Chronique des habitants de la rue Fontaine – Semaine 45 (Du 02/11/2009 au 08/11/2009)

Vous aimerez aussi...

33 réponses

  1. Antoine dit :

    A chaque fois que je passe chez Piccard, j’ai une pensée de compassion pour les riverains de cette rue. C’est une honte en effet de laisser agir à leur guise ces individus.
    Et notre police municipale qui poireaute régulièrement sur les marches de la Poste…. Pourquoi n’interviennent-ils pas et supprime ce sentiment d’impunité et de toute puissance de ces parasites !!!

    0

    0
  2. Stéphanie - Sans Crier Gare dit :

    C’est incompréhensible, inimaginable !!!
    On ne peut pas laisser les riverains seuls face à ce scandale !

    La mairie leur propose quoi ? De déménager ? De laisser ces parasites prendre un peu plus d’emprise et pourquoi pas les clés de chez eux ?!!!!

    Comment cela se fait-il que la réunion tripartite ne soit pas déjà programmée ? Face à de tels problèmes, on modifie son emploi du temps, on déplace des rendez-vous et on agit !

    Vous attendez quoi : qu’un riverain prenne une arme et tire dans le tas ??!!

    Ne vous méprenez pas : je ne justifie en rien la vendetta mais, pour avoir vécu une situation quasi identique (bien que très inférieure) dans mon immeuble rue Dézobry l’année dernière, je comprends le désarroi des habitants et je m’étonne même qu’un drame ne soit pas déjà survenu….

    Pour finir, deux mots à la mairie : BOUGEZ VOUS !!!!!

    0

    0
  3. goldo dit :

    ce soir je suis allée rue de la République et j’ai décidé de jeter un œil à la rue Fontaine.
    Ils étaient déjà là à 18h.

    Que pouvons nous faire pour faire changer la situation ?
    Je pense qu’il est temps que les riverains de cette rue se fassent entendre en harcelant les autorités pour avoir leur rendez-vous tripartite et si ça ne marche pas il faut se rassembler et aller ensemble se faire entendre.

    Je comprends tout à fait ce que vivent ces habitants car au quartier gare nous avons l’expérience et bien souvent nous aussi nous avons craint que l’un d’entre nous pète les plombs et fasse justice lui même.
    Par chance, ce n’est pas arrivé mais nous n’en sommes pas à l’abri.

    Courage et si besoin nous serons là pour agir avec vous.

    0

    0
  4. Thomas dit :

    Lundi 9 novembre : Vers 13h, rue Fontaine, un riverain est obligé de descendre pour récupérer un colis livré par un transporteur qui ne voulait pas quitter son camion. En effet, cinq individus, des habitués du squat, sont littéralement collés à sa fourgonnette.

    0

    0
  5. Zeligman dit :

    Parce que la police municipale a peur, tout simplement.

    0

    0
  6. emma dit :

    Je viens de rentrer et me suis trouvée nez à nez avec un individu titubant et sortant du Soleil de kabylie, pissant allègrement sur notre porte d’immeuble…

    Rien à voir avec les nuisibles de la rue Fontaine, mais je vous laisse imaginer mon humeur.
    Juste après avoir tracé et éviter une altercation entre potes devant le 29 rue delaune.
    Bon bonne nuit à tous, demain il fera jour.

    0

    0
  7. hélène dit :

    Tout ceci est de plus en plus inquiétant.

    Hier vers 15h30 « ils » étaient un nombre tel que pour une fois je n’ai osé pénétrer dans la rue.
    J’ai l’impression que c’est une démonstration de force, nous faire comprendre que ce territoire est à eux.
    Ils se dévoilent en véritable « maffia » prête à en découdre !

    Attention de ne pas tomber dans la provocation, il n’attendent que cela.

    L’on me dira que c’est facile à dire mais, pour avoir connu ce genre de situation je peux que comprendre, oh combien il faut avoir les nerfs solides et, ce n’est pas évident. Je suis super solidaire avec tous les habitants.

    Courage Courage Courage…….

    0

    0
  8. goldo dit :

    Je ne comprends toujours pas pourquoi ces situations perdurent,où sont les promesses de Monsieur Hortefeux ?
    Ce soir rue Charles Michels un groupe est encore là devant le commerce,c’est beaucoup moins alarmant que la rue fontaine mais je sais aussi que si on ne fait rien cela va empirer.
    Je le redits, il nous faut mener des actions pour faire réagir les autorités. Si nous restons à ne rien demander cela continuera et perdura, situation pérenne pour qui ? Pour eux les indésirables.

    0

    0
  9. alain dit :

    M HORTEFEUX caresse les gens dans le sens du poil mais en fait c’est du vent…..

    Mais au fait ces gens n’ont semble-t-il agressé personne….

    0

    0
  10. Sam dit :

    « Mais au fait ces gens n’ont semble-t-il agressé personne…. »

    Consommation d’alcool et de stupéfiants sur la voie public, dégradation de biens d’autrui, intrusion dans les parties privées, occupation de l’espace public, tapage nocturne …ça ne te suffit pas ?

    Là il ne s’agit pas d’opinion politique, mais de bon sens.
    Minimiser ce qu’endurent les riverains relève du déni de la réalité…et franchement alain, cette fois-ci tu as manqué une occasion de te taire.

    0

    0
  11. Stéphanie dit :

    Ah Alain …. toujours le mot pour rire …
    Les personnes aimables qui discutent amicalement dans la rue Fontaine n’ont agressé personne (semble-t-il…..) et l’affiche de la mairie est comparable à l’habillage du Pont Neuf par Christo en 1985.
    RAS chez les Bisounours

    0

    0
  12. goldo dit :

    @alain

    Peut-être faut-il leur demander de nous agresser pour faire réagir la police. Que penses tu de cette idée ?

    0

    0
  13. Thomas dit :

    Surtout que l’année dernière, une habitante du quartier a subi une agression et s’est retrouvée avec des jours d’I .T .T.

    Sinon, aujourd’hui, rue Fontaine, les habitués sont restés de midi à minuit.
    Ils ont été jusqu’à quarante dans l’après-midi. D’énormes flaques d’urines souillent les paliers des 1er, 3ème et 4ème étages du 2 rue Fontaine.

    0

    0
  14. goldo dit :

    Ce n’est plus possible,vous ne pouvez plus continuer de vivre ça, ce qui se passait au terminus du tram est arrivé chez vous,
    Qu’attendons nous pour nous rassembler et défendre votre droit de vivre normalement,faites intervenir les médias.

    0

    0
  15. Sam dit :

    Contact pris avec la presse écrite. Temporisons pour d’autres types de presse.

    Mr Peu m’a contacté le lundi et l’ai mis en relation avec Thomas. Il devait revenir vers lui hier pour le RDV tripartite (mairie/riverains/commissariat), qu’en est-il Thomas ?
    En attendant, prenez sytématiquement des photos pour illustrer votre chronique. Faites des petites vidéos…l’image est plus forte que certains mots, allons y pour leur en mettre plein la vue et leur mettre le nez devant le caca, le pipi, l’alcool et chichons !!!

    On vous promet qu’on les fera bouger en utilisant leur arme…la COM !!

    Saint-Denis & Environnement nous a faire part de son soutien. Un courrier sera adressé aux pouvoirs publics au nom de cette association.
    Sans Crier Gare va également faire un courrier dans ce sens.

    J’invite toutes les associations, amicales de locataires, représentants de commerçants, représentants de parents d’élèves, personnels enseignants, représentants de métiers médicaux, partis politiques de la ville de Saint-Denis soutenir les habitants rue Fontaine en écrivant un courrier aux pouvoirs publics.

    A mort la résignation, vive l’action !

    Non à la compassion, oui à la mobilisation !!

    Vous êtes des nôtres ?

    0

    0
  16. denise dit :

    Toujours pas de nouvelle de M. Peu, alors qu’il devait le faire hier.
    Il est peut être allé se recueillir au monument aux morts ?
    Denise

    0

    0
  17. Sam dit :

    Source JSD du 4 Novembre:
    Delaunay-Belleville
    Rencontre sur la sécurité
    Souvent évoquée en réunions publiques, l’insécurité, l’aide aux victimes, ainsi que les dispositions de la ville et de la police pour y apporter des réponses feront l’objet d’une rencontre avec le commissaire de Saint-Denis ou l’un de ses représentants, avec la participation de Florence Haye, maire-adjoint chargée de la tranquillité publique, et des autres élus délégués sur le quartier, Jaklin Pavilla, Agnès Renaud et Hanafi Aouragh. Le jeudi 12 novembre à 19 h, à la résidence Dionysia : 2, rue Eugène-Fournière.

    JSD

    Aux habitants de la rue Fontaine, allez y pour soutenir le qiuartier Delaunay-Belleville. Vous verrez enfin MAME HAYE et Mr le commissaire.
    Dans le cadre de l’orgaisation de Sans Crier Gare, nous avons une réunion importante demain soir (il faut absolument qu’on se pose) donc je ne peux être là.
    Mais nous nous sommes organisés pour être représenté. Merci goldo et aux habitants Charles Michels !

    0

    0
  18. Thomas dit :

    M. Peu m’a contacté ce soir. La réunion tripartite est organisée mercredi 18 novembre. Le commissaire sera là, ainsi que Stéphane Peu.

    En attendant, ce soir nos étages embaument le shit. Des individus rentrent régulièrement dans notre hall pour fumer au chaud. Et oui, dehors il fait froid…

    Une photo de l’ascenseur après le passage des pisseurs :

    Pisse_Ascenseur_09nov09.jpg

    0

    0
  19. Judith Anvers dit :

    Depuis l’oasis où je vis
    De dedans je vois Saint-Denis
    Ses ruelles sales où un midi
    Je me suis fait ôter l’envie

    De sortir ma Carte Bleue
    Epiée comme un rat par des yeux
    Eh oui, j’ai été bâillonnée
    Devant l’école du Puy-Pensot

    Puis tous mes sous on m’a ôté
    Sans que je puisse dire un mot
    Merci merci mon oasis
    J’y suis très bien mais j’y suis triste

    Judith Anvers – Blog UnAngeASaint-Denis

    0

    0
  20. goldo dit :

    Et oui quand on voit ça on est écoeuré et on se demande comment ça peut exister.
    Allez a Neuilly et jamais vous trouverez cette situation.

    Quant à notre rue charles michels, ce soir nous ne comprenons rien. Un miracle certainement même si je ne suis pas croyante.
    Nous n’avons eu aucun squatteur de trottoirs et d’entrées de hall d’immeubles et pourtant le commerce est resté ouvert jusqu’à 22h.
    Est-ce parce qu’il fait froid ? J’en doute.

    Ce matin nous avons été à plusieurs voir les commerçants qui nous ont dit qu’ils étaient aussi embêtés que nous avec cette clientèle mais qu’ils n’arrivaient pas à se faire entendre.
    Ils en ont marre car tous les matins ils sont obligés de nettoyer le trottoir.On leur a dit qu’on allait agir ensembles.

    Alors pourquoi ce calme ce soir je l’ignore mais ça fait du bien. Pourvu que ça dure…à voir.

    0

    0
  21. alain dit :

    si l’on s’en tient au code pénal, ils encourrent combien au juste ?
    gardes à vue au commissariat jusqu »au lendemain, convocation au tribunal (dans combien de mois ?), amendes à payer (ces personnes sont insolvables)
    au delà du préjudice réel et de la gêne aussi réelle pour les habitants, quelle solution trouvée autre que prise en charge sociale (samu social, médecins du monde) avec un accompagnement mais c’est aussi un travail de longue halène.
    le maire et autre élus de st denis sont ils là pour guérir toute la détresse sociale déversée par les communes riches sur les communes pauvres avec la complicité de l’Etat.
    la réalité de la présence de ces gens dans les rues de st denis est aussi une manière de nuire à la municipalité pour la discréditer auprès des habitants et électeurs, c’est aussi ça la réalité.

    0

    0
  22. Marie-Jeanne dit :

    Je te lis quotidiennement Thomas. Et moi aussi, je vis rue Fontaine. Là où ça se passe…
    Ca fait du bien de savoir qu’on est pas seul. Ca ne fait pas longtemps que j’ai découvert votre blog et je tiens à vous remercier pour cet espace de solidarité et d’information.
    Aujourd’hui, c’en est trop, on en a ras-le-bol !! Quelle est donc notre solution ?
    Notre seul recours possible : la police. Hélas, elle ne brille pas par sa présence autour de la rue Fontaine… Quand on les appelle, ils nous disent toujours qu’ils envoient une équipe ou une voiture. L’envoient-ils ? Et si oui, pourquoi le groupe reste t’il exactement tel qu’il l’était. On dénombre 10, 20, 30 personnes, et ces derniers jours jusqu’à 40 ! Un cauchemar, tout simplement, dont on ne voit pas la fin.
    Autant le dire : on se sent vraiment seul. Quoique, nos amis, eux, sont là, bruyants, saouls et drogués pour animer nos froides journées et soirées d’automne. Enfin des personnes fiables sur qui on peut compter !

    0

    0
  23. goldo dit :

    Suis allée la réunion de quartier Belleville sur l’insécurité avec Joëlle.

    Nous avons laissé les gens s’exprimer surtout que nous sommes arrivées en retard. Lorsque tous les habitants se sont exprimés nous avons pu constater que ces dionysiens vivent autant l’insécurité que nous. Ils connaissent une difficulté supplémentaire c’est que dans ce quartier il y a des cités et parfois ce sont les jeunes des cités qui commettent les délits.
    Beaucoup de personnes ont dit qu’elles s’étaient faites agresser. Les personnes âgées ont dit qu’elles ne pouvaient plus sortir le soir.
    Les mêmes questions que nous sont posées. Pourquoi ne verbalise t-on pas tous les consommateurs de joints et d’alcool qui stagnent sur les trottoirs ou devant les halls d’entrée d’immeubles ?

    Nous avons appris quelque-chose que tout le monde ignorait. Le commissariat de St Denis est doté d’une psychologue pour les plaignants d’agressions et une section S.O.S victimes existe.
    Belle aubaine mais parmi les gens présents personne n’était au courant. Lorsque les gens viennent porter plainte on ne les informe jamais. Je me demande bien pourquoi.

    Je n’ai vu personne de la rue fontaine ni d’autres quartiers.
    A la fin j’ai pris la parole pour dire que nous étions là par solidarité, qu’il fallait qu’on se rassemble car cela devenait un problème de ville car aucun quartier n’était épargné.
    J’ai fais connaître le site et ai laissé mon numéro de téléphone à une personne qui fera le lien.

    0

    0
  24. Sam dit :

    Bienvenue Marie-Jeanne !

    Merci Françoise pour ce bref compte-rendu. Oui c un problème qui touche non seulement tous les quartiers de Saint-Denis selon différentes formes mais également d’autres villes du « 9-3 ». Nous comptons rencontrer les habitants de Saint-Ouen (rappel article) à ce sujet et sur d’autres sujets !

    Ah alain et la théorie de la victime…cela explique sans doute pourquoi le maire et son adjointe à la tranquilité publique se terrent dans leur QG loin des habitants. Ces discours n’ont plus de prise car ils sont commande, que font-ils à part pointer du doigt la police et le vilain Sarko ?

    0

    0
  25. Thomas dit :

    À partir de 21h, devant la Poste de la rue de la République, une vingtaine de jeunes discutent et jouent au foot. Pour les buts, ce sont les poubelles des immeubles, qu’ils renversent à plusieurs reprises bruyamment.
    Ils crient, lancent la balle sur les rideaux de fer des commerces. Ils courent dans tous les sens, empêchant les personnes de passer.

    La police est appelée à plusieurs reprises étant donné le tapage nocturne infernal.
    Et c’est à 22h10 que le policier au standard du commissariat de Saint-Denis raccroche au nez d’un des riverains ! La voiture ne passera jamais.

    Minuit, ils jouent encore au foot. Les jeunes partent les uns après les autres, d’eux-mêmes… No comment.

    RueRep-121109.jpg

    0

    0
  26. goldo dit :

    L’année dernière on a connu ça dans la rue du Port on avait appelé la police qui était venue et avait demandé aux personnes d’aller jouer un peu plus loin.
    J’avais fais un courrier au commissariat.

    0

    0
  27. goldo dit :

    Ce soir avec Cathy nous sommes passées à la hauteur de la rue Fontaine à 19h lorsque l’attroupement était déjà bien installé.
    On s’est demandé comment les riverains pouvaient supporter cela et le pire c’est qu’il y avait quatre policiers en observation devant la poste qui sont allés interpeler un automobiliste garé dans la rue Corbillon. C’est surement celà l’urgence des urgences.

    C’est comme ce soir a la gare sortie rue Charles Michels, 3 agents à voir qui allaient passer sans payer leur ticket…encore une urgence des urgences.

    Après on s’entend dire aux réunions de quartiers ou lorsqu’on appelle qu’il n’y a pas d’effectif. Il manque des effectifs ou l’effectif qui est là est mal réparti ?

    Quant à la rue Charles Michels, depuis mercredi dernier nous n’avons plus d’attroupements qui s’agglutinent a consommer de l’alcool et a fumer des joints.
    Pourquoi, je ne le sais pas encore. Il est vrai que mercredi nous sommes allés voir les commerçants pour leur expliquer les nuisances que causaient leurs clients.je ne pense pas que ce soit cela l’explication.
    Et peut-être irons nous demain discuter avec eux pour tenter de comprendre ?

    0

    0
  28. Stéphanie dit :

    Juste un petit témoignage qui trouve un écho avec ce qui se passe rue Fontaine mais qui concerne le déplacement du trafic de drogue.
    En descendant mes poubelles ce matin je me suis trouvée « nez à nez » avec trois individus (deux consommateurs et un dealer) qui faisaient tranquillement leur petit deal dans notre hall d’entrée censé être protégé par un code…. inutile de vous dire qu’ils avaient le code (comme certainement tous ceux du quartier …) et que j’ai eu particulièrement peur.
    Mon immeuble était plutôt habitués au deal de shit mais cela avait un peu cessé ces derniers temps ….
    A quand une nouvelle cellule de veille ??? Les dealers sont revenus (s’ils étaient partis …) partout et la situation redevient critique !!

    0

    0
  29. hélène dit :

    Le jeu de foot est un leurre qui leur permet de dealer et, les cris et bruits sont là pour se signaler aux consommateurs.
    Effectivement je les ai vu devant la poste jeudi soir il y en avait un au moins bien connu qui lui ne consomme pas mais commerce!

    0

    0
  30. cathy dit :

    Oui effectivement vendredi vers 19h la rue de fontaine était envahie, j’ai halluciné, j’étais avec Françoise, des policiers étaient près de la poste et n’ont pas bougé pour aller voir ce qui se passait. Ils ont juste fait juste un contrôle de véhicule LAMENTABLE !
    J’espère que les choses vont bouger pour la ville avant qu’un drame arrive.
    Bonne soirée à tous !

    0

    0
  31. Sam dit :

    @goldo

    Le JSD a publié un article au sujet de la réunion publique sur la sécurité au quartier « Delauney-Belleville » du 12 novembre : Cliquer sur ce Lien vers l’article.

    Pas un mot concernant l’intervention des habitants de la gare et sur ta prise de parole. Je viens de mettre un commentaire sur le JSD.com précisant les choses…qui j’espère sera diffusé.

    Je te conseille d’aller sur le site du JSD et d’y laisser un commentaire

    0

    0
  32. Kirsten dit :

    Je me suis demandée s’il serait utile pour les riverains de la rue Fontaine de saisir le Médiateur de la République pour contester la non-intervention répétée de la police. J’ai des amis qui ont pu régler un différend – beaucoup moins grave, il est vrai – avec Plaine Commune Habitât grâce à ce service qu’ils ont trouvé efficace. Sur son site, j’ai trouvé :

    « Le Médiateur de la République a pour mission d’aider les personnes qui contestent une décision ou un comportement des administrations de l’État, des collectivités territoriales, des établissements publics ou de tout autre organisme investi d’une mission de service public. Vous pouvez également faire appel au Médiateur si une administration se refuse ou tarde à exécuter une décision de justice rendue à votre profit.
    … Un problème concret rencontré personnellement par un citoyen dans ses rapports avec un service public (lenteur excessive, information incomplète…), à l’exception des différends entre les fonctionnaires en activité et leur administration. »

    0

    0
  33. Sam dit :

    Merci Kirsten pour l’info.
    Serais-tu dispo pour nous aider à faire cette démarche ?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *