Communiqué du groupe des élus PS & Partenaires : Le JSD censure toujours plus

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Sam dit :

    La polémique continue, voici la réponse du JSD qui date du 12 mai :

    « Georges Sali, président du groupe socialiste au conseil municipal, apprécie le Journal de Saint-Denis à peu près autant que les ordinateurs aiment les virus informatiques. C’est dire ! Nous ne nous formalisons plus de cette inimitié tenace, partie intégrante d’une stratégie globale, pas plus que nous nous offusquons plus que nécessaire des propos discourtois qu’il nous destine à rythme soutenu. Ce qui devient par contre inacceptable, c’est la diffusion du mensonge claironné par courriel comme autant de vérités. Le dernier exemple en date est éloquent : nous avons consacré un article au Grand Paris dans notre édition du 6 mai (n°788). Nous avons sollicité des réactions, dont celle de Stéphane Privé, secrétaire de section du PS, conseiller municipal, conseiller régional et conseiller communautaire en charge des transports. Nous lui avons demandé un court texte qui devait nous parvenir le lundi 4 mai avant midi. Nous avons reçu de sa part un long texte le mardi 5 mai. Nous l’avons prévenu immédiatement que nous ne pouvions pas passer en l’état sa réaction. Nous lui avons demandé de raccourcir son commentaire afin de le publier la semaine suivante. Nous n’avons toujours rien reçu…Par contre, Georges Sali a largement diffusé, le 6 mai, un courriel du groupe des élus PS intitulé « le JSD censure toujours plus » contenant notamment cette affabulation : « Pour tenter de faire croire à une égalité de traitement entre sensibilités politiques dionysiennes, le rédacteur en chef a pris des extraits de communiqués des élus PS aux Conseils régional, JP Huchon, et général, Claude Bartolone. Par contre, il a refusé de reprendre la réaction de Stéphane Privé. » Alors, qui veut faire croire? »

    0

    0
  2. Sam dit :

    Et voici la réponse de G. Sali qui a été diffusée aujourd’hui le 18 mai 2009 :

    « Madame, Monsieur,


    Dans le dernier numéro du JSD, son rédacteur en chef, M. Sanchez,  a utilisé une tribune en « Une » du journal pour exposer combien – en substance – j’étais un menteur et un affablateur. Il titrait sa charge par un singulier « qui veut faire croire ? ».

    Un récent échange illustre pourtant ce que je persiste à qualifier d’iniquité de l’équipe de rédaction du JSD, là où M. Sanchez ne perçoit de  ma part qu’une « attitude d’inimitié tenace partie intégrante d’une stratégie plus globale » (il faut sans doute comprendre qu’un vaste complot est ourdi quelque part…).

    La série des interviews publiée sur le thème « un an après », portant sur l’appréciation du bilan municipal, a été construite de la façon suivante :

    – 7 interviews pour le groupe PCF et Associés (51% des voix et 40 élus)
    – 1 interview pour le groupe PS & Partenaires (31% des voix et 8 élus)
    – 2 interviews pour les groupes UMP et MoDem (18% des voix et 5 élus)

    Que l’on prenne la référence aux pourcentages des suffrages exprimés, au nombre d’élus de chaque groupe ou tout simplement à la notion de groupe… il est impossible de justifier un tant soit peu une telle différence d’accès au journal d’information locale qu’est censé être le JSD !
     
    Nous avons demandé à ce que la diversité du Groupe PS & Partenaires ait accès à la parole : Mme Lelièvre en tant que ex-Verts ; M. Wannass en tant que PCF ; Mme Clain, en tant que sans étiquette (en outre une des très rares élues subissant un grave handicap).
    Le rédacteur en chef l’a refusé.
     
    A chacun donc des citoyens de notre commune de se faire un opinion sur le « qui veut faire croire ? » de M. Sanchez.
    Notez qu’il n’est nul besoin de recourir à l’insulte pour ceux qui ont  des arguments objectifs à mettre en avant.
     
    Restant à votre écoute,
     
    Très cordialement,
    Georges Sali
    président du groupe des élus PS & Partenaires« 

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *