Des petits jeunes « qui en veulent » s’installent à Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. judith dit :

    Un jour, en vacances près de Niort, j’avais assisté à une expo de jeunes créateurs de sacs, vêtements, accessoires… Une expo organisée par le ville et qui rassemblait les plus jeunes apprentis stylistes de la région. Je me suis dit qu’en Seine-Saint-Denis, il devait y avoir pléthore de ce genre de personnes qui se retrouveraient bien dans une salle comme celle de le Légion d’honneur. Il y a Antoine Martin et ses sérigraphies, qui n’est plus un débutant, et peut-être que, par Adada, on pourrait trouver d’autres gens. Je me verrais bien curateur d’une expo de choses mimi ou branchouille dans un endroit aménagé pour l’occasion. Si vous connaissez d’autres créateurs, n’hésitez pas à vous lancer dans le projet coopératif. On ne sait jamais.
    Judith

    0

    0
  2. abisa dit :

    malamine kone créateur de la marque airness a passé son enfance et sa jeunesse à franc moisin.

    0

    0
  3. Judith Anvers dit :

    Je voulais parler de jeunes créateurs à découvrir, pas des stars millionnaires 😉

    0

    0
  4. PaulEluard dit :

    Bonjour,

    Je pense qu’Abisa souhaitait juste encourager cette démarche en rappelant que le créateur d’une des marques phare de l’équipement sportif a grandi à Saint-Denis. Je ne pense pas que Mr Koné était déjà millionnaire lorsqu’il a créé sa marque… 😉

    0

    0
  5. suger dit :

    Je ne doute pas de la réussite de Malamine Koné, mais elle est surtout commerciale et financière. Le terme de « créateur » est peut être excessif dans ce cas, car inventer un logo et l’appliquer sur des produits divers en lien avec le sport est certes une idée géniale pour faire des profits, mais s’agit-il ce « création » ?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *