Déchéance de scolarité dans les écoles de Seine-Saint-Denis | Le Club de Mediapart

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Prof dit :

    Dans l’article de Mediapart cité, le Président de la FCPE déclare qu’il n’est plus possible pour un enfant de Seine Saint Denis d’intégrer les grandes écoles (sauf par le recrutement de « discrimination positive » de Sciences Po). C’est faux ! C’est difficile évidemment mais pas plus (et même certainement moins) que pour un enfant d’un département peu urbanisé en province. Il existe dans le 93 des classes préparatoires aux concours des grandes écoles dans plusieurs lycées (par exemple à Paul-Eluard à Saint-Denis pour les écoles d’ingénieurs), proches donc des lycéens du 93. Et les classes prépas de toute la région parisienne recrutent des bacheliers issus du 93. De plus, les grandes écoles recrutent aussi à Bac+2 (IUT, BTS) et à Bac+3 (licences universitaires), formations qui sont très présentes dans le 93.
    Ce discours excessif et victimaire, dont abusent certains dans le 93, provoque des ravages auprès des élèves du département puisqu’on leur répète constamment qu’ils n’ont aucune chance ou quasiment de connaître une réussite scolaire. Les enseignants qui sont conscients des difficultés mais aussi des possibilités de parcours de réussite pour les élèves travailleurs se sentent trahis par ces déclarations mensongères. Celles-ci n’aboutissent qu’à déresponsabiliser et décourager les élèves. On voudrait enfermer les jeunes du 93 dans un ghetto qu’on ne s’y prendrait pas autrement !

    7

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *