Education dans le 93: pénurie de personnel

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. thierryb dit :

    Y a plus personne ! 😉
    Sérieusement, le sujet est je crois trop pénible et récurrent depuis des années. On pensait que ça pourrait changer, non?
    Pour info, le LPO de l’Enna, place du 8 mai, est en train de disparaître, la partie générale a fermé et le lycée professionnel est menacé de démantèlement. Ce lycée avait des résultats aux examens bien supérieurs aux attentes du ministère, avec des élèves en difficulté, et l’équipe de professeurs qui en faisait le cœur était plutôt stable.
    Ils sont presque tous partis (moi itou) un peu épuisés d’un combat sans fin, et ceux qui restent attendent de connaître leur sort. Ce lycée ( ex-lycée d’application d’Ecole Normale) de centre-ville, qui partage ses locaux avec Paris XII (formation d’enseignants) a une histoire qu’il faudra écrire !

    0

    0
  2. habitant dit :

    Je ne te le fais pas dire Thierry 😉
    Oui, c’est plus que pénible. C’est rageant! Surtout que ça concerne la jeunesse en premier lieu, leur éducation, leur formation et plus généralement l’avenir de ce pays. Je ne sais pas si on mesure ce qui se passe comme il faut.
    J’ai entendu parler de la bonne réputation du lycée dont tu parles. Je sais que des enseignants qui y ont travaillé ont voulu y rester. Merci Thierry d’avoir rappeler qu’à Saint-Denis, il y a aussi des établissements où il y a des résultats convenables souvent le fruit d’une bonne gestion et équipe derrière même si c’est pas toujours évident, surtout dans les collèges. Mais en retour, il faut qu’il y ait un retour justement, surtout dans ce département. Il y a de nombreux facteurs de ces lourds désagréments et dont certaines causes ne datent pas d’hier. Cela accumulé à ce pic de pénurie surtout pour les plus jeunes, ça fait beaucoup.

    0

    0
  3. PaulEluard dit :

    Je ne suis pas concerné car je n’ai pas d’enfants mais je suis toujours atterré lorsque je passe devant l’école Jules Valès. Je crois qu’il n’y a pas une journée sans une affichette annonçant l’absence non remplacée d’un enseignant… Je ne sais pas comment sont gérées ces situations mais je souhaite bien du courage à l’équipe dirigeante avec ce casse tête. J’espère pour les parents que l’école peut au moins garder leurs enfants.

    0

    0
  4. habitant dit :

    Urgent: Le lycée Suger recherche un ou une prof d’anglais jusqu’à la fin de l’année scolaire pour des 2°, 1°, T° générales et technologiques. Ils sont apparemment en galère depuis le début de l’année. Si cela intéresse quelqu’un du blog, de votre entourage, diplômé, anglophone, et/ou qui qui a déjà enseigné, il peut contacter l’établissement assez rapidement.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *