Déclaration de Jacqueline Rouillon, maire de Saint-Ouen – « Cela suffit ! C’est insupportable ! »…analyse du discours !

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Citoyen93 dit :

    Son engagement est exemplaire.
    J’attends exactement la même chose de nos chers élus de Saint-Denis.

    0

    0
  2. mimile dit :

    Je pense que le discours de Jacqueline Rouillon c’est du vent. C’est parfaitement incantatoire, plein de bonne volonté et de bons sentiments, mais c’est du vent.

    « Cela suffit ! C’est insupportable ! La loi de la violence ne régnera pas à Saint-Ouen. Les trafics de stupéfiants et les agissements de bandes mafieuses doivent être bannis de notre ville. » Qui est pour ?

    « Dès demain, j’engagerai un ensemble de mesures et d’initiatives particulières à Saint-Ouen » Lesquelles ? Un policier derrière chaque poubelle ?

    « J’en appelle aux forces vives de notre ville, à l’ensemble des associations audoniennes, à tous mes concitoyens, aux femmes et aux hommes qui veulent vivre en paix, dans le respect de nos valeurs. » Mais c’est qui les forces vives, c’est quoi les valeurs ?

    Quant à l’idée de la banderole, dans le commentaire, elle est assez délirante. On peut aussi penser à une marche blanche avec des ballons, une pétition, leur tirer la langue, leur péter au nez, leur mettre un nez rouge.

    Bon voilà, j’espère ne pas avoir été trop donneur de leçon. Ces dealers sont de la graine de fascistes. On se transforme en délateurs, en collabos, on est frileux derrière les stores. Ce bleu marine ne fait plus gerber.

    0

    0
  3. suger dit :

    Je n’étais pas d’accord avec lui, mais cela me rappelle Marcellin Berthelot, qui, lui aussi, savait prendre ses responsabilités pour défendre la ville et ses habitants. C’est le dernier maire qu’on ait eu Saint-Denis.

    Depuis ce sont des politiciens qui l’ont remplacé. Cette maire de Saint-Ouen donne des leçons de courage politique face au fléau du trafic de drogue dont devraient s’inspirer nos élus. C’est urgent !

    0

    0
  4. Stéphanie dit :

    Bien sûr ce ne sont que des mots mais au moins, elle, elle l’ouvre sa g….. !
    C’est loin d’être le cas de notre municipalité ou de notre maire …
    j’imagine que si des habitants luttent au quotidien à Saint-Ouen contre ce fléau, ils ont du se sentir soutenus et encouragés ; et ce n’est pas rien.
    Mimile vous pouvez tout à fait estimer que la proposition de la banderole est ridicule et c’est vrai que ça ferait doucement rigoler ces dealers, mais vous proposeriez quoi vous ? Leur balancer des cocktails molotov ? Leur faire exploser une bombe en pleine figure ? Leur prendre leur boulot en vendant moins cher ???
    On fait avec les moyens du bord : on affiche une banderole, on organise une fête, on rencontre les autorités, on contacte la presse, etc …. Et ça marche un peu. On pourrait avoir un peu plus de soutien non ? Même si ce ne sont que des mots ….

    0

    0
  5. Sam dit :

    La proposition de mimile de leur « péter au nez » m’a bien fait rire comme je lui ai dit en privé 😉
    …allez, nous allons tous se mettre en rang face aux caîds, leur tourner le dos et péter en choeur 😀

    0

    0
  6. Il faut malheureusement 2 morts samedi et un autre cet été dans mon quartier, pour que les médias et les politiques s’intéressent à la colère des habitants de Saint-Ouen.
    Voir ma lettre ouverte sur chroniques-ma-banlieue

    Le plus étonnant, c’est qu’aucun média n’a rappelé que :
    – Le fils de Jacqueline Rouillon (maire de Saint-Ouen) a été condamné en 2004 pour trafic de drogue Article du parisien

    – Jacqueline Rouillon ne veut pas se prononcer sur la video-surveillance, alors que les entreprises basées à saint-ouen (Danone, Loréal, GDF, Nokia, Unilever…) quartier Arago-RERC sont victimes d’agressions et risquent un jour de partir, ce qui serait dommageable pour les recettes de la ville, à 60% assises sur la taxe professionnelle.

    – Que la municipalité a pendant trop longtemps délaissé la sécurité, parce que thème de « droite ».

    Le bien-être des habitants n’est ni de gauche, ni de droite, marre d’être pris en otage par le dogmatisme politique !!!!

    0

    0
  7. Zozo dit :

    Et bien mimile a raison, c du vent ce discours. Une habitante de Saint-Ouen le confirme (merci ChroniquesMaBanlieue pour votre intervention).

    Les blogs (saintdenisgare et ChroniquesMaBanlieue) rapprochent les habitants des différentes villes, il faut absolument tisser un réseau encore plus large !!!

    0

    0
  8. elmo dit :

    Bonjour,
    un petit mot d’une audonienne pour vous dire que malheureusement, ce n’est pas du tout mieux à Saint-Ouen, loin de là.

    Les audoniens sont bien placés pour vous dire que Jacqueline Rouillon N’EST PAS SUR LE TERRAIN. Au contraire, elle fuit tout contact direct avec la population, ne se promène publiquement qu’avec sa garde rapprochée (comme après la fusillade à Arago, 2 morts) et ne communique avec nous que par agence de comm’ interposée.
    Sa gestion est tellement autocratique et déconnectée des réalités qu’elle est en train de perdre ses conseillers municipaux du groupe PC, (2 départs) qui rejoignent le PS.
    Et elle cherche TOUJOURS des coupables pour expliquer les maux de Saint-Ouen, qui bien sûr n’ont jamais le moindre rapport avec la politique qu’elle mène.

    Je ne lui mets pas tout sur le dos, loin de là. Mais depuis 6 ans que je suis à Saint-Ouen, je n’ai jamais autant halluciné sur une municipalité. Et pourtant je vote à gauche.

    0

    0
  9. goldo dit :

    C’est ça le problème, c’est qu’actuellement les gens qui votent à gauche ne comprennent plus rien à ce qui se passe dans les municipalités de gauche et celà est dommage car le risque est que ces électeurs se tournent vers la droite.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *