Chronique des habitants de la rue Fontaine – Semaine 50 (Du 07/12/2009 au 13/12/2009)

Vous aimerez aussi...

19 réponses

  1. goldo dit :

    Je pensais à vous hier soir en me disant « rue Fontaine, ça va peut-être être plus calme car le froid est là. » A priori l’alcool et le joint évitent d’avoir froid. A priori ils sont quand même un peu moins nombreux ? Bon courage à tous.

    0

    0
  2. Thomas dit :

    Hier soir, nos copains se sont pointés vers 18h. Ils étaient une vingtaine à squatter près du Lissac et à gueuler au moindre flocon de neige. Quelques-uns venaient se réchauffer de temps en temps dans le hall du 2 rue Fontaine. La police est passée, les a fait partir, ils sont revenus… C’est lassant, fatiguant, usant…

    0

    0
  3. emma dit :

    J’espère que vous allez tenir le coup. Je vous envoie du courage.

    0

    0
  4. Thomas dit :

    Mardi 15 décembre :
    ce mardi s’est déroulé comme hier. Exactement (… sans la neige).

    0

    0
  5. goldo dit :

    rue Auguste conte,ce soir à 16h30 deux policiers étaient en faction devant l’agence de voyage où d’habitude sont postés les rabatteurs,pourqoui ne font-ils pas pareil rue Fontaine?
    Sui allée chez mon médecin situé rue Gaston Philippe et c’est incroyable le nombre d’appartements que l’on voit avec des pancartes « vendue ou a vendre. » Je pense que c’est révélateur du « tout le monde veut quitter st Denis. »

    0

    0
  6. Sam dit :

    « tout le monde veut quitter st Denis. » ça j’en doute…en tout cas pas moi. J’aime cette ville malgré tout car elle a une âme et ses habitants sont exceptionnels !

    Thomas, il va falloir songer au système vigik si vos voisins du 1 rue Fontaine voient une amélioration. Malheureusement ça un coût…mais le coût global est sans doute plus intéressant.

    Allez, faut pas baisser les bras ! Nous sommes avec vous…je ne mets pas toujours des commentaires car je cogite toujours sur des solutions AUTRES !! Au fond je bretonne, je suis obstinée 😉

    Biz

    0

    0
  7. Stéphanie dit :

    Moi non plus je ne veux pas quitter Saint Denis : surtout pas maintenant !!!
    Et puis, s’il y a des pancartes « vendu » c’est aussi qu’il y a des gens qui veulent venir dans cette ville non ?? …
    Je viens de passer rue de la République et j’avoue avoir été impressionnée par le nombre de personnes présentes à l’angle de la rue Fontaine (devant l’opticien et l’Exotic Center) : malgré le froid ils étaient très nombreux et des enfants étaient également présents ….
    Alors, non, il ne faut pas baisser les bras Thomas et tous les habitants de cette rue : il ne faut pas leur laisser l’impression qu’ils ont gagné car ce n’est pas le cas ! D’ailleurs, un mois après la réunion tripartite, on en est où ?

    0

    0
  8. Thomas dit :

    Mercredi 16 décembre :

    Aujourd’hui, rien de bien neuf. Deux habitués squattent au cinquième étage du 2 rue Fontaine, apparemment pour se réchauffer. Hélas, demain, ils ont prévu de la neige… Combien seront-ils ?
    Et nous avons eu droit à notre rassemblement quotidien rue de la République, en fin de journée. Nos individus sont toujours aussi bruyants et résistants aux intempéries.

    0

    0
  9. Thomas dit :

    Pour la réunion tripartite, on a pu constater des contrôles de police plus fréquents. Du coup, on assiste ces derniers temps à une mutation de nos habitués. Ils migrent vers la rue de la Rép’ où ils se fondent plus dans la masse. Ils sont un peu moins nombreux mais le noyau de dealers reste là.
    On attend un rendez-vous avec la mairie pour faire un point avant la réunion tripartite de janvier 2010… mais on a du mal à obtenir le rendez-vous.

    Par ailleurs, nous ne savons pas si ça a un lien avec la réputation de la rue, mais le syndic de notre immeuble (Foncia) semble nous lâcher. Ça fait un mois et demi qu’on essaie de les joindre, sans succès. Alors, pour le Vigik, nous on veut bien, mais on peut point !

    0

    0
  10. Thomas dit :

    En ce jour de grand froid et de neige, deux habitués ont passé l’après-midi à squatter le hall du 2 rue Fontaine, à s’en faire chasser et à y revenir sans cesse.

    0

    0
  11. Sam dit :

    En me rendant chez le cordonnier rue Fontaine vers 17H–, il y avait deux camions de pompiers deux voitures de police et la voiture de la BAC entre Exotic Center et Lissac.
    La bande de « copains » était là bien remontée…une bagarre aurait éclaté auparavant entre eux semble-t-il.

    En sortant de chez le cordonnier, ça commençait à chauffer entre l’un d’entre eux et un flic de la BAC…je n’ai pas vu ce qui s’est passé mais quelques minutes plus tard en arrivant rue de la Rep’, un de la bande se barrait en pissant le sang criant « allez tous vous faire enculer »…je ne sais pas si sa blessure était grave mais impressionnante. Il semblerait qu’il s’est pris une bouteille cassée (à vérifier car dans ce genre de situation les rumeurs vont bon train)…
    Un autre camions de pompiers arrivait…je n’ai rien compris !
    Ce qui est sûr est que spectacle est digne d’Halloween…dommage pour l’esprit de Noël et pour les enfants qui passaient à ce moment là !!!

    Une grande pensée à tous les riverains…commerçants et habitants qui subissent tous les jours ! N’importe quoi !!

    0

    0
  12. édith dit :

    L’ordinaire de la délinquance dionysienne.
    Le marchand de journaux rue G. Péri s’est fait braquer ce matin par un type cagoulé, armé d’un flingue. Il était avec sa femme, qui a été très traumatisée. Tout ça pour 150 euros. L’élu Patrick Vassalo passe au magasin après, et au lieu de le réconforter, lui dit : « c’est la période, ils font leurs courses. »
    Ça se passe de commentaires, tellement c’est vil, mais j’en fais un quand même : mon marchand de journaux était tellement soufflé qu’il n’a rien rétorqué.
    Le type est en train de « faire » tous les commerces les uns après les autres, le matin, remarquez, c’est un moyen de se faire de l’argent de poche, c’est vrai que pour faire ses courses, je vais peut-être y penser moi aussi, à m’équiper d’un flingue, c’est tendance à St Denis.

    A part ça : depuis quand les élus de la République entérinent des délits, même au nom de l’humour ??

    0

    0
  13. goldo dit :

    c’est vraiment pas possible de telles répliques de la part d’un élu.
    Peut-être pourrions-nous réunir et aller aussi faire nos courses de cette manière.
    Quand allons-nous arrêter de banaliser cette violence, à St Denis ce n’est plus supportable !!!
    Tous les jours dans les journaux on lit un ou deux braquages. Ce doit être dur d’être commerçant dans cette ville.

    0

    0
  14. suger dit :

    Il est vrai que pour M.Vassalo qui touche, en plus de ses revenus personnels, une indemnité d’élu municipal de 1800 euros par mois, ces 150 euros ne sont pas grand chose. De plus, si l’on reprend ses propos habituels en Conseil municipal, ce n’est qu’un « sentiment d’insécurité » dont souffrent les commerçants de la rue Gabriel Péri… Cela aussi doit être une preuve d’humour !

    0

    0
  15. thierryb dit :

    J’ai déjà remarqué plusieurs fois, dans un bureau de vote, au café, l’attitude pleine de morgue et d’arrogance de ce type, notamment envers ceux qui ne sont pas du clan.
    Le marchand de journaux de la rue G.Péri et sa femme sont des gens qui méritent notre soutien (je passe les voir dès aujourd’hui), ont des enfants qui réussissent. Le cynisme de ces élus qui probablement méprisent la population qui vit ici mériterait une explication.

    0

    0
  16. Sam dit :

    C’est tout simplement inadmissible et irresponsable de tenir ce genre de propos. Voilà comment on cautionne, on banalise et on excuse la violence…
    Qd j’ai lu le commentaire d’édith, je suis restée sans mot…alors oui thierryb, il je vais faire comme toi : passer dire un mot à ce couple, ça ne coûte rien et ça peut leur faire du bien !!

    0

    0
  17. denise dit :

    Hier, mon mari et moi nous sommes faits traité de sarkosistes car nous avons demandé à six jeunes de sortir de notre immeuble.
    Ils fumaient des joints et ça puait dans tout l’immeuble. Ils disent que personne ne leur dit rien dans l’immeuble donc qu’ils ne dérangent personne.
    Ils nous ont aussi appris que les parties communes étaient à tout le monde (première nouvelle!!!!) car nous n’avons pas notre télé dans le hall !!
    Cet échange a été déprimant, révoltant.
    Ils nous ont gaché notre soirée.
    Alors désolée Sam et les autres mais je ne serai pas capable de supporter ça très longtemps.
    Je préfère me préserver et préserver mes proches et quitter cette ville de fous.
    Il est vrai qu’il y a des gens sympas dans cette ville j’en croise tous les jours mais le potentiel d’abrutis est trop élévé SURTOUT devant et dans mon immeuble !

    0

    0
  18. Sam dit :

    @Denise
    Le laxisme des pouvoirs publics et le manque de volonté politique de nos chers élus me révoltent…
    Les caïds de la rue et les idéologues de la municipalité tuent à petit feu cette si belle ville !!! Quel gâchis !!!
    C moi qui suis désolée Denise…pr toi, ton mari et ton enfant ! Pensez à vous avant tout !
    Passez de bonnes fêtes MALGRÉ TOUT !!!

    Je ne sais ce que j’aurais fait avec un enfant pour supporter votre quotidien…franchement, je ne sais pas !
    Biz

    0

    0
  19. Stéphanie dit :

    C’est vrai que c’est difficile de vivre ici.
    Je reviens d’un long week-end et l’appréhension est toujours la même :
    – dans quel état vais-je retrouver le hall ?
    – y aura-t-il du monde et du bruit dans la rue ?
    – vais-je me retrouver nez à nez avec de « drôles » d’individus dans le hall ?
    Et j’en passe …
    Est-ce normal cette appréhension ? Je ne le crois pas mais malheureusement notre quotidien à tous ici nous l’impose.
    La violence est tolérée, minorée dans cette ville et c’est notre réaction tout à fait normale qui est montrée du doigt !
    Au nom de quoi ? D’un soi-disant « communisme », d’une idéologie d’un autre âge … mince alors, parfois ça fait mal quand même !

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *