Clemsoune – « J’ai misé sur Saint Denis pour les raisons que vous évoquez tous …. »

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. stephanie dit :

    Bienvenue Clemsoune !
    J’ai quelques années de plus (4 pour être précise 😉 …) et je suis comme vous : célibataire, blanche, et féminine et j’habite le quartier de la gare.
    – Je n’ai jamais eu de problème même en rentrant tard le soir en RER, en métro (que j’ai tendance à préférer le soir en prenant ensuite le boulevard Carnot plutôt que la rue de la République) ou en voiture (désolée le scooter ou le taxi je ne pratique pas)
    – Etre accompagnée d’un homme fait en effet une différence (l’on vous regarde moins, l’on ne vous accoste plus) mais ce n’est pas absolument nécessaire à mon sens
    – Des « codes » ? Je ne sais pas. Personnellement je réponds toujours « bonjour » si l’on me dit « bonjour » et « merci » si l’on me fait un compliment mais je ne m’attarde jamais.
    – Le soir, je dirai que la rue de la République n’est pas la plus sympa
    – Une différence entre week-end et semaine ? Non je ne pense pas
    – Un racisme anti-blanc à St Denis ? Je ne sais pas si l’on peut dire cela… En fait, c’est plutôt que l’on vous traite systématiquement de « raciste » dès que vous faites une remarque. Et c’est encore plus flagrant lorsque l’on est une femme : il y a un machisme latent assez difficile à vivre parfois. Comment gérer ? Faire comme si vous n’avez rien entendu, ne pas argumenter (ce que j’ai du mal à ne pas faire d’ailleurs ….).
    – Comment rencontrer des personnes à St Denis ? Allez, je vais faire un peu de prosélytisme : en faisant partie de notre association !! Ou en participant à l’un de nos évènements ! La rentrée approche, nous devrions organiser quelque chose de sympa d’ici peu ….

    Il ne faut pas se voiler la face, vivre à St Denis est parfois difficile (vous avez eu des exemples sur ce blog …) mais ce n’est pas impossible. C’est une ville qui a beaucoup d’avantages et vous devriez les voir rapidement !

    0

    0
  2. abisa dit :

    enfin un peu d’optimisme par rapport à ce qui se dit ici !
    d’ailleurs montreuil ne doit pas etre bien différent !

    0

    0
  3. cece dit :

    bonjour, j’ai vécu 12 ans à St Denis, entre mes 27 et 39 ans, en tant que femme, travaillant en horaires décalés.je n’ai jamais eu de problèmes en rentrant le soir, seule en voiture ou en métro.
    Je me suis habituée petit à petit aux commentaires dans la rue (les compliments, mais aussi les « soupçons de racisme » car je suis blanche et bien habillée…).
    Mon expérience reste subjective mais je crois que le problème concerne plus les objets qu’on a sur nous que notre personne. Les derniers temps, j’essayais de plus en plus de me fondre dans l’anonymat, dressing code etc…

    0

    0
  4. Alexandra dit :

    Quel soulagement de lire ce message!
    Je suis un peu dans la même situation : mon mari, notre fils et moi même avons décidé d’acheter à Saint Denis, les prix du 18 eme ne nous permettant pas de rester dans notre quartier « bien aimé ». Nous connaissons Saint Denis de jour, et n’avions pas eu d’ a priori suffisamment mauvais pour se refuser à acheter à Saint Denis. Résultat, nous emménageons à la rue des ursulines à la rentrée. Je me suis posée les mêmes questions que vous: dois je avoir peur de rentrer le soir, après le boulot, en métro?

    Mais autre question: que penser des écoles publiques de Saint Denis?

    0

    0
  5. chris dit :

    Saint-Denis évolue (lentement) grâce à la flambée de l’immobilier aux alentours. Je pense que les classes moyennes qui débarquent ici sont des précurseurs.
    .
    Sinon dans le quartier du TGP, il y a une très bonne boulangerie au 18 Bd Carnot, avec des patisseries du niveau des boulangeries de paris intra-muros.
    .
    Assez rare pour être souligné.

    0

    0
  6. Thierryb dit :

    Des « précurseurs « ?! Depuis longtemps il y a ici des gens qui ne sont pas venus à cause de l’immobilier mais pour travailler, par choix lié au projets de la ville il ya vingt ans, par conviction politique, et qui appartiennent au  » classes moyennes ». A l’époque vivre ici n’était pas senti comme un déclassement dont il fallait se justifier. C’est comme les bonnes boulangeries : elle ne viennent pas de tomber du ciel grâce à l’arrivée d’une population plus aisée   😉 .

    0

    0
  7. alexandra dit :

    Pas de commentaires sur les écoles?

    0

    0
  8. montjoie dit :

    Concernant les écoles, les enfants peuvent faire le primaire normalement dans les écoles publiques du quartier, pour le collège c’est une autre paire de manches,je conseillerai le privé.Les fauteurs de troubles sont personæ non gratae,dans les établissements privés, cela permet aux élèves désirant suivre leur études d’être dans un environnement protégé.

    0

    0
  9. Alexandra dit :

    Bonjour!
    Oui c’est à peu près ce qu’on m’a dit, sauf pour Moulin dos d’âne, qui semble -t-il, serait un peu… moins bien. Après il semble que ce soit JBS qui soit le mieux, si j’ai bien compris. Merci en tout cas pour ces infos, bonne journée!

    0

    0
  10. thierryb dit :

    « Les fauteurs de troubles sont personæ non gratae, dans les établissements privés, »
    Merci pour ceux qui réussissent à obtenir 80% de réussite avec tout le monde… 😉
    Au passage, cette vision du public comme lieu de toutes les tolérances et des reniements est complètement fausse. il se met en place dès la rentrée un suivi individuel et familial pour tout le monde maintenant. Et puis il arrive aussi à certains établissements privés de pousser gentiment dehors vos enfants qui n’ont pas une moyenne suffisante en seconde. Les enseignants du public se chargeront de les faire réussir (polémique inutile, on est tous dans le même bateau, ou presque).
    Il y a à Saint-Denis, de bons établissement privés qui trient en amont, de bons établissements publics qui mettent en place suivi et pédagogie. La difficulté pour les collèges est bien connue. On n’insiste pas sur les lycées professionnels qui font des miracles (taux de réussite au-dessus des attentes du ministère) avec des élèves qui arrivent après la troisième en situation d’échec grave. Finalement, le tableau est aussi complexe que diversifié. Allez où vous sentez vos enfants protégés et suivis. Le reste suivra.

    0

    0
  11. goldo dit :

    Je ne sais s’il va faire bon vivre a st Denis,mais la semaine dernière j’ai lu dans le Parisien qu’il ya vait eu des contrôles effectués dans certains cafés comme l’étoile d’Or et que le patron avait été emmené en garde a vue. Il était précisé dans cet article que régulièrement ce genre d’opérations allait avoir lieu. Et bien hier soir c’est le restaurant grec de la rue Charles Michels qui a été contrôlé. De ma fenêtre je ne voyais pas tout mais le fourgon de police a été appelé et a priori deux personnes ont été emmenées,a priori le patron mais je ne peux le certifier.
    il est vrai que depuis longtemps nous parlions de ce restaurant en disant qu’il existat un trafic entre eux et l »épicerie mais qu’on n’arrivait pas a comprendre quoi.Un peu a vant les vacances,l’épicier avait été contrôlé et de ce fait c’était beaucoup plus calme mais il restait le point sensible du grec qui attirait encore des toxicos. Nous espérons qu »avec cette deuxième descente nous aurons le calme complet et que beaucoup d’autres commerces de divers quatiers subiront le même sort. Courage a tous,nous finirons par vivre dans une ville tranquille. Goldo

    0

    0
  12. Sam dit :

    @Clemsoune
    Je vis ici depuis 6 ans, même tranche d’âge que toi, suis plutôt colorée 😉 et très citadine. Il m’arrive de rentrer tard et seule par les transports à cause du boulot ou pour des sorties, je n’ai jamais eu de souci malgré l’ambiance si peu rassurante.

    Le quartier de la gare est très masculin le soir comme dans certains quartiers parisiens (Barbès) et effectivement si t’as le malheur de faire une remarque sur le respect des règles par exemple …soit on te traite de raciste (et oui même qd on est coloré) , de salope ou les deux à la fois. J’ai eu le droit à ce genre de remarques deux fois en six ans…faut donc relativiser.

    Saint-Denis est une ville où les plus vulnérables (hommes/femmes, blancs/pas blancs, jeunes/moins jeunes) doivent prendre certaines précautions mais on y vit (bien en ce qui me concerne) et on se bat sans relâche ici pour un cadre de vie meilleur !

    Pour connaître du monde, il suffit de bien suivre l’actualité associative à St Denis car pas mal d’assoces – dont Sans Crier Gare – sont très actives et animent bien la vie de quartier. On va organiser un repas entre voisins bientôt, passe nous voir et tu pourras rencontrer plein de monde dont plusieurs sont comme toi…ils ne connaissent personne.

    PS : La baguette tradi de la boulangerie rue Gaston Philipe est très bonne, le boucher rue A. Poullain est très bon et le franprix de cette même rue est très bien entretenu 🙂

    @Bienvenue donc à toi et à Bientôt !

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *