Compte rendu des habitants – Présentation publique de l’opération d’amélioration de l’habitat privé.

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Opérateur OPAH dit :

    Bonjour, je viens de tomber sur votre site par hasard. Je travaille pour l’un des 2 opérateurs qui vont oeuvrer dans le secteur OPAH Centre ville (permettez-moi de garder l’anonymat). Je suis prêt à répondre à vos questions éventuelles à ce sujet sur ce blog. Comme dit dans l’article, l’ouverture de notre antenne rue Ernest Renan ne devrait plus tarder, nous serons là-bas à votre entière disposition.
    A bientôt

    0

    0
  2. Stéphanie dit :

    J’étais présente à cette réunion et Anthony a fait un très bon travail de restitution des informations.
    Juste une petite chose que j’aimerai ajouter : il me semble avoir compris que les aides financières aux immeubles (comme le faisait Plaine Commune dans le passé) seront réservées aux copropriétés ayant au moins 70 % de copropriétaires occupants … Est-ce réellement le cas ? Si oui, je vois mal des copropriétés en bénéficier, notamment dans le quartier de la gare. Pour exemple, dans mon immeuble : sur 18 appartements, nous ne sommes que 5 …

    0

    0
  3. Opérateur OPAH dit :

    Pour les aides de l’ANAH, en effet, une majorité de propriétaires bailleurs (plus de la moitié du nombre de lots d’habitation) rend impossible l’aide au syndicat de copro. En revanche, il est tout à fait possible de bénéficier d’aides individuelles pour son propre logement, si vous êtes propriétaire occupant.
    Il existe par ailleurs l’aide du FIQ de Saint-Denis qui, ayant d’autres conditions d’attribution, vous permettrait de réaliser certains travaux de parties communes, même s’il y a majorité de propriétaires bailleurs.
    Donc, pas de panique, une majorité de bailleurs ne signifie pas forcément : pas d’aides.
    Bonne journée

    0

    0
  4. Sam dit :

    @Opérateur OPAH

    Je tiens à vous remercier vivement pour votre participation à cet échange en répondant clairement aux interrogations des habitants !!!
    Beaucoup d’habitants du quartier de la Gare et de la Porte de Paris sont concernés et apprécieront.

    0

    0
  5. Opérateur OPAH dit :

    @Sam
    Je prends part à cet échange parce-que je trouve que les habitants de Saint-Denis ont besoin de vraies réponses à leurs questions concrètes. Bien que je doive rester politiquement correct, les réponses des élus l’autre soir étaient loin d’être limpides pour la plupart d’entre elles.

    N’hésitez donc pas à me poser d’autres questions si besoin.

    Bon weekend

    0

    0
  6. JeF dit :

    Merci beaucoup pour cet article très clair et instructif. Il reste à espérer que cette démarche positive sera rapidement suivie d’effets visibles sur notre ville. Mais il était important de décrire avec précision les actions engagées, qui nous concernent tous.

    Je ne savais pas que le taux de propriétaires occupants était aussi faible à Saint-Denis. Quand on sait que la ville compte, au surplus, une proportion énorme de logements sociaux, on comprend pourquoi les choses tardent à s’améliorer. Plus que l’amélioration de l’habitat locatif, la priorité me semble devoir être donnée à l’accession à la propriété et à l’ouverture de la ville aux promoteurs privés. Mais c’est sans doute un autre débat, et je ne voudrais pas être « hors-sujet »…..

    Amicalement

    0

    0
  7. Anthony C dit :

    Je n’avais pas saisi ce principe d’une majorité de propriétaires-bailleurs rendant impossible l’aide au syndicat de copro. J’avais saisi le contraire tant cette mesure me semblait inconcevable.
    En effet, un élément que j’ai oublié de mentionner est que l’OPAH ne concerne que les immeubles de plus de 15 ans. Or, les rares immeubles qui ont plus de 50% de propriétaires occupants sont des immeubles qui viennent d’être construits.
    Je gage qu’il n’existe pas 10 immeubles collectifs de plus de 15 ans dans toute la ville dans lesquels le taux de propriétaires occupants dépasse 50%. Dans le mien, nous sommes 3 sur 12.
    Or, la priorité concerne les dépenses collectives.
    Je comprends mieux pourquoi les précédents programmes dans d’autres villes ont eu du mal à dépenser les crédits projetés.
    On marche sur la tête!

    0

    0
  8. Opérateur OPAH dit :

    @ JeF
    Normalement les OPAH sont des opérations ayant pour rôle d’améliorer l’aspect des villes, les rendant plus attrayantes et agréables. Pour Saint-Denis, les problématiques sont tellement multiples que les OPAH successives ayant déjà bénéficié à la ville n’ont pas réussi à restaurer l’intégralité des immeubles. Je ne peux pas vous assurer que la ville va devenir clinquante après notre passage, néanmoins l’opération intègre un volet de sauvegarde et valorisation du patrimoine avec un travail réalisé avec les ABF.
    Et en effet, Saint-Denis est vraiment une des villes ou le taux de propriétaires bailleurs est l’un des plus importants de France. L’objectif, ici, en permettant aux bailleurs d’obtenir moins d’aides, est bien sûr de favoriser l’accession à la propriété et la vente à des propriétaires qui occuperont leur logement.

    0

    0
  9. Opérateur OPAH dit :

    @ Anthony C : Le fait de donner moins d’aides aux PB est une politique adoptée pour décourager les marchands de sommeils et bailleurs indélicats (Saint-Denis est la ville Number One en France). Je suis conscient que cela peut paraître injuste dans une ville comme la vôtre ou le taux de PO est très bas. Pour être honnête, je ne sais pas comment sont définis les budgets et les conditions d’attribution des aides de l’ANAH, mais il serait bon que cela soit adapté à réalité du terrain. En attendant certains travaux de copro peuvent bénéficier d’autres aides (FIQ), même lorsque les PB sont majoritaires.
    Evidemment les immeubles ayant le plus de PO sont les programmes immobiliers récents. Mais l’objectif ici n’est pas de chercher à cibler les immeubles ayant le plus de PO mais ceux ayant le plus besoin de travaux. Et effectivement il y a extrêmement peu d’immeubles avec plus de 50% de PO à Saint-Denis. Pour ma part, je ne pense pas que les conditions d’attribution soient mauvaises, l’idée de décourager les PB n’est pas si mal. Par contre je pense que le législateur pourrait prendre des mesures afin d’éviter l’hégémonie trop fréquente des PB dans les copro.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *