Crack…le quartier de la gare craque et en fait part au parisien !

Vous aimerez aussi...

25 réponses

  1. REVOLUTION 93 dit :

    Au regard des propos abérrants,irrésponsables de D.PAILLARD, je propose de séquestrer nos impôts locaux juqu’à la mise en place de la seule solution viable en matière de sécurité : la vidéosurveillance !
    Un peu de courage diantre ! rassemblons nous et voyons quelles sont les solutions afin de déposer lesdites sommes sur la Caisse des Dépôts et Consignation ; il faut passer à l’offensive ! débarrassons nous de ces charlots du conseil !

    0

    0
  2. Stéphanie dit :

    Eh oui : honte au maire et à la mairie !
    Comment oser dire, après un tel article, « soyez patients » !
    L’article montre le quotidien de ce quartier et rien, rien, rien n’est proposé par cette mairie pour qui la faute vient de tout le monde sauf du principal coupable, à savoir elle.
    Je suis outrée et scandalisée !

    0

    0
  3. thierryb dit :

    Il est pour « un port de plaisance »!!!Je viens de lire le dossier accablant du PArisien de ce matin sur la situation de la Gare: à part le commissaire qui est concret et qui agit, l’interview de M.Paillard est à se tordre : tout va aller mieux, on autorise la SNCF à regarder le place de la gare, bla bla.Et il y aura bientôt un port de plaisance…!
    Mais de qui se moque-t-on? Des habitants. Enfin, pas tous: de ceux qui ne se sont pas encore résignés ni à partir (loin de nous les bourgeois!) ni à baisser les bras, ni à avoir honte de ce qu’ils sont. Je me pose une question à propos de l’habitat insalubre, soi-disant responsabilité des propriétaires véreux ou indélicats, ce qui est sûrement vrai: nous dira-t-on qui sont ces gens qui ayant racheté (avec quel argent?) dans les années 90 aux anciens dyonisiens sur le départ des immeubles, les ont transformés en machines à sous, exploitant les plus pauvres, attirant les familles dans des appartements insalubres, à prix élevés? Il est trop facile de dire, comme ce monsieur à Sophie : « ce sont les propriétaires ».

    0

    0
  4. mission dit :

    Monsieur le maire, allez faire un tour à la gare à partir 19h le vendredi et le week-end et tu seras deja agressé!

    0

    0
  5. moony dit :

    Didier Paillard. « Je comprends l’exaspération des habitants mais je leur dis : « Soyez patients.» Ce quartier est en train de changer. D’ici à 2015, la plupart des copropriétés dégradées auront été réhabilitées ou démolies. C’est dans cette rénovation urbaine que réside une grande partie de la solution. « 

    Super ! Que propose Paillard ? Attendre.
    D’autre part, je ne suis pas sûr que ces rénovations empêcheront quoi que ce soit : le marché de la drogue est entrain de se mettre en place durablement car, comme l’expliquait l’article du Monde, la « clientèle » est aussi et de plus en plus locale.
    Croyez-vous que les dealers délaisseront ce business ? Le trafic se professionnalisera et se fera dans des halls d’immeubles repeints en blanc, voilà tout.

    0

    0
  6. Charly dit :

    @thierryb

    ça se trouve ce sont déjà des dealers ont « racheté dans les années 90 aux anciens dyonisiens sur le départ des immeubles, les ont transformés en machines à sous, exploitant les plus pauvres, attirant les familles dans des appartements insalubres, à prix élevés » Pour blanchir leur argent, investir dans le commerce du sommeil, exploiter la misère comme avec la drogue, et se créer un quartier « crackland »

    Mais la Mairie de Saint-Denis utilise des mots simples et manichéens « méchants propriétaires privés » , « pauvres locataires exploités », et propose des solutions simples « Construisons plus de logement sociaux à Saint-Denis et tout ira mieux, car les problèmes viennent du secteur privé… » C’est ce que nous promet S.Peu en démarche-quartier, comme s’il n’avait toujours pas compris que concentrer toutes les populations en difficulté au même endroit n’était pas une solution acceptable, et qui ne permet pas aux gens de s’en sortir.

    0

    0
  7. moony dit :

    @ Charly
    C’est sûr, les dealers vont investir St Denis, et ce dans tous les sens du terme. On a laissé s’installer le marché, l’offre a créé la demande, le mal est fait.

    0

    0
  8. cestrop dit :

    Ce qui prouve qu’il ne se préoccupe des difficultés de notre quotidien parce qu’il est dans un autre monde.
    Mais il faut faire quelque chose car ça ne peut pas durer, TROP c’est TROP et il faut réagir

    0

    0
  9. habitant dit :

    J’ai lu le Parisien de ce matin, et le quartier de la Gare est en gros titre en rouge avec 2 pages avec photos, preuves à l’appui. Là, le problème est traité sans lacune, sans langue de bois, sans oeillère, sans cacher la misère du quotidien. Des mots sont mis sur les maux. La journal a interrogé les habitants, commerçants, les associations, la police et le maire. Le maire, ah le maire…Sa réponse « soyez patients », « d’ici à 2015… ». Il a pas encore compris?

    0

    0
  10. pitch dit :

    Il y a un diaporama accessible depuis la homepage du parisien (www.leparisien.fr)
    Ah enfin des photos qui ressemblent vraiment à ce que l’on voit tous les jours…

    0

    0
  11. REVOLUTION 93 dit :

    Alors nous nous réunissons ou et quand ? pour « fronder » cette mairie d’une sottise aggravée ???

    0

    0
  12. kika dit :

    Ce soir sur Paris, le candidat aux régionales participe à un débat :

    Mardi 15 septembre 2009 à 18h45 – Maison des Sciences Economiques (MSE) de l’Université Paris 1
    106 – 112 boulevard de l’Hôpital Paris (13e) – Métro : Campo Formio (ligne 5) – Salle de conférences du 6e étage

    « Politique de la ville : l’expérience d’un chef de gang peut-elle éclairer l’action politique ? »

    Marie-Hélène Bacqué
    Professeur de sociologie à l’Université Paris 10
    et
    Lamence Madzou
    ancien chef des Fight Boys , une bande de Corbeil-Essonnes,
    auteur de « J’étais chef de gang » (Ed. La Découverte , 2008)

    Discutants :
    1. Dominique Voynet
    Sénatrice, Maire de Montreuil, Les Verts

    2. Patrick Braouezec
    Président de l’agglomération Pleine Commune
    Député de la Seine Saint Denis

    Pour en savoir plus Site du Mouvement Utopia

    0

    0
  13. toorop dit :

    Pour les habitants du quartier de la gare, les visages floutés des photos du Parisien sont bien connus, des personnes que nous croisons tous les jours, autour de la gare et dans les rues aux alentours. C’est notre quotidien, la routine. Le trafic et la consommation se font au vu et au su de tous, et non pas seulement dans les squats ou autres habitats insalubres.

    La patience est bien sûr subjective mais 2015, c’est un « peu » loin M. Paillard !

    0

    0
  14. françoise dit :

    « soyons patients », mais de qui se moque t-on?
    Voilà plus de 7 ans que je dénonce ce que nous habitants vivons. Depuis combien d’années que nous signalons le laxisme de cette ville ??

    Refuser de payer les impôts locaux car on ne doit pas payer pour vivre dans une poubelle. L’an pasé j’ai fait paraître un article dans le jsd, une prime pas une taxe et depuis plusieurs années a chaque fois que je reçois mon imposition j’interpelle le maire, alors qu’il ne fasse pas l’ignorant.
    Il sait très bien qu’il ramasse la merde qu’il a semé. Mais comment faire, peut-être faire une démarche au tribunal administratif enfin il serait temps d’y réfléchir.

    Ce soir notre quartier fait la une du Parisien et nous voyons de la police partout. Depuis longtemps je dis qu’il faut arrêter d’être gentils et de se donner les moyens de se faire entendre.

    Comme cela à commencé en 2002 à se détérioer, comptez depuis combien de temps on est dans la galère. Demandons nos remboursements d’impôts sur 5 ans. L’histoire n’est pas finie.

    0

    0
  15. 118-218 dit :

    le chef de gang n’est peu-etre pas celui qu’on pense

    0

    0
  16. M. K. dit :

    M. Paillard est visiblement quelqu’un de peu dynamique (euphémisme), complètement à côté de la plaque et dépassé par les évènements. Son commentaire de la situation sur le quartier de la gare en est la démonstration. Si on était un peu vulgaire, on lui conseillerai de se sortir un peu les doigts du cul de temps en temps. Mais bon, le cas est désespéré.

    Heureusement, M. Peu et M. Russier ont, eux, compris la gravité de la situation et l’exaspération des habitants du quartier de la gare. Mais seule, leur action ne sera pas suffisante et surtout, les effets des actions et décisions prises en 2009 (rénovation du quartier, réhabilitation de l’habitat insalubre) ne se fera pas sentir avant 5 à 10 ans, délai vraiment trop long.

    Et puis surtout, la mairie n’est pas la seule à devoir agir, il y a aussi (et surtout) l’état puisque la sécurité est de son ressort. Il semble que Brice Hortefeux vienne faire son show ce soir. Nous, ce qu’on aimerait surtout c’est que les moyens déployés dans le quartier de la gare soient enfin à la hauteur des problèmes et que les policiers présents ne soient pas là pour faire joli ou rassurer la population (qu’ils ne rassurent plus depuis longtemps d’ailleurs) mais bien pour être efficace. Car, le gros problème de la police à la gare de Saint-Denis comme dans beaucoup d’endroits, c’est aussi l’efficacité. Si on met des effectifs qui regardent les dealers et se planquent dans leurs véhicules, cela ne servira à rien. Mais bon, Sarkozy a été élu sur le thème très vendeur de la sécurité, il serait temps qu’à St-Denis l’état de droit soit rétabli, ce qui n’est pas le cas depuis 2007…

    0

    0
  17. Antoine dit :

    Quel naze ce Mr Paillard !!! Je suis ravi que l’article du Parisien oblige à réagir ce maire molasson. Ca me dégoute également de voir qu’il est nécessaire que des articles paraissent dans la presse nationale (Le Monde il ya quelques semaines le parisien aujourd’hui) pour voir les choses bouger. Certes pour le moment il s’agit plus de paroles et de visibilité (le préfet, le maire, le ministre Hortefeux). Mais j’ose espérer que ce ne sera pas une simple poudre d’escampette.

    Vous pensez pas que le travail qui a été fait par le ou les journalistes n’aurait pas pu être fait par la police ??

    Je suis pour ma part persuadé que le fait que la mairie soit communiste est un frein à la résolution du problème !!! Quand je lis Mr Paillard dire qu’il a accepté que la SNCF mette des caméras de surveillance mais qu’il ne croit pas à l’utilité de cette mesure, j’en déduis un manque de volonté flagrant pour lutter contre la situation actuelle à la gare.
    Personne n’a dit que les caméras étaient une solution miracle. Mais pour moi cela fait parti de l’arsenal global avec une présence policière accrue, un traitement social pour endiguer et j’espère résorber le phénomène que nous subissons !!!

    Comme je le pense, à situation exceptionnelle , solutions exceptionnelles !!!

    Pour l’anecdote concernant le port de plaisance, je suis bidonné !!! Paillard a rêve une nuit d’être à la tête du St Tropez Parisien ??? La Jet Set à Saint-Denis en 2015 , Hmmmm quel pied !!! Ca va attirer encore plus de dealers ce projet ….

    0

    0
  18. antoine dit :

    Ah j’oubliais…. Il ne croit pas en l’efficacité la vidéo-surveillance, mais la mairie est équipée de Caméra (seule espace public à St-Denis équipé de la sorte). Où est la logique dans son discours ?

    Selon lui, c’est à l’état de financer entièrement l’installation des caméras. Ce genre de discours m’exaspère car ca sent pas du tout la bonne synergie entre l’investissement potentiel de l’état et celui de la municpalité.
    Ça sent vraiment l’affrontement dogmatique Communisme – Droite sarkozyte. et au final, c’est la population qui trinque !!!

    Maintenant ce qui me fait peur au niveau de l’engagement de l’état ce sont les scores peu reluisants réalisés par la droite en place dans notre ville. Je doute que le bien-être des habitants dionysiens soit une priorité pour le gouvernement.
    Personnellement, ce sera un test pour moi afin de voir si l’état réagit avec ou sans arrières pensées électorales !!! Soit il met les moyens, et on verra les effets à moyen terme. Soit il ne s’agissait que de brasser du vent, et l’on verra également la pression retomber aussi vite qu’elle est montée.

    0

    0
  19. Charly dit :

    Moi ce que j’aime bien dans le reportage du Parisien, c’est particulièrement cette phrase :

    « Acculée par les habitants, la mairie, jusque-là farouchement hostile à la vidéosurveillance, a autorisé la SNCF à installer des caméras sur le parvis de la gare »

    ça se passe de tout commentaire… enfin un peu de vérité, de bon sens.

    0

    0
  20. bertrand dit :

    Quel serai l’état d’une entreprise gérée par l’équipe municipale actuelle ? à cette question je peux répondre sans erreur possible : LA FAILLITE , LA BANQUEROUTE .
    quel investiseur sérieux confierait la gestion d’une entreprise telle que la ville de saint-denis a des personnages comme braouezec-paillard ! AUCUN.
    Nous sommes donc , dans les mains d’hommes politiques les plus irresponsables de la classe politique française, avec toutes conséquences que cela implique pour la population de la ville.

    0

    0
  21. cathy dit :

    Bonjour à tous,
    Je viens de lire les commentaires, j’étais présente avec mes voisins sur le parvis de la gare. Je voulais rappeler que le quartier de la gare n’est pas seulement quelques rue, nous sommes derrière le pont RUE CHARLES MICHELS qui fait partis du quartier de la gare , et on en parle pratiquement pas. Pendant que nous étions tous sur le parvis , notre rue ,coté impasse combe ,plus le square étais squaté, une voisine a voulu venir nous rejoindre , elle ne pouvais pas passer.
    Nous sommes tous concernés , ensemble nous nous battons , nous devons pas etre a l’écart.
    ceci dit pour les commentaires je suis d’accord avec vous tous
    bnne jrnée

    0

    0
  22. @Cathy
    Vous étiez informés de la présence de France 2 et du parisien sur le quartier. Les avez-vous contacté ?

    Nous avons parlé de votre rue mais il fallait des témoignages des habitants. On ne peut pas reprocher au parisien de ne pas parler de votre rue s’il n’y a pas eu de témoignage.

    0

    0
  23. cafe de la gare dit :

    Vous pouviez parler hier soir !

    0

    0
  24. bertrand dit :

    je suis dans un autre quartier , au nord de la ville , les problèmes que l’ont rencontre sont sans doute moins graves que ceux rencontrés dans le quartier gare .
    Malgrè tout , au niveau propreté cela est égal au quartier gare : TRES TRES TRES faible intervention des services de la ville . niveau entretien de la voirie egal a zéro. ex: un trou dans la chaussée de 50 cm de profondeur sur 1 metre carré signalé avant les vacances au service voirie , résultat …RIEN.

    JE VIENS DE RECEVOIR MES IMPOTS FONCIERS PLUS 102 EUROS EN PLUS sur une année

    0

    0
  25. On aime les photos bertrand, envoie nous des clichés. Et si t’as envoyé un courrier…n’hésites pas. On se charge de publier.

    Pour les impôts, il faudra envisager une action commune et forte…il faut qu’on réfléchisse comment le faire dans les règles.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *