Ce matin jeudi 14 octobre 2010 – Le ministre du logement vient à Saint-Denis pour la signature du PNRQAD

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Alain dit :

    Oui moi aussi je me réjouis de ce résultat. Gare et Porte de Paris après St-Rémy et Sémard c’est bien. Notre Ville a encore tant de besoins en ce domaine. La résorption des ilots insalubres, le social de fait dégradé comme les vielles copro restent pesantes.Si ces 20 M€ vont faire du bien ça ne suffit pas.Dans le même temps il conviendrait que la Ville et Plaine Commune restent vigilants sur les nouvelles copros de la Plaine en particulier.Qui sont aujourd’hui les propriétaires et qui sont les locataires ? Les mutations sont-elles maîtrisées ? Il ne faudrait pas que de manière larvée certains reproduisent ici, ce à quoi nous tentons d’échapper là !

    0

    0
  2. LeJSD dit :

    Jeudi matin, le ministre Benoist Apparu est venu signer la convention PNRQD (…) entre l’État et la Ville de Saint-Denis.

    (…)

    Le ministre (…) est porteur d’une bonne nouvelle, d’un chèque de près de vingt millions d’euros, contribution nationale au PNQRAD (…) des quartiers anciens dégradés. La Ville de Saint-Denis et l’agglomération Plaine commune mettent autant au pot, et divers organismes privés en ajoutent une dizaine.

    Lors des discours, en mairie, Didier Paillard rappelle que « l’opération aboutira à la démolition de 130 logements, à la construction d’environ 320 autres, dont 30% sociaux, et à la restructuration de 109 (dans les secteur Gare, Centre et Porte-de-Paris). En complément, l’opération programmée de l’habitat (PAH) permettra d’accompagner les propriétaires privés dans les travaux pour environ 900 logements et de traiter 19 copropriétés dégradées avec 324 logements ». Et le maire d’ajouter que « la clé du défi de l’éradication de l’habitat ancien dégradé réside pour l’essentiel dans la question du relogement ». (…)

    « Nous marquons aujourd’hui symboliquement un nouveau départ », répond le ministre qui dénonce au passage, comme résultant de logements insalubres, « les marchands de sommeil, l’insécurité… ». Et il se félicite de « l’approche urbaine de ce programme de 400 millions sur 25 territoires, pour participer à la reconquête du logement, en favorisant la mixité sociale ». Et puis, très en verve, Benoist Apparu ajoute que « le PNQRAD de Saint-Denis est un des plus beaux projets que nous ayons eus, un projet de grande qualité, exemplaire ». (…)

    G. Rossi – Article publié le 16 Octobre 2010

    0

    0
  3. Sam dit :

    On note ici que le maire parle de 30% de logements sociaux et non de 38% annoncé par Mr Peu en démarche quartier…

    0

    0
  4. noelle23 dit :

    Un point positif est à noter : il est souligné une fois de plus, la qualité du dossier présenté par le secteur habitat de Saint-Denis ; donc ne boudons pas notre plaisir (pour une fois que quelque-chose d’objectivement positif est réalisé par la municipalité !!!) et reconnaissons leur bon travail sur ce dossier qui a d’ailleurs été sélectionné parmi beaucoup d’autres projets..!! La seule chose sur laquelle je suis attentive, c’est la proportion annoncée de logements sociaux qui varie comme Sam l’a énoncé ; car ‘un si beau projet’ devrait pouvoir perdurer dans les années à venir… mais pour maintenir la qualité de vie dans un quartier, il faut de la vraie mixité sociale pour que TOUT le monde y vive bien : classes défavorisées, classes moyennes, jeunes, vieux…pour en faire un vrai quartier ‘populaire’ avec le sens noble du terme…

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *