Didier Paillard, sénateur ?

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. Marcel dit :

    Le comble du ridicule serait que notre grand – gaillard en taille accède à la Haute Assemblée Chambre ……………., pour s’en débarrasser !

    Ce serait la preuve que parfois il vaut mieux ànnoner que virevolter , comme sait si bien le faire le Député ex-Maire.

    0

    0
  2. lost dit :

    je dirais même plus c’est « la honte »
    lost

    0

    0
  3. suger dit :

    Etant donné la composition du « corps » électoral, en l’occurence je dirais plutôt du « cadavre » électoral, tant il est déformé par rapport à la réalité des élections au suffrage universel, la honte n’est pas sur les citoyens de Saint-Denis, mais sur les groupes « gauche de la gauche » qui procèdent à ces petits arrangements entre amis.
    La question qui se pose est de savoir si Didier Paillard déjà Maire de Saint-Denis et Vice-Président de Plaine Commune va cumuler avec ce nouveau poste éventuel de sénateur. Va-t-il faire comme son parrain politique, Patrick Braouezec ? Celui-ci cumule les postes de conseiller municipal, président de Plaine Commune, député, et je ne sais quelle autre « présidence » concernant le football amateur ! J’en oublie certainement…
    On comprend pourquoi ils ont si peu de temps pour se préoccuper de la vie réelle des gens dont ils se prétendent les élus. Quelle honte, en effet !

    0

    0
  4. abisa dit :

    vice président ce n’est pas pris en compte dans la loi électorale !

    0

    0
  5. suger dit :

    @abisa
    Et dans la morale civique, est-ce pris en compte ?!…

    0

    0
  6. Julien M dit :

    Bonjour à tous,

    Merci à Suger d’évoquer ce rendez-vous électoral auquel les citoyens ordinaires ne sont pas conviés. Si vous voulez connaître les privilégiés désignés par nos élus municipaux, je vous suggère ce billet :

    http://jhabitesaintdenis.blogspot.c

    Pour conclure, je vous laisse trouver la différence en matière de pratiques politiques entre notre municipalité gauche de gauche, qui nous assène en permanence qu’elle porte un projet social et écologique alternatif, et une municipalité de droite ou de gauche. Il faut bien chercher…

    0

    0
  7. citoyen93 dit :

    Cette municipalité utilise le discours démagogique socialo, alterno, écolo, citoyen et solidaire, comme unique porte étendard d’une équipe en ordre de marche incapable d’influer un vent nouveau sur cette ville.
    On utilise le mot écologie comme un argument marketing parce que ça fait bien de parler d’écologie mais au fonds d’eux-mêmes ils s’en foutent totalement.
    Sur le volet social je ne préfère pas m’étendre tellement le constat est accablant.
    Avez vous entendu parler de l’association Objectif emploi ?
    Personne ne sait ce qu’elle fait.
    On a des IUT, un bassin d’emplois mais visiblement cela n’a pas l’air d’inspirer nos chers élus.
    Si vous allez sur le site de la mairie vous avez le trombinoscope des 20 adjoints au maire et pas un seul n’est chargé de l’emploi et de l’insertion professionnelle.
    http://ville-saint-denis.fr/jcms/jc
    C’est INCROYABLE.
    Donc si vous avez tout compris on a des élus qui administrent un territoire ou le chômage sévit et frappe de plein fouet tout un pan de la population.
    Pourtant, aucun responsable ou élu qui a une responsabilité sur ce volet vital pour notre ville et sa population.
    Paillard se lance dans les sénatoriales mais son bilan de mi-mandat est un désastre.

    1

    0
  8. thierryb dit :

    @suger: en fait , en matière d’emploi et de lien école entreprise, ils laissent les entreprises et les enseignants faire le boulot, quitte à apparaître lors de la remise des prix (c’est Dubrac qui s’y colle) en brochette devant le podium (c’est du vécu).
    Il y a bien l’opération « Mosaïques de talents » qui cherche à promouvoir les filières professionnalisantes de l’enseignement professionnel du secondaire et du supérieur (IUT), qui dure depuis neuf ans, mais c’est « Plaine commune promotion », l’organisme de E.de Penguilly qui dirige la chose, avec un certain succès d’ailleurs, ne serait-ce que pour valoriser les jeunes à leurs propres yeux. Pour y avoir participé quelquefois, j’ai vu un effet positif sur les miens, sur un projet technique et industriel, modeste mais créatif, effet qui allait au-delà du billet pour le Stade de France offert à la fin.

    0

    0
  9. suger dit :

    Les résultats donnent (ce dimanche à 18H40) pour la Seine-Saint-Denis : Gilbert Roger (PS), Aline Archimbaud (EELV) et Claude Dilain (PS), nouveaux entrants, sont élus pour la liste PS-EELV. Eliane Assassi (PCF) est réélue. A droite, Philippe Dallier (UMP) conserve son siège et Vincent Capo-Canellas (NC) nouvel entrant, est élu. Le rapport de force entre gauche et droite reste donc le même, mais le PS gagne un siège et le PC en perd un. Didier Paillard ne sera donc pas sénateur.

    1

    0
  10. thierryb dit :

    Résultats des sénatoriales:
    http://www.senat.fr/senatoriales_20

    M.Paillard, non élu. Une élue sur cette liste, Mme Assassi (réélue). Le PC perd un siège sur le département, si j’ai bien regardé. M.Paillard va pouvoir mettre toute son énergie au service de la ville.

    0

    0
  11. thierryb dit :

    @suger

    (;-0)

    0

    0
  12. suger dit :

    Voici les résultats par listes (6 sénateurs élus, pour 6 ans, à la proportionnelle des votes des 2074 « grands électeurs » pour notre département) :
    Liste PS–EELV : 42% (842 voix), 3 élus (+ 1)
    Liste Front de Gauche–PC : 25,5 % (512 voix), 1 élue (- 1)
    Liste UMP : 17,2 % (345 voix), 1 élu (- 1)
    Liste Nouveau Centre : 14,3 % (286 voix), 1 élu (+ 1)
    Liste Front National : 0,8 % (17 voix)
    Divers : 0,2 % (4 voix)
    On peut noter que le siège supplémentaire obtenu par le PS permet l’élection de Claude Dillain, le maire de Clichy-sous-bois, un élu dont le courage et la lucidité ont pu être particulièrement appréciés par les habitants de sa commune, notamment lors des émeutes de 1995. Il apportera certainement bien plus au Sénat que notre maire, si éloigné de ses administrés…

    0

    0
  13. suger dit :

    Il faut toujours se relire pour éviter les erreurs, notamment de dates… Voici l’extrait de la dépêche de l’AFP à propos de l’élection du maire de Clichy-sous-bois, qui remet les pendules à l’heure, et les émeutes urbaines en banlieue en 2005 !

    AFP – 25 septembre 17:57 – Le maire PS de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Claude Dilain, qui vient d’être élu sénateur, est devenu un porte-parole des quartiers difficiles en 2005 quand les émeutes urbaines ont démarré dans sa ville.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *