova, l’autre était niché sous les arbres à l’arrière du bassin de la Maltournée. Les familles roms avaient déserté les lieux avant l’intervention. Un troisième campement, situé en contrebas de l’ancienne gare routière, devrait lui aussi être évacué tôt ou tard de ce secteur en plein travaux.

    Article publié le 17 juin 2010 – Source 

    0

    0
  4. Béatrice dit :

    J’ai vue sur la Porte de Paris et ces campements n’étaient pas très sains (poubelles, déchets divers, déjections etc.) donc je dois dire que le démantèlement des bidonvilles est une bonne chose. MAIS il y a encore quelques familles avec des enfants, dont certains n’ont pas plus de douze mois. Ces gens n’ont plus d’abris et dorment à la belle étoile sur la gare routière. Je ne comprends pas pourquoi détruire les abris sans trouver de solutions pour ces familles. Je sais que la population Rom représente un vaste sujet, complexe et sensible qui concerne l’Europe entière… mais tout de même, je ne comprends pas que ces enfants dorment dehors.

    0

    0
  5. Béatrice dit :

    Voici les dernières nouvelles :

    Aujourd’hui des policiers sont venus pour faire partir ces femmes et ces enfants. Elles ont plié les couvertures, rangé leurs affaires et sont parties. Puis un camion benne-grue a pris des matelas et un sommier qui n’avaient pas pu être emportés. Ces gens n’ont rien. Et le peu qu’ils trouvent leur est pris. Où vont dormir ces enfants?
    Je comprends qu’il n’est pas possible de laisser s’étendre un bidonville à la Porte de Paris, mais je ne comprends pas la manière de procéder qui est absurde et indigne.

    0

    0
  6. Philgali dit :

    @Béatrice
    Ce qui est indigne c’est de laisser croire à ces gens qu’ils peuvent vivre dans des bidonvilles en les laissant s’installer … il est clair que si on n’empêche pas ces installations la situation ne fera qu’empirer.
    Saint-Denis ne DOIT pas être le catalyseur de la misère sociale, les habitants ont déjà suffisamment de problèmes (chômage, insécurité …) pour en plus aggraver l’état de leur cadre de vie.

    OUI une solution Nationale et Européenne doit être trouvée pour aider les Roms à S’INSÉRER, mais NON la ville de Saint-Denis n’a pas vocation à régler seule ce problème.

    0

    0
  7. citoyen93 dit :

    @Béatrice
    Totalement d’accord avec Philgali.
    Saint-Denis n’a pas vocation à catalyser toute la misère humaine.

    0

    0
  8. citoyen93 dit :

    Pour continuer dans le même sens la situation des Roms est problématique mais Saint-Denis n’est pas en capacité à régler ce type de problème.
    A l’échelle de le ville on peut aménager un dispositif d’accueil pour une dizaine de familles avec la mise en place d’un projet d’insertion professionnelle.
    Par contre accepter l’implantation de campements sauvages c’est accepter des nuisances insupportables.
    En dehors de la problématique de propreté et plus largement celle de l’aspect sanitaire il y a aussi l’effet catalyseur ou appel d’air que génère les campements sauvages.
    C’est également accepter la mendicité aux quatre coins de la ville, le trafic de métaux, les ateliers de mécanique sauvage, la prostitution, les réseaux mafieux liés à la mendicité car lorsque vous donnez de l’argent à un Rom, les sommes sont collectés en fin de journée.
    C’est proprement insupportable.
    Je pense qu’il faut savoir dire stop et arrêtons de faire de l’angélisme.

    0

    0
  9. tival dit :

    je vous l’ai déja dit , mais je vous le répete , a levallois -perret , sur les bords de seine dans une ancienne friche industrielle , les roms ont tenté de s’installer , le lendemain ils étaient virés .
    bravo au maire de cette ville .
    j’entend d’ici les ames pures gauchistes gueuler , mais les habitants de cette ville dirent bravo a leur maire.

    0

    0
  10. Béatrice dit :

    @citoyen93 « Je pense qu’il faut savoir dire stop et arrêtons de faire de l’angélisme. »

    Il ne s’agit pas de faire de l’angélisme, mais de ne pas oublier que ce sont des personnes.
    Je suis la première a être satisfaite par ce démantèlement car mes fenêtres s’ouvraient sur un des camps. Assise à la table de la salle de séjour, j’avais le spectacle quotidien de la poubelle et des gens qui urinaient et déféquaient en face de chez moi.

    Je sais également que la majorité de la population dionysienne a de faibles revenus (60% n’ont pas les moyens de partir en vacances), que Saint-Denis et le 93 ont déjà assez de difficultés et ne peuvent accueillir toute la misère du monde. Cela n’empêche pas de traiter les gens avec décence.

    De plus, pourquoi la municipalité a-elle laissé les Roms s’installer à la Porte de Paris?
    Au printemps l’année dernière, il y en avait très peu, sous l’autoroute. Puis en septembre, d’autres sont venus s’installer à la Maltournée. Pourquoi n’avoir pas réagit tout de suite? Pourquoi avoir attendu aussi longtemps et laisser s’aggraver la situation?
    Certaines personnes qui ont signé la pétition « Imaginez un parc Porte de Paris » m’ont dit qu’ils pensaient que la municipalité avait consciemment laisser se dégrader cette situation afin de montrer que seul le béton pouvait être l’avenir de la Porte de Paris et qu’un parc en centre ville deviendrait vite un « Roms’Land ».
    C’est possible.

    0

    0
  11. citoyen93 dit :

    @Béatrice,
    Je suis d’accord avec toi. Les Roms sont des personnes à part entière.
    Donnons une réponse à visage humain en proposant un aménagement pour quelques familles couplé à un dispositif d’insertion professionnelle.
    C’est à mon avis la seule réponse valable, humaine qui peut également servir d’exemple.
    Par contre le spectacle affligeant de campements sauvages installés sur des friches, je ne veux plus les voir.

    0

    0
  12. Lilia dit :

    Je ne vais pas rajouter une couche en donnant mon avis sur le démentèlement de ce camp. Par contre je trouve quand même incroyable qu’après avoir tout cassé à coup de buldozer, tout soit resté sur place, rien n’a été ramassé, du coup il n’y a plus de camp, certes, mais une magnifique décharge à ciel ouvert. Les ordures appelant les ordures, l’absence d’éducation de pas mal de gens ici et on va se retrouver cerné par les poubelles et je ne parle même pas des risques de tôles qui peuvent s’envoler sur l’autoroute qui passe à côté. C’est quand même incroyable qu’ils n’aient pas ramassé tout ce bazar pourquoi faire le boulot à moitié??

    0

    0
  13. goldo dit :

    Ce soir vers 18h dans la rue du Port des femmes Roms avec une pioche démurrent les immeubles en démolition de la rue du Port. Le batiment de l’ancienne boulangerie situé au 18. C’est une de mes voisines qui me prévient et appelle la police.Une voiture avec 3 policiers serait passée pour constater mais repartie. De ce fait je me permets d’appeler Laurent Russier qui me dit  » j’appelle Florence Haye. »
    Nous rappelons quelque temps après à plusieurs le commissariat qui me dit « oui on est au courant, on fait le necessaire ». Mais c’est quoi le necessaire car si ce soir rien n’est fait, demain c’est tout une bande qui va arriver…

    0

    0
  14. goldo dit :

    Ils sont venus mais n’ont rien fait et ce soir tout le monde arrive. Ce qui était à prévoir est arrivé et maintenant que va t-il falloir faire pour les « virer » ? Je croyais que l’on nous avait dit qu’on démolirait rapidement pour éviter justement les squats. Encore des promesses et c’est pourquoi maintenant je ne me tiens qu’à croire que ce que je vois. 

    0

    0
  15. Stéphanie dit :

    Goldo, en effet la situation est grave si des roms s’installent dans ces immeubles : ne serait-ce qu’à cause des possibles dangers dus à leur état insalubre. Et comme toi je ne comprends pas qu’on puisse les laisser s’installer là sans rien faire !
    En ce qui concerne la démolition : il y a du retard car il reste des personnes à reloger. C’est vrai que cette situation dure depuis trop longtemps mais il est vrai aussi que l’on ne peut pas mettre à la rue des gens sans leur proposer des solutions acceptables.

    0

    0
  16. Lilia dit :

    Je ne suis pas au courant du squat dont vous parlez, par contre ce soir, à ma grande surprise, j’ai vu que de grandes bennes avaient été installées à la place de l’ancien campement Rom et que les déchets y avait été rassemblés, quelle drôle de coincidence!

    Concernant les Roms, je continue de les voir trainer Porte de Paris, j’en déduis donc qu’ils sont toujours dans le coin.

    Je ne suis pas du tout au courant si une solution leur a été proposée, car ok leur campement était intolérable autant d’un point de vue humain que légal, mais bon ça reste tout de même des êtres humains qui sont plutôt chassés et victimes d’agressions dans leurs pays d’origine. Ce ne sont pas tous des anges, mais à traiter les gens comme des bêtes ils finissent par se comporter comme tel. Cela dit, il me parait évident que les laisser s’installer dans une immeuble en instance de démolition, c’est aller tout droit à une campement Rom bis…

    Je comprends pas ce que foutent les flics, ce n’est pas illégal de squater un immeuble voué à la démolition ? Et si c’est illégal, ne peut on pas tout simplement faire respecter la loi ? Sur le papier, tout parait si simple et je ne comprends pas pourquoi ça ne pourrait pas l’être un peu sur le terrain. En tout cas, laisser faire c’est à coup sûr compliquer la situation!

    0

    0
  17. goldo dit :

    Et pourtant on a prévenu tout de suite, avant qu’ils soient arrivés a démurer. Quand la première voiture de police est passée, les femmes avaient la pioche à la main, ils auraient pu faire quelque-chose mais non ils sont repartis. Ils ont dit à la personne qui a appelé en premier « qu’ils avaient des choses plus graves à règler ». Je l’ai dit c’est comme à l’hôpital ils traitent les urgences des urgences.

    0

    0
  18. Philgali dit :

    Je viens de découvrir que le camp du Hanul sous l’A86 est lui aussi en cours d’évacuation ! Je le pensais oublié…

    http://www.leparisien.fr/seine-sain

    Enfin un préfet qui a pris ce sujet épineux à bras le corps, c’est une bonne chose pour Saint-Denis !

    0

    0
  19. Philgali dit :

    Et bien je suis passé devant le Hanul ce matin, les pelleteuses étaient en action, plusieurs car de CRS étaient présents ainsi que quelques officiels (en costume cravate …) que je n’ai pas reconnu.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *