Conférence-signature de Mina Kaci, journaliste à l’Humanité

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. Marianne dit :

    Une initiative à soutenir ! Je serai présente à la conférence, achèterai le livre et le ferai dédicacer.

    6

    0
  2. Olympe dit :

    Cela, c’est la vraie fraternité, la fraternité universaliste qui défend le droit des femmes à s’instruire et à vivre libre, où qu’elle soit dans le monde.

    7

    0
  3. Rita dit :

    J’irai à cette conférence. La présence des uns et des autres sera un vrai signe de fraternité.
    Tout ce que met en place Braouezec n’est qu’agitation politicienne manipulatoire.

    Je souscris complètement au post d’Olympe.

    4

    0
  4. Gabriella dit :

    Malheureusement je ne pourrai pas y aller
    Est-ce on pourrait lui poser une question : Que pense-t-elle du port du voile des femmes musulmanes en France ?
    Sur Canal plus l’interview du Docteur Ghada Hatem Gantzer gynécologue à l’hôpital Delafontaine qui crée à Saint-Denis une maison des femmes (en juin 2016) pour des femmes qui sont en grande précarité, victimes de viol , de violence, de mariage forcé , et il y aurait sur 4500 femmes accouchées 14% de femmes excisées ,et des femmes qui veulent être réparées. Le pays d’origine de ce médecin militant est le Liban , pays où ne compte que sur soi , elle veut améliorer les choses , c’est un message extraordinaire adressé aux femmes et elle souhaiterait qu’au gouvernement on ait un délégué (homme) au droit des femmes.
    Mais nous à Saint-Denis nous en avons un, non?

    2

    0
  5. Agathe dit :

    @ Gabriella
    Hélas non, nous n’avons pas d’élu dionysien au Droit des femmes. Nous avons un élu à l’égalité F/H et à la lutte contre les discriminations. Mais comme porte parole des frères, il est avant tout préoccupé de la défense du port du voile et de sa promotion. Promouvoir un signe d’infériorité des femmes, est-ce défendre les droits des femmes ? On voit bien la lutte de nombreuses femmes pour ne pas le porter, ici et surtout ailleurs où cela peut leur coûter la vie. La loi des hommes, sauf exception, est celle de la volonté de domination. Tout est bon pour asseoir son pouvoir.

    1

    0
  6. Gabriella dit :

    @Agathe
    C’était très ironique………..
    Je suis d’accord avec vous, la ministre L.Rossignol a d’ailleurs rappelé qu’une poignée d’intégristes développe son emprise sur une petite partie de la population musulmane et ne se suffisant pas de la pratique de la religion, a une visée politique!
    En ce qui concerne le port du voile, ça peut être aussi pour dire :  » je veux pratiquer ma religion comme je l’entend  » et c’est ma liberté autorisée .

    0

    0
  7. Suger dit :

    Sur le site du Parisien ce soir :
    « Saint-Denis : Mina Kaci parle des otages de Boko Haram »
    Le Parisien – 11 Avril 2016, 19h40
    « Mina Kaci est journaliste à l’Humanité. Elle a longuement interviewé Assiatou, une jeune fille enlevée par Boka Haram dans son village au Nigéria. Elle raconte ce que l’adolescente a subi dans le livre « Enlevée par Boko Haram ». » (…) « L’Observatoire de la laïcité organise une rencontre avec la journaliste ce mardi à la librairie de Saint-Denis. »

    http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/saint-denis-mina-kaci-parle-des-otages-de-boko-haram-11-04-2016-5706025.php

    5

    0
  8. Marianne dit :

    Une très belle soirée autour de la présentation et de la dédicace du livre « Enlevée par Boko Haram » ! Mina Kaci nous a parlé de son livre et il y a eu des échanges très enrichissants avec les nombreuses personnes venues assister à la conférence. Une initiative qui fait du bien ! Merci à Madame Kaci et à l’Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis . Et vive la laïcité !

    5

    0
  9. Suger dit :

    Une conférence-débat passionnante, organisée par l’Observatoire de la Laïcité à Saint-Denis (OLSD), avec Mina Kaci, journaliste à « L’Humanité », à la Librairie « Folies d’encre » autour du livre-témoignage « Enlevée par Boko Haram » (Ed. Michel Lafon, 17,95 €). Une cinquantaine de participants ont pu entendre le récit poignant de ce qu’a subi Assiatou enlevée à 14 ans, mariée de force et violée, et débattre de la situation des femmes face au terrorisme islamiste dans le nord du Nigéria, mais aussi en Algérie pendant les années de guerre civile, et de l’importance de la laïcité pour contrer l’islamisme politique.
    Stéphane Peu, maire-adjoint et candidat investi par la PC pour les législatives de 2017, était présent au début de cette conférence juste avant de rejoindre la séance du Conseil de territoire de Plaine Commune. Adrien Delacroix, co-président du groupe PS du Conseil municipal, s’était excusé de ne pouvoir être présent pour la même raison.
    On peut s’étonner de l’absence délibérée du conseiller municipal délégué à l’égalité Femmes/Hommes lors de cette conférence-débat. On ne peut que lui recommander le lecture du livre de Mina Kaci.

    9

    0
    • Suger dit :

      Mathieu Hanotin, absent pour une mission parlementaire à Haïti, s’était également excusé de ne pouvoir être présent pour cette conférence de Mina Kaci à la Librairie « Folies d’encre ».

      3

      0
  10. Jésus-Marie-Joseph! dit :

    @ Suger. Messaoudene était excusé de son absence à la conférence organisée par l’Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis. En effet, il souhaitait participer à l’initiative « Parole non blanche » (voir lien qui suit). http://mobile.paris.demosphere.eu/rv/46547
    Malheureusement pour lui, en raison de sa conversion récente et forcée aux valeurs de la République, il a été empêché physiquement par les non-blancs présents dans la salle de participer à cette initiative, après avoir été copieusement traité de « laïcard ». Mon Dieu, ayez pitié de lui !

    5

    0
  11. Marcel dit :

    Nous sommes très heureux que  » Suger  » nous informe déjà – que Stéphane PEU – Communiste et Maire-Adjoint bien connu, entre autres – sera le prochain Député de la 2° circonscription à partir du mois de juin de l’an prochain…………………!!!
    Eh, l’affaire est entendu……………..

    0

    0
    • Suger dit :

      @Marcel : Connaissez-vous la différence entre le mot « candidat » et le mot « élu » ? Apparemment non ! Un dictionnaire vous serait utile.

      4

      0
      • Marcel dit :

        C’était volontairement et seulement par anticipation : l’investiture d’un Communiste de longue date en tant qu’éventuel candidat officiel de son parti et du FdG pour Saint-Denis ( sauf La Plaine et Pleyel ), Villetaneuse et Pierrefitte a tout son sens.

        0

        0
  12. Rita dit :

    Mina Kaci a présenté son ouvrage « Enlevée par Boko Haram »avec une profondeur d’esprit et une sincérité remarquables. Cette journaliste de l’Humanité, très à l’écoute de la victime Assiatou, a réalisé un travail sérieux à partir de son récit de captive sous le joug d’intégristes musulmans.
    L’auteur partageant avec certains auditeurs une origine algérienne et une culture musulmane ont fait le parallèle avec la guerre civile algérienne contre les islamistes du FIS. Il a été spécifié à plusieurs reprises que l’islamisme avance toujours de façon masquée et sournoise, y compris en France. : « Quand on s’en aperçoit, c’est trop tard ».

    Pour répondre à la question de Gabriella sur le port du voile en France, un monsieur qui s’est présenté en tant qu’Algérien de France a dit mot pour mot : « Le voile sépare les pures des impures », autrement dit, les « vraies musulmanes » de toutes les autres femmes.

    Avec effroi, le public de la librairie a appris que les fillettes et jeunes filles séquestrées par Boko Haram sont non seulement des esclaves sexuelles aux mains de leurs tortionnaires (Assiatou, pour décrire son « mari » parle d’assassin), mais aussi de futures kamikazes avec ceinture d’explosifs. Selon l’auteur : « après un lavage de cerveau réalisé par un marabout à partir d’interprétations du Coran, dépouillées de leur humanité, elles sont contraintes à apprendre à manipuler des armes ».
    Livre passionnant et instructif à recommander.

    7

    0
  13. Gabriella dit :

    Merci beaucoup à Rita d’avoir posé la question sur le port du voile des femmes musulmanes,
    je me permets de citer les extraits les plus éclairants du travail d’analyse fait par l’anthropologue du fait religieux spécialisée dans la gestion de la laïcité au sein des institutions et des entreprises sur le foulard : Dounia Bouzar sur la réappropriation féministe du foulard
    et sur le lien du foulard avec le radicalisme
    « Réappropriation féministe du foulard
    La posture des féministes militant pour le port du foulard consistait à déclarer que le foulard avait été détourné de sa fonction dans les pays arabes machistes, devenant un élément de soumission de la femme vis à vis de l’homme, alors que son objectif final était de la protéger et
    d’imposer sa dignité. De leur point de vue, une femme devenait digne si elle n’était pas appréhendée comme un simple objet sexuel. Elles voulaient rejoindre les autres françaises sur les valeurs et des combats communs, en montrant qu’elles restaient reliées à l’islam. En expliquant que le foulard était une obligation divine et non une obligation édictée par leurs maris , elles plaçaient hommes et femmes au même niveau soumis à l’autorité divine.
    Le foulard a-t-il un lien avec le radicalisme?
    Non, le foulard fait partie de la tradition musulmane depuis la nuit des temps. Mais ne pas déconstruire ce qui sous-tend son port dans une société où il n’est plus nécessaire ne provoque- t-il pas une ignorance qui facilite l’influence pseudo-religieuse des radicaux? les féministes musulmanes n’ont pas remis en question le postulat de base qui sous-tend la raison d’exister du foulard : le fait qu’il impose à la femme la responsabilité de diminuer sa féminité pour ne pas être considérée comme un objet sexuel . Si elles avaient pris le temps d’explorer la façon dont cette norme s’est imposée au fil des siècles, elles auraient réalisé le paradoxe : on enseigne aux musulmans que l’islam n’a pas de clergé de façon à ce que la responsabilité de l’homme se développe. Elles auraient dû s’étonner que Quatorze siècles plus tard, les hommes aient encore besoin de ce signe pour ne pas les réduire à un objet sexuel. Dans l’urgence, elles ont adopté une stratégie qui a consisté non à remettre en question cette norme mais à effacer son aspect répressif (obligation légale ou morale de se voiler dans certains pays musulmans) pour la transformer en philosophie de vie (cacher sa beauté pour obliger l’homme à s’intéresser à son intellect). Cette recherche de sens qui supplante « l’islam de l’interdit » leur a permis de contourner la norme mais ne l’a ni transformée, ni interrogée. C’est cette même norme poussée à l’extrême, qui sera reprise par les radicaux. Si sa racine avait été arrachée, si ces femmes avaient scandé haut et fort que l’islam exige un comportement éthique de tous et non une simple apparence, si elles avaient rappelé aux hommes leur responsabilité de s’éduquer pour comprendre la parole divine d’égalité de tous les êtres humains, les radicaux d’aujourd’hui pourraient-ils surfer là-dessus et prétendre retourner à la tradition. Le système religieux ne se distingue pas du processus historique qui a donné lieu à ses normes et à ses représentations. Comme le démontrent les travaux de Mohammed Arkoun « la pensée arabe », la seule façon de bousculer – ou simplement adapter – un savoir théologique canonisé passe pourtant par l’étude du processus mental et historique qui a produit ses significations. Prendre en compte l’importance de l’interaction des hommes avec les textes, comprendre que les normes émanent aussi de processus sociaux et historiques paraît fondamental pour toute perspective d’évolution durable et globale de l’islam au sein des différentes sociétés où il est présent  »

    Très édifiant livre aussi de Saira Ahmed « Répudiée » ils m’ont volé ma vie

    0

    0
  14. Marianne dit :

    J’ai lu hier le livre de Mina Kaci et Assiatou : « Enlevée par Boko Haram ». Un témoignage poignant et courageux, un véritable plaidoyer pour la défense des droits des femmes, une vraie leçon de vie ! Une description et une analyse clairvoyantes de l’intégrisme islamiste. A lire sans modération !

    2

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *