Décrochage scolaire – « zéro élève exclu dans la rue »…dans les collèges en Seine-Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. thierryb dit :

    Ne pas oublier, en plus de ces expériences prometteuses, que les lycées professionnels, ignorés trop souvent, ont une expérience remarquable dans la reprise d’une scolarité réussie pour les élèves qui leur sont envoyés souvent parce qu’ils ne savent plus ou aller après la troisième : la formation de leurs enseignants, qui a longtemps été la seule vraiment construite sur un projet novateur, dans les six ENNA de France et leurs lycées d’application (nous en avons une trace à Saint Denis avec le « lycée d’application de l’ENNA » dont le nom est un vestige historique de cette époque débutant en 1945 – programme du Conseil national de la Résistance = donner une instruction générale aux futurs ouvriers – révolue mais néanmoins poursuivie par les enseignants et formateurs qui y avaient fait leurs armes, comme votre serviteur, dans le cadre des IUFM après 1992), permet encore de redonner confiance aux élèves en grand manque d’estime de soi; le projet professionnel ( formation en entreprise, validation obligatoire pour le bac pro) et l’encadrement renforcé (présence accrue des professeurs) donne d’ assez bons résultats…si on continue de former des enseignants motivés et impliqués, ce dont je doute.

    0

    0
  2. thierryb dit :

    À lire en rigolant (jaune), svp (ce sont des sociologues sérieux qui disent la vérité en pratiquant l’autodérision), enfin, si vous voulez!
    Thierry

    http://www.scientistsofamerica.com/
    –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

    Article mis en ligne par « Matthieu Kessler » dans le forum éducation du Monde; Les défis de l’éducation du futur; http://forums.lemonde.fr/perl/showf

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *