Crèche petit prince – Courrier d’Alerte suite à une faute de surveillance …

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. julie dit :

    A parier que tu ne recevras jamais de réponse, le ronron habituel de certais élus ont repris depuis les élections !

    0

    0
  2. BB dit :

    Ça craint !

    0

    0
  3. Sam dit :

    Doit-on en déduire que la municipalité n’en a rien à faire des enfants gardés dans des structures municipales ?…

    0

    0
  4. Celine dit :

    L’accueil en crèche ( départementale pour mes enfants) et en centre de loisirs maternel est soit très sérieux soit totalement fantaisiste en fonction de la direction. L’histoire d’Ines ne m’étonne pas.
    Ce qui m’étonne c’est le silence de la municipalité ou du département lorsqu’on remonte des faits ou des doléances.

    0

    0
  5. faber dit :

    Bonjour à tous,

    Je peux imaginer et comprendre le désarroi et l’irritation par rapport à cet épisode. D’autre part, en tant que père d’un enfant qui fréquente la crèche Petit Prince, je ressens le besoin de porter mon témoignage personnel. Depuis l’inscription de mon enfant (il y a environ un an et demi) j’ai pu apprécier au ‘Petit Prince’ un service de qualité, du personnel impliqué et sérieux dans l’écrasante majorité des cas, un écoute attentif à nos sollicitations, une ambiance générale sereine et rassurante. Voilà, un élément de plus au tableau, rien d’autre.

    0

    0
  6. Sam dit :

    Trois mois après l’alerte, nous recevons enfin un courrier de l’élue en charge de la petite enfance. 

    En résumé, Madame l’élue a le même discours que le personnel de la crèche : tout a été fait comme il se devait, c’est la faute à votre fille (2,5ans) qui s’est isolée. Circulez, y a rien à voir…

    En tout cas, merci à ce blog sans lequel on n’aurait jamais eu de réponse.

    Sam

    Le jeudi 12 juin, Inès a passé la matinée dans le jardin de la Maison du petit enfant « Petit prince », avec son groupe de camarades encadré par le personnel de la section des « grands ». A aucun moment elle n’a été laissée seule dans le jardin sans surveillance ni dans une partie reculée du jardin. Elle s’est effectivement isolée du reste du groupe, qu’elle a rejoint sur l’invitation du personnel encadrant à l’heure du repas. Compte tenu de la période de temps pendant laquelle elle a pu s’isoler et rester en-dehors du regard direct d’un adulte, la responsable Stéphanie Remacle, alertée par l’équipe, a défini préventivement un nouveau protocole de surveillance du jardin, qui prévoit une circulation accrue des professionnels.

    Ces faits vous ont été relatés dès le jeudi 12 au soir, et ont été transmis à la responsable de la structure ce même jour, avant que vous ne l’interpeliez à ce sujet. La qualité d’accueil au sein de nos établissements repose sur un principe de transparence au sein des équipes et vis-à-vis des parents, et au cours de cet épisode l’information a circulé vers vous et en direction de la hiérarchie conformément à nos standards.

    S’agissant de l’encadrement au sein de la structure, la Ville a tenu à maintenir un management stable et de qualité en dépit d’événements indépendants de sa volonté. La directrice en titre à la rentrée de septembre 2013 s’est trouvée de manière inopinée en arrêt maladie courant novembre, et a quitté la collectivité début 2014. Dès le mois de décembre 2013, un intérim de direction renforcé a été mis en place, avec le concours de deux responsables, dont une à temps plein. Début 2014, Sarah David a été nommée directrice adjointe en titre, afin de ne pas poursuivre l’intérim plus de quelques mois. Si je déplore, comme vous le faites, les circonstances qui ont conduit à un changement subi de direction, je souhaite souligner que les moyens de remplacement ont été mobilisés avec réactivité et dans des proportions à la mesure de l’enjeu. Cette équipe de direction a eu à cœur de nouer rapidement avec les parents des relations solides, et les réunions de parents dans les 3 sections de la crèche ont été organisées à leur initiative dès le 1er trimestre 2014. L’ensemble des parents présents en avaient été informés plusieurs jours à l’avance par voie d’affichage.

    Sensible aux suites importantes que vous avez constatées chez votre fille suite à la journée du 12 juin, et conformément à nos procédures visant un accueil de qualité et une vigilance toujours accrue de nos équipes, j’ai porté votre email à la connaissance de la directrice de la crèche. J’ai souhaité toutefois vous apporter ici ces compléments d’informations relatifs aux faits dont vous avez souhaité me faire part.

    Je vous prie de croire, Madame, en l’expression de mes salutations respectueuses.

    Catherine Lévêque
    Adjointe au Maire déléguée à la Petite enfance

    0

    0
  7. Thierry dit :

    Je trouve hallucinant cette réponse.

    Madame la Maire-Adjointe est en charge de cette délégation depuis quand ?

    Ce qu’on peut dire c’est qu’elle a au moins (heureusement !!! ) une connaissance parfaite des crèches et de ses modes de fonctionnement ! Ou alors je n’ai rien compris !

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *