Cantonales – « On savait le JSD neutre, il vient de prouver qu’il l’est avec un talent (réel) d’écriture mal dissimulé… « 

Vous aimerez aussi...

25 réponses

  1. Sam dit :

    Personne ne peut ignorer la participation active et partisane du JSD pendant ces cantonales en faveur de la candidate sortante et particulièrement à charge contre son adversaire directe Mme Laronde. Les différents candidats n’avaient pas du tout les mêmes moyens pour défendre leur candidature.

    Indépendamment de nos opinions politiques, on ne peut accepter qu’une campagne électorale d’un candidat soit financée par notre argent.  
    Rappelons que ce journal est tout de même largement financé par les contribuables dionysiens donc par nous tous. Chacun d’entre nous est donc en droit de s’interroger sur la légalité de ce mélange de genres du JSD et de son rédacteur en chef. Personnellement, cela me paraît scandaleux.

     

    0

    0
  2. Bertrand dit :

    Pareil, j’ai été choqué par cet article. J’ai voulu leur envoyer un mail et puis, je me suis dis, à quoi bon ? J’étais à la mairie dimanche soir. On ne peut pas dire que les gagnants aient le triomphe modeste. J’ai trouvé que les accusations contre madame Laronde ont été basses et ridicules de la part des communistes. Alors qu’il s’agissait juste de démocratie…

    Monsieur Sanchez, si j’étais à votre place, je ne serai pas fier d’exercer le journalisme tel que vous l’exercez. J’espère que dans les salons de la mairie, vous ne dissertez pas sur « L’indépendance du journalisme », ce grand principe. Car il me semble que vous le bafouez. C’est en tout cas mon sentiment à chaque lecture de votre journal de propagande.

    0

    0
  3. abisa dit :

    toutes les villes ont leur journal financé par la municipalité ! il n’y aurait donc qu’à st denis que le maire ne devrait pas soutenir le candidat de son camp !
    a épinay, a perrefitte, et partout le journal municipal est aussi le journal du maire !!!

    0

    0
  4. Sam dit :

    @abisa
    Je suis d’accord, chaque mairie a son journal et celui de la mairie de St Denis est « Mairie-Infos »

    0

    0
  5. citoyen93 dit :

    Je rajoute également que la campagne des militants de Florence Haye à l’encontre Fatima Laronde a été odieuse.
    Insultes et attaques personnelles ont été le lot quotidien, les limites de l’inaceptable ont été largement franchis.
    L’absention massive et le vote à hauteur de 18 % pour l’extrème droite prouve que quelque chose ne tourne pas rond dans cette ville.
    Je suis également sidéré par le degré zéro de la campagne électorale de Florence Haye.
    Ne révez pas, rien de bon n’en sortira en ce qui concerne l’emploi, l’aménagement des espaces, la mixité sociale, etc…
    Elle sera comme d’habitude aux abonnées absents.

    0

    0
  6. Bertrand dit :

    Merci Sam pour cette précision.
    Abisa, vous êtes d’une mauvaise fois… Le JSD est financé par les Dionysiens et se doit d’être impartial ou de disparaître. Il y a les quotidiens qu’on achète et dont on connait la couleur politique : l’Humanité, le Figaro, etc. Mais chaque personne est libre de son choix et achète son journal avec ses propres deniers. Là, nous avons un journal d’opinion, au service de la mairie, distribué chaque semaine gratuitement à 40 000 exemplaires et financé avec notre argent… Un peu fort, non ? Mais vous trouverez encore une excuse pour justifier cette propagande. Votre aveuglement m’afflige.

    0

    0
  7. suger dit :

    La mauvaise foi, le mensonge, l’aveuglement volontaire, le mépris des opinions différentes semblent être des caractéristiques qui perdurent chez les communistes. Je viens de voir, ce jeudi soir, une émission sur France 2, « L’Atlantide, une histoire du communisme », réalisée par M.Trillat et M.Failevic.
    Les anciens dirigeants du PCF interviewés se révèlent incapables de présenter leurs regrets ou la moindre excuse pour les mensonges qu’ils ont répandus durant tant d’années à propos de l’URSS, pour la tromperie permanente de leurs électeurs et de l’opinion . Il apparaît que le maintien de l’appareil du Parti (et de leurs positions personnelles dans la hiérarchie de ce dernier) leur paraît une justification suffisante de leurs comportements.
    La complaisance des réalisateurs met d’ailleurs à jour un trait dominant de la personnalité communiste : ils n’ont ni excuses à présenter ni regrets car ils sont certains de détenir la vérité et d’agir pour le bien de l’humanité, dont ils sont les seuls défenseurs… Ils sont effrayants !

    0

    0
  8. Catherine dit :

    Tout à fait d’accord avec Sam, Bertrand et Thierry B. Nous avons, nous aussi, été très choqués de la Une du JSD après l’élection. C’est proprement scandaleux !

    0

    0
  9. klin dit :

    je viens vous dire adieu car votre site m’ècoeure par votre mauvaise foi vis à vis des élus de saint-denis il n’y as pas une seul chose que vous ne critiquez meme ce qui est bien ,que vous soyez dans l’opposition pas de problème mais faites un site politique et laisser le JSD tranquille ce journal ne revient pas plus cher au contribuable que la journal de BARTOLONE du conseil génèral 93. Je ne reviendrais donc plus sur votre site , sauf pour voir les censures. klin

    0

    0
  10. habitant dit :

    Je n’ai pas lu l’article ci-dessus et donc ne le commenterai pas.
    Juste simplement vous dire que les dernières cantonales en l’occurrence votre canton ne reflète pas l’entièreté d’une, de votre canton centre-ville/La gare vu l’abstention et encore moins de la ville.
    Si cette élection se seraient étendue à l’échelle de toute la ville il est fort probable que la balance n’aurait pas penchée pareil.
    Juste une question à Abisa, connais-tu le montant du budget municipal pour la communication (journaux, magazines, lettre d’infos…) des villes d’ Epinay ou Pierrefitte?

    0

    0
  11. Bertrand dit :

    Désolé Klin, mais je ne vois aucune raison de « laisser le JSD tranquille ». Nous ne sommes pas en URSS et nous avons le droit de critiquer « le journal du parti » (surtout quand il est financé avec une partie de mes impôts et que je n’appartiens pas au parti en question).

    Il y a beaucoup de choses dans cette ville qui sont positives et nous en parlons. Les élus sont accessibles, les propositions culturelles sont bonnes comme les offres d’activités sportives. Après, il y a tout ce qui ne va pas et que la mairie ne prend pas en compte proportionnellement à l’ampleur des problèmes :
    – manque de mixité sociale qui conduit à avoir des écoles de mauvais niveau qui hypothèquent les chances de réussite des élèves les plus populaires
    – délinquance : pas de police municipale digne de ce nom, aucune expérimentation de vidéo surveillance, angélisme des élus
    – commerces de mauvaise qualité
    – etc…
    – etc…
    – etc……….

    0

    0
  12. citoyen93 dit :

    @Suger
    La complaisance des communistes en ce qui concerne le stalinisme a été prouvée mainte fois.
    Braouzec a expliqué à un journaliste (Philippe Vandel) sur France info qu’il avait pris sa carte au PC à la suite d’un voyage en RDA (ex allemagne de l’est).
    Pour y être allé plusieurs fois je peux vous dire que la RDA était le pays le plus stalinien de tous les pays de l’ex bloc de l’est.
    Flicage et culture de la dénonciation à tous les étages, chevaux de frise, miradors, mitrailleuses et mines anti-personnel pour ceux qui avaient l’idée saugrenue de quitter le paradis communiste.
    Notre circonscription est dirigée par un individu qui finalement a aimé ce système au point d’y adhérer.
    Chers blogueurs je vous invite à lire les livres d’Evguénia Sémionovna Guinzbourg « Le Vertige » et « Le ciel de la Kolyma » pour avoir une idée du système stalinien cher à notre député Patrick Braouzec.
    Il n’y a pas plus stalinien que les communistes français qui rêvent encore du grand soir.

    0

    0
  13. jugurta dit :

    suite à vos multiples censures je transmet mes réactions dont j’ai gardé copie au jsd afin que soit aussi de notoriété public votre gestion très démocratique de votre site.

    0

    0
  14. stephanie dit :

    Jugurta, 

    Ce blog a une charte de modération : lisez la s’il vous plait avant de vous emporter et de parler de censure…. Les attaques personnelles n’ont pas de place sur ce blog.

    La démocratie c’est aussi cela et il faut l’accepter. Cela est peut-être un peu difficile pour vous ?

    0

    0
  15. Bertrand dit :

    Je ne serai pas aussi catégorique que Citoyen93 concernant les communistes français. Je pense qu’ils ont quand même évolué pour un grand nombre. Mais ce qui me choque à Saint-Denis, c’est qu’ils restent bloqués sur certaines choses : la sécurité, la mixité, etc.
    Personnellement, sur la vision du monde, je pense avoir un des points communs avec eux (je parle du parti de gauche). Et je trouve d’ailleurs que les attaques contre les socialistes lors de la campagne étaient très basses car, pour avoir discuté avec des militants, je pense qu’ils ont à peu près la même vision de la société. C’est au niveau local que ça bloque…

    Ma grande question est (et si des militants communistes peuvent me répondre, j’en serais ravi): pourquoi les communistes locaux ne veulent pas reconnaitre qu’il y a un problème de sécurité à Saint-Denis ? Pourquoi faire de l’angélisme ? Pourquoi ne pas permettre plus de mixité sociale ? Personnellement, je pense que la sécurité est une valeur de gauche. Vivre paisiblement, en harmonie, quelle que soit sa classe sociale.

    0

    0
  16. BB dit :

    La gueguerre coco contre anti-coco est ridicule et réductrice des débats à Saint-Denis.
    Reconnaissons que tout n’est pas si mal à Saint-Denis, qu’il y a des choses qu’on ne retrouve pas (ou rarement) dans des villes « de droite » (j’ai vécu à Maisons-Alfort et croyez-moi, la différence est frappante)… Je pense à l’art subventionné, aux associations de quartier, à l’action sociale.

    Alors effectivement, le sol est plus sale, les gens plus pauvres.
    Et c’est qu’il y a aussi « quelque chose de pourri au royaume » de Saint-Denis (ou de Plaine Commune, allez savoir) : copinage et clientélisme peut-être ? amateurisme et naïveté ? Un certain laisser-faire face à la délinquance et aux incivilités quotidienne et une logique de parti d’un autre temps.

    Il faut néanmoins se rappeler aussi l’Histoire. Repensez à Saint-Denis il y a 15 ans et apprécier les progrès, nombreux, de cette ville qui se recréée.

    Pour finir, communiste ou pas, ce qui peut être reproché à l’équipe gouvernante à Saint-Denis correspond aux reproches classiques faits à une équipe en place depuis des lustres.
    Aucun appareil ou parti ne devrait avoir la main-mise complète sur une ville et une région pendant une période aussi longue. Le non-renouvellement des élites (parce que ce sont des élites) reste problématique dans une démocratie digne de ce nom, fussent-elles des élites « de gauche » ou « de droite ».

    Quant aux réflexions sur le stalinisme, c’est aussi puérile et pathétique que de traiter un sarkosiste de nazi (quoique… :-p).

    Enfin bref, si on pouvait parler des sujets sans faire de procès d’intention… On ne s’en sentira que mieux.

    0

    0
  17. hélène dit :

    La sémantique de l’article : » Démocratie malade attend des soins  » pouvait être décortiquée et analysée de toute les manières, ce que j’en ai retenu, c’est l’appel à tous les partis à battre sa poulpe en la matière.
    Je trouve dommageable que cela ait conduit à des réactions aussi vives.
    Ce n’est pas la première ni la dernière sans doute, que des élections provoque des crispations.
    Enfin, le Conseil général à été réelu avec apaisement et,cest tant mieux.
    La ville de Saint denis a une histoire bien particulière, je l’ai vue évoluée depuis 45 ans, se modernisée, beaucoup d’efforts produits par la gauche toute entière, malgré ici ou là, des querelles de clocher.
    Hélas depuis une bonne décennie, la ville est confrontée à des problématiques nouvelles et profondes pour, lesquelles je n’ai pas personnellement de réponses pertinentes à apporter.
    Exprimer son désarroi, ses frustrations, son mal être c’est logique, essayer de garder son sang froid ce n’est pas toujours facile.

    0

    0
  18. suger dit :

    @BB : Je ne crois pas que dénoncer l’idéologie et les pratiques communistes soit « ridicule ». La différence avec le nazisme est que l’idéologie nazie ne peut s’exprimer en France sans tomber sous le coup de la loi et que les héritiers de cette idéologie répugnante sont contraints de se dissimuler. Mais le communisme français, même s’il condamne aujourd’hui le stalinisme, n’a pas réellement rompu avec ses principes fondamentaux.
    A titre d’illustration, j’ai le souvenir, il y a une quinzaine d’années, de la colère du maire P.Braouezec face à la proposition d’un élu socialiste de débaptiser le Boulevard Lenine et de lui donner le nom de Léon Blum… La chute du Mur de Berlin et l’effondrement de l’URSS l’avait rendu furieux.
    Mais vous pensez peut-être que c’est de la « gueguerre » et que cela n’a aucune signification quant aux pratiques de gestion de la ville et surtout au rapport avec la démocratie. C’est en cela que je ne suis pas d’accord avec vous.

    0

    0
  19. citoyen93 dit :

    @BB
    Je relate un interview de Braouzec qui a eu lieu il y a un ou deux ans et que j’ai écouté sur France Info. Braouzec y expliquait par le menu que suite à un voyage en RDA il avait pris sa carte au PC. A cette époque une chape de plomb était posée sur le pays et malheur à ceux qui osaient bouger, lever le petit doigt ou simplement quitter ce pays.
    Je caricature rien, je ne fais que relater une réalité.
    On a donc un élu qui visiblement trouvait pas si mal le système Est-Allemand.
    Il n’y a rien de « puérile » ou de « pathétique », je ne fais pas de procès d’intention et la comparaison avec sarkosy et le nazisme est complétement hors sujet.

    0

    0
  20. citoyen93 dit :

    Vous trouverez ci-dessous le lien concernant l’interview de Philippe Vandel avec Patrick Braouzec.
    Ecoutez c’est absolument édifiant.
    http://www.france-info.com/chroniqu

    0

    0
  21. citoyen93 dit :

    Une fois sur la page de France-info cliquez sur le lien « Patrick Braouezec joue au jeu de la vérité de Philippe Vandel. (3’57 ») »

    0

    0
  22. Sam dit :

    Une question : Est-ce que la gestion de la ville de Saint-Denis par Marcelin Berthelot (communiste) est comparable à celle de ses successeurs (communistes aussi) ? Il semblerait que non…
    Il est donc important de nuancer certains propos et de juger les compétences de nos élus locaux à travers leurs actions publiques et leurs aptitudes à remplir leurs fonctions et à répondre aux demandes des citoyens.

    Pour rappel, le sujet initial de ce débat est la neutralité du JSD lors des cantonales à Saint-Denis. Ceux qui souhaitent faire un article sur le communisme dionysien, à vos suggestions pour en faire un article à part.

    0

    0
  23. suger dit :

    C’est vrai qu’il y a les idéologies et qu’il y a les hommes et les femmes. Pour revenir au JSD, son équipe de rédaction comptait, il y a quelques années, une journaliste (appelons la Juliette S.), communiste convaincue, mais capable d’enthousiasme et d’une réelle empathie pour les gens.
    Et, à la mairie, Marcellin Berthelot a été un maire volontaire et déterminée mais aussi attentif à la ville, soucieux de la population et ouvert à d’autres sensibilités. Il ne faisait pas preuve de cette arrogance et de ce mépris qui caractérise l’actuelle majorité, dans le sillage de P.Braouezec.
    On se heurte là aux limites du commentaire des évènements, car on risque de mettre en cause les personnalités des élus ou des journalistes, et donc on risque de tomber dans les attaques personnelles. Il est vrai pourtant que les idéologies comptent, mais les personnes tout autant !

    0

    0
  24. grabriella dit :

    Le lycée Suger est cité dans le JDS (page 2) de cette semaine comme très mal placé en France, coincidence…..?
    En effet du moment que cette mairie n’obtient pas l’adhésion de la plus grande partie de la population la non neutralité du JDS pose véritablement problème et pose le problème de la démocratie mais comme nous avons eu une très forte abstention aux cantonales l’argument tombe de lui-même hélas!!!!

    0

    0
  25. habitant dit :

    Pour revenir à l’ambiguïté de savoir si le journaliste est au service d’un comité de soutien d’élu politique ou au service de l’information, elle existe à Saint-Denis et à plus large échelle.
    Exemple: un magazine pour ne « Point » le nommer qui met en couv’ une femme voilée avec en gros titre « Le spectre islamiste ». Il y a comme un avant-goût de préparer un « 21 avril 2: Le Retour » comme seule roue de secours en vue de se faire élire. C’est presque pitoyable. Alors pas envie de mordre à l’hameçon du pro-ceci ou de l’anti-cela, de logiques guerrières, de l’idée que si on est pas d’accord avec les idées de quelqu’un, de son clan on est forcément contre lui, contre eux et ce dans tous les bords que ce soit.
    Et quand je vois la presse qui dès la couv’, se la joue « formatage de disquettes », alors je préfère m’informer autrement.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *