CHRONIQUE RUES COURTE ET EMILE CONNOY

Vous aimerez aussi...

18 réponses

  1. édith dit :

    D’après ce que j’ai perçu de ce que le préposé au stationnement m’a laissé entendre hier (je prends toutes les précautions d’usage), il semblerait que la police nationale attende le flagrant délit (?). Ils seraient sur le coup…peut-être attendent-ils un « gros » coup ? Qui peut savoir ?
    C’est l’horreur pour vous, c’est clair.
    Elle se tient où la réunion ce soir pour préparer celle avec le préfet, Sam ?

    0

    0
  2. Jason dit :

    Je vous souhaite bien du courage !! Je sais ce que c’est.

    0

    0
  3. Grazie dit :

    Aujourd’hui je suis très écoeurée, c’est mon anniversaire je ne l’oublierais jamais. Moi qui suit pratiquement née dans cette ville je suis outrée de voir cela. J’ai signé et je veux que nous retrouvions une paix et revoir jouer les enfants devant quand je passais je trouvais cela très agréable que de voir ces personnes. J’attends et je peux vous dire que je les entends de chez moi : très dur de vivre cela au quotidien.

    0

    0
  4. goldo dit :

    Que dire ? Rien puisque nous connaissons ou avons tous connu cette galère et il n’y a pas de mots pour l’expliquer. Il faut la vivre pour le croire. Ceux qui n’habitent pas St Denis ne peuvent pas imaginer le calvaire que les habitants vivent. Nos élus sont responsables de ce qui arrive et il serait bon de manifester cet état de fait au moment de payer les impôts mais comment ? En attendant le coup de filet si coup de filet il y a bon courage a tous.

    0

    0
  5. goldo dit :

    La nuit porte conseil. Ce matin, je me suis réveillée avec une idéee saugrenue peut-être mais je pense qu’il faut que je la partage malgré tout.
    Ce que nous subissons au quotidien dans cette ville, voir dans ce département est dû  une carence des pouvoirs public tout confondus. J’estime que l’on doit leur faire savoir en marquant un geste même symbolique. Pourquoi un représentant de chaque quartier avec les associations n’écriraient pas au Ministre des finances pour demander un abattement fiscal sur nos impôts. Il existe bien le bouclier fiscal pour les riches pourquoi pas pour les souffrants d’incivilité au quotidien une reconnaissance. Qu’en pensez vous ? Moi je suis prête a jouer le jeu.

    0

    0
  6. Sam dit :

    @goldo,
    Saugrenue… 😉

    @Grazie,
    Bon anniv…malgré tout. On ne vous laissera pas tomber !
    On espère que d’autres habitants de ce secteur vont se mobiliser avant que ça s’installe pour de bon !

    Nous avons appris à transformer notre désespoir en colère et nos difficultés en enjeux…pas d’autres solutions : il faut avancer et contraindre chacun à assumer ses responsabilités encore et toujours !

    Actions :
    1. On fera signer votre pétition au stand dominical.
    2. Une réunion entre habitants (FrançoiseB était là) a eu lieu hier soir pour préparer la rencontre avec le préfet en mai. Il faudrait bien observer et remonter les faits détaillés (photos éventuellement) à FrançoiseB qui va nous accompagner voir le préfet.
    3. Au préalable, on envoie un courrier aux préfet …c’est en cours.
    4. Il faut réflechir à un événement symbolique dans la rue Emile Connoy pour faire parler de vous…comme la galette des rois rue Fontaine. Face au bruit de ces individus, il faut faire du bruit aussi pour manifester clairement votre réaction !

    0

    0
  7. Le28Avril dit :

    Mercredi 28 avril 2010.

    7h. Un bruit de rotatives me réveille. Ah c’est pour la bonne cause, on lave la rue à nouveau. C’est un miracle cela fait trois jours de suite. Après vérification, il n’y a qu’un côté de lavé rue Courte, pas le mien malheureusement, ce sera peut-être pour demain, qui sait ?

    7h30. Un dealer attend déjà.

    8h30. Ses clients sont arrivés et consomment leur crack sous ma fenêtre.

    8h55. Deux dealers restent sur place assis sur la borne de la sortie piétons et attendent.

    Ils commencent de plus en plus tôt. Il y a encore une semaine, ils n’arrivaient pas avant 11h du matin.

    J’attends. Peut-être que la laveuse va venir faire l’autre trottoir. Ça ferait du bien de désinfecter vu que cette rue est devenue un urinoir à ciel ouvert,  et aujourd’hui je pourrais peut-être ouvrir mes fenêtres, il paraît qu’il va faire beau.

    FrançoiseB

    0

    0
  8. Grazie dit :

    Bonjour,

    Bien sûr que je vais venir.

    J’ai donné l’adresse du site à une amie médecin elle fait de son mieux. Notre résidence est un immeuble privé, pour y accéder ce n’est pas simple. Nous verrons bien mais je ne lâche pas l’affaire, je les entends jusqu’à chez moi. Je suis très observatrice et j’analyse bien les choses.

    Merci pour les voeux concernant mon anniversaire, je suis très touchée et cela me fait encore plus plaisir.

    Hier aux environs de 14h00 (27 avril 2010) puisque la poste était fermée ils faisaient le gué. Ils semblent avoir peur des représailles : aussitôt qu’ils entendent un bruit ils se font des signes et se partagent et ensuite ils reviennent.

    Quand je suis passée, ils étaient une dizaine mais après ils étaient plus nombreux. Je les aperçois entre les arbres de la crèche.
    Grazie

    0

    0
  9. Stéphanie dit :

    La lecture de ces lignes me met en rage !
    Tenez bon, nous ferons tout ce que nous pouvons pour vous aider et vous soutenir.

    Du côté de la gare la situation n’est pas « rose » non plus : ce matin, j’ai pu constater que les toxicomanes étaient présents en nombre (laverie de la rue Dézobry, rue Delaune) mais comment s’en étonner sans prise en charge ?! Et les dealers refont leurs affaires dans la rue (deal très clair dans la rue Delaune vers 8h15 ….)

    0

    0
  10. Grazie dit :

    Stéphanie,
    ce matin on m’a dit de bien observé c’est ce que je fais.

    Pendant qu’ils étaient présents dans cette rue moi, qui demeure dans la rue en face, et bien quand je reviens du tram je fais le tour…
    Eh oui déjà que j’avais peur maintenant je poursuis mon tour en passant par la rue Gibault. Franchement, c’est du n’importe quoi moi je dis tout puisque ce blog sert à cela : pour nous exprimer.

    0

    0
  11. TerrasseSympa dit :

    Rue Emile Connoy, de la récupe pour une terrase sympa…pour « nos amis » !
    Il manque juste quelques rondelles de citron et des pailles !

    0

    0
  12. noelle23 dit :

    Bonjour,

    Je réagis notamment suite au commentaire sur les toxicos dans la laverie rue Dézobry.

    J’ai un logement à côté de cette laverie rue Dézobry, et alors que j’étais hier sur les lieux pour faire des devis pour refaire la porte ( eh oui!! faut se blinder dans le secteur..!!), j’ai eu l’occasion de discuter avec le propriétaire de la laverie. On s’est plaint des nuisances et il est d’accord que y’a trop de personnes qui squattent sa laverie pour picoler et dealer.
    Pour nous, cela nous amène des toxicos juste à côté de chez nous, heureusement un copropriétaire de chez nous fait un peu « la police » mais cela nous apporte des nuisances (bruit, saleté, intrusions).
     
    Que faire ?
    J’ai parlé au propriétaire de la laverie mais il noie le poisson. On lui a demandé de fermer plus tôt le soir mais c’est pas fait régulièrement. On a parlé de caméra ou de ‘vigile’ dans sa laverie mais il ne veut pas… il veut surtout pas payé !!

    J’ai moi-même constaté ce matin à 12h qu’ils étaient 5 ‘toxicos’ dans la laverie.

    Que faire ?
    Je suis prête à prendre de photos des dégâts qu’ils font sur le trottoir mais que faire de plus ?

    Je veux bien faire partie des représentantes de ce quartier (ou cette rue) aux diverses réunions que vous organisez car nous avons beaucoup de nuisances en haut de la rue Dézobry notamment.

    Petit clin d’oeil aux habitants de la rue Emile Connoy où j’ai résidé y’a quelques années : tenez bon !! la lutte et la mobilisation vont payer !!

    0

    0
  13. Sam dit :

    noelle23,

    J’ai tes coordonnées, on s’appelle pour se voir.
    Prends des photos. Avec Proses et Aides93, ils peuvent éloigner les toxicos de la laverie.

    Le problème n’est pas la laverie en elle-même mais le deal qui se fait dans le quartier. Et ce qui est ouvert et « squattable » attire les toxicomanes…
    D’ailleurs la propriétaire de la laverie rue Delaune est notre adhérente …on se bat tous pour la même chose. Mettre des caméras a un coût…non négligeable pour un petit commerçant.

    0

    0
  14. noelle23 dit :

    @ Sam,
    OK pour qu’on se contacte, c’est une bonne chose !
    pour la laverie, je suis d’accord avec ton constat mais tout le monde doit prendre ses responsabilités; le proprio en question m’a l’air assez compréhensif donc je ne lui fais pas un procés mais il faut qu’on s’entende sur nos actions communes pour améliorer ce constat…
    merci !! bonne aprem !!

    0

    0
  15. Léo dit :

    Je ne suis pas étonné de l’attitude de la propriétaire de la laverie. « Noyer le poisson » est sa spécialité. Déjà à l’époque de la lutte contre Saria elle ne souhaitait pas s’impliquer et n’a jamais participé à quelques actions que ce soit !! Donc ne comptez pas sur elle !

    0

    0
  16. FrançoiseB dit :

    Je viens de faire une enquête au sujet du lavage des rues car je ne comprenais pas que dans notre quartier, un côté soit lavé et pas l’autre (et encore cela fait une semaine). Il s’avère qu’il n’y a plus qu’une seule laveuse de Plaine Commune sur la ville avec une seule équipe, toutes les autres ayant été affectées à Stains paraît-il !!! Les agents font donc ce qu’ils peuvent, un peu par-ci, par-là n’ayant pas le temps ni les moyens de nettoyer partout tous les jours. Cela confirme ce que me disait Sam, qu’on a l’impression que quand un quartier est entretenu, c’est au détriment des autres. Ce n’est donc pas une impression…

    0

    0
  17. Grazie dit :

    Réponse à FrançoiseB,
    Mais j’ai rêvé il m’a semblé avoir entendu ce matin aux alentours de 7h30 une laveuse. Le miracle s’est donc produit : nous avons eu un petit lavage. Mais cela ne suffira pas de par le faite que nous allons avoir nos amis tout à l’heure.

    Hier soir ce n’était pas triste, même mon petit chien qui par habitude n’aboie pas il n’a pas arrêter d’aboyer. Ce matin il était un peu malade, nos amis les bêtes souffrent aussi.

    0

    0
  18. hélène dit :

    Hier soir c’était le pompon, l’horreur sans doute pour Françoise et son mari.
    J’ai été dans l’obligation de fermer mes fenêtres, alors que je n’étais pas au premières loges. Ils sont bien décidés à nous enquiquiner un maximum.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *