Courrier CNL pour un service normal du bus 153

Vous aimerez aussi...

20 réponses

  1. Azzedine dit :

    Bonjour à la CNL.

    J’avais posé la question sur ce sujet à M. Paillard lors d’une réunion lors des municipales. Stéphane Peu répondu (à sa place il était incapable de répondre) que les transport en commun sont un long combat. Je lui avait répondu que la façon dont sont transporté les habitants était inadmissible. L’assemblé est d’accord avec moi (le quartier est un gros contributeur en voix pour la municipalité). Pris de court, il sort sa diatribe de politicien, puis il est parti.

    Les 10 000 habitants de cette partie excentrée mérite mieux.

    Mais le pire dans tout cela, c’est que la municipalité réduit la place de la voiture pour ceux qui n’ont pas accès au transport en commun ou lorsqu’ils ne fonctionne pas.

    C’est de la schizophrénie.

    
    

    Alors messieurs les élus, RESPECTEZ NOUS.

    PS: Monsieur le Maire, vous avez perdu le contrôle de la ville. La meilleur chose à faire est de partir. Au moins vous partirez la tête haute en disant, je laisse la place à meilleur que moi.
    Le pouvoir est usant. Laissez la place à des gens neufs. Ça fera des remous au début mais c’est nécessaire.

    C’est un doux rêves mais j’espère qu’il se réalisera.

    0

    0
  2. goldo dit :

    moi je vis tellement mal dans cette ville que mon inconscient révèle mon mal être? Cette nuit j’ai rêve que monsieur Paillard était décédé et qu’une partie des habitants pleuraient et qu’une autremême si elle trouvait cela triste s’imaginait déjà avec un autre maire. Je me demandais qui ça pourrait être et forcément ce serait un de la même étiquette mais quand même ça ne pourrait pas être pire.
    j’ai hésité a raconté ce rêve car cela laisse toujours un peu de culpabilité. Après je me suis dis que les rêves reflétaient nos désirs ou nos angoisses et là mon désir est simplement de voir cette ville se transformer en vraie ville. Je sais que monsieur Paillard n’est pas prêt a laisser sa place donc le seul moyen que j’ai pour réaliser mon désir est qu’il disparaisse Et après tout je ne suis pas responsable de mon inconscient, il est plus fort que moi?
    En attendant dans la réalité nous allons demander a monsieur Paillard de venir nous rencontrer car c’est que tous les habitants du quartier souhaitent, qu’ils viennent sentir les bonnes odeurs de brochettes, de merde laissée par les roms qui font leurs besoins, du bruit des trains et maintenant des bus qui s’arrêtent juste sous nos fenêtres le temps des travaux sur le tram? On verra si cela lui donnera envie de rester.
    Nous ne pouvons pas ouvrir nos fenêtres et avec cette chaleur ce que nous vivons est insupportable? En ce qui me concerne heureusement que je ne suis pas là souvent car je pèterai les plombs.je pense a ceux qui sont obligés de rester.
    je fais un mèl ce soir pour lui demander de venir en lui rappelant que dans un dernier courrier il me disait rencontrer beaucoup d’habitants et être a leur écoute.
    Pourquoi n’irions nous pas en nombre a la mairie pour lui faire comprendre notre ras le bol ou faut t-il aussi aller déverser des déchets dans la mairie? Nous sommes très énervés, la chaleur et l’enfermement nous aide, un jour quelqu’un va vraiment Peter les plombs, Goldo

    0

    0
  3. Horta dit :

    Même déficience du service de bus 153 sur la Plaine : bus bondés, mamans avec poussette obligées d’attendre le bus suivant, un bus toutes les 25 minutes les samedi et dimanche, … Cela pénalise aussi les habitants de ce quartier car c’est le seul moyen, pour beaucoup d’entre eux, de se rendre au centre ville pour faire les courses (faute de commerces sur la Plaine) et de réaliser les formalités administratives (faute de mairie annexe).

    0

    0
  4. Azzedine dit :

    Bonjour.
    J’avais écrit une message mais peut être qu’il n’est pas passé.

    Je ne souhaite pas que le maire rencontre les habitants, je veux qu’il agissent.
    Les problèmes, il les connait, il a contribué à les créer. Donc, venir à la gare et dire aux habitants  » je vous comprends »… Cela a déjà été fait.

    Je parlais de schizophrénie dans mon précédent post. Je vais essayer d’illustrer et de faire le parallèle avec la problématique du 153.
    – La municipalité privilégie les transports en commun mais ne travaille pas avec la RATP pour avoir une fréquence plus élevé de passage.
    – L’habitant de quartier excentré souhaitant se déplacer tout de même dans des conditions acceptable choisi d’avoir une voiture. Mais d’un autre coté, on réduit l’espace pour la voiture au profit de pistes cyclable très peu utilisé.

    Que doit faire l’habitant dans cette ville???

    La Municipalité propose:
    – la démocratie participative mais le taux abstention n’a jamais été aussi élevé.
    – le développement durable mais tout le monde peut faire sa vidange et faire griller des brochettes en pleine rue.
    – de densifier la ville sans construire les équipements d’infrastructure.
    – de prendre les transports en commun mais ceux ci sont saturés.
    – de loger les habitants mais sans créer les conditions favorables à la réussite de leur enfants.
    – de parler de tranquillité publique alors qu’on est en insécurité.
    – la mixité alors que la ville n’a jamais été morcelé et communautarisé.

    Alors je pense Les éléments de langage sont vraiment très foutage de gueule quand même.
    Vous savez tous ces éléments de langage qui servent à noyer le poisson.

    Courage aux habitants de la gare… Ne pétez pas les plombs

    Ps: Dernière chose très personnelle, les impôts locaux, selon la municipalité, sont des plus bas des villes de 100 000 habitants. Mais la qualité n’est absolument pas en rapport du montant. La ville est dégueulasse. J’ai reçu des amis à saint-denis, ils étaient horrifiés….

    0

    0
  5. goldo dit :

    Azzedine,
    la demande de rencontre avec le maire ne nous empêche pas d’agir et je suis bien d’accord que les habitants doivent agir et nous n’attendons que ça? Nous commencerons en septembre, là plusieurs personnes sont en vacances
    Moi je n’invite plus d’amis ni même de la famille car en plus les personnes viennent de province elles se demandent sur quelle planète elles ont atterri. Passer l’été a St Denis c’est un enfer. Agir oui mais comment, que chacun y réfléchisse et a la rentrée peut-être que l’on pourrait commencer par une action et ensuite se rencontrer pour continuer? Je dis cela parce-que nous on en a une sur laquelle je travaille actuellement mais je ne veux pas la dévoiler sur ce blog, ce doit rester la surprise.goldo

    0

    0
  6. goldo dit :

    Un voisin m envoie un message pendant que je suis dans mon refuge a saint denis en me disant » reste ds ta cachette car nous sommes a st denis dans une prison a ciel ouvert
    A chacun son interpretation de cette expression mais qu avons nous fait pour meriter cela.

    0

    0
  7. bill dit :

    Je ne sais pas si vous avez vu « Banlieue 13 » mais j’ai parfois des flashs de ce film. Le mur de séparation physique n’existe pas encore mais dans les têtes…

    0

    0
  8. goldo dit :

    Erreur je voulais dire refuge en normandie mais je pense que tt le monde a compris.ce voisin a 2 enfants en bas age cela veut dire que des le plus jeune age ils sont enfermes.mais tout le monde sait qu a st denis on travaille pour la jeunesse.je co firme que nous subissons de la maltraitance.goldo

    0

    0
  9. Curieuse dit :

    C’est bien gênant pour nos concitoyens qui sont sur le trajet de la ligne 153 mais que dire aussi pour tous les autres dont les lignes de bus de proximité ont été supprimées pour laisser place aux tramways….qui ne desservent pas forcément leurs trajets! Alors on prend la voiture , mais où la garer ? les places de stationnement sont rares de plus en plus rares et les causes en sont multiples :volonté d’éradiquer la bagnole au profit de circulations douces ,pour faire plaisir aux écolos…Mais compte-t-on la pollution engendrée par les bouchons de plus en plus fréquents en ville ? Alors Vélo ? que nenni ! j’ai « poireauté » l’autre jour 20 mn vers 10h30 dans l’avenue Lénine du croisement Colonel Fabien jusqu’à celui de la rue de Strasbourg, j’ai ainsi pu observer les nouvelles pistes cyclables, mais je n’ai vu durant ces 20 mn qu’un seul cycliste !!! la suppression des places cause des difficultés de stationnement pour les véhicules de livraison ,cela ne fait rien ,les chauffeurs se garent n’importe où:bateaux, trottoirs, sorties de garages, voies du tramway ou tout simplement sur la chaussée-exemple: Gabriel Péri- où on doit donc attendre que la livraison soit terminée !!!Bonjour la pollution générée par ce lamentable plan de circulation !!! mais dans leur bunker du 4 ème étage, ces messieurs dames pensent à Saint-Denis …loin des réalités !!!! Ils ajustent leurs actions en fonction des suffrages qu’ils pourront obtenir aux prochaines échéances électorales ,donc forcément , faire des choix sur les quartiers les plus « rentables » .. C’est pas beau ce que je dis, mais je pense ne pas être très loin de la vérité.

    0

    0
  10. Yam dit :

    Curieuse,
    L’installation de pistes cyclables est une bonne chose + les places de stationnement pour les voitures cela réduit l’espace de circulation peut-être mais cela oblige les automobilistes à rouler moins vite, je donne l’exemple de l’avenir Lénine, elle n’était avant les travaux ni plus ni moins qu’une piste de course aussi bien à la montée qu’à la descente les voitures roulaient par deux et faisaient très souvent la course à qui atteindrait le feu rouge le premier alors les bouchons à ce niveau là cela me va très bien. Tant pis pour les automobilistes coincés par les files d’attente au feu rouge.

    0

    0
  11. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.
    @Yam. Je peux tout à fait comprendre qu’on veuille placer plus de pistes cyclables pour sécuriser les cyclistes, mais de dire « Tant pis pour les automobilistes coincés par les files d’attente au feu rouge », c’est juste une façon de justifier le Plan local d’urbanisme de la ville qui est totalement désastreux.
    Lorsqu’on fait un équipement (sur le budget de la ville et donc l’argent du contribuable), on s’attends à ce qu’il soit utilisé, hors ce n’est pas le cas.
    On demande aux habitants de la ville et ceux qui la traverse d’utiliser moins leur voiture mais sans proposer d’alternative crédible. On ne fait pas de piste cyclable pour pourrir la vie aux automobilistes (sans oublier les bus et les motards), on le fait pour un projet globale. Mais vu nos élus consultent les astres plutôt que les habitants, la ville fonctionne mal:
    – les gens sont bloqués dans leurs voitures.
    – Ceux qui utilisent les pistes cyclables ont peur de croiser une motocross
    – Et bien évidemment on se plaint de la pollution….

    Je ne dis pas cela que pour vous Yam.
    Quand on a 350 000 personnes sur un territoire la voiture fait partie des solutions, que vous le vouliez ou non, quand les transports en commun sont saturés.
    Mais bon ceux qui conseillent de prendre les transports et le vélo, c’est justement eux qui ne les utilisent pas car tout a été fait pour qu’ils soient au plus pres de leur lieux de travail (La mairie).
    Je les prends au mots. On supprime toutes les voitures de fonction de la ville et les fonctionnaires prennent les transports ou des vélos, le maire le premier (pour continuer dans la démagogie).
    La pensée magique… J’en mange tout les jours à mon travail, je suis gavé.
    Et c’est les mêmes personnes qui bétonnent la ville avec plus de logement et ils pensent que toutes ces personnes en plus se déplaceront sans voiture.
    Et c’est pas à M. PAILLARD et M. BRAOUEZEC de me dire comment je dois me déplacer…
    Et à choisir, je préfère poireauter dans une voiture, en sécurité, que d’être dans les transports en commun qui sont saturés, sales, et qui n’assurent plus les dessertes habituelles comme on peut le voir.

    0

    0
  12. ddavid dit :

    Bonjour
    Azzedine je suis tout a fait d’accord avec vous, Yam c’est à force d’entendre votre genre de discours que j’ai décidé de ne PLUS JAMAIS voter écologiste. Lorsque j’étais gamin, il y avait beaucoup de pistes cyclables et on pouvait y rouler en mobylette. Voila qui était intelligent et qui permettait d’éviter de prendre la voiture! Après on les a supprimées et on a saccagé le paysage et le patrimoine architectural pour élargir et redresser les routes, puis dans le mème élan depuis une vingtaine d’années on transforme les villes en parcours de golf miniature pour embéter les voitures dans l’espoir de s’en débarrasser. Mais quand il n’y a pas d’alternative eh bien il n’y en a pas, et quand je suis bloqué avenue Lénine avec ma camionnette diesel je surcharge vos poumons (et les miens malheureusement) en particules fines. Mais peut ètre pourra-t-on revenir au transport de charges par porteurs, on a bien le retour des vélos-taxis à Paris!

    0

    0
  13. Fabien dit :

    Il est temps une fois pour toutes d’interdire les poussettes dans les bus, grandes consommatrices d’espace vital pour les autres usagers (indépendamment du strapontin occupé par le – la – propriétaire de ladite poussette).
    La situation est intenable lorsque les propriétaires de ces poussettes – exigent (sans valider un quelconque titre de transport, fut-il gratuit) – de rentrer dans le bus alors qu’un, deux, cinq (!!!!) de ces chars à roulettes sont déjà présents à bord.

    Pour permettre la circulation correcte des bus, il serait grand temps de dépénaliser le stationnement illégal, et de recruter une équipe exclusivement dédiée à la verbilasation des malandrins.
    Une plaque, une amende, des recettes pour la Commune. Ce que se refuse à voter la commune, car il ne faudrait pas froisser les heureux propriétaires de BMW, gracieusement hébergé dans des logements financés tout aussi gracieusement par la Ville, susceptible de soudainement se mettre à aller voter… pour un autre !

    Le 153 n’avance pas dans les quartiers, il ne circule pas davantage sur Wilson, ni au Stade de France, pas plus à la Porte de Paris.
    De même pour les 139 et 239 rue des Fillettes.
    Ou le 302.

    (Sans compter les innombrables navettes privées qui sillonnent nos routes et stationnent illégalement dans les couloirs de bus)
    Ou rue Gabriel Péri.
    Ou n’importe où dans cette Ville, dans laquelle les policiers se garent également en double file (Wilson), le temps de retirer de l’argent, avenue George Sand (le temps d’une course au Franprix), ou sur les trottoirs ( le temps d’une course boulevard Sembat)…

    Il ne sont pas près de rouler, nos bus…

    0

    0
  14. goldo dit :

    interdire les poussettes mais les mères de famille doivent aussi être transportée et pourquoi pas interdire les fauteuils roulants. Ce qu’il faudrait c’est réserver des bus pour les personnes chargées, avec des poussettes ou fauteuil roulant? Tout le monde a le droit de prendre les transports en commun, il suffit d’une organisation. Goldo

    0

    0
  15. Horta dit :

    Interdire les poussettes ? Et pourquoi pas interdire les bébés ? La France est bien en retard sur la prise en charge des personnes à mobilité réduite (poussettes, fauteuils, etc.) par rapport à des pays comme la Suède. Et quand cela gène la RATP (comme à la station La Chapelle), elle interdit carrément le passage de poussettes (allez braves mamans, allez faire un kilomètre de marche et utilisez un nouveau ticket pour rejoindre la Gare du Nord !). La RATP doit mettre en oeuvre les moyens pour transporter toutes les personnes qui doivent être transporter ne serait-ce que pour faire illusion que la France fait quelque chose pour le climat à quelques mois (et à à quelques kilomètres) du COP21.

    Ceci dit tous les usagers doivent valider leurs titres de transport en montant dans le bus et la RATP devrait disposer de valideurs sur l’accès par la porte du milieu des bus comme cela est le cas sur les bus articulés. Enfin une sévère répression doit obliger l’ensemble des usagers à payer leur transport quand bien même ce serait à Saint-Denis ou dans le 93.

    0

    0
  16. bill dit :

    Interdire les poussettes, c’est la fin de tout… par contre on pourrait peut-être rappeler la règle qui est de plier les poussettes. Ce n’est pas simple avec les tous petits qui dorment mais à partir du moment où l’enfant tient debout, on plie en cas d’affluence…

    0

    0
  17. Horta dit :

    Un article sur le site du Parisien :
    http://www.leparisien.fr/saint-deni

    0

    0
  18. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.
    Un nouvelle article ou les élus brillent par leurs silences.

    http://www.leparisien.fr/saint-deni

    On laisse les gens dans leurs problèmes et on rajoute des problèmes à une population déjà bien éprouvés. C’est un scandale…

    0

    0
  19. CNL dit :

    Bonjour ;
    Il y a une semaine, nous avons été contacté par le cabinet de Mr le Maire nous confirmant qu’une réunion de concertation va être organisée vers le 20 septembre avec l’ensemble des parties concernées. Malheureusement, pour l’instant, ni la RATP, ni le STIF n’ont donné de réponse a nos questions malgré plusieurs relances.
    Tous les usagers de la ligne 153 (Stains Moulin-Neuf, Floréal Saussaie Courtille, Saint Rémy, Centre Ville, Porte de Paris, La Plaine…) sont concernés
    Pour que cette réunion soit constructive, nous préparons un dossier / enquête pour répertorier un maximum de problèmes, les étayer, et proposer des solutions pour les résoudre.
    Nous avons besoin de votre aide.
    Contacter nous au 06 61 23 91 95 ou e-mail Cnl.Stdenis93@gmail.com.
    Pour la CNL (Confédération Nationale du Logement) Bruno Lambert

    0

    0
  20. Sam dit :

    @CNL 

    Merci pour ces nouvelles. C’est noté.

    De quel type d’aide avez-vous besoin ?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *