Dégradation de la situation au quartier de la Gare – Réponse de la préfecture de police au courrier de SGC au ministre d’intérieur

Vous aimerez aussi...

50 réponses

  1. Miou dit :

    Je viens de lire très attentivement la réponse du cabinet du préfet et j’avoue que je ne le trouve guère encourageant.
    On nous parle des actions menées jusqu’à présent, mais pas de nouvelles mesures.

    Or, le quartier est de plus un plus invivable surtout dans certaines rues.
    Je passe les nuisances liées à la vente à la sauvette.
    Rue Ernest Renan, les bandes alcoolisées monopolisent les trottoirs. Jusqu’à présent je passais sur la route. Avec les travaux, on doit passer au milieu. A l’angle de la rue Ernest Renan et du boulevard Marcel Sembat une épicerie s’est mise à vendre de l’alcool et du coup là aussi il y a des personnes qui s’alcoolisent, qui mettent également la musique à fond. Je plains les habitants au dessus de cette épicerie. Dans la rue Ernest Renan, il y a tout de même 3 cafés et une épicerie qui vend de l’alcool. C’est surtout au niveau de l’épicerie qu’il y a un problème.
    Comme ces personnes restent là toute la journée et une partie de la soirée, elles urinent dans la rue.
    Bref, la situation est connue. Les mesures ne suivent pas. J’espère apprendre prochainement que des actions concrètes vont être menées (hormis celles indiquées par la préfecture et qui n’ont pas de résultat visible par nous les habitants).

    0

    0
  2. Sam dit :

    @Miou 

    Je partage votre avis.

    Depuis la lune on ne voit pas tout…

    0

    0
  3. goldo dit :

    Désespérant ce qui se passe de cette ville ou nous sommes maltraités.goldo

    0

    0
  4. suger dit :

    @Miou : oui, malheureusement, la réponse du préfet est très décevante car les mesures déjà mises en place ne semblent pas adaptées et suffisantes face au désordre quotidien. Je ne doute pas des succès enregistrés dans la lutte contre les trafiquants de drogues, mais au quotidien, c’et-à-dire ce qui fait la vie des habitants, le quartier de la Gare et, de plus en plus, le Centre ville sont livrés aux agissements des consommateurs de drogues, des petits dealers, des trafiquants et revendeurs en tout genre, des bandes d’excités alcoolisés.
    Le laisser-faire habituel permet l’installation de bars ou de « commerces » qui peu à peu deviennent des points d’appui des incivilités et des trafics. On a un exemple concret, depuis quelques mois, avec un bar sordide où la consommation d’alcool déborde sur les trottoirs rue Gabriel Péri, à proximité du carrefour des rues Pinel, de la Boulangerie et des Ursulines, à coté d’un immeuble délabré.
    Qu’attend la municipalité, avec la police municipale et la police nationale, pour verbaliser cette consommation d’alcool sur la voie publique et le tapage des alcoolisés qui fréquentent ce bar ? Pourquoi un arrêté de fermeture n’est pas pris contre cet établissement qui ne respectent aucune des règles qui s’imposent aux débits de boissons ? Alors que d’autres commerçants ont la volonté d’améliorer leurs prestations et de satisfaire leur voisinage, un établissement de ce genre ruinent leurs efforts. Veux-t-on les décourager et, au-delà, pousser les habitants du quartier à partir ?

    0

    0
  5. Claudine Saur dit :

    @ Miou ,
    On peut tout à fait comprendre que cette « réponse  » (qui n’en est PAS UNE ! )est juste une FORMALITE d’USAGE , destinée à faire penser que le Ministre a  » l’affaire à l ‘oeil  » . Elle n’  » annonce  » QUE ce qur nous savons déja « 
    En cette période pré-élection des régionales , elle n ést destinée  » qu’à rassurer A BON MARCHE ,les riverains des graves problèmes pointés par cette lettre de la présidente de l’association Saint Denis Ma Ville . . . sans leur accorder plus d’importance, qu’à un simple  » fait divers  » .
    Alors oui , je comprends votre découragement . Car si  » la situation connue , les mesures ne suivent pas  » pourquoi ces promesses et ces visites TRES MEDIATISEES à Saint Denis ?
    La situation s’étend A TOUT Saint Denis . Le Ministre de l’Intérieur à sur place reconnu ( je résume ses propos :  » nous n’avons que trop tardé , nous avons SCIEMMENT ponctionné les Forces de Police de Certaines villes de CE Département , de CETTE VILLE  » , la Faiblesse et la Négligence des Gouvernements passés . . . et de l’ACTUEL . . . ! ! ! et screunieunieu , on va voir ce qu’on va voir , FOI de MOI , Ministre de l’ Intérieur ! .
    Encore aura-t-il fallu un drame , hélas , pour que notre Ministre en charge de la Sécurité de TOUS les CITOYENS , de tous les français, daigne se déplacer à St Denis pour cette raison !
    Je ne vis pas dans ce quartier de la gare , je vis à SaintDenis où j’aimerais que pour régler les problèmes de notre quotidien, les Politiques- les politiciens et leurs soutiens – arrêtent de se « renvoyer le mistigri  » et s’attèlent auX problèmeS qui leur sont signalé pae les CITOYENS .
    Cordialement .
    Claudine SAUR .

    0

    0
  6. Claudine Saur dit :

    Au fait , suite :@ Bill ,@ Sam,
    « la prévention dynamique de la délinquence  » , l’avez vous constatée, remarquée ?

    Cordialement , Claudine SAUR .

    0

    0
  7. bill dit :

    @Claudine Saur j’ai pas compris ce que ça veut dire, encore une belle invention de la langue de bois 😉 En tout cas, au vu des témoignages et événements depuis le printemps et qui continuent depuis la rentrée, la dynamique a du plomb dans l’aile… Surtout lorsque vous appelez pour signaler un problème (genre femme battue par son aimable mari) et qu’on vous explique qu’il n’y a personne à envoyer… dommage pour la victime. 

    A St Denis, la prévention est une belle blague et on a de la chance lorsque qu’on peut avoir de l’aide en plein flagrant délit, quand à mener une enquête… à part je l’espère en cas de meurtre. 

    0

    0
  8. reveplus dit :

    Une réponse pas satisfaisante , il faut demander des renforts de polices même si c’est dernier jours j ai pu observer plus de présences policiers patrouille , au centre ville et au abord de mon quartier porte de paris et la présence de Crs Mercredi après midi , au centre ville
    Je ne comprend pas également qui autorise l’ouverte de certains commerce ? bcp de salon de coiffure on ouvert ou vente de produit pour cheveux , afro le long des la rue de la république il en a des nombreux , le long de la rue g péri Egalement , bcp de personnes y son s installant dans la rue , s(alcoolisant et fumant des joints , s’est visible pourtant , cela emmène d autre personnes qui ne sont pas dyonisiens ,
    Ou es la diversité des commerces ?

    La situation dans toute la ville es préoccupante ,
    Ce week end également de nombreuse intervention du a des violences sur les bus et le tram T 8
    Article du Parisien

    Nuit de violence dans des bus et des tramways du 93

    http://www.leparisien.fr/…/nuit-d
    La soirée de samedi a été particulièrement agitée dans les transports en commun du nord du département. Plusieurs bus et tramways ont été la cible de jets de projectiles. A partir de 22 heures et jusqu’à minuit, c’est le T8 qui a été caillassé entre les arrêts Cesar et Villetaneuse Université.
    Au moins une vitre a été cassée. Après de nouveaux jets de pierres peu après minuit au niveau de Delaunay-Belleville, à Saint-Denis, l’ensemble des rames du T8 sont rentrées au dépôt, par mesure de précaution, a-t-on appris auprès de la RATP.
    « Deux rames ont été dégradées et un collègue a été blessé à l’œil. Il vient de sortir de l’hôpital », indique Alexis Louvet, élu CGT au CE de la RATP. Même cas de figure pour le T5 (Saint-Denis – Garges-Sarcelles), qui a été caillassé à Pierrefitte vers 22 h 20. Après des bris de vitres, le service a été totalement interrompu.

    0

    0
  9. chris dit :

    @reveplus
    > Ou est la diversité des commerces ?
    Là où il y a diversité de clientèle.

    Un exemple:
    En septembre le magasin de chaussures « Eram » en face de la Halle a fermé: trop d’ennuis, et pas assez de clients face aux boutiques bas de gamme qui ont ouvert ces dernières années.

    0

    0
  10. goldo dit :

    Quand je lis cela j ai encore moins envie. de rentrer.mais que faut il faire pour se faire entendre?L État à un rôle a jouer mais c’est à notre équipe mû icipale de trouver des moyens pour se faire entendre.on n est pas obligé d attendre un drame mais notre maire guimauve fond de plus en plus dans son impuissance à gérer ce qu’ ils ont laissé faire et maintenant ils sont dépassés.je pense que nous sommes en droit de porter plainte pour maltraitance.goldo

    0

    0
  11. Sam dit :

    Nous avons été reçus ce soir pendant une heure par le conseiller police du cabinet du ministre de l’intérieur. 

    Un compte rendu suivra…

    0

    0
  12. Miou dit :

    à lire dans le parisien de ce jour :

    http://www.leparisien.fr/saint-deni

    Il faut attendre encore un mois pour une réunion….. vont-ils se décider à agir….!?

    0

    0
  13. Le Parisien : retour du crack dit :

    Le crack investit à nouveau le quartier de la gare, à Saint-Denis. En 2010, suite à une forte mobilisation des élus et des habitants, Brice Hortefeux, alors ministre de l’Intérieur, avait promis de livrer un « combat sans merci » au trafic de stupéfiants.

    La mobilisation des effectifs de la police d’agglomération parisienne, tout comme l’ouverture d’une antenne de police sur le parvis, avait de fait permis de lutter efficacement contre le trafic. Si le crack n’avait pas entièrement disparu, sa présence était devenue marginale.

    Mais depuis quelques mois, les dealeurs de crack sont à nouveau présents sur ce quartier pourtant en pleine rénovation urbaine, classé en zone de sécurité prioritaire (ZSP). Au moins deux points de deal importants ont été identifiés et les tensions sont récurrentes dans les rues situées aux abords de la gare.

    Le 30 septembre, une femme et un homme âgés d’une vingtaine d’années ont été blessés par balles aux jambes ce devant un restaurant de la rue Auguste Delaune. S’il est difficile de dire si ces tirs sont liés ou non au trafic, ils ont dans tous les cas créé un vif émoi dans le quartier. Exaspérés, les habitants comme les élus réclament une présence policière renforcée. Une réunion est prévue fin novembre sur ce sujet fin novembre en préfecture de Bobigny avec les élus.

    0

    0
  14. Sam dit :

    Je réagis par rapport à l’article du parisien. D’abord le crack n’a jamais quitté le quartier, l’affirmer est mal connaître le terrain.

    Ensuite, LeParisien dit « En 2010, suite à une forte mobilisation des élus et des habitants », faux !!!!

    C’était d’abord en septembre 2009 et les habitants se sont mobilisés SEULS. 

    C’est quoi cette façon de faire du journalisme ????!!!!!! 

    0

    0
  15. reveplus dit :

    @Chris Oui j’ai pu voir Eram fermer certes il y avait un manque de clientèle , mais bcp de commerce on fermer , et on nous vends du n’ importe quoi , il serais temps que la Municipalité , ce penche sur cela
    @goldo forcement mettre tous sur le dos de l’état est facile , cette municipalité a sa responsabilité de la situations actuel ( je trouve que la situations c’est dégrader depuis les dernières municipal )
    @ Sam je pense que il n’y a que votre association qui pourra faire bouger les choses , forcement comme le souligner Goldo , les élus de cette ville compte sur vous pour faire le ménage dans ce grand foutoirs quel honte cela justifierais une démission de cette municipalité , pour notre ville qui part a la dériver le bateau coule

    0

    0
  16. citoyen93 dit :

    « Plusieurs bus et tramways ont été la cible de jets de projectiles. »

    Pendant les vacances de la toussaint leur chiffre d’affaires baisse.

    Alors les dealers s’énervent.

    Il y a deux explications possibles à cette baisse du chiffre d’affaires chaque année à la même période :
    – leurs clients partent en vacances (les consommateurs parisiens venant s’approvisionner en Seine-Saint-Denis).
    – l’action de la Police Nationale et des Douanes d’île de France perturbe le trafic

    Il ne faut pas s’affoler par rapport aux émeutes des 31 octobre et 1er novembre 2015.

    Si les trafiquants de drogue deviennent violents, c’est une bonne nouvelle pour les habitants de Seine-Saint-Denis. Cela veut dire que le commerce de stupéfiants périclite.

    Les consommateurs de cannabis pourrissent nos villes.

    Il faut leur pourrir la vie en leur infligeant des amendes de 300 euros le gramme avec paiement immédiat.

    Ensemble éradiquons le trafic de drogue de la Seine-Saint-Denis.

    0

    0
  17. citoyen93 dit :

    En Seine-Saint-Denis de bons avocats conseillent les trafiquants de drogue et leur évitent la prison.

    Ces juristes vivent des honoraires payés par les dealers.

    Il faut que les barreaux de Paris et de Bobigny radient de leurs ordres les avocats complices des trafics.

    0

    0
  18. GabrielleC dit :

    Comme d’autres, je trouve la réponse de la préfecture de police démontre une chose : la non-connaissance de l’état dans lequel se trouve notre ville/ ce quartier… Et dire qu’il y a eu 32 arrestations depuis début 2016 mais fait doucement sourire… Ce sont 32 arrestations PAR JOUR qu’il faudrait qu’il y ait… M’enfin bref… Tout ceci me met dans une colère indicible.

    0

    0
  19. goldo dit :

    réunion le 20 novembre et après combien de temps leur faudra t-il pour tenter de mettre des choses en place. Le temps passe et de plus en plus de trafiquants s’installent et l’image de cette ville est le laxisme qui permet de tout faire.goldo

    0

    0
  20. Pascale dit :

    Au sujet du magasin Eram, je ne remets pas en cause les difficultés rencontrées par ce magasin et ses salariés. Mais la marchandise vendue n’était pas de la même qualité et variété que celle qu’on peut trouver dans d’autres magasins Eram de banlieue. J’y suis allée quelque fois, le magasin était en mauvais état, la marchandise quelconque et chère. Dans ces conditions, pas évident de le voir durer dans le temps.

    0

    0
  21. goldo dit :

    Ce soir la sous Préfète m’a appelée pour faire suite aux divers courriers que nous avons envoyé concernant la pollution que nous vivions avec le camp de roms en face de nos fenêtres qui brûlent des matériaux toxiques.Les fumées pénètrent dans nos appartements, les enfants qui rentrent de l’école ont les cheveux qui sentent la fumée et tout ce que je ne peux décrire qui se passe sur les quais de la gare.
    La réponse est que l’expulsion se fera quand ils auront trouvé une solution d’hébergement pour les familles qui ont des enfants scolarisés mais bien sur ils ne savent pas nous dire combien de temps cela durera. cela fait 8 mois qu’ils devaient trouver la solution.0
    En attendant tous les gens fragiles comme mon époux ont de plus en plus de mal a respirer et
    que pour eux cette situation est grave, il en va de leur santé. Mon époux m’a dit ce soir « a ce tarif là je ne vais pas passer l’hiver et si je fais tout pour gérer ma maladie,je ne vais pas partir plus tôt a cause des roms.
    Du coup nous intervenons auprès de nombreuses instances pour laisser des traces. nous allons faire mesurer la qualité de l’air dans nos appartements et nous avons ouvert un dossier a l’hôpital Fernand Vidal afin de laisser des traces des difficultés que nous rencontrons. il y a urgence, c’est une question de santé publique. Une pétition est en cours.Goldo

    0

    0
  22. chris dit :

    « Saint-Denis : un homme blessé lors d’une fusillade à la cité Péri »
    http://www.leparisien.fr/saint-deni

    Réaction de notre maire « Une ville pour tous »:
    « Dans un communiqué de presse, il réclame « à nouveau, un renforcement significatif des effectifs de police sur l’ensemble de la commune, à la hauteur d’une ville de la taille de la nôtre confrontée aux problèmes que nous connaissons ». »

    Peut-être pourrait-il commencer par réallouer mes impôts locaux à une police municipale armée et démultipliée et enfin une vidéosurveillance, avant de toujours répéter que c’est à l’Etat de bouger. Ca fait plus de dix ans que j’entends la même chose. Si rien ne bouge c’est qu’il se complaît dans ce merdier.

    Quand j’ai appris ici qu’en 2008 il a refusé d’installer la vidéosurveillance payée à 80% par l’Etat, les bras m’en sont tombés. Mais quelle débilité profonde !!!

    0

    0
  23. Bel-Air dit :

    Une fusillade a éclaté dans la cité Péri en pleine journée ce mardi. Deux hommes ont surgi en scooter et ont tiré sur des jeunes dont un a été blessé à l’épaule. Les passants paniqués se sont réfugiés dans les halls des immeubles environnants…

    0

    0
  24. suger dit :

    « Les Dionysiens ont le droit de vivre sereinement. » (déclaration du maire ce 3 novembre à propos de la fusillade Cité Péri). C’est beau ! Cela devrait être gravé dans le marbre !…
    Mais alors les usagers des stations de tram de la Gare, du pont et de la passerelle, et les habitants du quartier, eux, n’auraient pas le droit de vivre sereinement : fumées des barbecues, vendeurs en tout genre, groupes d’excités alcoolisées, etc…
    Ils doivent tout supporter car la police municipale ne peut rien faire (à quoi sert-elle ?…), car la vidéosurveillance n’est toujours pas installée (et le sera le moins possible pour ne pas déplaire à certains élus…), parce que, de toutes façons, tout ce qui va mal dans la gestion municipale c’est la faute de l’Etat !
    Mais si tout est la responsabilité de l’Etat, pourquoi y-a-t-il une municipalité ? Pourquoi dépenser plus de 900 000 euros par an pour les indemnités du maire et de ses 28 maires-adjoints et conseillers délégués ?…

    0

    0
  25. Lu dans le Parisien dit :

    Drogue à St Denis : un important réseau démantelé

    Quatorze personnes ont été interpellées lundi 2 novembre dans le cadre d’une enquête menée par le commissariat de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) sur un trafic de stupéfiants sur la ville. C’est Bernard Cazeneuve qui a annoncé la nouvelle en marge d’une visite qu’il effectuait ce vendredi matin à Saint-Ouen sur le thème de la lutte contre le trafic de drogue.

    Le réseau dealait de l’héroïne et de la cocaïne dans la cité Péri à Saint-Denis. Des perquisitions ont permis de mettre la main sur 164 000 € en espèces. Les dealeurs alimentaient pas moins de 200 clients par jour dans ce quartier.

    […] Coïncidence ou pas, au lendemain des interpellations de lundi, la cité Péri de Saint-Denis a été le théâtre d’une fusillade, mardi, en plein après-midi. Un homme âgé d’une vingtaine d’années et déjà connu des forces de police, avait été blessé à l’épaule, visé alors qu’il était au milieu d’un groupe de jeunes, par deux hommes à scooter.

    0

    0
  26. JBC dit :

    Je viens de tomber par hasard sur une nouvelle pétition à propos de sujet. Je l’ai évidemment signée. Cela ne coûtant rien , n’hésitez pas à la signer et éventuellement à diffuser l’information, ça ne peut pas faire de mal:
    http://www.mesopinions.com/petition

    0

    0
  27. suger dit :

    Oui, une nouvelle pétition, encore une …, qui reprend intégralement le point de vue de la municipalité. Et cela va jusqu’au vocabulaire employé par les « rédacteurs » (qui parlent de « tranquillité publique » pour ne pas utiliser le mot tabou d’insécurité…) !
    Non, je ne signerai pas et ne participerai pas à cette mascarade. Pas un mot sur le rôle éventuel de la police municipale contre les vendeurs à la sauvette, les barbecues pollueurs, les consommateurs d’alcool sur la voie publique.
    Tout, toujours, doit venir de l’Etat, du Préfet et rien de la municipalité. Ah ! Si ! Une chose quand même : il est demandé au maire de se faire le « relais » de cette interpellation de l’Etat, comme s’il fallait pétitionner à Saint-Denis pour que la municipalité mette en cause l’Etat… De qui se moque-t-on ?…

    0

    0
  28. goldo dit :

    cette pétition est effectivement récente et réalisée par le quartier confluence qui agit maintenant avec le collectif habitants Charles Michels. Plus nous serons nombreux plus nous agirons efficacement.
    A Charles Miches, nous allons faire signer celle ci.
    Pétition contre les nuisances dues au chauffage au bois provenant du camp rom.
    Avec l’arrivée du froid, le camp de rom brûle du bois pour son confort.
    Le bois utilisé est soit humide ou contient des peintures ou autres produits toxiques.
    Les fumées suivant les vents vont sur la gare, l’école et pénètrent dans les appartements.
    C’est 24h sur 24 que les résidents de la rue Charles Michels subissent cette pollution.

    Nous tenons à dénoncer cette situation et avertir les pouvoirs publics sur le danger que peuvent rencontrer les riverains, les usagers de la gare et surtout les enfants et personnes fragiles a inhaler ces émanations toxiques.

    Nous demandons à ce que le problème qui dure depuis bientôt un an cesse et que la mesure d’expulsion qui devait avoir lieu le 9 septembre 2015 soit immédiatement exécutée.

    NOM. Prénom. Adresse. Ville.

    Ceci pour éviter qu’un incendie se déclare ou tout autre accident car nous qui habitons en face voyons au quotidien les dangers qu’encourent ces personnes qui vivent dans ce bidonville. Pourtant une mesure d’expulsion depuis le 9 septembre aurait du avoir lieu.goldo

    0

    0
  29. Marcel dit :

    Suger a bien compris que ladite pétition est assimilable à de la récupération par le pouvoir municipal , d’autant qu’il espère séduire les nouveaux habitants du nouveau quartier Confluence.
    Notre amie Françoise ne se fait-t-elle pas encore enfumer comme à l’habitude malgré sa bonne foi , par le premier Magistrat de la Ville , à savoir le pauvre grand gaillard et ses acolytes – l’ Elu de quartier ne servant qu’au décor.

    0

    0
  30. goldo dit :

    Marcel,
    enfumée j’y suis tous les jours dans tous les sens du mot mais quand on vit ce que l’on vit tous les jours on essaie tout. D’autre part cette pétition est a l’initiative de nouveaux habitants qui arrivent et ne connaissent pas encore comment fonctionne cette ville. Ce qu’ils veulent c’est préserver leur futur quartier en anticipant. Le pauvre grand gaillard est une guimauve et je ne vois pas ce qu’il vient faire la dedans. ils sont dépassés ils ont besoin de nous on le sait mais tout seuls on n’y arrivera jamais. Tout ce qui sera fait par les habitants sera de tout sens récupérable puisqu’eux ne font rien. goldo

    0

    0
  31. Observateur dit :

    Des nouvelles du quartier de la Gare et du Centre ville :
    « Un trafiquant de drogue présumé a été arrêté vendredi soir dans le quartier de la Gare. (…) L’homme, déjà connu pour des faits de trafic de stupéfiants, avait en sa possession quelques barrettes de cannabis et surtout 4 clés d’appartements. Les perquisitions dans ces logements ont permis la saisie de 10 grammes d’héroïne, 1,8 Kg de cocaïne, 250 grammes de résine de cannabis et 200 euros en espèces. (…) »
    http://www.leparisien.fr/seine-sain

    « L’agression s’est produite vendredi en fin d’après-midi, dans le centre de Saint-Denis. Vers 18h45, un homme de 26 ans a été pris à partie par un groupe d’une vingtaine de personnes. Poursuivi et rattrapé (au croisement rue des Ursulines, rue G. Péri, rue de la Boulangerie, rue Lanne), il a été frappé à coup de tessons de bouteille. Appelés sur les lieux, les policiers l’ont trouvé sérieusement blessé à l’épaule et à l’aisselle. (…) »
    http://www.leparisien.fr/seine-sain
    A quand la fermeture du bar déjà signalé ici (1er novembre 15:47) pour les attroupements qu’ils provoquent sur les trottoirs à coté du lieu de cette agression en bande ?

    0

    0
  32. JBC dit :

    @Suger et @Marcel
    Personnellement je ne comprends pas vos réactions. Je ne connais pas la personne qui a écrit cette pétition et encore moins le « style » d’écriture de la municipalité, mais je pense (peut être à tord) que cet habitant l’a écrit seul et de bonne fois. Je ne vois pas l’intérêt de toujours croire à la théorie du complot. Quoi qu’il arrive, les faits sont là et nous sommes je pense tous d’accord sur le constat et demander du changement. Je pensais juste que le constat et le besoin de changement primeraient sur la forme. Si vous pensez faire mieux je suis prêt à vous soutenir.
    Comme au fond nous cherchons tous la même chose, je pense comme @goldo, qu’il est préférable de se regrouper et se soutenir si l’on souhaite obtenir quelque chose. C’est bateau mais je rappelle que: c’est l’union qui fait la force et c’est la division des opposants à cette municipalité qui feront leur réélection.

    0

    0
  33. goldo dit :

    et oui comme je le disais il faut tout essayer et comme moi semie retraitée j’ai un peu de temps durant l’été où j’étais en Normandie au calme j’ai adressé plusieurs courriers a diverses personnes et instance comme le ministère de l’Intérieur, de la santé et j’ai même tenté F.Hollande.dans certains courriers j’ai joint des photos et je leur ai demande de consulter le site pour en savoir plus. Vous trouverez ci joint la réponse de Hollande que je viens de recevoir. Effectivement nous ne sommes pas obligés d’être d’accord sur la forme mais sur le fond je pense que nous voulons tous la même chose donc toutes les initiatives sont bonnes. La municipalité actuelle est là et encore pour quelques années donc on est bien obligé de faire avec.je suis citoyenne active pas politique.
    Je n’arrive pas a copier l’intégralité de la lettre, je recopie donc son contenu:
    Le Président de la République a bien reçu la correspondance par laquelle vous transmettez la copie du courrier que vous avez adressé a Monsieur Didier PAILLARD, maire de Saint-Denis
    Soyez assurée qu’il a été pris connaissance avec attention des préoccupations que vous exprimez concernant la qualité de vie des habitants du quartier de la gare à Saint Denis.
    Sensible au désarroi que vous exprimez le Chef de l’Etat m’a confié le soin de relayer votre démarche auprès du Préfet de la Seine Saint-Denis en lui demandant de procéder à l’examen vigilant de la situation que vous évoquez.
    Vous serez tenue directement informée, par ses soins de la suite qui sera réservée à votre intervention.
    Je vous prie d’agréer,Madame La Présidente, l’assurance de ma considération distinguée. Isabelle Sima

    0

    0
  34. suger dit :

    @JBC : Les « rédacteurs » de cette pétition sont anonymes, et ce n’est certainement pas « un » habitant qui l’a écrit tout seul dans son coin : je veux bien être naïf mais il y a des limites…
    Dans le quartier de la Gare, il y a des associations actives depuis des années (Sans Crier Gare, Collectif Habitants Charles Michels, Saint-Denis Environnement…) qui sont connues, qui s’expriment dans ce blog, qui ont un local (Chez Wam Café) et qui n’ont que le tort de ne pas vouloir être des relais de la municipalité. Alors cette pétition « spontanée », trouvée par hasard…, ne peut que rappeler les multiples tentatives de récupération et d’encadrement des habitants par le municipalité.
    Bien sûr qu’il faut se regrouper, que l’union fait la force mais êtes-vous bien sûr que les objectifs sont les mêmes ? Posez les questions qui fâchent : vidéosurveillance ? rôle de la police municipale ? sanction des « incivilités » (en fait des délits) ? etc… et vous verrez que la volonté de réduire la délinquance et de ramener un minimum de tranquillité dans la quartier ne sont que des mots, sinon des mensonges, pour certains.
    Et pour tout dire, il est difficile de croire à l’union des lapins et des rabatteurs ! Les politiciens veulent contrôler la population et récupérer des électeurs perdus. Les habitants, eux, veulent la sécurité et la fin des désordres dans la ville. Ce sont les habitants qui doivent s’unir pour imposer aux politiciens locaux et aux pouvoirs publics d’agir, en évitant toutes les manoeuvres qui nous ont fait perdre tant de temps, des années !…, dans la lutte contre l’insécurité.

    0

    0
  35. Mimidu93 dit :

    Vive lepen dans ce quartier elle va faire le menage.
    C’est des guignols c’est des municipalités comme celle ci qui fait passer des villes au front nationale.
    Ce maire et ces incapables ne savent pas gérer leur ville il faut qui démissionne il est incompétent
    De plus des bruits cours dans saint dénis le maire aurait donner à certaine associations qui soutienne les vendeurs de brochettes, cigarettes, maïs et bien d’autres le droit de vendre.
    Pour que sa cesse il faut verbaliser les gens qui achètent et leur retiré la marchandise acheté

    0

    0
  36. Habitant dit :

    @JBC
    Tout à fait d’accord avec Suger, les habitants veulent la tranquillité, cette municipalité veut des électeurs, elle est la principale responsable de ce merdier et l’entretien depuis des années mais dès qu’une élection approche, elle nous sort sa propagande habituelle.

    0

    0
  37. goldo dit :

    Il faut se méfier des rumeurs mais il est vrai que dans cette ville tout est possible. Que va t-il se passer aux élections régionales?

    0

    0
  38. Gabriella dit :

    Pour les régionales, mon avis de dionysienne : si l’Ile de France passe entre les mains de la droite, il me semble que l’élaboration du Grand Paris pourrait beaucoup en souffrir et il n’y aura pas que pour le Grand Paris, en vertu du principe : l’intérêt des uns ne correspond pas à l’intérêt des autres. Moi en ce qui me concerne je ne voterai pas pour l’extrême ( bien sûr gauche) d’abord au premier tour et pour les électeurs de l’extrême (droite) dont je ne serai jamais : réfléchir à la France que l’on veut, celle, entre autres,
    de l’exclusion?

    0

    0
  39. 3ème hussard dit :

    En filigrane se pose la question de la mixité sociale sur ce territoire. Les élus de cette ville préfèrent subir la situation ubuesque de la gare de Saint Denis plutôt que de rentrer dans une dynamique de diversité de couches sociales.
    Je ne parle même pas de bobos.
    Le choix de ces élus est clair. Je ne modifie surtout pas la représentativité sociale de ce territoire car dans le cas contraire on hypothèque son avenir politique.
    Si les feux des projecteurs sont braqués sur la ville, ils bottent en touche en invoquant l’absence de moyens policiers (ce qui n’est pas faux).
    On construit du bureau parce que cela draine de la taxe, cela génère des quartiers sans âme et tristes mais pas question de faire venir un autre type de population.
    L’aspiration d’un grand nombre d’habitants de cette ville est plus de sécurité, de propreté et de tranquillité dans un environnement apaisé.
    Je ne pense pas que se soit l’intérêt de ces élus d’aller dans cette direction, c’est électoralement dangereux.

    0

    0
  40. Gabriella dit :

    Vous dites 3ième hussard à très juste titre « il n’est pas question de faire venir un autre type de population » , cette municipalité est passée à 181 voix de plus lors des dernières municipales et il lui reste 4 ans et demi pour faire des clins d’œil ( et pour cela elle a plusieurs paires d’yeux) à tout ce qui sera bon pour pouvoir renouveler encore son mandat coûte que coûte!

    0

    0
  41. chris dit :

    Merci, bill pour le lien. Le site a l’air intéressant par ailleurs.

    Le constat des problèmes de cette ville est fait depuis longtemps. On ne fait que se lamenter ici, parce rien ne change: une fois élu, un Maire incompétent le reste pour 6 ans.

    Pour moi le gros enjeu de l’avenir de la ville se jouait aux élections municipales. Malheureusement les communistes ont diabolisé le PS (seule alternative crédible) comme si c’était l’extrême droite.

    Le drame est que suffisamment d’électeurs y ont cru, même si le plan comm électorale était trop gros pour passer … mais c’est passé. La ville et ses habitants en ont repris pour 6 ans. On voit depuis cette rentrée le résultat de la « compétence » de cette équipe élue: la descente aux enfers.

    Pour ma part ces élections ont été un déclic et je suis en recherche active pour partir d’ici après 19 ans de vie à St Denis. Peu de chances que je sois remplacé par quelqu’un de ma tranche sociale. A ceux qui me répondront « Bon débarras », je dirai « Bonne chance dans votre ville modèle d’extrême gauche ». Dommage pour tous les autres …

    0

    0
  42. Habitant dit :

    @Chris
    « Ville modèle d’extrême gauche »
    -Ville la plus pollué d’île de France
    -Ville la plus criminelle de France
    -Sûrement la ville la plus sale que j’ai pu voir
    Super le modèle, je pense pas que ça puisse donner envie aux autres villes

    0

    0
  43. goldo dit :

    Et dire que c est pour moi une ville d adoption la seule qu’ il ne fallait sûrement pas choisir ou aucun provincial ne veut venir

    0

    0
  44. Observateur dit :

    Non seulement dealer mais escroc ! L’arrestation d’un trafiquant vendredi dernier dans le quartier de la Gare (voir message du 8 novembre) a révélé que la cocaïne qu’il détenait était à 95% de l’amidon… On ne peut vraiment pas faire confiance aux voyous ! Par contre, l’héroïne et le cannabis qu’il vendait vont bien l’envoyer devant les juges.

    0

    0
  45. PAULINE dit :

    Je reconnais plus cette ville aussi bien le quartier de la gare que la rue de la république etc..
    L’insécurité, drogue, prostitution, vente à la sauvette enfin très triste moi qui est aimée Saint-Denis

    0

    0
  46. goldo dit :

    Cette semaine j ai participé à un colloque au ministère de la santé sur les groupes d entraide mutuelle pour handicapés psychiques.Au cours de celui-ci un élu du 92 a dit »le maire dispose d’un pouvoir de provocation et si celui ci ne l utilise pas il ne faut plus voter pour lui. »Quelqu’un a t-il entendu parler de cela.Moi c est la première fois que j entends ca.J ai consulté Internet,pour le moment rien trouvé.goldo

    0

    0
  47. LENY dit :

    Je constate que en général nous sommes tous d’ accord, mais depuis que ça dure,je parle de tout ce qui est désordre, nous en sommes au même point. Je n’ ai pas la science infuse pour dicter quoi ce soit,je voudrais poser une seule question: ne serait- il pas possible d’ opérer une action assez forte, en se regroupant de façon à montrer notre détermination et notre opposition à tout ce qui ce passe, juste une force pour contrer la politique d’un maire sans aucune envergure,tout juste bon à toucher une paye qu’il ne mérite pas

    0

    0
  48. goldo dit :

    ce soir vers 20h 15,de notre fenêtre qui donne entièrement sur le camp de roms,nous constatons des flammes et une fumée noire qui se dispersait dans la rue du Port. Pendant que j’appelle la police municipale pour qu’ils viennent constater,Jp mon époux prend des photos.
    Quelque temps après nous voyons une envolée de moineaux partir en courant avec leurs caddys et les barbecues allumés , les grils à la main garnis de brochettes. Certains vendeurs par peur d’être contrôles vont se réfugier dans le camp de roms se pensant à l’abri sans savoir que c’était pour se rendre dans ces bidonvilles que la police se déplaçait. Sur nos indications la police a pu se rendre à l’endroit excat où oïl yavait le feu et ils leur ont demandé d’éteindre. Seulement ils recommenceront certainement cette nuit comme cela personne ne les voit. Ils brûlaient du cuivre. Il va avoir un jour un drame, depuis le temps qu’on le dit, qu’on l’écrit.
    je vous assure que de vivre là en face de cette communauté nous permet de voir que cette ville est vraiment folle. Nous pourrions faire des vidéos tous les jours.
    je profite pour annoncer que mercredi 16 à 18h 30 il ya une réunion au 6b avec les anciens et nouveaux habitants du quartier. L’ordre du jour est la future crêche,l’avenir du camp de roms, et l’évolution de ce quartier. Si certains sont intéresses c’est dans le local de plaine commune au premier étage.

    0

    0
  49. Olivier dit :

    La ville nous explique à longueur du temps que l’Etat ne fait rien mais la loi ALUR comprenait des mesures pour lutter contre l’habitat indigne qui viennent d’être renforcées par un décret :
    http://www.territoires.gouv.fr/lutt
    Donc la question est clairement posée à la municipalité : que fait-elle exactement pour réduire l’habitat indigne à Saint-Denis ?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *