Compte-rendu des habitants – Rendez vous avec Monsieur le Préfet – 19 mai 2010

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. thierryb dit :

    Merci pour ce travail!

    0

    0
  2. TulipeP dit :

    Idem,
    Merci à toutes les personnes qui ont contribuées à une synthèse, bien complète.
    Ce n’est pas simple de synthétiser tout cela. Bravo

    0

    0
  3. cathy dit :

    Bon nous allons garder espoir. Merci à tout ce monde qui était au rendez vous.

    A très bientôt

     

    0

    0
  4. noelle23 dit :

    Merci pour ce compte-rendu très complet et merci aussi à tous les intervenants de cette réunion…qu’elle soit le début d’un changement durable pour cette ville..!!

    0

    0
  5. Catherine dit :

    Bravo et surtout merci à vous qui étiez à cette réunion ! A bientôt.

    0

    0
  6. TulipeP dit :

    Bonjour,

    Je suis effectivement ravie que nous ayons été reçus par Monsieur le Préfet, mais à ce jour, je n’ais rien vu qui puisse me dire que nous allons voir des jours meilleurs.

    Je suis épuisée, hier soir jusqu’à 1h30 du matin, ils faisaient du bruit avec leurs motos à n’en plus finir, personnellement j’en ai plus qu’assez : on nous avaient promis de la présence où est elle ? Trois policiers sont effectivements passés hier en après-midi 16h30 et des miettes, eux aussi font le tour….Ce n’est pas ça faire pression. J’avais rendez-vous chez mon médecin, en même pas trois semaines celle-ci m’a trouvée épuisée, stressée et énervée, cela joue pour notre santé, qu’attendent nos élus avec leurs promesses.

    Nous attendons sois disant une voiture en fraction où est-elle ? Cela perdure…Pendant ce temps là nos organismes prennent un coup, ras le bol maintenant. C’est bien les paroles maintenant il faut agir, vous savez ils n’ont pas peur des uniformes. Ils étaient bien réveillés hier, ils y en avaient partout, et oui c’était vendredi…Ma parole si je n’étais pas propriétaire, je vendrais, je ne peux plus vivre cela, j’ai été malade il y a longtemps j’ai besoin de tranquillité, et ce n’est pas en faisant des travaux qu’ils vont partirent loin de là, ils se sont faits un territoire chassés de partout, en attendant nous trinquons, et j’ai d’autres personnes qui commencent à en avoir assez.

    0

    0
  7. JLo93200 dit :

    Merci à tous 😉

    0

    0
  8. Stéphanie dit :

    Je comprends tout à fait ton énervement Tulipe P mais tous les problèmes ne peuvent se résoudre en quelques jours …. malheureusement … Il faut continuer à signaler ces agissements à la police.
    De notre côté, nous allons maintenir la pression sur les autorités (pour mémoire, nous n’oublions pas que nous revoyons Mr le Préfet à la fin du mois de juin).
    Essaie de prendre un peu de repos
    Bon courage

    0

    0
  9. goldo dit :

    TulipeP,
    Moi je te comprends car ce que nous vivons à Charles Michels est aussi très épuisant. Le vendredi en particulier c’est infernal car on cumule toutes les nuisances. Moi j’ai la chance de pouvoir partir souvent et heureusement car sinon je pèterai les plombs. Sache que cela fait la sixième année que nous vivons cela.
    Comme toi des fois je doute des actes et me dit que toutes ces réunions ont peut-être qu’un seul but : nous calmer et gagner du temps. En même temps je reconnais que l’on ne va pas faire en quelques jours ce qui n’a pas été fait depuis 10 ans. Moi aussi je me demande où est la présence policière. Ne lâche pas la pression, appelle les, écris leur, faites cela à plusieurs. Nous dès que cela devient insupportable, on se regroupe et chacun notre tour on téléphone. Allez bon courage.

    0

    0
  10. LeJSD dit :

    L’association Sans crier gare a rencontré le préfet

    (…) L’association Sans crier gare avait demandé à être reçue par le nouveau préfet de la Seine-Saint-Denis, Christian Lambert. Le rendez-vous a été honoré le 19 mai, dans les locaux de la sous-préfecture en présence d’autres associations, d’élus de la majorité et de l’opposition et de responsables des différents services de police.
    Stéphanie Dardel, de Sans crier gare, participait à la réunion.

    Le JSD : Dans quel but aviez-vous demandé ce rendez-vous au représentant de l’État ?

    Stéphanie Dardel : Nous voulions, comme nous l’avions fait avec son prédécesseur, évoquer la situation de plusieurs quartiers, et pas seulement celui de la Gare, pour lui exposer dans le détail les problèmes rencontrés par les habitants dans des secteurs comme ceux de la Porte-de-Paris, du Centre-ville, de la rue Émile-Connoy…
    Comme d’autres intervenants, nous lui avons expliqué que la visite du ministre de l’Intérieur dans le quartier de la Gare avait eu des répercussions positives mais que, depuis, les problèmes liés à la toxicomanie et à l’insécurité s’étaient répartis dans d’autres endroits de la ville. Nous lui avons détaillé également la situation de plusieurs commerces qui s’avèrent être en fait des bars clandestins et recensé les lieux de consommation d’alcool sur la voie publique malgré un arrêté municipal l’interdisant.

    Le JSD : Vous avez eu le sentiment d’être entendu ?

    S.D. : Le préfet nous a reçus pendant plus de trois heures. C’est le signe d’une réelle écoute. Nous avons noté chez lui l’expression d’une grande fermeté et de la détermination. Il nous a dit à plusieurs reprises qu’il ne nous abandonnerait pas, que la sécurité était d’abord l’affaire de l’État et qu’il allait continuer d’agir.
    Il n’a pas fait d’annonces particulières en termes de nouveaux moyens, mais il a insisté à plusieurs reprises sur la coordination de tous les services de la police. L’autre point positif, c’est qu’il a prévu de nous revoir régulièrement pour faire le point. Nous avons déjà un rendez-vous en juin et un autre en septembre.

    Recueilli par Dominique Sanchez – Article publié le 25 Mai 2010 – Source

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *