Croissance démographique – Saint-Denis dépasse Montreuil et prend la tête du « 9-3 »

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. alain dit :

    L’expansion d’une Ville n’est pas un problème en soit. Cela peut-être tout à la fois une bonne et une mauvaise chose. 

    La vraie question n’est-elle pas de savoir pour qui nos élus poursuivent inlassablement l’expansion, l’extension de ce territoire qui étouffe déjà sous le poids cumulé du chômage, surtout celui de nos jeunes, de l’insécurité et de la violence, du manque de moyen pour accueillir de nouveaux enfants dans les écoles de l’aveu même de Stéphane Peu déclarant, qu’il faut 15 millions d’euros pour construire une école que la Ville ou Plaine Co n’ont pas. C’est aussi l’échec scolaire, les difficultés accrues à Saint-Denis pour les enfants dans les collèges.

    Par ailleurs la mauvaise gestion de certains moyens mis à la disposition de la Communauté d’Agglomération, tel que la Propreté, marque l’échec d’une politique hégémonique voulue par P.Braouezec. A l’évidence les structures municipales ou Intercommunales ne sont pas en capacités de répondre à un afflux massif de populations nouvelles.
    Mais est-ce une question de moyens ou de volonté politique. Quand je lis que S.Peu prévoit avec ses amis d’accueillir entre 12 et 15000 habitants de plus en 6 ans, cela fait plutôt peur. Peur parceque les élus en place aujourd’hui sont campés sur des positions, des dogmes qui leurs interdisent de se remettre en cause. La sécurité n’est pas l’exemple le moins démonstratif en ce domaine. 

    L’extension à tout crin de construction de logements, alors que le principal Bailleur (présidé par S.Peu) rencontre des difficultés notoires pour gérer le quotidien, constitue une véritable fuite en avant, dangereuse pour l’équilibre déjà fragile de notre Ville. Il reste à résoudre d’énormes problèmes avant de poursuivre quoi que ce soit. La barre des 100 000 habitants largement dépassée, entraine sa cohorte de Dotations d’Etat qui accompagnent cette strate démographique. Alors pourquoi aller encore plus loin. 

    L’ambition sociale est une chose louable que l’ambition personnelle et la mégalomanie risquent de briser. En observant de près notre Ville, je constate que, le vivre ensemble, le grandir et vieillir à Saint-Denis sont des objectifs oubliés de l’équipe Municipale en place, quoi qu’ils disent.

    0

    0
  2. hélène dit :

    Je rejoins l’analyse d’Alain et constate, l’explosion de l’accroissement de la population en une décennie (1999 : 86000 habitants 2010 : 105000 habitants) . Impossible de répondre de manière satisfaisante devant cet afflux. Aucun Parti Politique de cette ville n’y était préparé, n’avait anticipé. L’on est resté aux vieilles habitudes, les uns qui gèrent ou qui essaient, les autres en perpétuelles récriminations ( parfois justifiées ) mais, dans l’ensemble, peu sur le terrain. Cela mériterait une prise en compte de tous et, pas simplement se contenter d’ un vieux ronronnement, Il y aurait besoin pour une fois d’un véritable consensus, dépassant tous les clivages pour éviter, aux habitants une véritable errance.

    0

    0
  3. montjoie dit :

    Je rejoins Alain, il a tout dit. Beaucoup de galères en perspective pour les nouveaux arrivants.Bon courage a eux, surtout pour les creches et les écoles.

    0

    0
  4. Sam dit :

    On nous annonce cette croissance démographique comme un trophée. Ça rappelle la façon dont notre municipalité se vante si souvent des 48% du taux de logements sociaux sur Saint-Denis. L’excès – dans un sens ou dans l’autre – est synonyme de déséquilibre. On ne peut pas s’en réjouir !

    Il serait plus responsable d’affronter les difficultés existantes et de cesser d’encourager la croissance de notre population que personne ne semble avoir ni la capacité ni l’épaisseur politique pour mieux la gérer…

    Cette croissance démographique implique indéniablement des moyens matériel et humains adaptés pour faire tourner une commune déjà bien dense et si mal gérée. 

    Personne ne peut nier que notre ville a de grandes difficultés et à tous les niveaux…à commencer par la gestion du récurrent. On a déjà du mal à gérer une ville de 100 000 habitants, comment espérer que ça aille mieux avec encore plus d’habitants ? Ou alors, nous comptons des magiciens parmi nos chers élus…ça serait bien dans ce cas qu’ils nous donnent « leur recette miracle ».

    Pour les crèches, je commence mes démarche pour mes deux futurs bébés. Je ne sais pas encore ce qui nous attend. Cet équipement est ma nouvelle préoccupation et il est déterminant pour la reprise de ma vie professionnelle. 

    0

    0
  5. citoyen93 dit :

    Je rajouterai que les élus s’emploient à encore densifier certains quartiers.
    Je pense notamment à la Porte de Paris.
    Cela va générer une formidable pression sur la ligne 13 qui est déjà en train d’imploser.
    Au lieu de travailler sur du qualitatif :
    Politique d’accueil des enfants en bas le matin,
    Diversifier les populations (mixité sociale),
    Privilégier les circulations douces,
    Donner des moyens aux associations qui travaillent sur l’emploi et l’insertion;
    etc…
    On une sorte de fuite en avant qui génère une situation totalement ingérable.
    Je penser que c’est d’ailleurs une volonté délibérée de ces élus de rendre cette ville ingérable.

    0

    0
  6. koil dit :

    un poumon vert aurait été sympa au niveau de la porte de paris avec une coulée verte vers paris et la seine longeant le canal.

    oups c’est un rêve

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *