Enlèvement des ordures ?

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Bill dit :

    Et maintenant que la phase électorale est terminée…

    6

    0
  2. Yann dit :

    Si le point n’est pas adressé par vous même à sur le site de plaine commune prévu à cet effet, rien ne sera fait. Et si vous souhaitez un résultat il faut les harceler, declarer tous les jours l’anomalie…
    Bon courage

    3

    0
    • marion dit :

      Eh oui, il en faut bien du courage, de la persévérance pour harceler le services de propreté, nettoyage de Plaine commune. C’est un quasi travail de tous les jours donc une disponibilité rare pour la plupart de nos concitoyens, un esprit civique peu commun. Ou son absence sur lequel compte la municipalité et les services de Plaine commune pour un statu-quo favorable à la saleté et la crasse sous le prétexte que Saint-Denis est une ville populaire. Ce qui sous-entend que le peuple n’aurait pas le droit à la propreté, la beauté mais c’est en réalité un mépris du peuple camouflé sous de beaux discours.

      0

      0
  3. VALMY dit :

    Il faut que certains commerces d’ alimentation cessent de considérer la voie publique comme une décharge à ciel ouvert et ne pas hésiter à verbaliser les contrevenants.

    4

    0
    • cording dit :

      Il n’y a pas que les commerçants, et loin de là, à considérer la voie publique comme une décharge à ciel ouvert mais beaucoup de citoyens aussi. Il faut dire que la municipalité ne fait rien pour qu’il en soit autrement. Elle se contente de l’action des services de Plaine Commune en la matière. Celle-ci ne sait pas que la propreté s’apprend et que si la prévention ne marche pas il faut, hélas, recourir à cette infâme « répression » qui vous fera passer au mieux pour un affreux un homme de droite comme si la propreté avait une couleur politique – préjugés, quand tu nous tiens ! . Encore faut-il avoir l’impression qu’il y aie une vraie politique de prévention de la saleté et de la crasse.

      Les éboueurs et non les boueux comme il est indiqué à tort dans l’article n’apprécient pas que l’on mette les déchets ordinaires dans les sacs-poubelles standardisés mis à disposition des citoyens, cela leur fait du travail en plus. J’en parle en connaissance de cause puisque des éboueurs m’ont reproché de mettre des déchets trainant sur la voie publique dans ces fameux sacs poubelle. Non seulement ils n’ont pas apprécie mon geste civique mais ils ont ressorti les déchets que j’y avais mis en espérant un ramassage plus rapide. De plus quand les bennes à ordures font leur tour habituel ils se contentent de vider les bacs-poubelle des immeubles. Ces pauvres chéris de la municipalité, la propreté de la ville est le cadet de leurs soucis. A quand une obligation de résultat pour Plaine Commune ?

      3

      0
  4. Grain de sel dit :

    Je pense qu’il faut utiliser le « savoir faire créatif » constaté ces jours ci de forte canicule et d’ouverture des bouches d’incendie par les ribambelles de gamins, sous l’œil amorphe des adultes qui n’ont pipé mot, tant l’utilisation des sacs poubelles et poubelles containers par leurs rejetons venaient de franchir un grand pas pour le progrès… le progrès de la c…, d’une pratique hygiénique des plus douteuses et d’un mépris total du vivre ensemble. Je m’explique , les sacs poubelles -pleins, ont servi à obturer les bouches d’égouts permettant ainsi de créer des bassins de rétention alimentés par les geysers facilitant ainsi la baignade de ces petits génies, les ablutions d’adultes …il faut aussi ajouter deux accessoires très prisés : les piscines gonflables avec socle d’assise sur la chaussée et les containers poubelles servant de baignoire!!! ceci est tout à fait exact , pas le fruit d’hallucination , mais la plage au Barrage !!!

    0

    0
  5. VALMY dit :

    La municipalité de Saint-Denis et Plaine Commune ne sont , bien sûr, pas exemptes de critiques quant à leur manière de gérer la propreté dans la ville. Mais on ne peut aussi que déplorer le manque de civisme élémentaire de trés nombreux habitants.
    Accepteraient-ils que leur appartement ou leur pavillon soit dans le même état de dépotoir que celui dans lequel ils transforment les espaces publics ?
    Et , en définitive , ne se complaisent-ils pas à rendre leur cadre de vie quotidien dans la ville aussi sale que repoussant ?
    Poser la question c’est (malheureusement !) déjà y répondre !

    2

    0
  6. VALMY dit :

    Pratiquement chaque jour sont déposés des sacs et cartons d’ immondices juste au coin de la rue Gabriel Péri et de la rue Auguste Gillot, au pied du panneau indicateur qui se trouve là.
    Ce serait sûrement trés instructif de fouiller un peu dans ce dépotoir : l’ identité
    du ou des généreux donateurs se découvrirait sans nul doute ……et on pourrait alors peut- être en tirer toutes les conclusions nécessaires…..

    0

    0
  7. VALMY dit :

    Comme illustration à mon précédent message….. les odeurs en moins…

    2

    0

Répondre à VALMY Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *