Départ du vétérinaire Nicolas Vidal-Naquet

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. thierryb dit :

    Il a eu beaucoup d’engagement et de courage de rester après l’agression imbécile dont il avait été l’objet en 2005. Ce quartier autour de Carrefour respire le mal-vivre. Plus de Café Culturel, la librairie déplacée de quelques mètres, des travaux interminables et surtout, surtout, tous ces types qui tiennent les murs à plusieurs à longueur de journée…

    0

    0
  2. goldo dit :

    Ca me désole de savoir que les gens quittent St Denis pour des raisons pareilles. Quelle tristesse mais apparement ça ne questionne pas l’équipe municipale qui à mon sens est loin de partager notre quotidien dyonisien. 

    0

    0
  3. hélène dit :

    Comme Thierry, je dirais qu’il a eu beaucoup de courage à rester, après l’agression odieuse qu’il a subi et, c’est vrai ce quartier laissé à l’abandon et, à ceux qui tiennent les murs, m’exaspère. Je rencontre souvent des habitants de la rue Jean Jaurès qui se désespèrent de cette situation et, ne voient pas d’issue. Je ne sais pas si, c’est l’effet pervers de la piétonisation ou, le changement de population. Le Centre de Saint Denis ne va pas bien et, les dionysiens non plus.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *