Dégradation de la situation au quartier de la Gare – Courrier de Sans Crier Gare au ministre de l’intérieur

Vous aimerez aussi...

134 réponses

  1. Claudine Saur dit :

    @ . . . Le Parisien du 18/10 .
    Ondirait que la Lettre de SAM a été d’une opportunité formidable ! et que les « petits ruisseaux » . . . .
    Et comme dit Nicolas Comte du syndicat de Police SGP-FO ,  » il est dramatique . . . « 

    Par ailleurs , j’espère qu’il ( Bernard CAZENEUVE )en aura profité pour demander QU’UNE ENQUËTE SERIEUSE soit faite sur le grave ( et bien long ) problème de l’IUT de Saint Denis
    Qu’on en ait  » le coeur net  » une fois pour toutes , au lieu d’entendre des suppositions .

    0

    0
  2. goldo dit :

    Meme sur le journal du havre ils parlent de cette histoire.le titre est un directeur d’IUT soupconne de manipulation.

    0

    0
  3. goldo dit :

    J’ai interpelé le maire et différents élus ces derniers temps concernant le camp de roms de la rue Cognet. voici la réponse qu’Elisabeth Belin m’a faite, je lui avais joint la photo des fumées qui polluaient tout le quartier jusque la porte de Paris.
    « Bonsoir Mme Gourdon,

    Je suis au courant de cette situation; en effet, de nombreuses personnes sont dérangées par les conséquences du maintien de ce camp près des habitations, près de la gare et de l’école.
    C’est la raison pour laquelle le maire a interpelé les services de l’état pour faire procéder à l’évacuation de ce camp.
    Vous avez raison d’interpeler le préfet qui est la personne la mieux placée pour agir actuellement; ses services trainant les pieds pour cette mise en œuvre.
    Je comprend votre gène et celle de vos proches. Peut-être faut-il effectivement avancer cet argument de nocivité pour la santé et mettre face à face l’ARS et la préfecture sur ces compétences d’état.
    En espérant que cette situation sera réglée au plus vite
    Cordialement

    Elisabeth BELIN

    0

    0
  4. suger dit :

    Puisque Mme Belin, maire-adjoint à la santé, a la politesse, elle, de répondre à un courrier des habitants, pourrait-elle répondre à deux autres questions précises ?
    Quels sont les résultats des analyses de laboratoire sur les prélèvements de « brochettes de viande » vendues sur le parvis de la gare ?
    Va-t-elle suivre la proposition de nombreux dionysiens d’une campagne d’affichage, autour de la Gare et des stations de tram, pour alerter les passants sur les risques sanitaires à consommer les produits alimentaires vendues à la sauvette ?
    Sur ces deux questions qui concernent strictement la municipalité et ses services, j’espère qu’elle évitera de renvoyer les habitants à je ne sais quelle responsabilité de l’Etat…

    0

    0
  5. goldo dit :

    Suger
    je me disais justement ce soir en rentrant du travail et en traversant le parvis « mais combien de s.leur faut-il pour mettre en place une simple information auprès des habitants. cette équipe fonctionne vraiment a petite vitesse et grande lenteur. Pareil pour le résultat des analyses. Quand je vois la police sur le parvis et les vendeurs tout confondus qui se sont déplacés de quelques mètres pour continuer leur bisness, je me dis mais nous sommes vraiment gouvernés localement et nationalement par des clows.goldo.

    0

    0
  6. goldo dit :

    le monde est ma provocation, c’est ma manière de résister dans cette ville.
    Je viens de recevoir ma taxe d’habitation mais je pense qu’en me l’expédiant ils se sont trompés d’adresse car je n’ai pas l’impression de devoir cette taxe pour vivre ce que nous vivons dans nos quartiers et dans la ville.
    j’ai donc réexpédié ma feuille d’imposition a Paillard avec la nouvelle adresse que je me suis créée.
    voici la letttre:
    Madame Gourdon Françoise A monsieur Paillard
    4 rue du bidonville Mairie de Saint Denis
    Quartier des brochettes enfumantes
    Foutoir 93200 Le 22 /10/2015
    Objet / erreur de destinataire

                                                                       Monsieur le Maire,

    Vous trouverez ci-joint la photocopie de ma feuille d’imposition que je me permets de vous renvoyer. Je pense que celle-ci ne m’est pas destineé, elle ne correspond pas a mon adresse que vous trouverez ci-dessus.
    Par conséquent, je vous demande de réexpédier cette feuille au Percepteur et de lui demander de réévaluer mon imposition car celle qui m’est réclamée correspond a une somme bien trop élevé pour ce que nous vivons dans ce quartier.
    Dans l’attente de recevoir une taxe d’habitation qui correspond vraiment au quartier, peut-être pouvez vous transférer ce courrier au Préfet pour lui faire comprendre notre exaspération ?.
    Dans l’attente d’une réponse que vous m’accorderez peut être lors de notre rencontre fixée le 27 octobre,veuillez,Monsieur le Maire, croire en mes salutations citoyennes.

                                                                   F.  Gourdon

    0

    0
  7. bill dit :

    @Goldo Excellent !

    0

    0
  8. goldo dit :

    il faudrait que chacun trouve une action provocatrice faite avec humour pour les bombarder,il serait obligé de répondre. A vos stylos. goldo

    0

    0
  9. bill dit :

    Le jsd nous livre les chiffres de la délinquance 2014 à St Denis, de quoi corroborer que nous ne sommes pas seulement victimes d’un « sentiment d’insécurité »…

    « […] données relatives aux crimes et délits enregistrés par les services de police : ( https://www.data.gouv.fr/fr/ ). Des commissariats du 93, celui de Saint-Denis – L’Île-Saint-Denis a enregistré le plus grand nombre : de coups et blessures volontaires criminels ou correctionnels (918, devant Aulnay et Bobigny) ; de vols violents sans armes contre des femmes dans l’espace public (1 115, très largement devant Aubervilliers et Aulnay) ; de vols à la roulotte (2 094, presque deux fois plus qu’Aulnay et Aubervilliers — mais ce sont La Courneuve et Aubervilliers qui subissent le plus de vols à la tire ); de vols simples contre des particuliers dans des locaux ou espaces publics (1 283) ; de recels (242, devant Aubervilliers) ; de dégradations de biens privés (655) ; de port ou détention d’armes prohibées (150, devant Bobigny et Aulnay) ; de falsification et usage de chèques volés (258, juste devant Pantin) ; et d’escroqueries et abus de confiance (492).

    En ce qui concerne les destructions et dégradations de véhicules privés, Saint-Denis, avec 598 faits recensés, est derrière Bobigny — et derrière Aulnay pour les vols d’automobiles. Pour l’usage de stupéfiants (704 faits recensés), Saint-Denis vient après Aulnay et Saint-Ouen et juste devant Clichy. Les cambriolages de résidences principales (489 à Saint-Denis) touchent d’abord Montreuil, Les Lilas et Aulnay. Rosny-sous-Bois se distingue par la fausse monnaie (14 faits). Il restera à voir l’an prochain si les renforts de police annoncés par le ministre de l’Intérieur ont un effet significatif sur les statistiques. »

    Il serait intéressant de pouvoir comparer avec les chiffres nationaux.

    0

    0
  10. Didier dit :

    Sans chercher à minimiser les problèmes de délinquance et de criminalité à Saint-Denis et ailleurs : pour comparer de manière pertinente Saint-Denis avec d’autres villes, est ce qu’il ne faudrait pas établir un ratio basé sur le nombre d’habitants, plutôt que de comparer des données brutes ?

    Saint-Denis étant la ville la plus peuplée du département, c’est assez « normal » qu’elle arrive devant en termes de chiffres bruts …

    0

    0
  11. suger dit :

    Merci bill. Ces données officielles sont très intéressantes. Si on les résume, on constate que le commissariat de Saint-Denis – L’Île-Saint-Denis est largement en tête, dans le 93 et donc probablement en France (par habitant) pour les faits recensés suivants :
    – 918 coups et blessures volontaires criminels ou correctionnels (y compris donc les homicides),
    – 1 115 vols violents sans armes contre des femmes dans l’espace public,
    – 2094 vols à la roulotte et vols à la tire,
    – 1283 vols simples contre des particuliers dans des locaux ou espaces publics,
    – 242 recels,
    – 655 dégradations de biens privés,
    – 150 ports ou détentions d’armes prohibées,
    – 258 falsifications et usages de chèques volés,
    – 492 escroqueries et abus de confiance.
    Et il est dans les 2 ou 3 premiers pour :
    – 598 destructions et dégradations de véhicules privés,
    – les vols d’automobiles,
    – 704 usages de stupéfiants,
    – 489 cambriolages de résidences principales.

    Deux remarques :
    – d’abord cela signifie que par exemple 1 115 femmes sont allées porter plainte en 2014 pour des vols avec violence,mais combien ont renoncé à venir déposer plainte quand on sait les conditions pour le faire ? Mais ce chiffre de 1 115 déjà est énorme : qu’en pense le conseiller municipal M. Messaoudène, « délégué à l’égalité femme-homme », lui qui s’oppose à l’installation de la vidéosurveillance et relaye sur son blog des appels à manifester contre la police ?
    – ensuite, entre coups et blessures, vols, cambriolages et autres méfaits concernant les personnes et les biens, cela fait plus de 6 600 faits recensés (sous forme de plaintes déposés)
    soit 6 600 familles touchées par ces faits de délinquance. 6 600 au moins sur environ 40 000 ménages recensés à Saint-Denis ! Un record national sans doute et Saint-Denis au 1er rang de la délinquance parmi les 50 plus grandes villes françaises, alors que Saint-Denis n’est que 40ème sur 50 pour les effectifs de police municipale et en sous-effectifs pour la police nationale.

    0

    0
  12. Habitant dit :

    @didier
    ça fait 10ans qu’on est la ville la plus criminogène de France en % par habitant, il suffit de qques clics sur internet pour retrouver les chiffres donnés tous les ans et comme dit Suger bcp de personnes ne porte pas plainte par peur des représailles, pensant que ça ne sert à rien ou tout simplement dû au mauvais accueil (pas celui des agents) ds le commissariat de St-Denis.
    Merci à Paillard et Braouzec pour ce cadeau de m…. pensez un peu au jeunes qui cherche un stage ou un travail, lorsqu’il mette St-Denis sur leur CV. Cette municipalité qui dit protégé les jeunes, c’est tout le contraire, il les empêche de sortir de leur ghetto.

    0

    0
  13. bill dit :

    La classe encore une fois… dans le Parisien « Saint-Denis : une délégation néerlandaise agressée au Franc-Moisin » 

    « Un groupe d’une douzaine de visiteurs néerlandais a été victime d’une agression mercredi en fin de journée dans le quartier du Franc-Moisin à Saint-Denis. Cette délégation devait notamment participer à un débat sur la radicalisation, organisé par la radio RTSF 93, également basée à Saint-Denis.

    Le groupe avait, avant cela, fait étape à la Maison de la jeunesse du Franc-Moisin. Il y est resté un moment, pour échanger avec les jeunes et les animateurs sur place.

    C’est en quittant l’équipement, en compagnie de son responsable, que les visiteurs ont été aspergés de gaz lacrymogènes par des assaillants qui leur ont volé des téléphones portables. Ils souffriraient d’égratignures. Cette délégation n’était pas officiellement reçue par la mairie de Saint-Denis, mais logeait à l’hôtel dans le quartier Pleyel. Elle regroupe des représentants associatifs et responsables de programmes de prévention ou de lutte contre le jihadisme aux Pays-Bas. »

    0

    0
  14. Gabriella dit :

    Goldo
    Votre lettre m’a fait bien rire, en tous cas l’humour peut aider

    0

    0
  15. goldo dit :

    Gabriella
    L humour et l action sont mes outils de résistance.j’ai envoyé un courrier a cazeneuve en faisant une copie de cette lettre.auront t ils le même humour.en attendant je suis à st Lazare.je vais encore partir pour une semaine de Foutoir.je reviens mardi pour u e rencontre avec Paillard et je repars nuque début novembre.je suis plus souvent ds le train et ailleurs qu’ a foutoir mais c est la ville de foutoir qui me taxe.

    0

    0
  16. Bel-Air dit :

    Entre le foutoir de la gare et le petit village de « résistants » du Franc-Moisin, il y a vraiment de quoi faire à St-Denis !

    0

    0
  17. Claudine Saur dit :

    @ goldo ,
    Le  » plus PROFOND SILENCE  » , étant la réponse favorite de nos élus municipaux et communautaires , votre lettre , aussi drôle qu’elle soit ,a peu de chance de provoquer une réponse ! . . . à moins que . . . la  » nouvelle ( heu . . .) Equipe Encadrante , l’approche des Régionales , la soi-disant Unité Indispensable ( dixit ) le PS via Cambadélis et donc même deS Préfet et du Département , et de la Région ! , a peu de chance de trouver une réponse et une chance d’être connue des CITOYENS dionysiens .
    Bonne chance ! Votre pugnacité , parfois excessive ( pardon ) , votre persévérence finiront par
    « trouver une oreille  » ! En fait , ce qu’il faut pour DERANGER et faire réagir , c’est la visibilité d’une action pour que les élus de tous bords ,même en renâclant . . . s’y collent . . . surtout en période PRE – ELECT . . . – je me répète – !

    0

    0
  18. David T. dit :

    Bonjour,
    Je m’inquiète un peu, je signe un compromis pour un appartement 1 rue Gaston Philippe,
    c’est à 5 min à pied des rues indiquées dans le courrier…
    Je dois m’inquiéter ? Je pensais que le quartier du Theatre Gerard Philippe était sympa…
    Bien cordialement,
    David.

    0

    0
  19. goldo dit :

    Je ne suis peut être plus optimiste mais a saint denis ce n est pas un problème de quartier mais un pro le me de ville.j ai l impression que tout Lee centre ville est touché.venez y faire un y tour et vous verrez par vous meme

    0

    0
  20. Marcel dit :

    Oui, vous avez raison David , le quartier que vous indiquez peut être considéré même cool puisqu’à deux pas du Théâtre où se rendre certains Dionysiens et d’autres spectateurs venant d’ailleurs.
    Ca dépend , si c’est pour habiter /résider avec une petite famille ou faire un bon rapport en tant que bailleur ? Le discours peut varier selon le cas.
    Quoi qu’il en soit pour le 1 ou 1 bis de ladite rue , y a toujours de délai de rétractation , en cas de doute pour calmer son angoisse.
    Habiter Saint-Denis est un choix ne se faisant pas à l’aveuglette !

    0

    0
  21. reveplus dit :

    Saint-Denis : le bras et le poignet cassés par des agresseurs http://www.leparisien.fr/saint-deni

    Un homme a été violemment agressé, ce dimanche matin, rue du Port, dans le quartier de la gare à Saint-Denis. Il a le bras et le poignet cassés. Vers 6 h 15, alors qu’il faisait encore nuit, plusieurs personnes lui sont tombées dessus dans la rue. Ils l’ont frappé à coups de batte de base-ball et de tessons de bouteille.

    La victime a été conduite à l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis avec le bras et le poignet gauche fracturés. Ses agresseurs ont réussi à prendre la fuite à pied. Le motif ou les raisons de l’agression étaient toujours inconnus ce dimanche soir.

    Bonjour a toutes et tous je ne trouve plus les mots a la dégradation de cette ville …

    0

    0
  22. goldo dit :

    Je reviens du Havre, juste pour une journée car je repars demain et je découvre cela. 9a s’est passé juste en bas de chez nous bas dit mon époux qui a été réveillé.. je suis de plus en plus écœurée de cette ville. Je suis rentrée en covoiturage avec des havrais qui me disaient « la ville du Havre a énormément changé, ça devient agréable d’y vivre et pourtant a une époque elle avait mauvaise réputation.
    ça a changé quand? Et bien quand la ville a basculé a droite, je ne me rappelle plus quand mais sure après 1984 car j’étais déjà partie. Je pense que saint Denis ne changera que si nous osons voter localement pour la droite. Triste constat.goldo

    0

    0
  23. Padou dit :

    @goldo 27/10/15 13:30
    Non, non… Je pense qu’on peut tout à fait faire une politique sociale et avoir un chouette cadre de vie… Mais pour y arriver à Saint-Denis, il faudrait une bonne dose de changements, à commencer par un travail sur la mixité sociale. Hier, je mettais sur mon facebook un statut qui disait : « On pointe du doigt les communes qui ne veulent pas de logements sociaux mais quid des villes voulant se transformer en ghetto ? Dans ma ville, il y a 75% de logements sociaux et sur le restant, il y a 30% de logements insalubres… Perso, je trouve que ça n’est pas bien mieux… » Tout vient déjà de là. Comment peut-on penser vouloir concentrer les problèmes et avoir une jolie vi(ll)e ? Il faudrait déjà faire un véritable travail sur l’urbanisme de notre ville. Et il y a un vrai gros boulot lorsqu’on fat appel à ces deux seuls pourcentages. Bonne soirée,

    0

    0
  24. Miou dit :

    Je suis arrivée il y a moins de deux ans à Saint Denis en étant confiante sur l’avenir de cette ville. J’habite le quartier Gare. Je suis effarée de ce qui advient de ce quartier. J’ai bien lu les missives du maire reçues dans nos boites au lettres. Je suis assez dubitative sur le manque d’action face à cette situation. Quel est l’intérêt de la municipalité de laisser pourrir ce quartier et pourquoi ne prennent-ils pas de mesures? L’alcoolisme de rue est impressionnant. Je n’imaginais pas que ça irait jusqu’aux fusillades. Je trouve que ces deux derniers mois ont été particulièrement stressants. Je n’ai pas la chance d’avoir un pied à terre pour me ressourcer en dehors de cette ville. Je n’aspire qu’à une chose maintenant: la quitter le plus vite possible. Si je n’étais propriétaire ce serait déjà fait. Les loyers parisiens et de certaines banlieues sont bien trop élevés mais maintenant franchement je préfère payer plus cher et pouvoir sortir dans la rue sans me demander quel chemin prendre pour éviter les dealers, les toxicos ou les bandes qui s’alcoolisent. Et les vendeurs à la sauvette qui pourrissent le parvis de la gare et les environs, il faut la police nationale pour s’en débarrasser? Pourquoi la police municipale ne le fait-elle pas? Il me semble qu’elle a été capable de le faire sans qu’il y en ait un seul qui traîne dans les rues avoisinantes lors de la manifestation cycliste qui faisait le tour de France avec un arrêt à saint Denis. J’avais bêtement repris espoir. Mais pour les habitants ce n’est pas grave. Nous on peut subir ce fléau.
    Quel gâchis!

    Miou.

    0

    0
  25. ALBENA dit :

    Hier soir à 21 heures il y avait trois camionnettes de police nationale à la gare et il y avait quand même des vendeurs de brochettes, cigarettes, cartes de téléphones, mais etc…Les policiers étaient dans leurs véhicules et les vendeurs n’avaient pas l’air de s’inquiéter de leur présence.

    0

    0
  26. Habitant dit :

    « Quel est l’intérêt de la municipalité de laisser pourrir ce quartier et pourquoi ne prennent-ils pas de mesures? »
    C’est un intérêt purement électoraliste, les dealers, alcoolique, violeur et autres..font fuir la classe moyenne, cette classe qui ne vote pas pour les partis extrémistes (FN,FG,PC) ici FG et PC.
    La police nationale avait demandé l’installation d’une vidéosurveillance en 2008, financé à 80% par l’état, mais ce maire l’avait refusé alors que la ville de St-Denis était la plus criminelle de France, prétextant que ça gênait l’intimité des habitants…MDR. Résultat la ville est encore plus criminelle et les dealers des autres villes fuyant la police viennent faire leur business à St-Denis. Les personnes qui votent encore Paillard font partis d’association financé par ce maire, il finance leur petit projet personnelle sur nos impôts, bien sûr ces personnes ont des appartement à petit budget dans endroits très calme et envoient leurs enfant étudier à Paris, il reste entre eux et ne se mélange pas à la population.
    Donc voilà comment Paillard/Braouzec gère cette ville depuis des années, peu importe le nombre d’agression, le nombre de mort…ils continuent à appeler à manifester contre la police, exemple: M. Messaoudene (conseller municipale FG) à récemment appeler à manifester contre la police alors qu’un des policiers de la BAC de St-Denis est entre la vie et la mort.
    ex2: cette ville est une des ville où ils existent le plus d’association, biensûr financé par nos impôt, mais aucune pour s’occuper des victimes, aucune pour s’occuper de l’insécurité…
    ce blog est un des rares où on peut en parler, bien sûr sans aucune subvention…
    Braouzec (FG), le grand gourou et le résponsable principale de ce gachis, n’est élu par personne mais il décide pour nous de tout..

    0

    0
  27. Padou dit :

    Tout à fait d’accord avec le dernier commentaire de Habitant.
    Un clientélisme de fou… Outre le coup des associations, il suffit par exemple de faire de la mauvaise pub à la municipalité en intervenant sans arrêt sur les réseaux sociaux ou lors de réunions publiques pour qu’on trouve une solution auxdits gueulards (un boulot, un appartement…) et que ceux-ci deviennent alors des moutons heureux qui appellent ensuite à voter pour ceux qu’ils fustigeaient auparavant. Chacun pour sa pomme quoi… (j’ai le sentiment d’avoir moi-même eu droit à un super passe-droit il y a quelques années… J’étais dans un problème très très épineux, et j’ai vraiment le sentiment que ce sont mes gueulantes/appels au secours qui ont débloqué ma propre situation, c’est tout dire… Bravo la transparence…)

    0

    0
  28. chris dit :

    @Habitant:
    Non, Habitant, tu ne peux pas nous enfoncer comme ça le moral. Je suis tout aussi dépité que Miou, et tout ce qu’il me reste c’est un infime espoir d’un jour meilleur … après une « catastrophe » qui sera enfin médiatisée et fera bouger les choses … (malheureusement pour la(les) victime(s)).

    Et tu démolis mon espoir avec ta réponse implacable. Tout ceci serait calculé et délibéré !
    Oui, tu sembles avoir tout à fait raison, mais quand même …

    0

    0
  29. Gabriella dit :

    Excellente analyse d’Habitant , peut-on dire après les élections municipales qui
    ont laissé Monsieur Paillard et son équipe aux commandes de cette ville que
    Saint-Denis n’est pas une ville « perdue » pour une partie des dionysiens et
    y-a-t-il des solutions véritables pour que ce ne soit pas une fatalité ?

    0

    0
  30. goldo dit :

    Je ne suis pas à saint dénis donc je vais rapidement résumer la rencontre que nous avons eu hier avec Paillard en présence de MR élu du quartier confluence bidonville et SR élu a la tranquillité publique.en quelques mots ils sont dépassés et ne s imposent pas face au prefet.ils comptent sur les habitants exaspérés pour faire pression sur le Préfet et l État.c est nous qui faisions des propositions et eux nous disaient qu’ ils nous appuiraient pour qu’ on se fasse entendre.une reunion est prevue avec le prefet le 20novembre mais le prefet n invite ni les habitants ni les habitations.
    En attendant ce sont nos impôts qui paient ces élus et on en fait plus qu’ eux.
    En conclusion on a retenu que nous ferons des certificats medicaux pour denoncer le problème de santé publique avec une pétition lancée par les parents d eleves.et voila de novembre à avril je vais revivre a foutoir a temps plein.comme je sais que je partirai de cette ville je vais profiter de ce temps pour commencer a faire d’u tri de tout ce que j ai entassé et qui ne sert à rien et je vais m installer ai sur les parvis pour les vendre.
    GOLDO

    0

    0
  31. goldo dit :

    Et oui il faut savoir qu’ en final ils nous utilisent pour faire ce qu’ ils n arrivent plus a faire tellement ils ont laissé la ville pourrir et sachez que monsieur Paillard n a pas honte de sa ville .Très peu souvent à foutoir et encore moins le soir quand j ai du traverser les parvis de la gare et la rue de la république pour me rendre à cette réunion j ai halluciné.je lui ai donc posé la question et il m a dit »non je n ai pas honte de ma ville ».parmi les participants à cette réunion il était bien le seul.goldo

    0

    0
  32. Habitant dit :

    @chris
    J’ai connu la ville avant Braouzec/Paillard et après…C’est le jour et la nuit
    Paillard n’est que la marionnette de Braouzec, de toute façon il ne s’est entouré que de marionnette, peu importe qu’il soit incompétent à leur poste…ex: M. Messaoudene

    0

    0
  33. Padou dit :

    Didier Paillard est un vieux monsieur qui a fini par ne plus avoir les pieds sur terre…

    0

    0
  34. goldo dit :

    PAdou
    Monsieur Paillard n est pas un vieux monsieur il est 5 ans plus jeune que moi.Il est tout simplement mou d ou son surnom la guimauve.A chacun son handicap mais a ce moment la on n est pas maire d une ville comme Saint Denis surnommée Foutoir de 110000 mil habitants et tout le passage.C est comme si moi j avais occupé un poste de couturière ou de coiffeuse.j ai presque envie de dire que C est imposteur.Braouezec a mon âge,65ans .en final l age ca ne veut rien dire.goldo

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *