Conférence le 10 décembre : « 111 ans pour une Loi de la République »

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Suger dit :

    Affiche Conférence du 10 décembre :

    11

    0
  2. caroline dit :

    Communiqué de l’équipe
    de la majorité municipale
    Vie citoyenne
    25 novembre 2016
    Notre collègue, M. Messaoudène, conseiller municipal délégué à l’égalité femme/homme, à la lutte contre les discriminations, à l’égalité des droits et aux services publics, fait l’objet, depuis plusieurs mois, d’une campagne de dénigrement qui porte le discrédit sur sa personne et sa délégation.
    En adoptant le rapport d’orientation sur l’égalité femme/homme présenté en septembre dernier par Madjid Messaoudène, nous avons, collectivement approuvé les orientations proposées.
        
    La municipalité de Saint-Denis en a, par ailleurs, fait un objectif politique prioritaire et nous portons la plus grande attention à la mise en œuvre des objectifs identifiés, à savoir : développer une culture de l’égalité entre filles et garçons, une culture de l’égalité femmes-hommes, lutter contre les violences faites aux femmes et les comportements sexistes ou homophobes et défendre et promouvoir les droits des femmes dans tous les domaines (contraception, droit à l’avortement, santé, emploi, égalité des rémunérations, citoyenneté, respect de leur présence dans l’espace public, égalité d’accès aux fonctions d’encadrement et de direction).
    Les attaques personnelles en direction de M. Messaoudène que nous condamnons  ne peuvent nous faire renoncer ni aux enjeux de l’égalité des sexes ni aux véritables aspirations des Dionysien-ne-s dans ce domaine.
    Nous tenons donc à affirmer publiquement que nous condamnons tous les propos injurieux et les mises en accusation, d’où qu’ils viennent, anonymes de surcroît, visant des élu-e-s de l’équipe municipale, dans le cadre de leur délégation.
    Si le débat politique est indispensable et est l’expression d’appréciations diverses, de divergences, voire de désaccords assumés, y compris au sein d’une majorité municipale, l’invective systématique, la mauvaise foi, l’acharnement contre une personne, les outrances d’expression, d’où qu’ils viennent, ne sont pas de mise et ne font en rien progresser ni la démocratie ni l’égalité des droits.
    Nous nous tenons à la disposition de tout dionysiennE ou collectif qui solliciterait, dans le dialogue et le respect mutuel des convictions de chacun, des précisions sur les orientations de la municipalité en matière de lutte contre les discriminations et en faveur de l‘égalité femme/homme à Saint-Denis.
    L’équipe de la majorité municipale

    0

    0
    • Bill dit :

      On ne l’avait pas vu, zut alors… ils n’ont pas fait assez de pub à ce communiqué vu qu’avec l’organisation du meeting du 18 décembre, il a su se mettre en scène tout seul et les pires attaques ne viennent même pas de Dionysiens, sa réputation dans les milieux qui s’inquiètent des dérives communautaristes et anti-laïques est maintenant nationale. Mais la lumière, c’est ce qu’il cherche après tout, la reconnaissance ! Et bien elle est arrivée.

      2

      0
    • Suger dit :

      Où ce texte du 25 novembre aurait-il été publié ? Mystère ! Ce magnifique exercice de langue de bois est plus que difficile à voir en effet. Car ce texte a bien été proposé par le groupe « Ensemble » à la majorité municipale, mais est-on bien sûr qu’il a été discuté et voté ?!… Alors mieux vaut éviter de rendre public ce texte de soutien au pauvre petit Messaoudene critiqué par des méchants qui ont la cruauté de rappeler tous les faits le concernant.
      Et comme le précise Bill, ces exploits récents, dans un documentaire télévisé (passé, hélas, en ultime fin de soirée) et surtout dans le meeting anti-laïque du PIR et du CCIF du 18 décembre dernier, n’ont pas arrangé les choses et ont permis à Messaoudene de se faire une réputation qui dépasse largement les frontières dionysiennes. Il faut dire qu’il a fait fort ce jour-là en appelant la police au secours, au nom de toute sa prétention de « conseiller municipal délégué », contre un petit groupe, pacifique et festif, de manifestants laïques composé très majoritairement de femmes… Le ridicule est désormais sa marque de fabrique.

      0

      0
        • Suger dit :

          Si ce texte a été véritablement discuté et voté par les élus de la majorité municipale, cela veut-il dire que l’ensemble des élus FG-PCF-EELV-PSG soutiennent les attaques contre la laïcité de Madjid Messaoudene, l’organisation à répétition de meetings des racialistes du PIR et des islamistes de L’UOIF et du CCIF à la Bourse du Travail par cet élu, et ses mises en cause permanente de l’action des forces de l’ordre ?… Est-ce bien la position du nouveau maire Laurent Russier ? Ou celle du candidat à l’élection législative Stéphane Peu ? La question est posée et il faudra bien qu’ils y répondent !

          0

          0
          • Bill dit :

            effectivement, le communiqué est rédigé au nom de la majorité, les impliquant tous. Les communiqués doivent-ils légalement être votés en CM ? Peut-être que certains conseillers n’étaient même pas au courant ? Patrick Vassalo qui est allé fêté la victoire juridique de Samuel Mayol et Djemila Benhabib contre l’obscurantisme est-il d’accord ?

            0

            0
          • Mourad dit :

            A titre personnel et sur ce sujet « Messaoudene », je ne fais plus le tri au sein de la majorité municipale : tous dans le même sac.

            0

            0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *