Envoyé spécial : La mécanique sauvage à Aubervilliers et la Plaine St Denis

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. grain de sel dit :

    On pourrait inviter les reporters qui ont réalisé ce reportage à le compléter …
    La rue Bonnevide , rue bénie des réparateurs sur voirie, viendrait illustrer la triste vision de notre territoire, « territoire du laisser-faire » où sévit aux manettes municipales une équipe de sourds-muets….

    0

    0
  2. Yam dit :

    @grain de sel
    du moment qu’ils touchent leurs indemnités qu’est-ce qu’ils en ont à faire de la ville. Ils sont en place jusqu’aux prochaines élections donc d’ici là ils peuvent dormir tranquille ça tombera tous les mois.

    0

    0
  3. Habitant dit :

    Il ne faudrait surtout pas que la mécanique sauvage arrive à la plaine où tous les entreprises du CAC40 installés par Braouzec subissent ces désagrément par contre pour les habitants c’est pas grave.

    0

    0
  4. SNOOPY dit :

    Aubervilliers et la Plaine Saint-Denis n’ont pas le monopole de la  » mécanique sauvage » sur la voie publique. La rue Bonnevide ne se défend pas mal non plus dans ce type d’activité.

    0

    0
  5. Habitant dit :

    @snoopy
    Apparemment vous n’avez pas regardé le reportage, il n’y a pas de mécanique sauvage à la plaine, la police leur demande de rester sur Aubervilliers..
    Il ne faudrait surtout pas ennuyer les entreprises du CAC40 installé à la plaine par Braouzec, par contre les habitants, on s’en fiche

    0

    0
  6. BB dit :

    « Il ne faudrait surtout pas que la mécanique sauvage arrive à la plaine ». Lol, elle était déjà là avant la construction de l’école Casarès. A un moment, on y a cru, on s’est dit que ce serait fini avec l’installation de plots en bétons tout le long de la rue.
    Et puis en fait non, ils se sont juste bougé un peu, de ci de là. Et retour au business as usual.

    Vu l’état du réseau d’assainissement, l’huile de moteur et le jus de batterie, c’est direct dans le sol (déjà sursaturé de polluant) ou vers la Seine. Mais rassurez-vous, on a planté des graines rue Puibano donc tout va bien. l’écologie à la mode Saint-Denis.

    0

    0
  7. Observateur dit :

    Qu’en pense Suzanna DE LA FUENTE, maire-adjoint dont l’unique délégation est le suivi du Quartier Plaine et qui, pour cette « responsabilité » perçoit une indemnité de 2 620 euros par mois… ?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *