Chronique des habitants de la rue Fontaine – Semaine 44 (Du 26/10/2009 au 01/11/2009)

Vous aimerez aussi...

35 réponses

  1. hélène dit :

    Effectivement samedi, ils étaient un certain nombre cela en devient très très inquiétant. Suggestion : demandez rendez vous à Monsieur le Commissaire car vraiment trop peu de police. J’en serais si vous le voulez.

    Ce jour Lundi rendez vous avec un médecin du 2 rue Fontaine et, j’ai pu en parler avec sa secrétaire qui m’avouait être morte de peur surtout le vendredi car ils la suivent jusqu’à son parking lorsqu’elle sort le soir du cabinet.
    Cela va se terminer par le départ de ces médecins… qui serait une catastrophe, ce sont d’excellents spécialistes, Les malades viennent parfois de très loin pour les consulter.Je n’en rajouterais pas plus tout est parfaitement décrit ci-dessus.

    0

    0
  2. thierryb dit :

    Le départ de médecins est un sport dionysien (et je ne me moque pas des médecins!).
    J’en avais un que je trouvais excellent et qui est parti l’an dernier, me disant « je n’en peux plus », mon ophtalmo de la place du Caquet est elle aussi partie, obligée de faire la police jusque dans son cabinet (bruits divers, incivilités continues et demandes exorbitantes).

    J’ai lu il y a un an que 50% des personnels de santé libéraux avaient quitté la ville depuis 5 ans.
    Ce n’est pas un signe pour Paillard ?
    Il avait d’ailleurs proposé, lors d’une réunion en 2007/2008 sur la sécurité des personnels de santé, de regrouper tout le monde en un même lieu, protégé. Vous avez bien lu « protégé »!!
    On ne cherche pas à faire disparaître la cause du désarroi des médecins, on veut juste les enfermer dans une boîte, comme si en plus la proximité avec les patients n’avait pas de sens.

    0

    0
  3. Thomas dit :

    C’est la nouvelle mode : se poster en masse juste devant les entrées des immeubles. Leur « délire » étant de s’entendre demander pardon pour laisser passer les riverains et les patients des médecins !
    C’est insupportable ! Jusqu’à quand allons-nous être obligés de quémander une vie décente !

    0

    0
  4. thierryb dit :

    Vous savez, se poster devant les portes pour attendre que les adultes ou les professeurs demandent poliment qu’on se déplace pour laisser l’accès est une habitude absolument courante dans des établissements scolaires, depuis 5 ans environ.
    Personne ne comprend pourquoi cette déplorable attitude a débarqué.

    Je crains de comprendre, depuis le début, qu’il s’agit d’imiter les comportements d’intimidation de la pègre.
    La différence, c’est qu’avec une classe, on met tranquillement les choses au point en quelques jours, alors qu’ici, c’est sur l »espace PUBLIC qu’on est empêchés!

    Je partage votre indignation.

    0

    0
  5. goldo dit :

    Rue Charles Michels, tous les soirs à partir de 18h nous avons un attroupement devant le commerce épicerie et ceci jusqu’à la fermeture de l’épicerie qui fort heureusement ne dépasse pas 22h.

    D’habitude le lundi nous avons la paix car c’est fermé et bien aujourd’hui c’est ouvert on ne sait pas pourquoi.
    Nous sommes en hiver et si rien n’est fait maintenant nous allons à la catastrophe pour l’été prochain.

    Nous avons prévenu le commissariat mais je finis par me demander si ça sert à quelque-chose.

    Je reviens du Havre où je suis restée cinq jours et j’ai donc eu le temps de traverser beaucoup de quartiers y compris d’aller dans les cités. Je n’ai rien vu d’aussi délirant que ce que l’on voit à St Denis. Pas d’attroupement devant les commerces, devant la gare quelques exclus mais rien d’affollant.

    En ce qui concerne la propreté, aucune poubelle débordante, pas de canettes dans les ruisseaux, aucun encombrant de déposé partout.

    Quand je reviens j’ai toujours beaucoup de mal et je me dis « je vais être bientôt en retraite, pourquoi ne pas repartir là-bas puisque c’est dans cette ville que j’ai grandi ».
    Mais non je ne partirai pas car c’est a st Denis que j’ai mon réseau social, je suis responsable d’une association qui a permis d’ouvrir une structure pour handicapés psychiques et ces personnes ont besoin de moi.

    Je continuerai donc de lutter pour que nous ayons une vie normale mais je ne fuirai pas car ce n’est pas moi qui suis responsable de cette situation mais nos élus donc s’il y en a qui doivent dégager c’est eux.

    0

    0
  6. denise dit :

    Je pense que la secrétaire du médecin tout comme le reste des riverains devraient appeler le commissariat à chaque fois qu’ils se sentent agressés ou que la situation devient insupportable.
    Pour l’instant nous n’avons pas d’autre choix pour montrer notre mécontentement.
    En espérant que la mairie et le commissariat agissent au plus vite !!!!!!!

    0

    0
  7. Sam dit :

    Est-ce que vous savez quelles sont les drogues qui circulent rue Fontaine ?

    0

    0
  8. mimile dit :

    A mon avis c’est pas du trop dûr. Alcool et chichon pour l’instant.
    On voit pas de seringues trainer et le crack c’est souvent hyper violent. Le pharmacien doit savoir.

    En tout cas dimanche vers 23 heures tout était calme. ça n’empêche que ça serait bien qu’ils déguerpissent.
    Je connais un coin à Neuilly.

    0

    0
  9. Thomas dit :

    Idem, je pense que l’on a à faire à une grosse bande d’alcoolique et de fumeur de joins. C’est pas violent comme le crack, mais ça fait de sacrées ravages également, surtout en fin de journée quand l’alcool monte et que le cannabis stagne bien dans le sang…

    0

    0
  10. goldo dit :

    Je me demande si à notre tour on ne devait pas squatter les marches de la mairie avec nos verres de café, ou autre chose, à parler fort comme font les individus indésirables…ceci afin de voir les réactions de nos élus ?
    Que feraient-ils ? contacteraient-ils la police ? A voir.

    0

    0
  11. goldo dit :

    Tous les soirs avec le commerce nous avons le même scénario des buveurs d’alcool et des fumeurs de joints. Nous n’en pouvons plus il va se passer quelque chose car on ne va plus se laisser faire.
    Lorsque nous appelons la police on nous dit que ces gens ne font rien de mal et que si cela nous dérange nous n’avons qu’à déménager.

    Les habitants du quartier gare, deuxième zone, se sentent bien seuls mais bientôt nous allons entendre parler de nous.
    Nous non plus nous ne faisons rien de mal et ceux qui chercheront à nous dire quelque chose n’auront qu’à aller voir ailleurs. Ce message est le reflet de notre colère mais il est à prendre en considération car un jour il se passera quelque chose de grave.

    0

    0
  12. cathy dit :

    Je suis la voisine de Goldo rue Charles Michels.
    Oui nous aussi c’est la merde. Oui nous allons agir.
    Sachez que je vous soutiens moralement,

    Pourquoi ne pas se rencontrer tous pour discuter de tout ce qu’on subit voir si nous ne pouvons faire quelque chose ? Qu’est ce que vous en dites ?

    0

    0
  13. édith dit :

    Pour info. Tentative d’intrusion de force d’un drogué de gabarit important titubant, hier midi dans notre résidence. Mon fils (étudiant) en a fait les frais, il a poliment mais fermement refermé la grille, l’empêchant d’entrer; l’autre a craché dans sa direction, cependant sans l’atteindre.
    J’ai posé une affichette à l’intérieur de notre résidence pour alerter les habitants.
    Le soir en revenant de Paris, j’ai déposé un témoignage à l’antenne de police de la gare. Un responsable m’a assurée qu’il allaient faire remonter l’information au commissariat central, après qu’un gardien m’a dit qu’ils ne pouvaient rien faire. En insistant et en parlant avec un responsable, on se fait toujours mieux entendre.
    Je pense qu’il faut impérativement signaler tous les incidents qui se produisent sans exception, encore une fois ne rien passer sous silence.
    Par ailleurs, la question d’un lieu d’accueil pour les drogués doit être posée.

    0

    0
  14. Thomas dit :

    Le samedi matin, un de ces quatre, au Khédive, pourquoi pas?

    0

    0
  15. emma dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec edith, le silence, et l’isolement jouent contre nous.
    Plaignons nous, déplaçons nous et rencontrons nous.
    Courage.

    0

    0
  16. françoise dit :

    je suis d’accord pour une rencontre au Kévive. Goldo

    0

    0
  17. goldo dit :

    oui réunissons nous pour nous rassembler tous ensembles pour réclamer le minimum de nos droits,vivre normalement. L’union fait la force,évitons le « diviser pour mieux régner ».
    Alors a quand la première rencontre. Remerçions ce site et utilisons le pour nous faire entendre. Goldo

    0

    0
  18. cathy dit :

    Bonsoir,
    Je suis d’accord pour n’importe quel samedi , je suis toujours dispo pas de soucis. Allons tous au Kévive, faites mois savoir la date
    @ très bientôt

    0

    0
  19. Thomas dit :

    Jeudi 5 novembre : Chaque saison sa particularité. On croyait que l’été était la pire, l’automne et l’hiver lui font concurrence. Aujourd’hui, rue Fontaine, trente individus ont bravé le froid et la pluie pour s’adonner à leurs activités favorites. Un petit groupe a trouvé divertissant de foutre le bordel dans le hall et dans les étages du 2 rue Fontaine. Nous ne comptons plus le nombre de fois où la police a été appelée. Elle s’est déplacée, mais ce groupe revenait régulièrement. Un camion est resté stationné entre le 2 rue Fontaine et l’arrière-boutique du Franprix, offrant un bel espace d’intimité à une vingtaine d’habitués… indélogeables. Comme l’année dernière, en cette période peu ensoleillée, certains vont jusqu’à coincer un petit bout de carton dans l’un des interrupteurs des parties communes afin d’obtenir de la lumière en continu…

    0

    0
  20. goldo dit :

    Thomas

    quand je te lis j’ai l’impression d’être dans notre rue.
    J’ai téléphoné au commissariat où j’ai eu le commandant qui m’a écouté et m’a dit qu’il allait s’occuper du commerce qui attire tous ces indésirables et faire des rondes régulièrement.
    C’est vrai que depuis ils passent mais ces individus tournent ce ne sont jamais les mêmes. Et quand ils voient la police, ils se dispersent ou rentrent dans le magasin comme des clients ordinaires.
    Je me demande ce que l’on peut faire. Je dois faire le point de ce qui se passe avec les commissaires dans 15 jours.
    Peut-être pouvez vous faire un courrier et demander a être reçu, il faut tout tenter !
    @Bientôt au Kédive.

    0

    0
  21. goldo dit :

    J’étais pessimiste. Je venais de terminer le commentaire précédent quand je suis allée voir ce qui se passait dans la rue une patrouille est arrivée à pieds pour contrôler.
    Et à cette heure tout le monde est reparti sauf un, celui que l’on entend le plus tous les soirs. Il devenait agressif, c’est son copain qui l’a emmené pour lui éviter de pires ennuis. Ils étaient bien sûre alcoolisés.

    Comme par hasard aussitôt que la police est partie, les commerçants se sont mis à enlever leurs cartons poubelles qui trainaient sur le trottoir et ont fermé.

    Alors Thomas ne désespère pas mais prend contact avec un responsable au commissariat pour expliquer votre galère.

    0

    0
  22. Thomas dit :

    Le commissariat nous a déjà reçu l’année dernière, et Stéphane Peu nous a promis une réunion tripartite entre la mairie, le commissariat et les riverains de la rue fontaine. C’est un rendez-vous que nous attendons impatiemment, afin de mettre à plat les responsabilité de chacun et d’avancer ensemble, de façon constructive.
    Pour le Khédive, je propose de se voir dimanche matin, le 8 novembre, vers 10h30 pour ceux que ça intéresse. Merci de confirmer via les commentaires de ce post’.

    0

    0
  23. Sam dit :

    @goldo
    Salut ma belle !!! Euuuh je ne comprends pas toujours ce que tu veux dire 😉
    Faits des phrases courtes stp car pas facile de te suivre.Et valider le commentaire c du boulot 😀

    @Thomas
    Ok pour le RDV au Khédive (marrant de lire les différentes variantes de l’orthographe, hein les filles ?) mais dimanche matin 10H30 c brutal 😉 …en tout cas je ne peux pas.
    Samedi vers 18H00 c possible ?
    Je mettrai un post spécifique au sujet de ce RDV.

    0

    0
  24. goldo dit :

    pour moi dimanche matin c’est ok,mais pas a 18h30.(phrase courte).

    0

    0
  25. Sam dit :

    @goldo
    Tu peux faire un commentaire long mais avec des phrases courtes, j’ai enfin compris ton précédent commentaire que j’ai dû un peu ponctuer 😉
    Je ne suis malheureusement pas dispo le dimanche matin.

    Il y a des nuisances comprables entre les deux rues mais ce n’est pas du tout la même population qui fout la merde rue Charles Michels et rue Fontaine.
    A ma connaissance, il n’y a pas de dealers rue Charles Michels. Mais le problème d’alcool est commun.

    Pour information, les dealers de crack sont de retour rue Brise Echalas…ils sont au niveau de l’arrêt de bus et de jour en jour le groupe se reconstitue et ne semble plus être inquiétés.
    Le relâchement des effectifs de police ces 3 dernières semaines y est favorable…alors retour à la case de départ ?

    0

    0
  26. houari guermat dit :

    Comme vous le savez pour certains, je suis commerçant et hier j’ai eu le droit (avec beaucoup d’autres commerçants) à un méga control de police dans mon commerce suite à une décision du procureur de la république.
    Ils sont venus à une quinzaine de policiers
    Heureusement je suis totalement en règle du point de vu hygiène et sécurité et règlementation et ils sont repartis bredouille (aucun pv à signaler ni avertissement).

    Ils ont contrôlé une dizaine d’autres commerces (les contrôles étaient aléatoires)
    Cela démontre vraiment que quelque chose commence à changer dans notre ville.
    Et j’espère qu’ils débouleront également dans d’autres quartiers de Saint-Denis.

    0

    0
  27. Thomas dit :

    Pour samedi, ce n’est pas possible pour moi non plus…
    Par contre, si dimanche à 10h30 c’est trop brutal, on peut dire 11h30, toujours au Khedive (j’ai vérifié l’orthographe).

    0

    0
  28. emma dit :

    Malheureusement, j’ai pu observé çà hier soir aussi Sam, le retour de l’angoisse.
    Je rentre avec mon petit garçon la nuit tombée et il était palpable que çà repartait.
    Je suis rentrée totalement abattue. UN rendez vous ce week end pour vous rencontrer aurait déjà le mérite immédiat de me regonfler.? Je ne sais pas comment s’organise ces deux prochains jours pour moi et ma petite grande smala mais je suivrai sur le blog si il y a RV ou pas.
    à bientôt

    0

    0
  29. édith dit :

    Bonjour Emma,
    Je crois que tu connais mon grand garçon (Etat d’Esprit…). Je ne pourrais pas être là ce week-end, pour cause de colloque.
    Autre éclairage pour nuancer : des inconnus aussi sympa à St Denis, y compris la nuit quand tous les chats sont gris ! Hier soir, Paris c’était désert, Bd St Germain bonnet de nuit. Pas mieux qu’ici : ah la tristesse des bourgeois en loden !! Vive Pigalle, tiens !
    Bon courage néanmoins.

    0

    0
  30. édith dit :

    Je viens de croiser un quatuor d’aimables jeunes policiers à proximité des lieux que vous décrivez (pharmacie et rue Fontaine). Curieux, sympa, attentifs. Hommes et femme. Leur ai discrètement demandé ce qu’ils comptaient faire (attroupement impressionnant, en effet). M’ont demandé l’adresse du blog, l’ai donnée. Comme ça seront renseignés plus vite, peut-être, pour intervenir ? En tous cas, bienvenue.

    0

    0
  31. emma dit :

    Bonsoir, oui je connais ce grand garçon bien sympathique! Et je te rejoins aussi sur le bien d’ici aussi. Je suis assez attachée à cette ville dont j’aime l’énergie. Je ne désespère pas.
    à bientôt peut être même si ce n’est pas dimanche.

    0

    0
  32. Sam dit :

    Nous sommes passés ce soir rue de la Rep…c n’importe quoi rue Fontaine !!! Il y a matière à agir contre ces bandes, les pouvoirs publics attendent quoi bon sang ?? Putain (oups gros mot) je suis en rage !
    On va finir par obliger les gens à faire la police…avec tous les dérapages que cela peut entraîner.
    Mr Peu vous a répondu Thomas ?

    Rue Brise Échalas, les habitués reviennent et le business aussi. Oui j’ai vu une patrouille ce soir de 5 policiers dans le quartier de la gare et rue de la Rep. Mais fini les moyens d’avant, fini les fouilles,…
    Le 15 Septembre, nous avons promis à Hortefeux de le tenir au courant. C peut-être le moment !!!
    Allez, faut pas se décourager…on se doutait bien que cela allait prendre du temps. Mais on ne se doutait pas de la diminution des effectifs de police aussi rapidement…

    0

    0
  33. Thomas dit :

    Aujourd’hui, un type a vomi dans tout le cinquième étage du 2 rue Fontaine. Complètement ivre, il s’est fait expédié par deux riverains qui ont nettoyé sa gerbe dégueulasse. À 23h, l’attroupement habituel est toujours là pour foutre le bordel. Avant les attroupements correspondaient avec les horaires d’ouverture de l’épicerie. Aujourd’hui, le squat est tellement connu que les types sont là jusque tard dans la nuit. Ce soir, certains rentrent dans les halls pour fumer et c’est tous les étages qui profitent de la bonne odeur du shit.

    Allo la police, allo la mairie… c’est quoi ce délire ?

    Quant à la réunion tripartite, nous n’avons toujours pas de nouvelles. Ça urge pourtant ! Jamais je n’aurais pensé avoir l’intention de faire des rondes entre voisins pour gérer la tranquillité de notre rue. Cette situation nous fait perdre la tête et nous conduit à nous assoir sur certains principes moraux qui font notre humanité. Pourtant, il faut le dire haut et fort : NOUS SOMMES TOTALEMENT ABANDONNÉ ! C’est une honte de laisser s’enkyster des situations aussi prévisibles que connues de tous.

    Le commissariat nous a pourtant certifié que la rue Fontaine faisait partie des priorités de Saint-Denis. Merci, qu’est-ce que ça serait si nous étions sur liste d’attente. Nous continuons à appeler les flics par principe, en sachant très bien qu’ils interviennent une fois sur deux, trois, quatre… Nous ne devrions même pas avoir à le faire. Ce point est tellement sensible qu’une patrouille devrait y passer vingt fois par jour s’il le faut. Au standard du commissariat, on nous dit souvent qu’on ne peut pas mettre un policier à chaque rue. Et bien à Saint-Denis, il y a quelques rues où oui, il faut des patrouilles plus que régulières. C’est comme ça !

    0

    0
  34. goldo dit :

    A force de vivre cette galère, nous perdons nos points de repère et pouvons devenir agressifs et oublier nos principales valeurs.
    Si j’ai appelé le commissariat pour l’épicerie c’est pour leur demander d’intervenir maintenant car si on laisse faire dans quelques mois ce n’est pas une dizaine que l’on aura mais 5 fois plus.
    Peut-être effectivement faut-il aller au commissariat ensemble.
    Allez bon courage et à demain.

    0

    0
  35. Thomas dit :

    Au réveil ce matin, dans le hall du 2 rue Fontaine…
    2RueFaontaine.jpg
    Ce n’est pas faute d’avoir prévenu !

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *