Enquête exclusive à St Denis

Vous aimerez aussi...

33 réponses

  1. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.
    De Bernard de la Villardière, je ne m’attendait pas à ce que cela vole très haut. Dans tout ce reportage, digne de la TNT, il ne manquait plus que les prostitués roms et on avait le compte.
    – Premier cliché de Bernard (oui c’est devenu un intime de Saint Denis maintenant), il lie pauvreté, islam, violence et trafic de drogue dans un même reportage, il fait fort.
    – Deuxièmement, il n’a pas été dans le fond des problèmes de la ville. Traitement en surface et les plans aériens servent à cela. Voir la ville de haut sans voir les détails (les habitants…)
    – Troisièmement, les personnes questionnés comme H. GUERMAT. Il fallait le citer comme tel et expliquer pourquoi
    – Les élus sont navrants. Autant H. REBIHA et S. PEU. Le premier comme élus musulman (comme si la religion définissait une personne) et l’autre comme un politicien mal habile. La piège est tellement gros qu’il est tombé dedans (question sur la péremption). Il a le culot de dire « quand il y a un loup, on préempte…. Le mec a laissé passez une meute de loups vu les marchands de sommeil qui prospèrent en ville.
    En les écoutant parlé, c’est comme si la ville n’avait aucun problème.

    Dernière chose, le journaliste n’a jamais posé de question sur la responsabilité de S. PEU sur l’urbanisme de la ville et le fait que les entreprises de la plaine profite du territoire et s’enferme dans des forteresses. C’est dit dans le reportage (120 ans de communisme). La aussi le piège électoral est bien ficelé (votez à gauche, votre ville sera comme Saint Denis).

    Globalement un mauvais reportage, et la complexité de la ville ne se traite pas en une heure de reportage télé et d’image chocs. Mais une chose est vraie, la ville est réellement clivé et communautarisée et nos élus jouent dessus.

    6

    2
  2. Chris dit :

    Ca va, au final le reportage peut paraître inquiétant pour qui ne connaît pas l’enroit, mais il est heureusement bien en dessous de la réalité.

    Ils auraient pu développer sur le quartier de la Gare, les Francs Moisins, Allende et leurs fusillades et no go zones, la saison des mortiers (d’Avril à Août), les écoles-abbattoirs, les gros mensonges et manipulations de la Mairie … mais non. Ouf !!

    Il faut dire qu’on pourrait en faire une émission de 6 heures facile. Mais ça ne rentre plus dans le format 52 minutes.

    Bienvenue au Saindenistan !

    10

    1
    • Mourad dit :

      Pour qui déambule régulièrement dans Saint-Denis, ce reportage ne nous apprend pas grand chose …

      Stéphane Peu était-il dans son état normal au moment du tournage ?

      Hakim Rebiha nous est présenté comme un musulman pratiquant  »sunnite modéré » … il est quand même un « diplômé » récent de l’IESH.

      Hanotin … Sali que l’on aperçoit dans le reportage … beaucoup de questions à se poser également sur leur niveau de compromission !

      Sinon, rien sur le niveau scolaire en primaire et dans le secondaire ! Qui aura le courage de nous donner les résultats des évaluations nationales de CE2 et CM2 dans les écoles publiques de Saint-Denis ?

      7

      1
  3. Gaspard dit :

    Il faut s’inscrire sur M6 pour voir ce documentaire, par ailleurs très critiqué sur Télérama – je vous l’accorde, Télérama ne doit pas bien connaitre Saint Denis, mais ils lui reprochent aussi, en plus de discours parfois stigmatisant, de ne pas s’intéresser d’assez près aux finances de la ville et des liens avec l’immobilier, donc…

    6

    0
  4. Bea dit :

    Pour moi ce reportage montre bien la ville de Saint Denis telle que je la vois et vis chaque jour .
    J’y habite depuis des décennies (été témoin de son changement)et je ne trouve rien dans ce reportage qui puisse me faire penser qu’ il y a des mensonges ou des exagérations ! En ce qui concerne l immobilier je connais effectivement des personnes qui ont été confrontées à ce qui a été dit.
    Une amie habite à côté du centre d’affaires et c’est réellement deux mondes parallèles avec le centre.

    7

    0
    • Suger dit :

      Je partage le point de vue de Bea. Le reportage est en effet un reflet assez fidèle de la situation de la ville. Le reproche que l’on peut lui faire est qu’il soit essentiellement descriptif.
      Il n’ y a pas de réelles analyses des causes qui ont amené à la situation actuelle et qui l’entretiennent. Cela aurait exigé un décryptage de la politique communautariste et clientéliste de la municipalité pour garder à tout prix le pouvoir. Il n’est même pas signalé que la majorité municipale n’a été reconduite qu’avec 50,5 % des voix (avec une abstention massive de plus) en 2014… Mais on ne peut demander à une émission grand public de télévision d’aller au fonds des choses.

      12

      0
  5. Communiqué de presse de Laurent Russier dit :

    [COMMUNIQUE DE PRESSE- ENQUETE EXCLUSIVE A ST-DENIS]

    « Une ville qui ne ressemble à aucune autre ». Dans le « reportage » d’Enquête exclusive de dimanche soir consacré à Saint-Denis, Bernard de la Villardière nous promettait de tout savoir sur « la ville aux deux visages ». Nous n’en avons vu qu’un.
    Les problèmes de sécurité liés au trafic de stupéfiants sont réels et les Dionysiens les subissent tous les jours. Une situation intenable à laquelle l’Etat doit mettre fin.
    En revanche, pas un mot sur le dynamisme culturel et associatif, pas un mot sur les bienfaits de l’esprit de solidarité qui anime notre vie de tous les jours, pas un mot sur les habitants qui, au quotidien font la ville, dans le partage et bien loin du repli sur soi et du séparatisme.
    Heureusement, d’autres en parlent ici : (http://enlargeyourparis.blogs.liberation.fr/…/saint-denis-…/) ou là (http://www.huffingtonpost.fr/…/medias-tele-tensions-saint-…/).
    J’aime Saint-Denis et je suis fier d’être son maire.
    Tout n’est pas parfait ici, mais la mairie, les acteurs associatifs, les enseignants, les gardiens de la paix, les personnels de santé et les commerçants, travaillent sans relâche pour offrir aux Dionysiennes et aux Dionysiens une vie meilleure.
    Le traitement médiatique réservé aux villes et quartiers populaires, à l’image de Sevran ou de Grenoble, fait de clichés, ne fait qu’entretenir le défaitisme contre lequel nous nous battons tous les jours.

    Laurent Russier.

    1

    14
    • Azzedine dit :

      Bonjour.
      Votre prédécesseur a qui vous rendez souvent hommage parlait d’une ville ou il fait bon vivre mais on se demande pour qui… Vous parlez de repli sur soi. C’est un fait à Saint Denis même si le reportage le caricature (scène dans la vinothèque avec la musique d’accordéon) ou une responsable de la cité du cinéma avec sa smart qui a avoué n’être allez une seule fois dans le centre ville pour aller à la mairie.

      Les discours de communiquant lassent les habitants et vos scores aux municipales de 2014 ne sont que le reflet de ce rejet. Cette alliance contre nature entre le PSG et ENSEMBLE n’a été faite uniquement pour se partager des postes grassement payer (toujours dans l’autosatisfaction) pour un résultat plus que médiocre.

      Que vous soyez un politique comme un autre, en soit, cela ne me dérange pas. Mais que vous profitiez de la misère humaine et de la détresse pour se maintenir au pouvoir c’est dégueulasse.
      En vous lisant, il n’y a qu’à Saint Denis, qu’il y a de la solidarité, de la créativité. J’ai la chance de sortir de Saint Denis, de l’ile de France et je peux vous en assurez, d’autres font beaucoup mieux que vous.

      Ce qu’est devenu Saint Denis, c’est une ville pour les autres. Ils viennent « CHIER » ici mais n’y habite pas.
      Trafiquants de drogue, roms, les campus de sociétés, squatteurs, sans papiers. Les habitants vivent ici et paient pour tout ce merdier que vous avez créer. Et vous vous permettez de vous indigner avec ce laconique communiqué de presse en espérant représenter les habitants (encore fallait il être élu par eux).

      Ne vous méprenez pas. Les habitants s’en souviendront lorsqu’un maire sorti de nul part viendra se présenter à eux en 2020. Je dis bien se présenter vous êtes pour la plus part de gens un illustre inconnu.

      14

      0
    • Azzedine dit :

      Bonsoir M. RUSSIER.
      Ce post sur Libération est plein de bonnes attentions.
      http://enlargeyourparis.blogs.liberation.fr/2017/01/15/saint-denis-pas-vu-la-tele/
      Mais cette personne ne vit PAS à Saint-Denis. Et son point de vue de touriste du 93 me gave énormément.
      Elle se tape TOUS LES JOURS le sud de paris jusqu’à Saint Denis alors qu’elle adore Saint Denis. Mais qu’elle y vive !!!
      Ah non, elle a pas ses petits commerces, ses enfants ont un prof, elle est pas obligé de faire de faire une rentrée sous surveillance, les points de deal sont beaucoup moins nombreux.

      Franchement M. RUSSIER soyez plus fin que cela. Vous prenez des soutiens de personnes qui ne vivent pas à Saint Denis. C’est fort de café.

      Il y est fait bon vivre..?? Non pas tant que cela au final puisqu’elle fait le « pendulaire » (barbarisme de P. BRAOUZEC)

      Vous passerez le mot à Libé.

      1

      0
  6. goldo dit :

    Moi aussi je trouve que ce reportage reflète ce que les gens repairent quand ils traversent cette ville. il se passe surement des choses intéressantes dont on ne parle pas mais ce n’est pas ce que la majorité des habitants vivent au quotidien. et pourquoi pas plus d’habitants interrogés, ce qui aurait peut-être donné une image plus révélatrice de ce que les dionysiens y vivent. Goldo

    6

    0
  7. VALMY dit :

    Un adjoint au maire qui revendique son appartenance à une religion : et la laïcité dans tout ça ?

    11

    0
  8. Marion dit :

    Oui Suger, ce qui m’a frappé, c’est bien cette absence totale de commentaire sur les dernières élections municipales de 2014, avec l’incroyable taux d’abstention de 55,20 % et la très faible participation pour une ville de plus de 107 000 habitants, à savoir 18237 votants au second tour pour 43200 inscrits. Aucune mention à propos de la très faible différence de voix (181) avec la possible alternative, ce qui a permis à la majorité municipale de conserver le pouvoir avec seulement 9209 voix, non seulement sur la ville, mais aussi sur Plaine Commune.
    Si les journalistes avaient interviewé les habitants à propos du communisme municipal, beaucoup d’anciens dionysiens auraient alors pu témoigner de la gestion correcte de la ville par Marcellin Berthelot, puis de la descente aux enfers de notre ville dès que Braouezec fut aux manettes dans les années 2000. Son successeur Paillard a continué de nous enfoncer en poursuivant le même aveuglement idéologique. Stéphane Peu défigure la ville avec un urbanisme débridé et mal pensé, plutôt laid dans l’ensemble, avec un record de logements sociaux pour rendre captive une clientèle électorale. Ces nouveaux communistes sont incapables d’entendre que toutes les catégories de population ont aussi besoin de beau, d’esthétisme, de rêve, puis d’être fières de l’évolution de leur ville. Pour masquer cet échec patent, Mr Russier, qui a donné de très mauvais signaux en début de mandat, se gargarise de mots détournés de leur sens et de valeurs que son équipe s’emploie à dévoyer.
    Le documentaire aurait aussi pu se pencher sur la nature du traitement de l’information locale par le JSD, ainsi-que sur les dérives communautaristes de nos édiles. Par exemple : à quel prix avait été vendu par la mairie le terrain en vu de construire la grande mosquée ? Puisque ce sujet a été abordé et qu’il est resté fort discret sur certaines sources de financement.

    14

    0
  9. Bea dit :

    Totalement d’accord avec Marion le reportage aurait sans doute gagné à être plus explicite sur cette dérive
    J ajouterai également qu il s agit dans le cas présent plus une question de personnes que de parti effectivement rien à voir avec la tenue et le fonctionnement de notre ville avec Monsieur le Maire Berthelot.

    4

    0
    • Klemm dit :

      Bonjour, merci d’avoir signalé ce reportage, que nous avons visionné hier soir.

      Nous avons également trouvé que le reportage donnait facilement dans le sensationnalisme et manquait de hauteur dans l’analyse (en même temps c’est M6, il ne faut pas trop en demander…). cela dit nous n’avions pas l’impression que le reportage trahissait notre expérience quotidienne de la ville. La pauvre dame accro au crack, on la connaît, et les cris des dealers nous sont familiers.

      Mon épouse, de confession musulmane, a été atterrée par les esthéticiennes « halal » qui refusent d’épiler les sourcils, et s’est esclaffée devant le vernis à ongle halal, qu’on croirait sorti d’une caricature….

      une petite précision en réponse à quelques commentaires, il n’est pas interdit pour un élu d’exprimer des convictions religieuses. L’obligation de neutralité des agents publics ne se transpose pas aux élus, à moins d’effectuer des distinctions arbitraires dans le périmètre de la liberté d’expression des élus, ce qui a été jugé comme incompatible avec le principe de la liberté religieuse et de la démocratie représentative par le Conseil d’Etat et la CEDH. voir ici pour plus de précisions : http://www.seban-associes.avocat.fr/le-principe-de-neutralite-religieuse-s-applique-t-il-aux-elus/

      ensuite, c’est clair qu’il y a une certaine maladresse politique pour un élu de se présenter comme membre actif de la communauté, mais il n’est pas exclu qu’il y ait là un effet de montage quelque peu malhonnête.

      3

      0
      • Bill dit :

        La petite nuance est que l’adjoint ne se contente pas d’exprimer sa croyance, il est président de la grande mosquée de St Denis qui vient juste d’être construite. Il faut juste espérer qu’il n’a pas été choisi comme adjoint à cause de cette autre activité, ou qu’il n’ait pas souhaité être adjoint juste pour favoriser ce projet. L’examen de ses actions en tant qu’adjoint permettra si besoin de juger si elles étaient en faveur de tous les habitants ou en faveur de sa mosquée et de ses potentiels fidèles.
        Dans tous les cas, ça prête au soupçon d’électoralisme.

        8

        0
  10. Bea dit :

    PS: concernant le commerce, c’est aussi la faute de l’état? je tiens à signaler que( la meilleure boulangerie de Saint Denis ) dont parlait une intervenante dans le reportage et ce qui était vrai , à disparue depuis! tout comme la boucherie traditionnelle de M. Carlos.

    6

    0
  11. nicolas dit :

    Ce qui m’a le plus choqué dans ce reportage, c’est l’absence d’enquête et d’analyse des actions de la mairie… il y a beaucoup à decouvrir pour un journaliste d’investigation !!! Les scandales sont nombreux, connus de beaucoup mais tus, cachés…
    Le domaine de l’immobilier est une mine d’or !!! politique immobilière à visée electoraliste, tout ce qui se cache derriere la préemption ( a qui profite-t-elle vraiment ? que deviennent les biens préemptés ? quid de la renovation urbaine ? et tellement d’autres choses !)
    Qui aura le courage d’en parler, de faire une veritable enquête et surtout de l’ecrire ?

    8

    0
  12. reveplus dit :

    ce reportage ,ne s est pas fait sans autorisation ?
    Je n est pas étais choque en faite il es poche de la réaliste
    sensationnelle d enquête exclusif mais ce qui on participe n étais pas sans méconnaître cette Emission ? en faite me suis un peu ennuie en regardant
    Quand a Peu les législative approche il es bien qui nous rappelle que il géré tous le parc publique immobilier au cas ou ….

    0

    0
  13. Suger dit :

    Il manque un épilogue à ce reportage :
    six mois après le tournage, plus de « bon pain » de chez Buridan qui a fermé, le boucher-charcutier Carlos est parti et la police a saisi 500 kg de drogue au Centre Technique Municipal…
    Mais, selon M. le Maire, c’est M6 qui est méchant !

    9

    0
    • Louise dit :

      @Suger …. et comme l’a rappelé Mourad, Monsieur Hakim Rebiha, Maire adjoint de Saint-Denis, a reçu son « diplôme » religieux de l’IESH de Saint-Denis lors de la cérémonie du 1er décembre dernier, en présence des Frères Jaballah et Lasfar Président de l’UOIF, et du nouveau Maire de Saint-Denis Laurent Russier.

      6

      0
    • Olympe dit :

      Dans le reportage de M6, selon les responsables de la nouvelle mosquée de Saint-Denis (l’un d’eux, Hakim Rebiha, étant maire-adjoint…), 15% du financement de sa construction vient de l’étranger, dont 800 000 euros apportés par l’Arabie Saoudite. Mais cela avait été nié par le conseiller municipal Madjid Messaoudene (dans le documentaire de France 3 qui lui était consacré).
      Qui faut-il écouter ? D’autant plus que l’apport de financements étrangers a longtemps été passé sous silence dans le projet puis durant la réalisation de cette mosquée…

      5

      0
  14. caroline dit :

    Nous avons pu voir avec ce reportage que notre maire adjoint Monsieur PEU, se vanter de faire la pluie et le beau temps en préemptant tout et fier en se promenant dans les couloirs de la mairie. Quand j’ai vu son regard en signant des documents de la SOREGA, j’ai ri, avec son regard voulait tout dire.
    Entre un qui fait le beau temps et l’autre qui nous a démontré qu’il était un bon musulman, Franchement ce reportage est d’actualité.
    Sur FB, tous les copains et rapaces de la ville attaquent les 3 personnes qui ont parlé, et ça les dérange que tout le monde voit que la ville se dégrade, et je suis contente que ce reportage soit passé.
    Je ne peux plus entendre ses âneries sur la religion musulmane, la preuve, une coiffeuse qui ose dire que s’épiler les sourcils donnent le cancers. Cette religion est tolérante et ses gens là ne lisent pas le coran mais autre chose.
    Il faut arrêter de paupériser notre ville mais la municipalité veut garder le pouvoir , d’ailleurs Monsieur Peu a bien dit : « 5000 bobos et la ville saute », et surtout ça ne le dérange pas de le voir au stade de France dans une loge avec une coupe de champagne et se vanter d’être communiste .

    6

    0
  15. Cristino dit :

    Et bien si ceux qui habitent le centre ville pensent que ce reportage reflète la réalité de St Denis, l’écart se creuse entre le nord et le sud de la ville. Habitant à la Plaine St Denis, la partie sud de la ville, ce portrait effrayant de St denis ne correspond pas du tout à mon vécu quotidien.

    Le reportage a oublié qu’il y a aussi des habitants qui habitent le sud.

    Les salariés, il y en a beaucoup sur la Plaine, et je peux vous affirmer qu’ils ne se balladent pas tous dans leur navette…

    Pas un mot sur les développements à venir (2 stations du métro du grand paris express, campus condorcet…), ni sur l’activité culturelle de la ville (Académie Fratelini, Théâtre Gégard Philippe etc…).

    Oui, il y a des problèmes à St Denis et j’espère, comme la plupart d’entre-vous, que l’extrême gauche ne sera plus aux commandes de la ville aux prochaines municipales, mais ce discours en boucle de M6 qui résume St Denis à son insécurité et renforce sa stigmatisation m’interpelle. A part faire de l’audimat en jouant sur la peur, je ne vois pas bien la finalité du reportage…

    1

    0
  16. Bea dit :

    @christino vous êtes comme mes amis qui habitent à la Plaine , vous venez faire vos courses dans le centre? Je suppose que non, venez vous dans le centre vous promener dans les rues Fontaine, Corbillon, Gabriel Péri et j’en passe, non sans doute faites vous comme mes amis , vous faites en sorte de faire vivre ce nouvel endroit et restez entre vous et je pense que vous n’avez pas tort ! Je pense que pour avoir un avis tranché sur un sujet , il est primordial de le connaître
    Vivre parmi les immondices qui jonchent les trottoirs débordants des poubelles ,les rats , les crachats, les urines, les vomis et les fumées véhiculées par les caddys, à la Plaine vous ne connaissez pas, et tant mieux! Mais nous on aimerait bien que le reste de Saint Denis soit aussi clean que la Plaine! C’est de la stigmatisation de faire voir qu’il existe dans notre ville deux mondes parallèles? Moi je ne pense pas ! Après la qualité du reportage …. on aurait sans doute préféré que ce soit sous la caméra de Luc Besson je vous l’accorde, mais parler déjà du sujet qui pourrit la vie de milliers de personnes c’est bien !

    9

    0
  17. Bea dit :

    PS: quand je parle des rue Fontaine, Corbillon, Gabriel Péri et j’en passe…il s’agit là des trafics en tous genres.

    4

    0
  18. Cristino dit :

    Chère Bea,

    Vous avez parfaitement raison. Je ne connais que trop peu le centre de St Denis. Je circule beaucoup à vélo, mais l’accès de la Plaine au centre ville pour les cyclistes ou les piétons n’est pas aisé… Alors, effectivement nous essayons de faire vivre ce nouveau territoire et je pense que Paris semble, pour beaucoup d’entre-nous, plus proche que St Denis centre. En tout les cas, nous nous y rendons bien plus facilement.

    J’ai bien sûr déjà participé à la fête des tulipes, assisté à des représentations au théâtre Gérard Philippe, visité plusieurs fois la basilique, participé à des ateliers enfants au 6B, mais c’est effectivement trop peu pour dire que je connais réellement cette partie de notre ville.

    J’espère simplement que ce type de reportage ne découragera pas certains à venir s’installer à St Denis. Car comme le dit Caroline, la mairie n’a qu’une peur : « 5000 bobos et la ville saute ». Si l’extrême gauche n’est plus aux commandes de la ville (et de Plaine Commune), ce territoire est si bien connecté, cette ville est si riche d’histoire, que je ne vois pas pourquoi il serait impossible d’imaginer un avenir plus apaisé.

    4

    0
  19. Bea dit :

    @Cristino
    Je suis parfaitement d’accord avec vous, notre ville peut et doit redevenir belle à vivre elle a un grand potentiel , il faudrait effectivement pour cela une vraie mixité pour un vrai vivre ensemble , moi j’y crois mais pas pour tout de suite, il faudra effectivement que les dyonisiens s’investissent, votent, comprennent qu’ils détiennent leur destin dans les urnes et cela sera possible.
    Il faut que les élus ne soient pas en CDI ad vitam eternam mais en CDD renouvelable si compétences avérées! et le vote c’est cela!!nous citoyens administrés DEVONT voter pour notre présent et l’avenir de nos enfants.
    Et si je viens ici exprimer mon ressenti c’est parce que j’aimerai rester dans cette ville que j’ai tant aimée mais……..

    4

    0
  20. Gaspard dit :

    Je viens de regarder : l’adjoint au maire ose dire ou sous-entendre que c’est l’interdiction du voile qui est la cause du du chômage des femmes voilées dans l’entreprise privée, c’est insensé. Comme si la religion devait surplomber les lois de chaque entreprise !
    De même, il semble dire que la laïcité républicaine est un frein à l’intégration, tout en demandant que l’Etat accompagne l’islam. Quand j’apprend en plus qu’il se fait délivrer des brevets de religiosité en présence du maire, je me demande où est la limite…
    Je suis aussi extrêmement surpris d’apprendre qu’il est enseignant. L’éducation est le lieu de l’émancipation…
    Moi qui ai vécu et travaillé si longtemps ici, qui suis antiraciste, cela m’inquiète. Quel effet peut faire sur le téléspectateur qui vit normalement ce genre de réalités !? Les quelques uns qui se retrouvent autour d’un verre et de saucisson, si tolérants qu’ils ne peuvent que dire gentiment qu’ils souhaitent plus de mixité (en quoi ils ont raison) en deviennent presque exotiques !
    Je vois aussi que le parking où je garais ma voiture est devenu un hôtel pour « crackeurs », que la cité Péri, en plein centre est toujours ce centre de trafic qui nous a gâché la vie quand nous étions voisins (agression, dégradation de voiture, insultes sur ma famille, sans compter les dealers à nos portes, le bruit, les nuits perturbées pendant toute la belle saison) et que la rue des Ursulines a toujours cette réputation positive tellement fausse (y ayant vécu huit ans, dans les années 2000, j’y ai vu et vécu trop souvent des scènes de vol, d’agressions.
    Je n’ai pas pu aller au bout de ce documentaire, tant je suis écœuré. Je suis désolé pour ceux que cela choquerait, mais après quelques courtes années d’éloignement, voir cette accumulation de problèmes au centre-ville et l’air satisfait de ceux qui la gèrent, c’est trop pour moi.

    7

    0
  21. goldo dit :

    et oui La plaine Saint denis rattachée à saint denis mais on dirait deux villes différentes.et dire qu’avant d’habiter le quartier de la gare j’habitais la Plaine.

    finalement cette ville défend le vivre ensemble et le crie très fort mais tout le monde vit en clans.. les bobos du centre se retrouvent dans les mêmes boutiques et cafés, a la Plaine on ne fréquente dans le centre que les lieux intéressants(théâtre,6B),Les différentes nationalités se retrouvent aussi entre eux et les classes moyenne populaires qui ne sont ni pauvres,ni bobo et en plus qui prennent de l’âge ne se retrouvent nulle part. En ce qui me concerne je ne fais pour ainsi dire rien a St Denis. Effectivement pour moi ce reportage reflète mon quotidien mais quand je l’avoue aux élus municipaux ils sont scandalisés et crient au scandale. Si au moins ce reportage leur permettait de revoir leurs copies. goldo

    9

    0
  22. Béatrice dit :

    Des amis proches viennent de quitter St Denis alors qu’ils étaient investis dans les activités locales mais ils ont craqué ! Ils en avaient assez de ne pouvoir laisser leur voiture dans la rue, de faire attention à tous leurs propos, tout le temps et pour mon amie de ne pas se sentir en sécurité quand elle rentrait le soir (pour elle-même et encore plus pour sa fille). Elle a eu des tas de réflexions… à plus de 50 ans ! Sa fille se faisait suivre, menacer, etc…. Oh joie !!!
    A part ça, le reportage de M6 est mensonger, n’est-ce-pas M. le Maire ?

    8

    0
  23. Marion dit :

    Une amie ayant un fils handicapé vient également de craquer, car en me parlant de son garçon adolescent, elle m’a dit ; « je suis partie car ils allaient me le massacrer ». La seule loi qui sévit ici est donc bien celle du plus fort. Concernant le sujet, je viens de trouver ceci :

    https://www.valeursactuelles.com/societe/bernard-de-la-villardiere-menace-de-mort-par-daech-63097

    3

    0
  24. M6 dit :

    Le reportage de M6 sur Saint-Denis est sur disponible sur « you.tube » :

    « De l’autre côté du périph : St Denis,la ville aux deux visages »
    https://www.youtube.com/watch?v=Hrcss6GOB20

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *