Encore Messaoudene …

Vous aimerez aussi...

115 réponses

  1. sinan dit :

    L’article du JSD est effectivement hallucinant, en raison de l’absence totale de recul et de distance.
    La personne attaquée n’est pas interrogée, mais surtout on se demande bien de quel devoir de réserve parle ce monsieur.

    13

    0
  2. S. dit :

    Faut contacter le dessinateur Joan Sfar par message privé sur Instagram, Facebook ou Twitter pour lui transmettre le « dossier » M. Messaoudene.

    Je ne comparerais jamais M. Messaoudene à M. Meklat, aucun rapport.
    Mais Sfar est tellement suivit sur les réseaux sociaux que toute la presse en à peine 2 jours avait relayé l’info Medhi Meklat à partir du moment où J. Sfar s’était indigné sur Twitter.
    Et ça c’est efficace, surtout que c’est le genre de cause qui lui tient à coeur. Et malheureusement je ne peux pas le faire car je n’ai ni Twitter, ni Facebook.

    J’ai détesté le lynchage honteux de Medhi Meklat qui s’en est suivit, mais cette affaire à permis la fin de ces tweets moisis.

    3

    0
  3. Mourad dit :

    Si la plainte est classée « sans suite » par le procureur ce qui est probable, Madame CORAZZA pourra alors attaquer Messaoudene pour « Dénonciation calomnieuse » avec de grande chance de succès !

    10

    0
  4. Bea dit :

    Tout simplement scandaleux !
    Il n’y pas d’autre mot!!!!!!

    11

    0
  5. VALMY dit :

    Honte à ce triste individu qui , par ses propos et écrits réguliers , salit son mandat d’ élu local, disqualifie l’ équipe municipale au sein de laquelle il siège et discrédite le maire qui ne l’ a jamais désavoué.
    Sa stupidité n’ a d’ égale que son esprit borné et obscurantiste.
    Aussi, laissons le à sa nullité et au néant qu’il représente.
    C’ est déjà lui faire trop d’ honneur que de parler de lui.

    7

    0
  6. Olympe dit :

    Cet extrait d’une tribune parue dans « L’Humanité » le 16 juin donne une assez bonne analyse du positionnement anti-laïque et anti-républicain de Madjid Messaoudene. Il faudrait la faire lire à M. le maire Laurent Russier qui donne sa délégation à M. Messaoudene.

    « [Il] émerge une tentative de la part de certains de surfer sur la désespérance de beaucoup de jeunes victimes du racisme et d’injustice pour les instrumentaliser en leur désignant le modèle républicain et ses institutions comme responsables, et ainsi les amener à mettre en cause la laïcité à la française. La démarche s’inscrit dans un agenda politique plus large, ce dont ne se cache pas une personnalité comme Tariq Ramadan, régulièrement invité à discourir en France… et très proche des Frères musulmans, tête de pont de l’islamisme dans le monde. Entendons-nous bien, l’objectif, pour ces derniers, n’est pas tant d’imposer la charia en France, car c’est impossible, mais plutôt de faire reconnaître des droits spécifiques, avec une place accrue de la religion dans le débat politique et un encouragement à l’enfermement identitaire, ce qui est de nature à faire éclater notre modèle républicain. »
    http://www.humanite.fr/deux-conceptions-de-lantiracisme-637486

    12

    0
    • Bill dit :

      Excellent article et comme il figure dans l’Humanité, on peut espérer qu’il sera lu largement sur la ville, tant mieux si ça peut aider certains à ouvrir les yeux !
      Extrait :
      « Le discours de ce mouvement ­déconcerte jusqu’à celles et ceux qu’il prétend défendre. En effet, nombreux sont ceux qui, pointés comme « racisés », contestent sa grille d’analyse. Notons que, en réponse, ils se voient souvent qualifiés de traîtres, soupçonnés de complaisance vis-à-vis du racisme, et même d’en avoir intériorisé le discours et les codes par une sorte de syndrome de Stockholm. Difficile de qualifier de racistes anti-Arabes ou anti-Noirs des personnes se prénommant Mohamed ou Amadou. Alors on dit qu’ils sont islamophobes, qu’ils font le jeu des Blancs, qu’ils renient leurs origines. Au fond, l’existence même de ces points de vue ­divergents, et qui fait désordre, ­invalide la prétention du mouvement à parler au nom de l’ensemble de ces mêmes « racisés », d’où cette violence verbale. »

      Et cet extrait qui se situe juste après le passage cité par Olympe :
      « Et les milieux intégristes catholiques, avec leurs réseaux, peuvent y trouver des convergences dans leurs revendications, en dépit de leur discours contre l’islam.

      Voilà des manifestations d’extrême droite qui n’ont rien à voir avec les millions de musulmans et de chrétiens qui veulent vivre leur foi en paix et dans le respect du cadre républicain, des manifestations qu’il convient donc de combattre. La gauche, et le PCF en particulier, par son passé anticolonialiste et les nombreuses batailles menées contre le racisme en France et à l’international, a une légitimité et un grand rôle à jouer dans ce combat. »
      On espère que les militants locaux sauront entendre cet appel à lutter contre TOUTES les manifestations d’extrême droite.

      11

      0
  7. Azzedine dit :

    Bonjour.

    Parler de lui c’est lui donner de l’importance. Oui c’est révoltant mais il est à l’image de nos élus. Ils élargissent tellement le spectre de leurs électorat qu’ils ont oublié leurs identité de gauche.
    Comment d’une municipalité « cohérente » , qui se dit de gauche en acceptant le mariage gay à la mairie et sollicite les « mamans de l’école andalus » lors des élections législatives en catimini… On est dans la schizophrénie.
    C’est deux visions de la société qui s’affrontent.

    Je me répète mais c’est le pouvoir qui les intéresse. Quand on parle de Madjid Messaoudene, on ne parle pas du bilan catastrophique de la municipalité, de la faillite démocratique dans la ville, du manque de mixité sociale et ethnique, d’un urbanisme affligeant (la liste est longue).

    Madjid Messaoudene est juste la caution « maghrébine » et B. BAGAYOKO est la caution « noire » de la municipalité.
    C’est horrible de le dire mais ce n’est pas le personnes les plus compétentes qui ont été choisi. Mais pour leur docilité. Car les postes clés, eux sont toujours aux même personnes (que certains appellent le « gang des bretons ») et c’est eux qui décident pour la ville.
    On les laisse gesticulé mais au final, ils ne représentent pas grand monde. Je vous l’accorde il est néfaste pour la ville et pour les personnes qu’il est censé défendre.

    1

    0
    • Olympe dit :

      Je crois que vous vous trompez profondément sur le rôle joué par Madjid Messaouedene et dans une moindre mesure par Bally Bagayoko. Ils ne représentent en rien ni les « maghrébins » ni les « noirs » pour reprendre votre formulation ! Le dire c’est déjà rentrer dans l’idéologie qu’ils défendent et enfermer les populations d’origines maghrébines ou africaines dans une fausse identité religieuse et sociale comme le font les racialistes/racistes du PIR.
      L’un comme l’autre sont, en fait, les défenseurs d’une idéologie « identitaire » digne des penseurs racistes d’extrême-droite. Mais la tribune publiée dans l’Humanité (voir ci-dessus) l’explique bien mieux que moi ! Madjid Messaoudene est un défenseur acharnée de cette idéologie anti-républicaine et anti-laïque et la défend de façon de plus en plus provocatrice au sein de la municipalité. Bally Bagayoko semble lui avoir compris que ce genre de position lui était électoralement défavorable et se fait donc plus discret. L’ancien maire laissait faire et le nouveau maire commence à comprendre le danger… mais ne fait toujours rien pour l’instant.

      9

      0
      • Azzedine dit :

        @Olympe.
        On s’est mal compris. Je n’ai pas dis qu’ils représentaient qui que ce soit. Mais qu’ils étaient la caution de la municipalité.
        C’est leur truc de réduire le débat sur l’identité et de ne pas attaquer les problèmes de fond de la ville.

        Quand à L. RUSSIER, il est aux ordres d’un simple conseiller municipal: P. BRAOUEZEC. Il n’a aucune capacité à prendre des décisions.
        Bientôt 1 an à la tête d’une ville de 110 000 habitants et pas une seule décision forte.
        Désespérant.

        4

        0
    • Nouchma dit :

      D’accord sur le constat, mais là où je diverge c’est quand vous dites qu’en parler lui donne une importance qui masquerait les problèmes de fond de notre ville. Pour moi au contraire il est totalement impliqué dans le bilan catastrophique, la faillite démocratique et surtout le manque de mixité sociale. Qu’il n’ait pas selon vous un poste clé n’empêche pas qu’il a forcément une forte influence puisque personne n’ose rien dire, aucun élu ne réagit (publiquement en tous cas) ni par rapport à ses tweet ni par rapport à sa conception d’être en charge « des discriminations » (il a réduit sa charge, il ne juge même pas utile de mentionner celle de l’égalité homme femme…)

      A travers lui, le maire et ses élus encouragent de graves atteintes à la laïcité et à ce qu’elle représente : liberté, égalité, fraternité auxquelles j’ajouterai le respect des 130 nationalités et quelques dont ils sont tellement fiers mais dont l’accueil se limite à la construction de logements et au béton encore plus et encore plus.

      Pour une mixité sociale, on ne peut pas compter sur cet élu qui n’a pas compris qu’il devait s’occuper de la discrimination sous toutes ses formes, et les élus non plus puisqu’ils laissent faire sans rien dire. On a affaire à un paranoïaque de l’islamophobie, mot qui selon lui s’applique à tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, même les musulmans pratiquants sont déclarés islamophobes quand ils défendent la laïcité et le respect des autres.

      Alors on n’en « parle » pas, on dénonce, Et ça devient vraiment suspect que la municipalité le soutienne, mais ne sont-ils pas tous des fidèles à la grande devise « on ne voit rien, on ne dit rien, on ne va pas faire de vagues » ? Je suis sûre que ce blog est lu, au moins ils n’ont pas l’excuse d’être aveugles.

      2

      0
  8. VALMY dit :

    En fait tout ceci ramène à une seule et simple question : M.Messaoudene a-t-il un peu de dignité ? ….. et à une seule et simple réponse : bien évidemment , non.
    Il a toutefois une excuse : il ignore totalement ce que ce mot signifie .

    1

    0
  9. Mourad dit :

    Je suis globalement sur la même ligne qu’Azzedine …
    Je pense que l’on écrit trop sur ce piètre personnage, égocentrique, pensant être le « faiseur de roi de Saint-Denis » … alors qu’il ne représente que lui-même ! … c’est sûr qu’il adore être sur les photos …
    La vraie question est de savoir pourquoi le JSD a cru bon de faire un encart sur ce triste sire sans importance …

    0

    0
  10. Bea dit :

    Oui Mourad , je me suis posé la même question ! Pourquoi ce personnage bénéficie t -il de la possibilité d’une dénonciation qui j’en suis certaine s’avérera calomnieuse !qui décide qu il faut lui donner la parole et à quel titre ? C’est une question qui devrait peut être ,être soulevée non?
    Et accordera t on un droit de réponse à Mme Corazza???

    4

    0
    • Olympe dit :

      L’article a une signature, très discrète… (la honte peut-être de manquer à tous les devoirs d’un journaliste en ne donnant que le seul point de vue de Madjid Messaoudene), c’est « AO ». Qui est AO ? Ne serait-ce pas Aziz Oguz, qui signe sous son nom complet d’autres articles dans le JSD ?
      Ce ne serait pas surprenant quand on va lire ces tweets (https://twitter.com/aziz_oguzz ) où on le voit relayer et apporter son soutien à la fine fleur – je serais tentée de dire la boue la plus infâme – des groupuscules identitaires et racialistes/racistes que sont le PIR et du CCIF, en passant bien sûr par l’inénarrable Clémentine Autain …
      On avait déjà un « élu » du PIR et du CCIF en la personne de M.Messaoudene et on découvre maintenant un « journaliste » adepte du PIR au journal municipal, financé par les dionysiens. Et ce petit monde s’en prend à une dionysienne respectée en utilisant les moyens de la municipalité, qui sont censés être au service de tous les dionysiens.

      15

      0
  11. Comité Laïcité République (CLR) dit :

    Communiqué du Comité Laïcité République
    Soutien à Véronique Corazza, principale de collège à Saint-Denis
    22 juin 2017

    Mme Véronique Corazza, principale du collège Elsa-Triolet de Saint-Denis, professionnelle reconnue, défendant au quotidien la vocation universaliste, laïque et républicaine de son établissement pour assurer la liberté de conscience des enseignants et la sérénité des élèves, est attaquée par M. Madjd Messaoudène, activiste pro-islamiste connu, adjoint FG au maire de Saint-Denis, délégué (sans rire) à l’Égalité femme/homme, la lutte contre les discriminations, l’égalité des droits, et aux services publics.
    M. Messaoudène lui reproche d’avoir repris sur sa page Facebook personnelle l’article suivant :
    http://www.saintdenismaville.com/la-honte-pour-saint-denis-les-tweets-de-madjid-messaoudene/
    Évidemment, cela ne fait pas plaisir à M. Messaoudène.
    C’est sans doute pour cela qu’il ajoute au ridicule de cette plainte le mensonge, en affirmant dans l’article qui est consacré à cette affaire par Le journal de Saint-Denis que la hiérarchie de Véronique Corazza l’a « rappelée à l’ordre » en lui demandant de retirer le post incriminé de sa page Facebook, ce qui est tout simplement… faux.
    Véronique Corazza est la cible de ces intégristes extrémistes qui veulent, en l’attaquant, affaiblir les principes laïques qui gouvernent l’école de la République et intimider, par le recours outrancier et répété à la justice, les laïques les plus impeccables. Ce « djihad des tribunaux » est devenu désormais la règle pour étouffer la liberté de parole et de publication et forcer au silence par la peur les laïques ou les fonctionnaires faisant leur devoir.
    Le Comité Laïcité République soutient avec fermeté Véronique Corazza, fonctionnaire laïque aux pratiques professionnelles indiscutables, et veut croire que l’autorité judiciaire saura rejeter cette plainte exorbitante, destinée à faire taire les citoyens luttant contre les menées de division des extrémistes et de leurs soutiens.

    Comité Laïcité République
    le 22 juin 2017.
    http://www.laicite-republique.org/soutien-a-veronique-corazza.html

    20

    0
  12. Suger dit :

    Peut-on espérer que ce communiqué du CLR, une des principales organisations laïques françaises, sera publié par le JSD ?
    Le directeur de publication du JSD en serait bien avisé car l’article paru cette semaine et signé AO pourrait lui attirer bien des ennuis car cet article rapporte des propos non seulement faux mais diffamatoires, sans y apporter le moindre recul critique ni même la moindre nuance.

    9

    0
  13. dominique sanchezl dit :

    Dans l’immédiat, je veux simplement faire une remarque en tant que directeur de la rédaction du JSD: ce que vous nommez article n’est en réalité qu’une brève. Ce petit format journalistique qui n’est pas celui « du recul et de la distance » mais au contraire du compactage que l’on peut résumer ainsi dans le cas présent: un élu de la République de Saint-Denis porte plainte contre une principale d’un collège de Saint-Denis. C’est, de fait, une information qui mérite au moins quelques lignes.

    1

    8
    • Mourad dit :

      Je suis abasourdi par votre réponse !

      Certes ce n’est qu’une brève, un encart, une insertion ce que vous voulez … mais vous jetez quand même en pâture l’honorabilité de la principale d’un collège (Elsa Triolet), collège que vous savez en plus en grande difficulté et qui n’a pas besoin d’une tel pub !

      Quant à « AO » s’il s’agit d’AZIZ OGUZ, il a parfaitement le droit d’être journaliste engagé mais, comme j’ai pu déjà l’écrire sur le JSD, je le trouve à l’extrême limite de ce qu’un journaliste peut écrire notamment lorsqu’il s’exprime sur la police.

      10

      0
    • Mourad dit :

      Pour compléter mon commentaire précèdent, j’ai retrouvé l’article du JSD signé Aziz Oguz sur les « violences policières » … Comme je l’ai écrit sur le JSD, le titre est scandaleux et indigne et aurait mérité en mon sens une plainte pour incitation à la violence.

      http://www.lejsd.com/content/adama-symbole-des-violences-polici%C3%A8res

      8

      0
      • Sainte Denise dit :

        Je ne vois pas en quoi le titre est choquant.
        Au lieu d’appeler les secours les policiers ont embarqué Adama et il a perdu connaissance dans la voiture. Il est sorti inconscient du véhicule.

        Dans cette affaire les rapports des 2 autopsies effectuées disent que le garçon a manqué d’oxygène. Mais à aucun moment le procureur n’a parlé d’asphyxie. Le procureur a donc communiqué des informations contraire aux constatations des médecins légistes. L’affaire est en cours pour savoir pourquoi le procureur n’a pas donné cette information.

        0

        3
        • Bill dit :

          Votre phrase « Au lieu d’appeler les secours les policiers ont embarqué Adama et il a perdu connaissance dans la voiture » manque de logique. Pourquoi appeler les secours alors qu’il était conscient ? Comme vous le dites, c’est ensuite qu’il a perdu connaissance.
          Et sinon, je ne suis pas médecin mais manque d’oxygène et asphyxie ne sont peut-être pas synonymes ? Par exemple, en cas d’arrêt du coeur, on a un manque d’oxygénation du cerveau qui peut être fatal même en cas de relance du coeur, ce n’est pas une asphyxie.

          3

          0
          • Bill dit :

            Je n’ai fait aucune ironie et je ne conteste pas le fait que sa mort n’est toujours pas expliquée. Vous vous énervez pour rien. Les autopsies n’ont pas montré d’asphyxie mécanique c’est tout donc le problème d’oxygénation vient d’ailleurs et n’a toujours pas été expliqué par aucune des autopsies, celle de la police et celle de la famille. Et je n’ouvrirai pas un débat avec vous là-dessus, ce n’est pas le sujet.

            0

            0
        • Mourad dit :

          Je persiste à penser que le titre de cet article est indigne d’un journal local … sinon voici le dernier tweet de ce « journaliste » :

          @Aziz_Oguzz y a 53 minutes
          On m’a démasqué ! On m’a repéré comme un dangereux islamo-gauchiste à la solde des Indigènes! Mes salutations à la fachosphère dionysienne!

          Voilà … pour ce « journaliste » évoquer la laïcité c’est être membre de la fachospère !

          Il a de toute évidence un spectre politique bien à lui … mais ce sont hélas les dionysiens qui le rémunèrent pour ces élucubrations.

          8

          0
  14. Printemps républicain dit :

    Printemps Républicain
    Communiqué – 22 juin 2017
    Un élu de Saint-Denis fait la chasse aux fonctionnaires républicains 
    Soutien à Véronique Corazza

    Dans le journal municipal de la ville de Saint-Denis (tiré et distribué à 50 000 exemplaires), la principale du collège Elsa Triolet, Véronique Corazza, est prise à partie par un élu (Front de gauche) de la municipalité, Madjid Messaoudene, sous prétexte d’un tweet dans lequel elle reprenait un article le concernant.
    Cet article faisait état des tweets réguliers de cet élu (sous le pseudo @MadjidFalastine) qui forment un ensemble d’attaques très souvent insultantes et violentes contre tout ce qui peut être de près ou de loin laïque et républicain. L’insulte la plus couramment étant « islamophobe ». Il s’en sert notamment contre tous les militants communistes, socialistes ou laïques qui ne partagent pas ses obsessions antirépublicaines.
    Cet élu est « chargé des discriminations ». A ce titre, il a systématiquement favorisé ces dernières années des associations comme le PIR, le CCIF, le BDS ou « Urgence notre police assassine » en leur permettant d’organiser manifestations et réunions dans la ville, notamment dans des salles de la mairie.
    Aujourd’hui, il s’en prend à Véronique Corazza qui a eu l’audace de souligner cette étrange manière, pour un élu de la République, de privilégier ainsi des acteurs sociaux qui véhiculent des propos racistes, antisémites ou qui sont proches de l’islamisme, sans jamais que cela ait d’ailleurs quoi que ce soit à voir avec le « devoir de réserve » évoqué à son encontre. Cette mise en cause frontale de la liberté d’expression des fonctionnaires aurait des conséquences incalculables si par malheur elle faisait jurisprudence.
    Le Printemps républicain tient donc à apporter son plein et entier soutien à Véronique Corazza face à l’opération politique dont elle fait l’objet.

    A ce titre nous appelons à une réaction prompte et claire les élus républicains de Saint-Denis, les organisations syndicales, notamment celles de l’Education nationale, les associations de défense des droits de l’homme, ainsi que les dirigeants nationaux de la France Insoumise et du Parti communiste.
    22 juin 2017

    21

    0
  15. habitant dit :

    Le seul moyen de vous débarrasser de ce Majid M., c’est de vous débarrasser de Braouzec, ce type ne fait qu’exécuter ce qu’il lui demande…
    Si aucun élu n’ose critiquer MM, ce n’est pas parce-qu’ils ont peur de lui, mais peur de Braouzec qui a tous les pouvoirs sur St-Denis . Lorsque Braouzec avait soutenu Macron au 1er tour, Messaoudene s’était éclipsé et on entendait plus trop parler de lui sur notre ville. Maintenant que Macron est élu et que Braouzec n’a rien obtenu malgré son allégeance ridicule et humiliante pour le combat de gauche, ce Majid va revenir en force avec son maître Braouzec pour nous pourrir l’existence, malgré qu’il ne soit soutenu par aucun musulman, l’idéologie de Braouzec, c’est la lutte des minorités contre la majorité depuis 20 ans maintenant.

    5

    0
    • Bill dit :

      Je ne pense pas que Braouzec soit derrière cette dérive communautariste de MM. MM fait peur aux autres parce qu’ils connaissent ses excès et sa violence verbale et qu’ils n’ont aucune envie d’être jeté en pâture. Je crois même que son statut « caution musulmane » perd de son aura car trop d’habitants de religion / culture musulmane le dénoncent. D’autres élus ont repris ce flambeau mais en discrétion et sans jouer la corde « islamophobie / identitaire » et c’est mieux !

      5

      0
      • habitant dit :

        le réseau médiatique de Braouzec est le même que celui de MM, ce Méssaoudène a un CAP il n’a ni la capacité ni la volonté d’être un élu représentant l’égalité homme/femme, c’est juste pour brouiller les cartes. Il est juste là pour appliquer l’idéologie de Braouzec, comme Bagayoko c’est à dire le combat des minorité, c’est le joujou de Braouzec. Comme Bayaoko, qui mettait le feu au banlieues avant le 1er tour pour faire monter le FN, pour que son ami Macron se retrouve devant Marine au 2nd tour. On sait maintenant que le FN était très bas et n’allais pas au 2ème tour, les gauchistes collabo ont mis le feu aux banlieues pour la faire arriver au 2ème tour

        0

        1
        • Bill dit :

          Désolée mais vous racontez n’importe quoi sur les réseaux médiatiques identiques. Braouzec n’a jamais trainé avec le PIR, le CCIF et ne fait pas partie des réseaux communautaristes. On peut reprocher beaucoup de choses à Braouzec sur l’état et la gestion de la ville. Je veux bien admettre qu’il ait pu regardé avec sympathie les débuts de ce mouvement identitaire en le confondant avec une prise de conscience politique des opprimés mais je ne pense pas qu’il soit encore lié à ça. Il n’a d’ailleurs jamais été vu sur ces événements organisés par MM et on ne l’a jamais entendu à ce propos. B Bagayoko oui.
          Et la théorie du FN très bas, qui n’allait pas au 2nd tour, du besoin de mettre le feu au banlieue par Bagayoko, etc… là on tombe carrément dans la théorie du complot saupoudrée de diffamation. Si je pensais comme vous, je me dirais que vous faîtes exprès de balancer vos théories très limites sur le blog pour le faire condamner sur ordre de MM et Bagayoko tous les 2 obéissants bien sûr à Braouzec ;).

          6

          0
          • habitant dit :

            Le réseau médiatique de Braouzec c’est le Monde, c’est mediapart…et autres
            Avec la quasi guerre civile entamé par les gauchistes avant le 1er tour, le FN à réussi à peine à se hisser au 2ème tour, donc on peut en déduire que sans ces gauchistes collabo, elle n’y serait pas..
            Pour les théories du complot, vous êtes du genre à penser que Lee Harvey Hosvald Oswald était un tueur isolé agissant seul et pour son seul intérêt comme nous le révèle l’enquête…pas moi
            Je ne parlerai même pas de complot ici puisqu’ils ont tous les pouvoirs et ne se cachent même plus

            0

            1
          • Bill dit :

            ah ce réseau médiatique partagé par toute la gauche et même plus ? Ils sont donc tous sous l’influence de Braouzec ? J’avais largement sous-estimé ce gourou dans ce cas 🙂 Après, Braouzec est peut-être bien coupable d’avoir présenté Plenel et MM et il devrait payer cher ce fait c’est vrai, parce que c’est 2 derniers se sont parfaitement entendus pour aller raconter leurs fadaises avec T Ramadan (mais sans Braouzec).

            4

            0
  16. Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis (OLSD) dit :

    Communiqué de l’Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis (OLSD)
    23 juin 2017

    Le 10 juin 2017, à l’invitation de l’Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis (OLSD), Henda Ayari, rescapée du salafisme, a tenu une conférence-débat à la Maison des Femmes autour de son livre « J’ai choisi d’être libre ». Scandalisée par la présence d’une femme portant illégalement la burka dans la ville de Saint-Denis, celle-ci a pris une photo qu’elle publia sur FB, ce qui provoqua la réaction de Monsieur Messaoudène, un élu FG de la ville de Saint-Denis, délégué à l’égalité femme/homme et à la lutte contre les discriminations. La burka, interdite dans l’espace public par la loi, n’alarme pas pour autant Monsieur Messaoudène mais celui-ci dégaine sans état d’âme pour couvrir d’insultes Henda Ayari, la traitant d’«islamophobe » et de « raciste ».

    Pire encore, Monsieur Messaoudène dépose plainte pour diffamation contre Véronique Corazza, principale du collège Elsa Triolet de Saint-Denis, dont le seul tort a été de relayer en février dernier l’article du blog Saint Denis Ma Ville intitulé « La honte pour Saint-Denis : les tweets de Madjid Messaoudene », l’accusant de ne pas respecter son devoir de réserve de fonctionnaire.

    Au lieu de s’inquiéter des provocations que subit l’Etat laïque, ce représentant de la République banalise en fait les atteintes aux lois de la République. Il est à se demander qui bafoue réellement le devoir de réserve quand on sait que cet anti-laïque primaire a utilisé en février 2016 du papier officiel de la Mairie de Saint-Denis pour voler à la rescousse d’une élue voilée d’Argenteuil qui mettait à mal la neutralité de l’Etat en portant un signe religieux, et signant ce courrier de soutien à en-tête de la Mairie en tant que « Conseiller délégué à l’égalité femme homme » précédé de la mention « Fraternellement » .

    C’est pourquoi l’OLSD condamne fermement la campagne que mène Monsieur Messaoudène contre Véronique Corazza et exige que cessent toutes les accusations portées contre cette militante exemplaire du combat laïque.

    Nous nous insurgeons contre le travail de sape mené par ce partisan des thèses racistes du PIR, dont l’unique objectif est de fouler au pied le principe de laïcité et de s’attaquer à tous les militants qui, comme Véronique Corazza, portent haut la bannière de la laïcité, principe universel de liberté et d’égalité.

    Monsieur Messaoudène n’est pas digne d’honorer l’exercice d’une mission républicaine. Il ne la mérite pas. Nous demandons en conséquence que sa délégation actuelle à la Mairie de Saint-Denis lui soit retirée définitivement.

    Le Président de l’OLSD
    23 juin 2017

    16

    0
  17. Blog de Philippe Caro dit :

    Lettre ouverte à Madame Corraza, proviseur du collège Elsa-Triolet de Saint-Denis

    Par Philippe Caro
    « Mme Corraza, je ne vous connais pas. Vous êtes proviseur du collège Elsa-Triolet de Saint-Denis. Et si je vous…

    http://philippecaro.over-blog.com/2017/06/lettre-ouverte-a-madame-corraza-proviseur-du-college-elsa-triolet-de-saint-denis.html?utm_source=_ob_share&utm_medium=_ob_facebook&utm_campaign=_ob_share_auto

    Sa conclusion : « Je réprouve qu’on use d’une fonction élective pour utiliser la Justice afin d’imposer le silence à un contradicteur, quoiqu’on puisse penser de ses idées. En règle générale, je réprouve qu’on utilise la Justice (qui a bien plus utile à faire !) pour régler un débat politique : cela affaiblit le débat démocratique aussi bien que ceux usent de cet artifice et montrent ainsi que La Bruyère avait raison, qui disait que « Les postes éminents rendent les grands hommes encore plus grands, et les petits hommes encore plus petits ».
    Madame Corraza, je ne vous connais pas. Mais je vous assure de mon soutien et ma solidarité. »

    20

    0
    • Bill dit :

      La lettre de P Caro est claire et sans langue de bois, merci à lui. Ca fait plaisir de savoir que le principe de l’école publique laïque et la défense de la laïcité ont encore des défenseurs au sein du CM.

      9

      0
    • Nouchma dit :

      Merci M. Caro ! ….j »espère que d’autres élus vous suivront à commencer par le maire sinon il fera partie des petits hommes encore plus petits. Il faut vraiment qu’il s’exprime. S’il ne le fait pas, il cautionne. A suivre

      6

      0
  18. Mourad dit :

    C’est toujours un plaisir de lire Philippe Caro … autant pour sa prose léchée et délicate que pour le contenu toujours plein de bon sens !

    3

    0
  19. Bill dit :

    Bien que difficile à trouver, cet article est aussi disponible en format numérique http://www.lejsd.com/content/messaoudene-porte-plainte#comment-4699
    A croire que St Denis va se faire connaitre pour une nouvelle spécialité : les chefs d’établissement attaqués sur leurs principes laïques. Ca va sûrement redoré le blason de nos établissements et motivé les professeurs et proviseurs à venir enseigner.

    9

    0
  20. Exdionys dit :

    Il y a aujourd’hui un article de Laurent Bouvet, le sociologie de la question identitaire, sur les soutiens intellectuels à H. Bouteldja du PIR, article qui cite deux fois le nom de notre conseiller municipal.
    L’article est très intéressant et finalement met en perspective la dérive d’une certaine minorité qui soutient un groupuscule, mais il montre aussi que MM est désormais connu et sous les yeux de beaucoup de monde en dehors de la ville.

    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/06/23/31003-20170623ARTFIG00122-bouvet-que-des-universitaires-defendent-houria-bouteldja-est-un-crime-contre-l-esprit.php

    15

    0
    • Suger dit :

      Merci. L’article de Laurent Bouvet est passionnant de bout en bout et nous éclaire sur les dérives que l’on constate notamment à Saint-Denis . Voici les deux extraits où Madjid Messaoudene est cité :

      « S’ils étaient laissés à eux-mêmes, dans leur réduit militant d’obsédés de la race qui multiplient ateliers «non mixtes» et manifestations des «racisé.e.s» et de «non blancs», le dommage serait très limité. Mais comme ils sont systématiquement relayés par une presse complaisante avec leur vision du monde (on peut citer Mediapart notamment), par des élus de l’extrême gauche (comme l’élu municipal de Saint-Denis Madjid Messaoudène qui leur ouvre les portes des salles de sa ville) ou par des universitaires et chercheurs qui partagent leur critique de la France et de l’État (ceux de la tribune précitée ou encore très souvent à Paris 8 Saint-Denis), ils sont devenus visibles dans l’espace public. Et leurs idées prennent du poids au sein d’une jeunesse précaire notamment. Même s’ils ont visiblement bien plus de difficultés à convaincre dans les quartiers sensibles que dans les amphis de Paris 8 ou les manifestations parisiennes. »

      « On trouve désormais des exemples de cette collusion chaque jour, dont quelques-uns seulement sont médiatisés(…). On peut aussi citer cette affaire en cours à Saint-Denis d’un élu de la majorité municipale, Madjid Messaoudene dont je parlais plus haut, qui s’en prend à une principale de collège de la ville, Véronique Corazza, car celle-ci a simplement souligné le jeu trouble de cet élu avec les islamistes dans sa commune. »

      18

      0
  21. Caroline dit :

    Dans le JSD Vendredi 23 juin 2017 – 15:17

    Récit / Frappée parce qu’elle fumait

    Fatima dînait à la terrasse extérieure d’un restaurant du centre-ville. Elle allume une cigarette. Un geste qui lui a valu deux coups de poing directs au visage par un homme…

    La suite ici : http://www.lejsd.com/content/frapp%C3%A9e-parce-qu%E2%80%99elle-fumait
    QU’IL AILLE DEFENDRE LA PERSONNE QUI S’EST FAIT AGRESSER, CA L’OCCUPERA

    2

    0
    • Olympe dit :

      Il paraît que Madjid Messaoudene aurait pris position contre cette agression le 29 juin (?)… Pourquoi le conditionnel ? Parce que ses tweets d’insultes aux femmes qui fument et boivent en public sont des tweets publics, alors que sa prise de position condamnant cette agression est un tweet à diffusion restreinte limitée à ses « amis » !!!
      Et bien évidemment il n’a publié aucun communiqué officiel et n’est pas intervenu auprès du JSD pour faire connaître la moindre condamnation de sa part. Difficile à croire venant d’un prétendue « délégué à l’égalité femme-homme » et pourtant c’est vrai ! Deux poids deux mesures donc qui montrent bien de quel coté il penche : la misogynie…

      https://twitter.com/MadjidFalastine/status/880784719088111617/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fmadjid.fr%2F

      5

      0
      • Rita dit :

        Vous avez complètement raison Olympe, sa misogynie avérée, réitérée, prouvée par ses tweets sexistes et discriminatoires, relève d’une dérive pathologique. Sa délégation à l’égalité femme-homme n’est qu’une piètre couverture destinée à dissimuler ce scandaleux état de fait cautionné par la mairie de Saint-Denis. Ce personnage anxiogène et haineux est indigne d’être un élu de la République Française. Cela doit cesser ! Sa délégation doit lui être retirée. Qu’attendez-vous Monsieur le Maire Laurent Russier ? Comment se fait-il que vous puissiez le laisser continuer ainsi ? Vous cherchez vraiment des bâtons pour vous faire battre !

        1

        0
  22. Bea dit :

    Oui Caroline c’est exact non seulement cela l’occupera , mais ce sera l’occasion d’occuper « les fonctions de son mandat au sein de la municipalité pour l égalité homme femme »
    cette fonction qui lui a été confiée est à mourir de rire!
    Béa

    5

    0
  23. Suger dit :

    Ce qui est au centre de l’attaque de Madjid Messaoudene contre Véronique Corazza est l’article paru sur ce blog, qu’il lui reproche d’avoir relayé sur sa page FB personnelle. Bien évidemment, la plainte qu’il a déposée pour manquement à l’obligation de réserve n’a aucun fondement, car un fonctionnaire a la même liberté d’expression à titre personnel que tout autre citoyen. Il s’agit donc de mener une campagne avec l’aide de certains “journalistes” du JSD pour tenter une fois de plus d’intimider ceux qui s’opposent aux idées nauséabondes qu’il propage.

    Mais pourquoi n’a-t-il pas porté plainte contre le blog “saintdenismaville” ? Il avait largement le temps de le faire puisque cet article est paru le 23 février et a connu un retentissement certain dans les jours qui ont suivi. Il aurait fallu alors qu’il porte plainte contre lui-même… car cet article n’est qu’un recensement des tweets les plus odieux publiés par Madjid Messaoudene lui-même (et repris sur son blog) :
    http://www.saintdenismaville.com/la-honte-pour-saint-denis-les-tweets-de-madjid-messaoudene/

    Pourquoi porte-t-il plainte 3 mois et demi après la publication de cet article et sa reprise sur de nombreuses pages FB dont celle de Véronique Corraza, mais aussi, entre autres, sur le blog du Comité Laïcité République (CLR) le 27 février ? Quel revers politique a-t-il subi pour tout d’un coup avoir besoin de faire cette provocation contre une principale de collège de Saint-Denis ?

    18

    0
  24. Nouchma dit :

    Pourquoi il n’a pas porté plainte avant ? sans doute parce qu’on ne peut pas porter plainte contre soi-même ! l’article http://www.saintdenismaville.com/la-honte-pour-saint-denis-les-tweets-de-madjid-messaoudene/
    est avant tout un constat fondé avec des preuves irréfutables., pas possible de porter plainte sur le dossier, cette histoire de relais sur facebook par une fonctionnaire qui contreviendrait à son devoir de réserve….
    Je suis fonctionnaire, alors je relaie une deuxième fois, tiens ! :
    http://www.saintdenismaville.com/la-honte-pour-saint-denis-les-tweets-de-madjid-messaoudene/
    Et j’invite tout le monde à faire pareil, à tous ses amis, à tous ses contacts, à tout le monde

    10

    0
  25. Mourad dit :

    Il faut quand même se rappeler qu’en 2013 Messaoudene avait affirmé qu’Alexis CORBIERE « rouler pour Riposte Laïque » !!!
    L’élément nouveau (et inquiétant) c’est qu’il a apparemment trouvé un relai de sa pensée au JSD en la personne d’Aziz OGUZ qui reprend dans un de ses derniers tweets la même sémantique que Messaoudene à savoir que tous ceux qui ne pensent pas comme lui/eux sont des fachos potentiels. Rappel du tweet –

    Aziz OGUZ‏ @Aziz_Oguzz · 23 juin
    On m’a démasqué ! On m’a repéré comme un dangereux islamo-gauchiste à la solde des Indigènes! Mes salutations à la fachosphère dionysienne !

    Mettre en évidence les dérapages d’un élu c’est donc être obligatoirement facho !!! Philippe Caro est donc devenu pour ce duo infernal également un facho … MINABLE et LAMENTABLE …

    Russier / Braouezec / Paillard / Peu … vous allez vous réveiller quand exactement ?

    5

    1
    • Marcel dit :

      Yes, of course………………..je l’avais repéré celui-là…………..au flair dans sa fonction au  » Jsd  » .
      Il se projette estimant que cela peut être bon pour lui.
      Quel fin limier pour un ex-Dionysien ayant néanmoins Saint-Denis au coeur, tout comme je le suis de lurette mais vivant ailleurs !
      A suivre. Ce n’est qu’un début.

      0

      0
  26. exdionys dit :

    Le plus surprenant et consternant dans ces affaires liées à un minuscule milieu sans intérêt, à des gens qui n’ont aucune surface et qui n’existent que par la grâce du contexte très spécifique de cette ville, et de leur provocations sur les réseaux dits sociaux, c’est que le débat – jusqu’aux journaux nationaux et leurs intellectuels – tourne en ce moment autour d’eux, comme s’il n’y avait rien de plus urgent ( la transition écologique, le modèle social, notre relation à la technologie, l’avenir de la ville, le bien-être et les droits des habitants, que sais-je…) !
    Je sais bien qu’il y a des enjeux autour de l’identité, de l’universel et de ce qui nous est commun, mais enfin, dans ce pays, il y a un consensus séculaire autour des bienfaits de la laïcité et de la nécessité du respects des droits d’autrui ! Se faire traiter de facho quand on est tout l’inverse est déplaisant, mais dans cette ville, cela arrive… (j’ai encore en mémoire m’être pris ça dans les dents lors d’une distribution de tracts pour une association débutante que certains ici ont bien connue, et ça m’a fait bien rire).

    5

    0
  27. VALMY dit :

     » les ……. ça ose tout. C’ est même à ça qu’on les reconnait « .
    A l ‘ évidence cette réflexion s’ applique parfaitement à ce clown.

    1

    0
  28. VALMY dit :

     » Il fait noir au pays des Lumières  » …………

    1

    0
  29. Suger dit :

    #NousSommesVeroCorazza
    Depuis ce matin 11h, des milliers d’internautes relaient, par tweets et FB, ce message :

    « Nous sommes tous des Véronique Corazza !
    Madjid Messaoudene, élu municipal de Saint-Denis, a annoncé poursuivre en justice Véronique Corazza, principale de collège dans cette ville, pour avoir diffusé sur sa page facebook l’article d’un blog local recensant ses propres tweets – abjects – où il n’hésite pas à mépriser la mémoire des victimes des attentats terroristes. Comme Véronique Corazza, nous aussi nous publions cet article dénonçant ses comportements ignobles et demandons solennellement à Madjid Messaoudene de porter plainte contre nous tous comme il le fait contre elle. Madjid Messaoudene est un élu proche de nombreuses mouvances islamistes et racialistes et comme Véronique Corazza nous ne nous laisserons pas intimider par son « djihad judiciaire » »
    http://www.saintdenismaville.com/la-honte-pour-saint-denis-les-tweets-de-madjid-messaoudene/

    27

    0
    • Suger dit :

      Trois conseillers municipaux ont déjà publiquement apporté leur soutien à Véronique Corazza : Philippe Caro (PC), Alice Rascoussier (PS) et Hervé Borie (PS). Espérons que d’autres feront bientôt connaître publiquement leurs positions !

      20

      0
  30. Agnès Druel dit :

    Ce que je trouve assez drôle dans l’ensemble de ces commentaires, c’est l’anonymat de l’ensemble des intervenants, exceptés pour les lettres ouvertes.

    Il y a quelques temps, j’ai publié un article sur mon blog dénonçant la mise en place d’autocollants vantant la mixité dans les bars de notre ville, et rabaissant alors la femme à un ticket restaurant ou à un chien. Le soir même, je recevais alors des menaces de la part de Sonia Gomar sur mon facebook, m’accusant, je cite « d’appels au meutre » et autres sympathies.

    Je trouve donc vos méthodes un peu louches. Et votre volonté de vous en prendre régulièrement à M.Messaoudene, et tous ceux qui auraient la mauvaise idée de penser différemment de vous, et toujours avec cette même volonté d’utiliser des mots chocs tels que « Djihad judiciaire » ou « appels aux meurtres » dans l’unique but d’alimenter des tensions.

    2

    8
    • Bill dit :

      La récente agression de la femme qui fumait en terrasse place de la mairie vous fait-elle réfléchir à votre campagne contre les autocollants vantant la mixité ?

      5

      0
    • Mourad dit :

      Ne noyez pas le sujet comme vous le faites régulièrement : approuvez-vous les tweets de Messaoudene ou pas ?
      C’est l’unique question … le reste c’est du blabla dont vous êtes coutumière…

      8

      0
    • La Plaine dit :

      Bonjour,

      Reconnaissez quand même que l’attitude de M.M. est un peu petite.
      Pourquoi ne pas s’attaquer à la source de la soi-disante « diffamation » càd ce blog ?
      Pourquoi s’en prendre à la principale d’un collège ?
      Et pourquoi faire suer le Procureur de la République avec cette histoire ?
      J’aimerais avoir votre opinion là-dessus. La mienne est déjà faite.

      En ce qui concerne les commentaires, certains sont peut-être un peu excessifs.
      Mais n’y aurait-il pas au sein de cette ville quelqu’un qui pourrait être un peu responsable et jouer son rôle d’arbitre ?
      Soit notre maire a beaucoup de dossier plus brûlants que celui-ci ? Soit il se planque ?
      Vu l’audience de ce blog, j’opte pour la deuxième solution.

      Au sujet de l’anonymat, je vous conseillerais d’en user. Car quand on connaît le nom de son interlocuteur, on cerne trop vite ses opinions avec une rapide recherche sur internet. Certains vous ont sans doute déjà cataloguée (moi je l’ai fait). Et ce n’est pas un bonne chose pour le débat d’idée.

      5

      0
      • Olympe dit :

        L’article qui déplaît tant à Madjid Messaoudene peut difficilement être attaqué par lui car il porterait plainte contre lui-même !
        Cet article est constitué du recensement de ses tweets les plus répugnants. Certains pourraient d’ailleurs intéresser beaucoup les juges. Pour les simples lecteurs leur lecture donne la nausée.
        Mais peut-être que Agnès Druel n’ai pas gênée. Elle doit avoir l’estomac solide, même quand il fait des plaisanteries sur l’assassinat d’enfants dans leur école à Toulouse par un terroriste islamiste. Ou pire elle trouve peut-être cela drôle…

        7

        0
      • Agnès Druel dit :

        à lire vos réponses, il faudrait rester dans l’anonymat, au risque de trop bien connaître son interlocuteur! drôle conception du débat que vous avez là! J’assume entièrement, et je n’ai pas besoin de me cacher derrière un pseudo pour m’exprimer, ce que peu d’entre vous semble capable de faire.

        ensuite, je condamne l’agression dont a été victime cette femme, cependant je ne pense pas que des autocollants soient la solution. Il fallait alors écouter france inter ce matin sur l’appropriation de l’espace public par la femme, et ne pas se limiter à une vision binaire des choses! Le harcèlement et la violence envers les femmes existent partout, sous différentes formes, et avancer d’autres arguments comme quoi il serait du fait d’une seule frange de la population est tout à fait réducteur et contre productif.

        Concernant les tweets de MM, qui semblent accaparer une bonne partie de votre temps libre, je partage l’opinion de ce dernier sur un ensemble de sujet, sur la vision qu’il a de la laïcité notamment et les dérives islamophobes que cela entraînent.

        Par ailleurs, toujours aucune réaction concernant les menaces que j’ai reçue de la part de Sonia Gomar suite à mon article, ou bien allez vous m’accorder la possibilité d’une tribune afin de pouvoir les publier et lui répondre afin de pouvoir parler de vos agissements au plus grand nombre?

        2

        5
        • Bill dit :

          Vous confondez ce site avec l’OLSD ou je ne sais pas quoi. Votre histoire avec Sonia Gomar ne nous regarde en rien et si vous avez un pb avec l’OLSD je vous invite à vous tourner vers eux. Quand aux soit-disants menaces, ce sont vos termes et ils pourraient être considérés comme diffamatoires. Je n’accepterai donc plus de vous laisser en parler sur ce blog. Vous attaquez cette militante dionysienne de longue date et appelez au courage de leurs opinions les anonymes contributeurs de ce blog, je vous invite à faire de même et régler vos problèmes directement avec elle ou l’OLSD, pas en utilisant notre blog où elle n’est pas impliquée.
          Comme le débat sur les terrasses de café et l’opération mixité n’est pas le sujet de cet article.
          Je vous invite à utiliser votre blog si vous voulez polémiquer là-dessus ou sur toute l’admiration que vous éprouvez pour notre élu et son action. Vous pourrez ainsi communiquer sur nous au plus grand nombre, pourquoi vouloir utiliser cet espace, personne ne vous lit ?

          9

          0
        • exdionys dit :

          Parler de « dérives islamophobes » à propos de la laïcité, c’est cautionner tous les retours en arrière et c’est surtout ne jamais avoir lu la loi de 1905. Comment voulez vous, par exemple, que les professeurs qui enseignent l’éducation civique aient l’écoute des jeunes gens qui subissent l’influence de ces simplifications outrancières, et partagent cette idée que l’Etat français ne cautionne ni ne soutient aucune religion, mais que la pratique religieuse est protégée et garantie par le régime des libertés publiques (liberté de pensée et d’expression, d’association) si vous leurs dites que la laïcité est raciste, que la France est raciste, alors qu’elle est un des lieux sur terre où la liberté est la mieux protégée ? N’est-il donc pas possible d’être antiraciste, contre les discriminations sociales et sexistes, et simplement républicain, ce qui nous a garanti un siècle de paix religieuse ? Et puis ce terme « islamophobie » n’est pas adapté. En France, on a le droit depuis trois siècles de penser contre les religions (les rayons « philosophie » des universités sont pleins d’ouvrages de ce genre…), du moment qu’on n’attaque pas la dignité des personnes qui les pratiquent.

          5

          0
        • La Plaine dit :

          Au sujet de l’anonymat sur internet, cela permet de se concentrer sur les idées que contient le message.
          Et d’éviter de porter l’attention sur des signaux parasites comme l’appartenance politique, l’origine sociale, ethnique, le sexe, la gestuelle, la voix… C’est mon avis.
          Qu’est-ce que ça vous apporterait de savoir mon identité ?

          2

          0
        • Mourad dit :

          Agnès DRUEL répond à ma question : elle approuve les tweets de Messaoudene !

          Qu’ajouter de plus ? à chacun de se faire une opinion sur cette nouvelle catégorie d’intellectuels … il y a sûrement dans les tweets de Messaoudene une spiritualité et une profondeur de pensée qui nous échappent !

          1

          0
        • Nouchma dit :

          En gros, vous accusez ce blog d’être le blog de Sonia Gomar ! Je ne comprends pas comment vous déduisez que votre article publié par vous sur « votre » (sic) blog auquel Sonia Gomar a répondu sur « votre » (sic) facebook implique SDMV ? Franchement je ne vois pas le rapport : vous vous êtes toutes les deux exprimées publiquement sur « vos » réseaux sociaux, M. Messaoudene aussi. On est de dangereux conspirateurs de relayer des informations publiées donc publiques ?
          Sur ce blog, nos « agissements » comme vous dites consistent à nous exprimer ! donc à informer, donc à échanger, et donc à dénoncer quand il le faut. En l’occurrence, on est servis avec M. Messaoudene, il monte en puissance dans son monde binaire, j’ai peur que notre appel à un commentaire public de la part des autres élus municipaux à commencer par le maire mais aussi S. Peu, et M. Hanotin ne soit pas entendu une fois de plus. Comme pour le CTM…
          Rassurez-vous il y a très peu de chances que le maire s’exprime sur le sujet. On préfère le boulet de la honte au respect de la laïcité. L’objectif, c’est les municipales alors on va pas faire de vagues.
          Comme le dit Mourad, la question était de savoir si vous soutenez M. Messaoudene. C’est dit. Mon seul espoir c’est que vous soyez sa seule supportrice bientôt et même très rapidement (souhait, pas menace). Dernier point : ce sujet nous accapare peut-être du temps, rien à voir avec celui auquel il se consacre sur les réseaux sociaux, et lui il a double charge et autant de responsabilités en tant qu’élu, il a une manière très personnelle de les assumer – ou pas, au final c’est au maire de le dire, et en attendant rien ne nous empêche de soulever le problème d’un élu qui ne respecte pas sa charge !

          Une conspiratrice anonyme qui revendique de l’être pour notre liberté de parole dans le respect.

          2

          0
  31. VALMY dit :

    Bravo à eux !

    7

    0
    • Olivier dit :

      Le s autres conseillers municipaux en auront-ils le courage ? Beaucoup n’arrêtent pas de se plaindre de Messaoudene mais ne disent pas ce qu’ils pensent de lui publiquement. Il serait temps qu’ils se remuent !

      7

      0
    • Suger dit :

      Une 4ème élue a apporté son soutien à Véronique Corazza : c’est Viviane Rolle Romana (voir sa page FB le 24 juin, 08:37), qui est aussi conseillère à Plaine Commune et Conseillère régionale.

      9

      0
    • Suger dit :

      Aurélie Albot, conseillère municipale (opposition PS), apporte également son soutien à Véronique Corazza. Cela fait donc 5 élus, à cette heure, qui ont pris position publiquement en faveur de Véronique Corazza.

      7

      0
  32. Louise dit :

    Sur la page FB du maire, Laurent Russier, qui est noyée par les messages de soutien à Véronique Corazza et la dénonciation des agissements de Madjid Messaoudene, peu de réactions. On peut trouver cependant la seule réaction ce soir de Madjid Messaoudene, égal à lui-même :
    « Madjid Madj Messaoudene Ne vous fatiguez pas à leur répondre la haine les habite. Avec les mêmes méthodes que l’extrême droite les mêmes. »
    Tous ceux qui réagissent à ses tweets ignobles et à son attaque contre une principale de collège en lui refusant le droit de s’exprimer en tant que citoyenne, sont évidemment des « fachos » !

    On connaît la chanson – l’air et les paroles – depuis des années… S’opposer aux islamo-gauchistes, résister à l’influence des extrémistes islamistes, ce serait « facho ». Mais les organisations qui ont publié des communiqués de soutien à Véronique Corazza, ceux qui, par milliers, envoient des messages de soutien sont les mêmes qui se sont dressés contre l’extrême-droite, contre le racisme et le sexisme. Alors les insultes habituelles de Messaoudene, ça ne marche plus !

    11

    0
  33. VALMY dit :

    Les prises de position récentes et qui se multiplient concernant le comportement inadmissible de ce M. Messaoudene, vont- elles enfin l’ amener à plus de raison , de mesure et de sérénité ?

    2

    0
  34. Gabriella dit :

    Ce qui m’interpelle c’est que les élus qui soutiennent Véronique Corazza sont ou des élus PS ou Philippe Caro c’est à dire ou dans l’opposition ou qui ont pris des distances par rapport à cette municipalité. Cela me semble invraisemblable qu’aucun élu de cette majorité n’ait jamais désapprouvé publiquement les écarts de ce conseiller municipal ou n’ait réussi à le déstabiliser et cela en dit long sur la liberté de parole de ces élus.

    8

    0
  35. Cephalophore dit :

    Une pétition pas piquée des hannetons sur le Club Médiapart en soutien à MM !!! On y trouve les inénarrables Bagayoko et Brafman bien sûr…
    « En soutien à Madjid Messaoudene »

    https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/280617/en-soutien-madjid-messaoudene

    0

    0
    • Olympe dit :

      Dans cette pétition, en plus des confusions volontaires entre ce blog indépendant, les méchants « islamophobes » et l’association laïque locale l’OLSD, Messaoudene se présente en « victime » d’une campagne de « mensonges », mais il ne parle ni de la plainte qu’il a déposée pour tenter de faire taire Véronique Corazza et surtout pas des tweets nauséabonds qu’il a publiés !!! Un vrai artiste de la manipulation de l’information !

      5

      0
      • Bill dit :

        Ca me fait tout de même plaisir de constater que, à part Bagayoko et Rogeret, aucun élu de St Denis n’a signé cette pétition effectivement magnifiquement tournée pour ne jamais parler du fond de l’affaire, les propres tweets de Messaoudene et surtout la plainte qu’il a déposé contre une fonctionnaire de l’éducation nationale dans le but de la museler. Il y a pourtant une bonne liste d’Insoumis (inconnus) signataires, sans doute que pour eux la liberté d’expression ne va que dans un sens.
        Ce qui m’a fait bien rire aussi c’est « Ce qu’on reproche à Madjid Messaoudene c’est son approche globale, pourtant plus que nécessaire notamment dans certains territoires. » Globale ??? Ben justement, c’est bien son problème de ne voir que de son petit bout de lorgnette, de ne s’intéresser qu’à certaines formes de discrimination… En résumé, on apprécierait beaucoup qu’il ouvre son esprit et ses neurones (si possible) et qu’il réfléchisse moins communautaire et plus républicain.

        7

        0
    • Bill dit :

      Je trouve effectivement cette pétition plutôt diffamatoire vis à vis de Véronique Corazza.
      En particulier cette phrase est très grave : « Cette principale véhicule sur les réseaux sociaux une conception de la laïcité à mille lieux de celle que promeut l’Education nationale, avec un biais anticlérical et clairement islamophobe. »
      Sinon, chers contributeurs de ce blog, sachez que « Les prises de positions publiques de cet « Observatoire local de la laïcité » donnent souvent lieu à des articles anonymes diffamatoires et mensongers sur le blog Saint-Denis Ma Ville, relais fidèle de « l’Observatoire », assortis de commentaires qui n’ont rien à envier aux plus connus des sites de la fachosphère. » Et oui, dignes des meilleurs sites fachos, rien que ça. Ce qui est étonnant, c’est qu’avec ces articles diffamatoires et mensongers, jamais une plainte alors que Messaoudene et ses petits copains se sont fait une spécialité d’attaquer les laïques et républicains en justice (et de perdre aussi).

      7

      0
  36. Louise dit :

    Céline Pina apporte tout son soutien à Véronique Corazza et appelle à interpeller les élus du Conseil municipal de Saint-Denis, avant le Conseil de ce soir, sur les agissements de Madjid Messaoudene :

    https://www.facebook.com/celine.pina.1?fref=nf

    (message public et lisible par tous)

    4

    0
  37. Mourad dit :

    A chaque fois, je suis effaré surtout en tant que croyant Musulman !

    Voilà un type Messaoudene qui fait de l’humour avec l’affaire Merah …

    Merah c’est le gars qui, entre autres, est entré dans une école, a mis une balle dans la tête à une fillette de 8 ans … et 500 personnes signent sa pétition … sûrement que eux aussi ont trouvé l’affaire Merah hilarante.

    C’est désespérant ….

    9

    0
    • Bill dit :

      J’ose espérer que certains ont signé seulement sur le texte de la pétition sans aller voir le fond de l’histoire et surtout sans connaitre Messaoudene. La pétition ne dit rien de ses tweets douteux et de pourquoi il y a une campagne contre lui, ni n’explique pourquoi il porte plainte contre une fonctionnaire sur « son droit de réserve ». Le texte ne fait que jeter l’opprobre fachiste / islamophobe et gagne des signatures dessus. Ce qui me rend triste, c’est d’y voir la signature de Sonia Pignot. Qu’une femme, élue et plutôt travailleuse il me semble, s’engage à soutenir cet homme est assez incompréhensible. Que ses collègues du CM ne s’opposent pas officiellement (contrairement à P Caro et certains PS) à ses propos et actions, c’est une chose que la tambouille politique peut expliquer mais de la à le soutenir quand rien ne l’y oblige… c’est que la tambouille idéologique est un peu rancie…

      7

      0
      • habitant dit :

        Ces élus luttent pour leur place et leur carrière, ils ne veulent pas avoir Braouzec, l’homme qui a tout les pouvoirs sur St-Denis, contre eux. Messaoudene et Bagayoko sont les bébés ou plutôt les monstres de Braouzec, c’est sa légitimé ethnique pour contrôler, manipuler..les quartiers au besoin

        3

        0
  38. Habitante citoyenne dit :

    CM c’est Conseil Municipal??, à vrai dire oui ces sigles et mots de morse c’est à ne rien y comprendre, faites des phrases, please!

    0

    0
    • Bill dit :

      Désolée pour cet unique sigle utilisé qui vous a tant troublée… la prochaine fois j’utiliserai le morse pour voir si c’est plus clair
      __ __ __ _ _ _ __ __ __

      1

      0
  39. exdionys dit :

    Pour moi, je ne me souciais pas de Madjid Messaoudène, que certains ont pu connaître différent, il y a dix ans. Je n’avais strictement rien contre lui. On me le disait même sympathique, aimant la conversation.
    Mais le jour où je suis tombé sur ce fameux dessin du 30 septembre 2015 sur son blog, où l’on voit une petite fille voilée assassinée (il y a du sang) par la laïcité, je n’ai pas supporté. Et je ne comprends toujours pas…
    En tant qu’ex-électeur de Braouezec, syndiqué CGT, à gauche du PS depuis toujours, antiraciste et républicain laïc , je suis écœuré de voir un certain nombre de signataires de cette pétition de soutien, gens dont a priori je partagerais les convictions politiques.
    Or, ce qui nous sépare, c’est visiblement la laïcité.
    Que la conception classique de la laïcité soit accusée d’ »anticléricalisme » (on croirait entendre les catholiques de 1902 face au petit père Combes !), que les protestations devant les messages et les indignations à géométrie variable de l’élu soient affublées de l’insultant « fachosphère, alors que la majorité de ceux qui interviennent ici sont des antiracistes convaincus, tout cela m’inquiète au plus haut point, me donne envie d’abandonner toute vigilance et de laisser gagner ceux qui veulent diviser la société. Je fatigue devant l’absurdité…
    Par ailleurs, en tant qu’ex-enseignant, quand on sait à quel degré de dévouement il faut se hisser pour accueillir, éveiller, former TOUS les élèves, alors qu’une partie d’entre eux, à cause des discours qu’ils entendent, n’acceptent déjà plus de partager le commun, persuadés de vivre dans un état raciste et « islamophobe » parce que laïc ; quand on sait combien les enseignants ne trient pas leurs élèves, les voient avec fraternité, cette situation où c’est celui qui insulte et ne respecte pas qui se retrouve soutenu est difficilement compréhensible.
    Pour terminer : il va de soi que Paris VIII est une enclave particulière, que le NPA n’est pas non plus toute la gauche communiste, et que la majorité des français continuera d’ignorer l’existence même de cette affaire si peu motivante.

    5

    0
    • Bill dit :

      J’envie ces Français qui n’entendront pas parler de cette polémique si particulière à notre territoire. Et je comprends votre sentiment de dire « basta ». C’est d’autant plus tentant quand on appartient à la majorité ethnique et culturelle de dire « démerdez-vous ». Comme lorsqu’on me dit « pourquoi tu t’infliges ça » sous-entendant particulièrement « pourquoi infliges-tu ça à tes enfants », ça étant la vie dionysienne pour une famille : insécurité limitant la libre circulation, éducation nationale en déroute, saleté et plus récemment communautarisme.
      Sur la très grande majorité du territoire français, ce qui se passe à St Denis est inimaginable.
      A croire que le but de certains ici est de rendre le film de Besson « Banlieue 13 » une réalité.
      Et on vit beaucoup plus paisiblement et avec moins d’inquiétudes lorsqu’on ignore l’ampleur de la dérive de notre ville et d’autres voisines. Comme l’Extrême gauche m’était beaucoup plus sympathique avant que je rencontre certaines de ses têtes de gondole et leurs théories fumeuses. Mais là encore, l’état de notre ville est le résultat de certains idéologues qui se réclament (et le proclament) d’extrême gauche mais qui sont surtout des manipulateurs de foule / électeurs.

      11

      0
  40. Gabriella dit :

    Question à Edouard Philippe, premier ministre
    « Il y a un sujet sur lequel on vous a peu entendu : la laïcité. En tant que maire du Havre vous avez, on l’imagine, dû aborder la question, notamment aux revendications d’un islam politique qui tente une percée dans certains quartiers. Quelles leçons en avez-vous tirées dans le pays ?
    Sur ce sujet comme sur les autres, mais peut-être encore plus sur ce sujet compte tenu des tensions qui existent dans la société française, il faut être d’une grande fermeté, mais aussi d’une grande précision. La France est un pays où la question de la laïcité se pose depuis longtemps, dans des termes qui – on a tendance à l’oublier- ont beaucoup évolué au cours de notre histoire : il a eu des phases où la laïcité était une » laïcité de combat  » et des phases où elle était plus mesurée. Bref, la question de la laïcité n’est pas nouvelle. Elle a donné lieu à un corpus juridique clair, et il est indispensable d’être EXTREMENT CLAIR sur le respect de ce corpus. La laïcité, c’est deux choses. D’abord, pour chaque DEPOSITAIRE DE L’AUTORITE PUBLIQUE, du plus prestigieux au plus modeste, une neutralité absolue vis à vis du fait religieux. Ensuite pour le citoyen, une liberté de CROIRE OU NE PAS CROIRE.
    NEUTRALITE DE L’ETAT, LIBERTE DU CITOYEN, voilà les deux piliers de la laïcité. Face à des expressions qui sont extrêmement revendicatives, quelles relèvent de la laïcité de combat ou de la volonté de remettre en cause la laïcité, il faut rappeler ces principes et les mettre en œuvre. »
    Bon reste à savoir si le premier ministre ne serait pas islamophobe ??

    2

    0
  41. Gabriella dit :

    C’est l’express 3442 semaine du 21 au 27 Juin 2017 : une interview exclusive d’Edouard Philippe – chapitre 4 : éducation, laïcité
    A noter que Edouard Philippe était un des porte parole d’Alain Juppé , qui comme Emmanuel Macron ne s’est jamais prononcé contre le port du voile pour les femmes mais dans le respect des principes de la laïcité , il a malheureusement subi pendant la primaire des propos diffamatoires qui l’ont qualifié : d’Ali…….Juppé avec les résultats que l’on connaît

    0

    0
  42. Olympe dit :

    Trop, c’est trop !
    Ci-dessous les dernières sorties misogynes de Messaoudene qui s’en prend à Djemila Benhabib.
    Difficile de ne pas faire le lien avec la libération de la parole sexiste et récemment de la violence sexiste à Saint-Denis, comme le rapporte le JSD :
    http://www.lejsd.com/content/frapp%C3%A9e-parce-qu%E2%80%99elle-fumait

    8

    0
    • Melan dit :

      Le climat societal de cette ville est à l’image du climat politique : inquiétant. La responsabilité de certains élus est évidente, ils devraient être exemplaires, alors qu’ils sont pour beaucoup les premiers moteurs de la violence. Le renouvellement de la classe politique est ici plus que jamais nécessaire.

      4

      0
  43. Mourad dit :

    Je trouve son nouvel avatar moins violent que le précèdent … il a reçu des très récentes recommandations (chuttttttt).

    Il faut qu’il fasse des efforts sur le contenu maintenant mais j’ai peur qu’il échoue … le naturel revient toujours au galop chez lui

    3

    0
  44. Nouchma dit :

    Malheureusement nous sommes tous « islamophobes » dans la mesure où nous sommes républicains, féministes, laïques et anti-discriminations.
    C’est évident qu’une femme libre doit pouvoir faire ce qu’elle veut dans le respect des autres et bien entendu quelle que soit sa religion, tout comme un homme libre.
    Ce qui est inquiétant c’est que cet élu ne condamne en aucune manière la violence et l’agression d’un homme envers une femme. Manifestement il est révolté contre un « féminisme islamophobe ». Qu’en aurait-il été si cette femme était voilée ? Je suis sûre qu’il aurait trouvé le moyen de détourner notre égale indignation en « féminisme islamophobe ».
    L’égalité homme-femme ? L’homme semble « plus égal » que la femme chez cet élu qui en a la charge.
    L’incompréhensible, et révoltant, c’est que les élus, à part quelques courageux, ne mouftent pas…

    6

    0
  45. Dame Catule dit :

    Une information qui ne va pas faire plaisir au prétendu « délégué à la lutte contre les discriminations » qui n’a cessé d’insulter l’imam de Drancy, M. Chalghoumi de façon ignominieuse :
    http://www.ladepeche.fr/article/2017/07/01/2604777-des-imams-en-marche-contre-la-terreur.html

    « À l’heure où les attentats ne laissent pas de répit à l’Europe, 60 imams vont sillonner la France pour une marche contre la terreur. Avec l’écrivain juif Marek Halter. »
    (…)
    « Et c’est dans cet esprit que dès le 8 juillet, un bus avec à bord une soixantaine d’imams va entreprendre un périple contre le terrorisme et pour la paix religieuse.
    À la tête de cette croisade, l’imam de la mosquée de Drancy, Hassen Chalghoumi, bien connu pour ses positions anti-islamistes et progressistes. Cet homme est menacé de mort par Daech. »
    (…)
    « Le périple commencera à Paris, puis le bus prendra la route de Berlin, pour une prière le 9 juillet sur les lieux du massacre du marché de Noël, en décembre 2016. Le convoi se rendra ensuite à Bruxelles le 10 juillet, devant la station de métro, puis à Saint-Étienne du Rouvray, où a été assassiné le père Jacques Hamel. Le 11 juillet, devant l’Hyper Cacher puis le Bataclan, à Paris. Le 12 juillet à Toulouse, devant l’école Ozar Hatorah. Le 13 juillet à Nice, sur la promenade des Anglais. Et enfin, retour à Paris pour le 14 juillet. »

    9

    0
    • Suger dit :

      Et toujours aussi bas, voici ce que trouve à dire Madjid Messaoudene pour attaquer l’Imam de Drancy :

      Madjid Messaoudene‏ @MadjidFalastine
      .@ImamDeDrancy n’a toujours pas eu son bac
      06:26 – 5 juil. 2017
      https://twitter.com/MadjidFalastine/status/882591642242478081

      La haine de M. Messaoudene contre les musulmans modérés montre que le seul but de ce « conseiller municipal délégué » est de s’opposer à toute entreprise de paix, de compréhension et d’entente entre les français, de créer toujours plus de tension dans la société française au profit de ses amis islamistes.

      7

      0
    • Louise dit :

      Madjid Messaoudene a totalement pété les plombs ! Utilisant un faux compte Twitter, il se fait passer pour l’Imam de Drancy sur twitter et lui fait tenir des propos dans un charabia dans le style pratiqué par les racistes d’extrême-droite, comme il l’a déjà osé le faire ouvertement dans des tweets sous son propre nom !

      Voir : https://twitter.com/nasserferradj/status/883351214783680512

      Cela devient vraiment inquiétant pour la ville et la municipalité. Comment un conseiller municipal, délégué par le maire en plus, peut-il se comporter ainsi ! Peut-on faire et écrire n’importe quoi quand on est un élu dionysien ?!

      4

      0
      • Babeth dit :

        @ Louise
        S’agit-il de ce faux compte twitter ?
        https://twitter.com/ImamDeDrancy

        Dans ce cas, ce que MM nomme « la fachosphère »fait bien pâle figure au regard de ce racisme exacerbé, totalement décomplexé, étalé à longueur de tweets qui donnent la nausée.
        Beaucoup avaient déjà aussi repéré ses tweets antisémites.
        Bon alors, résumons : antisémitisme, racisme, misogynie, francophobie, délire à plusieurs avec ses potes du PIR …. Et à la mairie de Saint-Denis, ça va continuer ou ça pose un problème ?

        4

        0
  46. Gabriella dit :

    Quelle magnifique initiative et quel magnifique symbole. Ce que dira ou fera Madjid Messaoudène est assez prévisible; il va continuer de tracer sa route pour diviser et instrumentaliser, ne faut-il pas lui accorder le crédit qu’il mérite c’est à dire celui d’un élu qui se sert de ses outrances et provocations pour exister jusqu’à ce qu’on lui dise un jour (prochain j’espère) de s’arrêter.

    3

    0
  47. Suger dit :

    C’est en effet une belle initiative à même de rapprocher les croyants musulmans des autres français, non-croyants ou croyants d’autres religions, alors que les intégristes islamistes et leurs soutiens, tel que Madjid Messaouudene, font tout pour diviser la société française et opposer les français entre eux. C’est une urgence pour la grande majorité des musulmans de se démarquer clairement de ces islamistes fauteurs de haines et de divisions qui donnent une image de plus en plus négative de l’Islam.

    Les dernières enquêtes d’opinion sont significatives d’un rejet de cet islamisme agressif bien éloigné de la croyance paisible de la plupart des musulmans mais qui s’affiche dans les médias et dans nos villes et tente ainsi de monopoliser l’Islam.
    Voici les résultats de l’enquête parue aujourd’hui dans « Le Monde » (http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/07/03/l-immigration-et-l-islam-demeurent-des-sujets-clivants-en-france_5154770_823448.html#YIjybo81y0CXbyfh.99) :

    6

    0
  48. Gabriella dit :

    Cette marche pourrait permettre de retrouver du lien entre les musulmans pratiquants et les autres communautés quand ils l’ont perdu, les attentats ont apporté beaucoup de défiance et le développement du communautarisme dans certains quartiers va à l’encontre de ce rapprochement.
    je cite Dounia Bouzar anthropologue du fait religieux spécialisée dans la gestion de la laïcité
     » un amalgame dangereux se crée entre les musulmans respectant les principes républicains et ceux qui prônent un « islam pur » coupé de la société. Les repères se brouillent. Des jeunes mettent leur islam en avant au point d’adopter des points de vue sectaire et de céder aux sirènes du fondamentalisme »
    Ne supportant plus la façon dont le débat public parle de l’islam, les musulmans se taisent. Ils sont doublement heurtés : parce que des radicaux justifient leur comportement voire leurs crimes barbares par leur religion et parce qu’ils ont réussi à persuader le monde entier qu’ils ne faisaient « qu’appliquer le Coran ». Mais ce n’est pas tout. Dès que les musulmans prennent la parole pour dénoncer le radicalisme, leur propos sont utilisés non pas contre les radicaux mais contre…..l’islam  »
    les élus locaux ont leur part de responsabilité, ce n’est ni leur rôle, ni leur devoir pour « défendre les musulmans » de parler d’islamophobie, ils vont à l’encontre du vivre-ensemble et ne font que « s’immiscer dans la faille » surtout quand ils s’en servent comme instrument politique , je suis persuadée que beaucoup de dionysiens si on les consultait à ce sujet auraient des tas d’idées pour le rapprochement des communautés qui se côtoient à Saint-Denis.

    0

    0
    • exdionys dit :

      Ce qui serait intéressant en effet pour rapprocher les gens, c’est qu’on cesse de parler de « communautés » ! Il n’y a que des citoyens devant la nation en république , et chacun avec ses appartenances bien sûr, mais aucune communauté ne règle la vie de quiconque. Enfin, idéalement…

      2

      0
  49. Association EGALE dit :

    Communiqué de l’association EGALE le 04/07/2017
    http://www.egale.eu/news/1359/269/Veronique-Corazza-principale-de-college-a-Saint-Denis-injustement-attaquee-en-justice-par-un-elu-de-sa-commune.html

    Véronique Corazza, principale de collège à Saint-Denis, injustement attaquée en justice par un élu de sa commune.

    Madjid Messaoudene, élu front de gauche à la municipalité de Saint Denis est de surcroît « chargé des discriminations » a porté plainte auprès du Procureur pour un tweet prétendument diffamatoire à son endroit. Outre ses responsabilités au sein de la municipalité, il affiche sa proximité avec la mouvance islamiste et racialiste. Sa qualité de chargé des discriminations fait penser à la récente nomination de l’Arabie Saoudite à la Commission de la condition de la femme des Nations unies, où le moins qu’on puisse dire c’est que cela relève de la tartufferie.

    Le tweet relayé par Véronique Corazza avait été publié dans un blog : http://www.saintdenismaville.com/la-honte-pour-saint-denis-les-tweets-de-madjid-messaoudene/

    Cet article cite quelques tweets envoyés par l’élu lui-même, qui mettent en évidence des prises de position pour le moins troublantes concernant les attentats de 2012 dans une école juive de Toulouse ou des accusations d’islamophobie envoyées aux militants laïques. Madjid Messaoudène qui apprécie peu les positions prises par Véronique Corazza, véritable « Hussard noir » de la République, tente donc de la faire taire par voie de justice. Il n’hésite pas à proclamer dans le journal municipal de la ville de Saint-Denis qu’elle aurait été recadrée par sa hiérarchie pour manquement au devoir de réserve, ce qui est tout simplement faux.
    Autre fait troublant : Madjid Messaoudène attaque celle qui relaie un article, mais pas les auteurs de l’article. Difficile de ne pas y voir la volonté de nuire personnellement à Véronique Corazza et de la réduire au silence.

    Plusieurs associations laïques dont le CLR, Forces laïques, l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis, Philippe Caro, élu de Saint Denis ont apporté leur soutien à Véronique Corazza .
    ÉGALE se joint à eux.

    Lettre ouverte de Philippe Caro / LIRE : http://philippecaro.over-blog.com/2017/06/lettre-ouverte-a-madame-corraza-proviseur-du-college-elsa-triolet-de-saint-denis.html

    10

    0
  50. Marion dit :

    Contrairement à Philippe Caro, je connais Véronique Corazza, et c’est une femme avec une grande droiture d’esprit aux valeurs républicaines affirmées.
    Une fois de plus, bien que je ne soutienne pas la gestion de la ville par la majorité à laquelle il appartient, Philippe Caro se distingue par son honnêteté intellectuelle et son courage.
    Ce n’est pas la première fois, ni la dernière sans doute, que cet élu sauve le très peu d’honneur et de dignité qui reste à cette majorité municipale.
    A son exemple, aurons-nous d’autres prises de position d’élus en faveur de Véronique Corazza pour sauver l’image de Saint-Denis dans cette pitoyable affaire ?

    7

    0
    • Suger dit :

      Cinq conseillers municipaux ont apporté personnellement leur soutien à Véronique Corrazza : Philippe Caro (PC) et Alice Pascoussier, Hervé Borie, Aurélie Albot (groupe PS), Viviane Romana (non inscrite, ex-PS).
      Par contre, quatre conseillers municipaux ont signé une pétition en faveur de Madjid Messaoudene : Bally Bagayoko, Martine Rogeret, Sonia Pignot (groupe Rouge Et Vert Ensemble) et Silvia Capanema (PC).

      4

      0
  51. habitant dit :

    Il faudrait aussi demander au gouvernement d’arrêter de sponsoriser les associations islamistes tel que le CCIF, le PIR dont leur chef Houria Bouteldja est employé à l’institut du monde Arabe financé par l’Arabie Saoudite et géré par un non Arabe Jack Lang, car si un Arabe géré cet institut, la Bouteldja aurait déjà giclé.

    4

    0
  52. PS de Saint-Denis dit :

    Communiqué du Parti Socialiste de Saint-Denis

    Les Socialistes de Saint-Denis déplorent la plainte déposée par le conseiller municipal de la majorité M. Madjid Messaoudene contre une principale de collège de la ville au motif qu’elle ait partagé sur les réseaux sociaux l’article d’un blog à son propos.

    Au-delà des différends, nous n’admettons pas l’intimidation qui consiste à faire pression sur l’employeur d’un agent du service public. L’argument du devoir de réserve nous semble d’autant moins recevable que presque simultanément cet élu initie une pétition en sa faveur avec notamment des enseignants signalant leur qualité de fonctionnaire. Nous appelons donc M. Messaoudene à retirer sa plainte. Pourtant habitué à la polémique et à la provocation sur les réseaux sociaux, si M. Messaoudene désapprouve l’article relevant ses tweets, il doit directement attaquer en diffamation cette publication.

    https://www.facebook.com/PsSaintDenis/posts/1410193709070866

    15

    0
    • Mourad dit :

      M. Messaoudene pourrait lancer une pétition « pipi-caca », je peux déjà vous lister une centaine de signataires.

      Ce qui est le plus déplorable c’est que certains de ces signataires mènent parfois sur le terrain humanitaire des actions louables … je ne comprends décidément pas l’adéquation qu’il y a entre un Messaoudene et eux !

      6

      0
      • Bill dit :

        Il faut reconnaitre que s’ils ont juste signé en réagissant sur le texte présenté et sans avoir un peu cherché sur le contexte, ils peuvent être de bonne foi. Jamais dans le texte il n’est expliqué pourquoi Messaoudene a porté plainte contre une fonctionnaire, ses tweets ne sont pas évoqués, cette pétition (diffamatoire envers V Coraza et les intervenants de ce blog) ne parle que de la « victime » de l’islamophobie et de la fachosphère. Le pauvre agneau envoyé à l’abattoir qu’on doit sauver des grands méchants racistes.

        3

        0
  53. Olympe dit :

    Et savez-vous ce qui préoccupe tant aujourd’hui Madjid Messaoudene ? L’égalité femme-homme à Saint-Denis ? La lutte contre le racisme et les discriminations ? Bien sûr que non, pour ce grand révolutionnaire, l’essentiel aujourd’hui ce sont les élections sénatoriales de septembre 2017 !…
    Il n’y a pas plus éloigné des citoyens que cette élection par des « grands électeurs » ( élus locaux déjà en place plus quelques personnes choisies par ces mêmes élus). C’est tellement mieux comme « élection » : on évite les votes des citoyens, on peut faire des arrangements entre « amis » et même faire élire des battus aux élections directes !
    Et voila ce qui passionne Madjid Messaoudene : loin du peuple, pouvoir pousser sa candidature et/ou celle de ses amis ! Être sénateur, l’ambition d’une vie !…

    http://www.bondyblog.fr/201707071104/senatoriales-pour-lemergence-de-la-parole-politique-des-quartiers-populaires/#.WV99y4jyiM9

    10

    0
  54. Bea dit :

    Je ne sais pas si il faut en rire ou en pleurer ! Ce serait le ponpon !!!!
    Quand on pense à toutes ces personnes de grandes valeurs qui s’échinent à préserver,défendre notre République avec grande humilité et voir un agité du bocal se glorifier à ce point…. c’est désespérant !
    Bea

    6

    0
  55. Dame Catule dit :

    Provocations permanentes…
    Que recherche Madjid Messaoudene ?
    Deux questions à Laurent Russier, maire de Saint-Denis :
    – la ville de Saint-Denis a-t-elle voté une rupture de ses relations avec la Maroc, en reconnaissant l’existence d’un Etat sahraoui ? Que signifie sinon ce terme « sahraouis » utilisé par le conseiller municipal délégué M. Messaoudene pour des enfants qui sont soit marocains soit résidents en Algérie !
    – la ville de Saint-Denis fait-elle partie de la Palestine et serait donc une ville « palestinienne » qui accueillerait ces enfants si on en croit l’inscription sur le T-shirt du conseiller municipal ?
    Peut-on espérer, M. le Maire, que vous rappeliez à ce conseiller municipal la dignité et la responsabilité qui incombent à sa fonction surtout quand il dit vous représenter ?

    Tweet / 9 juillet 2017

    Madjid Messaoudene‏@MadjidFalastine

    J’ai le plaisir d’accueillir au nom du maire une délégation d’enfants sahraouis qui sont accueillis cet été par la ville de @VilleSaintDenis

    13

    0
    • Marcel dit :

      Ah bon, je croyais que la coopération décentralisée et les relations internationales étaient du ressort du 8° Adjoint Fodhil HAMOUDI vieux briscard Dionysien !
      Le sieur Messaoudene s’est -il infiltré là-dedans pour exister encore et toujours , agit-il de concert ou bien à l’insu dudit Elu ???

      3

      0
  56. Olympe dit :

    Un texte déjà présent sur les réseaux sociaux et que le JSD vient de publier dans son courrier des lecteurs :
    « Droits des femmes et laïcité: deux combats inséparables » par Djemila Benhabib le 10 juillet 2017

    http://www.lejsd.com/content/droits-des-femmes-et-la%C3%AFcit%C3%A9

    Extrait :
    (…) « Il y a quelques semaines à Saint-Denis, un homme a battu une femme en hurlant: « Toi, toi, la salope, la pute, la connasse ! », rapporte le journal de la ville qui écrit: « Fatima n’a pas le temps de réagir. L’homme lui décoche une droite. De toute sa hauteur, de tout son poids. Un coup de poing au visage, en pleine mâchoire  » (*). Les coups ne viennent pas toujours d’hommes “enragés” titillés dans leur virilité. Certains politiciens développent des attitudes machistes allant dans ce sens. Elu du Front de gauche, Madjid Messaoudene, « délégué à l’Égalité femme/homme », affiche une grande hostilité à l’égard des femmes qui expriment des idées contraires aux siennes. Sa dernière cible en date est une principale de collège de sa ville contre laquelle il a porté plainte auprès du procureur pour une publication facebook prétendument diffamatoire à son endroit. C’est peu dire que les positions laïques et républicaines de la principale, Véronique Corazza, indisposent l’élu de gauche, bien connu pour son activisme racialiste et pro-islamiste au sein de la nébuleuse des Indigènes de la République. L’histoire a fait grand bruit et a même divisé le conseil municipal. La principale peut compter sur le soutien de nombreux dionysiens, quelques élus, et plusieurs organisations laïques et féministes qui y voient ni plus ni moins une stratégie d’intimidation. » (…)

    7

    0
  57. Louise dit :

    D’un semestre à l’autre Messaoudene varie, bien fol qui s’y fie !… Pauvre Messaoudene qui tweete sans réfléchir 24h sur 24, il n’est pas à une contradiction près.
    Un jour il crache sur un animateur de télé poubelle et un autre jour il félicite sa copine racialiste, proche du PIR comme lui, de rejoindre l’équipe de ce même animateur poubelle… Et ce type est censé être un élu de Saint-Denis : il réussit surtout à faire passer la municipalité pour une bande de clowns !

    10

    0
  58. Bea dit :

    Il ne fait que suivre le double langage de son maître !
    cela ne vous rappelle pas quelqu’un?😊

    Bea.

    1

    0
  59. Louise dit :

    Dans la nuit du 14 juillet, le « conseiller municipal délégué » M. Messaoudene ne trouve rien de mieux à retweeter qu’un appel à faire un don, daté pourtant du 6 juillet, pour financer le « Camp d’été décolonial » organisé par le groupuscule racialiste PIR, réunion où ne sont admis que les « non-blancs » et où est promue la haine de la République ! Le commentaire est explicite : dire « Vive la France » est exclu pour cet élu de Saint-Denis … Qu’en pense le maire ?

    Madjid Messaoudene a retweeté
    Camp été décolonial‏ @cedecolonial 6 juil.
    C’est quoi qu’il faut dire déjà ? « Vive la France » ? Soutenez-nous. Faites un don.

    6

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *