Fascisme ou démocratie à Saint-Denis : la municipalité doit choisir !

Vous aimerez aussi...

189 réponses

  1. Brafman dit :

    http://ripostelaique.com/lislamo-co
    Voici un lien vers un article de Riposte Laïque, site d’extrême-droite, de ce dimanche soir.
    Et qui commence a être relayé ; qu’en sera t-il demain dans les sites d’e même obédience -je n’ose croire sur les sites d’expression très laïque-.
    Un petit bijou d’hommages appuyés et de connivence avec le débatteur unique qui était programmé par l’Observatoire de la laïcité mercredi soir…
    Un appel islamophobe réaffirmé et même renforcé.
    Puisse t-il au moins susciter le doute et atténuer des réactions parfois outrancières de la part de beaucoup que je devine bien plus ouvert aux échanges et à la compréhension.

    0

    0
  2. Mourad dit :

    @Brafman

    Mais quelle suffisance ! elle a raison CSP …

    Dites-mois, lorsque vous avez énoncé le sermon d’Hippocrate, on ne vous a pas expliqué qu’il fallait rester humble … parce qu’au bout du bout du bout on est sûr de rien ?

    0

    0
  3. Thierryb dit :

    Je voulais quand même dire que ce n’est pas parce que j’ai défilé, comme pas mal de monde dans les mêmes cortèges que M.Brafman pour l’école, que je suis d’accord avec tout ce qu’il dit et d’ailleurs il s’en fiche d’ailleurs complètement.
    Ce qui m’importe :
    La laïcité, celle qui a permis la paix dans ce pays depuis longtemps, est fragile. Déjà récupérée par le FN et détournée de son sens en la transformant en arme antimusulmans, elle se trouve instrumentalisée à l’extrême gauche avec ce terme issu de la conférence de Durban d’ « Islamophobie », qui organise la confusion entre critique de la religion (un droit en France) et racisme (un délit).
    Si on ne sort pas très vite de ces confusionnismes, je crois qu’on va entrer dans un moment pénible…

    0

    0
  4. Olympe dit :

    J.Brafman en est à utiliser les déclarations de « Riposte laïque », aujourd’hui d’extrême-droite, pour tenter de se couvrir. Pour cette organisation, c’est évidemment un magnifique cadeau de voir des gens d’extrême-gauche, et qui se prétendent défenseurs des musulmans, se conduire comme des nervis d’extrême-droite. Quel meilleur moyen pour aider le FN dans son hold up sur la laïcité, hold up que justement le conférencier Guylain Chevrier dénonce dans tous ses écrits ! Plutôt que de continuer à faire des amalgames mensongers, J.Brafman ferait mieux de lire un militant et élu de gauche comme Jean-François Chalot qui dénonce ses méthodes staliniennes et rappelle qui est Guylain Chevrier (voir ce texte qui est publié sous l’article de « Marianne » sur ce blog).
    http://www.agoravox.fr/actualites/p

    0

    0
  5. reveplus dit :

    @ Mr Brafman je visionne le liens je ressens dans ce qui es écris un admirateur celui qui rédige l’article mais il précise bien je cite que ‘Le crime de Guylain Chevrier ? Avoir été membre de la rédaction de Riposte Laïque, de son origine à juin 2010, et d’y avoir publié plus de cent articles, souvent d’une très grande qualité intellectuelle.

    Ensuite, il a choisi de s’éloigner de nous, ayant exprimé son désaccord

    avec l’initiative de l’Apéro Saucisson Pinard, choix que nous respectons. »

    Mr Chevrier a fait le choix de quitter la rédaction

    quand le journal es passe a l’extreme droite (Fhaine) ,
    Ou es le mal de cette homme qui comprend que ce journal avec qui il combattais ce retourne vers quelque chose qui ne lui ressemble plus ? qui ne plus en accord avec ses luttes et sa façon de penses ??

    personnellement je ne voie pas le mal vu que ce Monsieur a faire

    le choix de partie et de défendre la laïcité ainsi que l’égalité dans notre pays ,

    je finirais par cette citation des ce Grand Monsieur Mandela  » Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ;

    c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. »

    0

    0
  6. Brafman dit :

    Elément pour le débat:
    Sortie chez Syllepse du dernier livre d’Ilan Halevi : Islamophobie et judéophobie, l’effet miroir, préfacé par Alain Gresh. Il sera disponible en librairie le 5 juin 2015.
    Né à Lyon en 1943, dans une cache de la Résistance, de parents juifs naturalisés français par le Front Populaire, installé en Israël en 1967, Ilan Halevi prend fait et cause pour la cause palestinienne et « franchit la frontière » en 1976 pour rejoindre l’Organisation de libération de la Palestine de Yasser Arafat avant de devenir un des vice-ministres des affaires étrangères de l’Autorité palestinienne.
    Voici la 4ème de couverture :
    Dans un contexte caractérisé par la flambée des racismes, ce livre invite à repenser l’islamophobie au prisme de sa parenté avec la judéophobie. On ne saurait ainsi appréhender la réalité de l’islamophobie actuelle sans passer par le détour de l’antisémitisme, dont elle est largement un avatar tardif et une mutation coloniale.
    Omniprésente dans le discours public et dans les politiques d’État, l’islamophobie est exacerbée par les crimes réels commis au nom de l’islam par une nébuleuse de groupuscules et d’organisations directement ou indirectement manipulées par des États.
    Comme sa sœur jumelle, la judéophobie, l’islamophobie apparaît comme la nouvelle forme de peste raciste, la résurgence d’un virus social dont la nocivité est notoire, opérant désormais à l’échelle globale.
    Il ne s’agit pas ici de poser une équation entre la situations des Musulmans aujourd’hui et celle des Juifs hier, mais d’observer deux ensembles racistes qui fonctionne de façon similaire en dépit de leurs différences et qui menacent la vie commune en Europe.

    Dans la fiche de présentation de l’ouvrage aux libraires figurait ce texte de présentation :
    L’islamophobie, une excroissance et un développement de la judéophobie – L’islamophobie, sous-catégorie du racisme en général, est une métastase de l’antisémitisme On ne peut s’empêcher de prendre note des similitudes étonnantes qui mettent le discours islamophobe contemporain en résonance avec l’antisémitisme, c’est-à-dire très précisément la judéophobie : les judéophobes les plus acharnés ne nient-ils pas jusqu’à l’existence même de l’antisémitisme, qui ne serait à leurs yeux qu’une fabrication culpabilisante à propos de persécutions tout à la fois imaginaires et méritées ?

    0

    0
  7. mourad dit :

    @Brafman

    Même si le sujet me passionne (l’Islamophobie) … et pour cause parce que Musulman, je n’ai pas du tout envi d’en débattre avec vous.

    Ce que je peux ajouter c’est qu’avec le soutien de prédicateurs bidons, vous amenez notre jeunesse (issue de l’immigration) vers une impasse et le rejet des autres que je ressens de plus en plus.

    Monsieur Brafman, j’ai assisté fin 2014 à une réunion étrange avec des gens de chez vous, avec des gourous théologiquement incultes ; une demoiselle, Musulmane, doctorante à l’INSEE (bac+8) a posé la question suivante:

    Quelle chance ai-je de trouver un job en portant le HIJAB ?
    Réponse collégiale : aucune
    Un gourou : la place de la femme est à côté de son mari
    un autre gourou : je peux vous proposer un job dans ma plateforme téléphonique !

    Monsieur Brafman vous employez les mêmes techniques que le FN pour embrigader ; le FN c’est l’Islam, l’euro ; vous et vos sbires c’est Palestine, Sioniste, Colonialisme, Islamophobie

    Mais quand vous gratez un peu, vous êtes aussi bidon que les prédicateurs, aussi bidon que le FN qui est votre frère de lait … Oui :vous êtes bidon Monsieur Brafman.

    0

    0
  8. Olivier dit :

    J. Brafman veut nous entraîner dans des débats fumeux qui n’intéresse que quelque groupuscules de la gauche de la gauche, sous l’influence des lobbys religieux. La prétendue « islamophobie » est une invention des mollahs iraniens quand la dénonciation des atteintes aux droits humains par leur régime a commencé à devenir gênante. Cette expression fait volontairement l’amalgame entre des actes anti-musulmans, que les lois en France condamnent, et la liberté de critiquer les opinions religieuses, qui est un acquis de la liberté de pensée et d’expression de la Révolution française.
    Mais il y a pire : en France, certains ont tenté de créer la confusion entre « islamophobie » et racisme, comme si l’Islam était une caractéristique génétique de certaines populations, ce qui est totalement absurde. Un syrien ou irakien chrétien, un égyptien copte, un libanais maronite, un tunisien athée ne sont pas musulmans. Ils n’en sont pas moins de culture arabe. Mais c’est peut-être cela que certains souhaitent : nier la liberté de conscience des individus, en les enfermant dans des pseudo-communautés raciales. Je comprends mieux le soutien de J. Brafman et de ses amis à un groupuscule racialiste comme le PIR.

    0

    0
  9. Sam dit :

    En 1988, j’avais 14 ans, je vivais au Maroc,  j’étais en 4ième. 

    J’avais un prof de théologie (au maroc, l’enseignement public n’est pas laïque) qui faisait du prosélytisme pour le courant des frères musulmans. Il avait un discours radical notamment sur les femmes (en enfer, tous leurs membres découverts allaient être brûlés et elles allaient toutes être suspendues par les cheveux…). L’adolescente que j’étais, lui a tenu tête textes à l’appui pendant la moitié de l’année scolaire…

    Mais à l’arrivée du ramadan, à peine pubère j’ai cédé car j’avais peur de finir en enfer. 

    Au début, j’étais la même avec un foulard en plus et des vêtements plus sobres. Je me sentais protégée des regards des garçons dont le harcèlement de rue m’insupportait…

    Au début seulement.

    Les profs et le chef d’établissement étaient de plus en plus inquiets de voir des élèves de ce prof devenir des « soeurs musulmanes » et ont alerté l’inspection. Il a eu un avertissement mais a malgré tout continué ses méthodes. 

    Ma famille était contre mais complètement dépassée et impuissante. Elle a été avertie par ma prof de biologie (également amie de ma soeur aînée) que j’étais sous influence de ce prof …Rien à faire, plus on me demandait de me dévoiler et plus je résistais. On m’avait appris que c’était une épreuve de dieu pour tester ma foi…

    A peine quelques jours après avoir mis le foulard, j’ai été approchée par des « soeurs musulmanes » adultes et militantes. 

    Elles m’ont petit à petit coupé de mes amis, 

    Elles sont petit à petit sont devenues mes seuls contacts.

    Elles m’ont petit à petit convaincu que la télé c’était péché, la musique c’était péché, faire la bise à mes cousins, amis masculins c’était péché…serrer la main à des hommes c’était péché…garder mes poupées c’était péché…

    Alors pour éviter tous « ces péchés », j’évitais mes amis et mes cousins…

    Concrètement, je me cachais dans ma chambre quand on avait des invités…j’ai coupé avec mes anciens ami(e)s.

    Mes lectures étaient celles que ces  soeurs me donnaient…

    Je n’écoutais plus de musique mais des chants religieux…

    Mes sorties étaient rythmées entre mosquée et les maisons de ces soeurs musulmanes.

    Ma vision des Hommes était devenue binaire : les fidèles et les mécréants

    Je voyais ma mère, ma grand mère, mes frères et soeurs vivre dans le péché car ne suivaient pas le courant de Sayed Kichk (fondateur du mouvement des frères musulmans)…pourtant certains étaient pratiquants mais pas « comme il se doit ».

    Bref, j’étais totalement sous influence.

    J’avais conscience que je n’étais plus libre mais j’avais le sentiment d’être dans une impasse. J’avais peur de me dévoiler, peur qu’on me juge, peur qu’on me montre du doigt comme mécréante.

    Pendant les grandes vacances scolaires, mon père a décidé de nous faire venir en France (mon petit frère, ma mère et moi). La veille de la rentrée scolaire, il m’a expliqué la règle à sa façon « ici, à l’école il n’y a pas de bonnes soeurs…alors tu retires ton truc ». Mon père est analphabète mais ces mots m’ont suffit pour comprendre la règle, certes ça manquait de délicatesse.

    La laïcité m’a contraint à me dévoiler après 5 mois d’enfermement et de sectarisme…ce fut dur sur le coup et j’en voulais au monde entier même à dieu de m’avoir abandonné. 

    Mais très rapidement, l’ado a recommencé à revivre, à s’ouvrir, à se construire et surtout à ne plus être sous influence des frères musulmans.

     J’ai 42 ans, mariée avec un athé de culture chrétienne et suis libre de mon corps …libre de mes actes et fière d’être française.

    Bref, la croyante que je suis toujours tient à la laïcité et aimerais que certains cessent de parler de ce qu’ils ne connaissent pas…

    qu’ils cessent de parler de communauté de musulmans…

    qu’ils cessent de parler au noms des français musulmans …

    Qu’ils acceptent que nous sommes français avant tout et aspirons à construire ce pays qui nous est si cher et qui traverse une période trouble.

    Si mon témoignage peut servir, je le partage…non sans douleur, non sans risque.

    Bref, vive la liberté et vive le débat d’idées.  Et à bas les intégristes, à bas les extrémistes de tous genres qui instrumentalisent les jeunes innocents en quête d’identité. « AMEN » 😉

    0

    0
  10. Thierryb dit :

    @Samira,
    je me permets de rendre hommage à ce que tu dis dans ce récit. Je n’en dirai pas plus.
    Comme enseignant, j’ai le sentiment d’avoir participé à l’émancipation de beaucoup de jeunes de Saint denis, et de leur avoir donné quelques clés pour comprendre leur vie. Mais combien suis-je atterré d’avoir du combattre de plus en plus d’enfermement religieux ressemblant à ce que tu décris, et combien le suis-je de voir qu’une partie de la jeunesse de province à qui j’enseigne désormais s’est elle aussi radicalisée dans le rejet d’autrui.
    Nous avons tous, là où nous sommes, une mission : faire société, pour que les valeurs qui fondent notre vie commune soient plus fortes que les enfermements de repli. Ce ne sera pas facile, parce qu’il y a une vraie crise de l’espoir politique…

    0

    0
  11. mourad dit :

    @sam
    … Bravo Sam : vous avez réussi à faire pleurer mon épouse … et j’en étais pas loin … et cela un dimanche soir, vous exagérez …

    0

    0
  12. Sam dit :

    @mourad

    Si votre fille parle toujours de hijab, je peux la rencontrer et lui faire un retour d’expérience…

    Je ne porte pas de jugement sur celles qui sont voilées, je dis juste que ça devrait être un choix…et à 14ans on n’est pas à même de choisir, on mime, on s’identifie et on ne fait pas la part des choses…

    0

    0
  13. bill dit :

    Merci Sam, je sais que ça te coûte de partager cette histoire.

    0

    0
  14. MR dit :

    Conférence-débat du 27 mai. Et maintenant ?

    Les acteurs.

    Une conférence-débat organisée mercredi 27 mai en Mairie par l’Observatoire de la laïcité a été perturbée et n’a pu se tenir.
    L’Observatoire de la laïcité est une association dionysienne qui comme de nombreuses associations perçoit une subvention de la ville de Saint-Denis.
    Partie prenante des débats sur la laïcité, le vivre ensemble, l’Observatoire de la laïcité concourt au débat d’idées, et c’est à ce titre que le conseil municipal dans le cadre de l’attribution des subventions aux associations a voté à la quasi-unanimité moins 3 voix (2 contre émanant de conseillers appartenant à la majorité municipale, un de l’opposition) une subvention à cette association.

    L’intégralité à lire sur https://saintdenisecologie.wordpres

    0

    0
  15. MR dit :

    Conférence-débat du 27 mai. Et maintenant ?

    Les acteurs.

    Une conférence-débat organisée mercredi 27 mai en Mairie par l’Observatoire de la laïcité a été perturbée et n’a pu se tenir.

    L’Observatoire de la laïcité est une association dionysienne qui comme de nombreuses associations perçoit une subvention de la ville de Saint-Denis.

    Partie prenante des débats sur la laïcité, le vivre ensemble, l’Observatoire de la laïcité concourt au débat d’idées, et c’est à ce titre que le conseil municipal dans le cadre de l’attribution des subventions aux associations a voté à la quasi-unanimité moins 3 voix (2 contre émanant de conseillers appartenant à la majorité municipale, un de l’opposition) une subvention à cette association.

    La suite sur : https://saintdenisecologie.wordpres

    0

    0
  16. salomon dit :

    La posture de martyre qu’adopte Jean Brafman ne trompe que ceux qui veulent bien être trompés! Le climat politique de terrorisme intellectuel qui s’exerce à l’encontre de ceux qui ne partagent l’opinion de la municipalité, de ses membres, partisans, séides ne permet pas la transparence qu’il exige. S’il veut être crédible, il devrait commencer par dénoncer et combattre toutes les atteintes à la liberté d’expression comme celle qui a eu lieu mercredi dernier, lorsqu’une bande de nervis de type fasciste ont empêché une réunion publique de se tenir dans la salle du conseil municipal. Quand on constate les ennuis, juridiques et judiciaires crées par un agent de la mairie , de la créatrice de « sans crier gare »,  » Saint-Denis ma ville » pour une action somme toute légitime… La liberté d’expression ne se divise pas ! Du moins quand l’on en est un authentique défenseur.

    
    

    En ce qui me concerne, je préfère garder ma liberté en restant anonyme, n’ayant pas envie de subir les foudres des sbires en tous genres et des commissaires politiques proches de la municipalité. Je me considère comme un dissident, à l’instar de ceux qui, seuls, s’opposèrent au soviétisme régnant en URSS, au soviétisme de la municipalité. Mes propos et analyses sont mon « samizdat » !
    Je souhaite garder ma liberté de dire comme Marx, que la religion est l’opium du peuple, le soupir de la créature accablée et le coeur d’un monde sans coeur et que, dans toutes les religions, il y a le pire et le meilleur, l’islam ne faisant pas exception à cette règle, et que tous ceux qui instrumentalisent une religion à des fins politiques sont des réactionnaires camouflés tel Monsieur Madjid Messaoudène, notamment. Ces derniers discréditent l’islam et les musulmans, favorisent « l’islamophobie » qu’ils prétendent combattre. Lui et ses semblables n’ont pas leur place dans une municipalité authentiquement progressiste.

    Pour discuter, il faut être au moins deux et que votre ou vos interlocuteurs vous écoutent et reconnaissent la part de vérité, plus ou moins grande, dont vous est détenteur. Les conditions d’un authentique dialogue ne sont pas réunies : Mr Brafman et ses amis politiques exercent une tyrannie locale telle que c’est à lui de faire en sorte qu’elles le soient. Comme je doute fort qu’ils le veuillent, ils peuvent toujours profiter de la situation actuelle. Cependant, je pense qu’elle ne va pas durer. Les derniers résultats électoraux ne leur sont guère favorables. Lors des prochaines élections municipales en 2020, lorsque la droite sera revenue au pouvoir à cause de la politique du gouvernement « socialiste », il sera encore plus facile à la jeune et dynamique équipe réunie autour du député socialiste Mathieu Hanotin de renvoyer dans leurs foyers et à des études indispensables toute la majorité municipale actuelle et ses partisans. Monsieur Brafman et ses amis politiques seront, peut-être, plus disponibles et disposés pour que je leur explique, à visage découvert et livres à l’appui, pourquoi ils ont été renvoyés par les électeurs à leur juste place, et ce en quoi les électeurs ont mis fin à une exception politique à Saint Denis.

    0

    0
  17. Gabriella dit :

    Sam,Bravo, ton témoignage est très édifiant et très touchant et tu fais toujours preuve d’un grand courage!.
    L’intégrisme qui existe dans toutes les religions, ne pense qu’à amener les autres vers sa propre vision de la religion et de sa pratique et l’invasion de l’espace des autres ; et ce qui m’étonne c’est que même des personnes athées ne s’en rendent pas compte sous prétexte « que ce sont les inégalités sociales » qui entraînent ces transgressions mais c’est une très grave erreur.
    Trois choses très inquiétantes à Saint-Denis : l’affaire de l’IUT , la présence toujours effective au Conseil Municipal de Mr Messaoudène et la censure de la conférence sur la laïcité avec des méthodes qui devraient alarmer les dionysiens.

    0

    0
  18. Olympe dit :

    M. Ribay (MR) n’a pas dû lire les déclarations du Directeur de cabinet du Maire dans « Marianne ». Sinon, il s’interrogerait, espérons-le, sur les orientations de la municipalité concernant la liberté d’expression. Quant au communiqué du petit groupe « Ensemble », il fait carrément froid dans le dos ! Or qui est « Ensemble » (composante du « Front de Gauche », à coté du PC et du Parti de Gauche) à Saint-Denis, et quelle est son influence dans le municipalité ? Plusieurs élus de la majorité municipale en sont membres dont le que trop connu Madjid Messaoudène, mais aussi Patrik Braouezec… Alors, oui, la municipalité, et le maire en premier lieu, doit se désolidariser des discours et des pratiques de ce petit groupe s’il veut encore être digne de sa fonction. Mais est-il libre de le faire ?
    Le pire est que l’opposition municipale n’est guère plus réactive sur la défense de la liberté d’expression et de la laïcité. Pour l’instant, il n’y a eu aucune déclaration publique du groupe PS au conseil municipal sur l’empêchement violent de la conférence-débat du 27 mai. D’ailleurs, aucun parti ou groupement politique dionysien (sauf « Ensemble »…) ne s’est exprimé à ce sujet. Il y a vraiment quelque chose de pourri pour la démocratie à Saint-Denis !

    0

    0
  19. Bel-Air dit :

    Merci pour ton témoignage Sam qui est vraiment courageux et émouvant. Précieux! Je ne suis pas chrétienne au sens où on l’entend (de toute façon pas baptisée ce qui est rare dans la communauté à laquelle j’appartiens) mais je suis croyante. Jamais je ne pourrai entrer dans quelques fondamentalismes religieux qui soient ni entrer en guerre idéologique avec aucune autre croyance ou athéisme, au contraire!
    Dernièrement à St-Denis il s’est encore passé un truc incroyable… Mon ami (blanc) est passé à côté d’un pizzeria. Il y avait quelques clients qui attendaient dont quelques fondamentalistes barbus qui avaient une discussion animée (ou plutôt un monologue) avec des personnes. Ces derniers qui avaient un look, on va dire civil,étaient visiblement gênées par la discussion qu’on leur imposait (ils baissaient la tête ou regardaient ailleurs). Quand mon ami est passé à côté d’eux les barbus se sont arrêtés de parler net, comme si ils étaient un pestiféré, sympa… Et quand il les a dépassé ça a recommencé de plus belle. Pour les bribes de phrases il a entendu « l’état veut créer sa propre monnaie, c’est génial! » (pour ceux qui ne le savent pas EI veut créer sa monnaie depuis environ 1an) Voilà où on en est aujourd’hui, des musulmans de culture et/ou de religion sont pris en otage. Alors il faut vraiment arrêter l’aveuglement messieurs les élus. C’est un jeu dangereux et en plus c’est du foutage de g….e! Il semblerait que vous mélangiez tout, peut-être volontairement afin de paraître une alternative à l’extrême droite. Ca ne rend service à personne! Il faut arrêter avec vos idéologies primaires qui gagneraient à évoluer avec le contexte actuel! Je ne suis pas spécialement politisée et le fondamentalisme religieux était le cadet de mes soucis, je l’avoue. Je ne suis pas blonde, ni religieuse catho, ni de l’extrême droite, ni raciste, ni islamophobe, ni sioniste (ni sous l’influence d’une organisation souterraine) ou autre et je n’invente pas des choses pour me rendre intéressante. C’est très grave alors il est temps d’en prendre conscience!

    0

    0
  20. Mourad dit :

    Déclaration du PSG/
    Les élus Socialistes de Gauche (PSG) tiennent à condamner très fermement les agissements d’un petit groupe d’individus très agressif qui a réussi à empêcher la tenue d’une réunion publique en Mairie ce mercredi 27/05/15 soir.

    Il s’agit-là d’une atteinte intolérable à la démocratie qui garantit les libertés de réunion et d’expression. Ce n’est pas la première fois que des opérations fondées sur la pression et la menace de violences sont organisées par ce même groupe d’individus. On ne peut laisser s’instaurer un climat de tension et de violence dans la vie publique locale. Les opinions doivent pouvoir s’exprimer, les désaccords être abordés, les confrontations d’idées s’exposer, cela en toute sérénité. Il est donc indispensable qu’un retour durable à la tranquillité du débat public soit établi. Dans cet objectif, les élus socialistes de gauche demandent au Maire et au Préfet de prendre les initiatives utiles pour que soit mis un terme aux agissements illégaux de groupes d’individus tels que celui qui a sévi mercredi soir. Ferdinand Nino Président du groupe des élus PSG

    0

    0
  21. Mourad dit :

    Déclaration M. MESSAOUDENE /
    Communiqué de Madjid MESSAOUDENE Elu en charge de la lutte contre les discriminations, et pour l’égalité des droits. Le 30 mai 2015.

    Je prends connaissance à l’instant de la polémique née lors du débat organisé par l’Observatoire de la laïcité à Saint-Denis. Je partage en grande partie le communiqué d’Ensemble Saint-Denis, notamment à propos de l’invité choisi pour traiter de la question débattue. Le fait que le débat ait eu lieu dans la salle du conseil municipal ne peut là encore que m’interroger. Même si elle témoigne de la grande ouverture d’esprit de la municipalité. La ville de Saint-Denis a toujours répondu présent pour lutter contre toutes les formes de discrimination. Toutes. Cela inclut, même si cela peut en étonner certains, l’islamophobie. Nier que les musulmans de ce pays, de notre ville, sont la cible d’attaques incessantes, souvent sous couvert de laïcité, relève au mieux de la mauvaise foi, au pire d’une grande irresponsabilité. Je m’inscris par ailleurs en faux contre les accusations portées à l’encontre de Jean Brafman, qui n’a de leçon d’antiracisme à recevoir de personne. L’Observatoire de la laïcité, ni aucune autre organisation n’a de légitimité pour décerner un brevet d’honorabilité. Plus que jamais dans notre ville, nous avons besoin d’échanger et de débattre sur ce qu’est la laïcité, et surtout, visiblement, sur ce qu’elle n’est pas. J’ai envoyé à l’Observatoire, au moment où celui-ci a demandé au maire de suspendre ma délégation, un courrier les invitant à débattre. Cette invitation est restée sans réponse. Nous méritons mieux, Jean Brafman, moi et quelques autres que d’être cloués au pilori, sur l’autel d’une prétendue laïcité qui est utilisée par certains pour ostraciser une partie bien précise de la population du pays, et de notre ville. Il est temps de mettre fin à cette dérive.

    0

    0
  22. Mourad dit :

    Commentaires /

    Je commence à comprendre : L’observatoire avait demandé à D PAILLARD la suspension de la délégation de M. MESSAOUDENE pour l’ensemble de son œuvre … grosse vengeance du Duo MM/JB.

    Quand la majorité municipale aura compris que M.MESSAOUDENE en a rien à péter de la gestion Municipale et encore moins de ses administrées et que ce Monsieur est en service commandé … nous aurons fait un grand pas pour l’accalmie.

    0

    0
  23. bill dit :

    Le PSG est le seul à condamner fermement l’action et réclamer des sanctions. Le PS fait le mort. Les autres ne font que parler d’anti-islamophobie pour noyer le poisson et ne pas condamner.

    M Messaoudene est en Palestine pour servir la grande cause. Qu’il n’hésite pas à prendre tout son temps pour sauver les Palestiniens et résoudre cette guerre, il rendra service à tout le monde.

    0

    0
  24. chabane dit :

    Diffamation, calomnie et délation à l’encontre de Jean BRAFMAN et du MRAP
    Devoir de vigilance contre toutes les dérives identitaires

    Le MRAP de Saint-Denis exprime son soutien à Jean BRAFMAN adhérent de notre comité. Des accusations graves et mensongères ont été écrites par l’ « Observatoire de la Laïcité » de Saint-Denis organisatrice d’une conférence-débat en présence de Guylain Chevrier. Elle désigne nommément Jean Brafman comme étant l’instigateur des perturbations survenues le jeudi 28 mai 2015, dans la salle du conseil municipal, et qui ont empêché le débat organisé par l’observatoire dionysien.
    Nous notons que ces accusations s’appuient sur des échanges effectuées sur une liste restreinte et privée dans lesquels Jean Brafman alertait sur le parcours et les idées de Guylain Chevrier et appelait à la vigilance. Il n’appelait en aucun cas à tout type de perturbation. Ce même débat avait lieu en interne sur la liste des adhérents du MRAP.
    Nous CONDAMNONS le contenu diffamatoire ainsi que le ton « agressif » de l’article.
    Nous CONDAMNONS le procédé de l’observatoire de la laïcité de Saint Denis n’hésitant pas à jeter en pâture le nom d’une personne sans que leur propre communiqué ne soit signé nommément par un quelconque responsable de leur association.
    La récupération du papier de l’observatoire de la laïcité par des sites d’extrême droite et par Marianne confirme bien nos inquiétudes initiales.
    Stigmatiser Jean Brafman, militant antiraciste de terrain de longue date sur Saint-Denis, témoigne aussi du climat délétère qui se développe dans notre pays, les amalgames raccourcis prenant le pas sur des analyses sérieuses et argumentées.
    Jean Brafman, dans le cadre de son activité au sein du collectif anti-fn et contre l’extrême droite de Saint Denis, contribue à initier une réflexion de fond pour lutter contre la diffusion des idéologies délétères racistes.
    Ce n’est pas la première fois que le réseau anti-fn est ainsi mis en alerte, notamment pour manifester contre les idées développées par Farida Belghoul, contre les idées de Marine Le Pen, contre les idées de Dieudonné et Soral….
    Pour ce qui concerne Guylain Chevrier, des militants du mrap local, constatant l’omniprésence de ses écrits sur le site de Riposte Laïque ont interpellé le collectif contre l’extrême droite et les droites extrêmes. Ce sont les articles de fond de Guylain Chevrier qui marquent bien ce personnage dans une dérive identitaire de gauche. Elle contribue à donner une caution de gauche au front national, sous couvert de « laïcisme »
    La gravité et la complexité de la situation actuelle nécessite l’organisation de véritables échanges ayant pour but et vocation de mieux comprendre les enjeux et lutter efficacement contre le climat de haine, de stigmatisation, de clivage qui sont les vrais freins au développement des luttes sociales.
    Saint-Denis, le 1er juin 2015
    Agnès Cluzel, Corinne Coloneaux, Pascal Lacroix et Zahia Oumakhlouf
    MRAP SAINT-DENIS

    0

    0
  25. Sam dit :

    @Bel-air et Gabriella

    Pourquoi ce témoignage ? Pour dire tout simplement que le voile est un produit d’appel de certains mouvements radicaux. On capte les jeunes filles par le foulard et puis petit à petit on en fait des militantes. 

    Le mouvement « des frères musulmans » est surtout politique…et non spirituel comme on peut naïvement le croire.

    @PSG

    Merci pour votre condamnation claire et ferme.

    @Bill

    Un p’tit coup de pression des z’amis du camarade.

    0

    0
  26. Bel-Air dit :

    Ok Sam : ça donne effectivement à réfléchir !

    0

    0
  27. Claudine Saur dit :

    @ CHABANE et aux 4 signataires du comité local du MRAP (NOUVELLE FORMULE à ST Denis
    Votre texte est hahurissant : DE QUI, ETAIT SIGNE LE MAIL ( liste restreinte et privée ,certe,mais ce sont les aléas du net ! ! !Jean ne se mord-il pas les doigts de ne pas avoir utilisé son téléphone ?) CE MAIL qui vous demandait votre AVIS et parlait in fine « de faire supprimer « cette rencontre ?

    Pour BIEN connaitre les 4 signataires de ce texte ,ils ne peuvent douter du violent « malaise « 
    que cette sombre histoire a provoqué ET CHEZ MOI ET chez des moins motivés .

    0

    0
  28. Brafman dit :

    Pas in fine mais ouvertement comme une des 4 possibilités. Ni plus ni moins. Comme nous l’avons fait pour Le Pen, pour Belghoul, pour Jacob Cohen.
    Il n’y a pire sourd qui ne veut entendre.
    Quand on veut tuer son chien… Le problème c’est que je ne suis pas un chien avec étoile ou sans étoile….
    C’est dit pour la dernière fois. Après ce sera du lynchage ou du pogrom à mon dépend…. Mais là aussi j’en ai vu d’autres depuis 57 ans que je milite dont la première fois pour l’indépendance de l’Algérie, contre le Putsch dfasciste d’Alger et contre la 5ème république et De Gaulle. J’avais 12 ans. C’est dire si j’en ai vu d’autres.
    Au revoir….

    0

    0
  29. Sam dit :

    @Brafman

    Adieu…

    @chabane

    Est-ce une menace contre ce blog et l’auteur de l’article ?

    0

    0
  30. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.
    Enfin de compte, c’est la preuve que la ville va très mal. Elle est divisée, elle est malade, elle est pauvre, elle recherche un passé pas si lointain ou l’on vivait ensemble sans ce préoccupé de savoir qui mangeait quoi ou comment s’habillait son voisin.
    C’est quand même de la schizophrénie d’autoriser, d’une part, une réunion d’une association en partie subventionné par la municipalité, et d’autre part, ne pas condamner une autre association en partie subventionné souhaitant l’interdire.
    Le collectif Ensemble ne condamne même pas cette censure.
    Diviser pour mieux régner disait Machiavel…. Cette tactique se révèle payante à court terme mais je dirais qu’une seule chose aux élus de Saint Denis. On a encore des bulletins de vote et votre temps est désormais compté.
    Il est compté car la relève n’existe pas,
    Il est compté car il n’y a pas de projet d’avenir,
    Il est compté car vos militants sont vieillissant et dés qu’ils pourront quitteront cette ville,
    Il est compté car vous ne représentez pas l’avenir mais un Saint-Denis, sale, violent et sans droit.
    On se demande si Eric ORSENA et autres peoples vivant dans le 7ème arrondissement si prompt à soutenir M. PAILLARD lors de la campagne le soutiennent encore.

    Je vous souhaite chères élus de bien profiter de ces 4 années encore. Savourez les. Les populations que vous êtes censés protéger (les plus faibles) seront juste ravagés par les déséquilibres que vous avez créer:
    – Saint Denis nord et sud.
    – Centre ville contre quartier excentrés
    – Polices et jeunes sans avenir
    – Radicaux contre modéré.
    – Religieux contre athée
    – Pauvre contre miséreux
    – Etc…

    L’histoire retiendra uniquement que vous avez pourries la vie à des milliers d’habitants par idéologie uniquement.

    Ps: Parler de sujet comme cela, permet aussi ne pas parler des incompétences manifeste de la municipalité à gérer une ville (école délabré, manque de clairvoyance, insécurité permanente, saleté dans les rues, trafic de drogue).
    On les oublie pas.

    0

    0
  31. Mourad dit :

    @Brafman
    Etoile, Pogrom … faut arrêter Jeannot là !

    Vous auriez pu stopper l’hémorragie en 2 lignes : j’ai fait une connerie en envoyant le mail et j’ai été dépassé par les événements – désolé ; cela aurait fait 10 posts sur le JSD et 20 ici.

    0

    0
  32. Marion dit :

    « Ô Saint Jean Brafman, comédien et martyr » pourrait-on dire en parodiant Jean-Paul Sartre.

    J’invite tous ses zélés défenseurs à exiger que la municipalité lui attribue une rue, que dis-je, un boulevard ou une place de son vivant …. Car il le vaut bien …. En raison de son dévouement inlassable vis à vis de toutes les causes ANTI …….(racisme, islamophobie, extrême droite, FN, etc…etc … ) Et pour finir Anti…quaire !

    Les damnés de la terre, qui ont remplacé chez les gauchistes virulents les masses laborieuses, ne devraient-ils pas exiger de notre bon maire le décret d’un jour férié local obligatoire, paru dans notre journal officiel, le JSD, pour célébrer la gloire de l’inénarrable et irremplaçable camarade Brafman ?

    0

    0
  33. Claudine Saur dit :

    @ MOURAD, dans sa réponse à J.B. ,
    Vous m’enlevez les mots de la bouche ! . Et comme « qui se ressemble . . . « ces propos me rappellent ceux de M. Messaoudène:  » LYNCHAGE  » et « racisme à peine voilé  » parce que j’ai refusé d’apparaitre dans le documentaire qe lui consacre France 3 sous le titre  » Un élu du futur  » ! ! ! OH NON ,pas ca !

    0

    0
  34. Sam dit :

    @Claudine 

    Ah oui c’est drôle, ce journaliste (qui n’est pas de France3, il fait partie d’une boite de prod qui travaille pour cette chaîne) m’a également contacté pour intervenir …j’ai refusé.

    « l’élu du futur » ? J’ai hâte de le voir 😉

    0

    0
  35. Olympe dit :

    Enfin des élus locaux courageux ! Il faut se réjouir pour la démocratie à Saint-Denis du communiqué du groupe des élus PSG du conseil municipal. Et on reste atterré de voir que le groupe des élus PS, l’opposition municipale, reste muet…, de même que les groupes EELV et PCF de la majorité !

    0

    0
  36. Gabriella dit :

    @Sam je te comprends parfaitement et je t’embrasse
    Monsieur Brafman,
    Nous ne nous connaissons pas mais je voulais vous dire que j’ai de la peine parce que, votre idéologie quelle que sincère qu’elle soit et sauf votre respect, vous égare, alors tous ces témoignages depuis le 27 mai ne vous ont pas fait comme un électrochoc, nous sommes jeunes, vieux de toutes origines de toutes couleurs et c’est nous qui nous trompons... et je ne vous dirais pas que  » nous serions…… islamophobes, racistes,d’extrême droite…… NON ce ne serait pas sérieux!

    0

    0
  37. Mr dit :

    Pour faire plus court et compléter par une information :

    La police nationale a bien été appelée par la mairie et s’est rendu sur place pour s’assurer avec la police municipale de la sécurité des personnes participant à cette conférence.


    Pourquoi donc mettre en cause La municipalité ? Au nom de quoi ? Au nom du fait que les « représentants de la municipalité » présents, les deux, trois personnes confrontés à cette situation n’ont pu ramener le calme, n’ont pu maîtriser « ce petit groupe d’individus », « d’excités ».

    J’ai la conviction que les « représentants de la municipalité » présents ou s’étant rendus sur place étaient dans le même désarroi que ceux qui ont du faire face à ceux qui ont choisi de s’opposer à cette conférence par le désordre, l’intimidation, les menaces, les insultes.

    Cela est injustifiable. J’ai là aussi la conviction, qu’heureusement, ces insultes n’ont été prononcées que par quelques « excités » avec lesquels ni Françoise, ni Jean, ni André, ni Simon, ni Jean-Claude ne peuvent un seul instant se reconnaitre.

    Je rappelle encore, à ce stade, que la municipalité reconnaît l’Observatoire de la laïcité comme une association dionysienne de plein droit, la domicilie dans les locaux de la vie associative, la subventionne, met à sa disposition des salles, ne contrôle pas le choix de ses intervenants.

    La conférence-débat doit être reprogrammée. Dans sa forme initiale, elle est caduque. Le texte de la conférence est publié. L’événement exige une autre ampleur. Le conférencier du 27 mai pourra y défendre son point de vue.
    Le débat contradictoire doit y être la règle. La salle du conseil municipal sera trop petite. La liberté d’expression une exigence. Françoise, Jean, André, Simon, Jean-Claude, Mostafa et bien d’autres ont toute légitimité d’y être.

    D’autres intervenants. Suggestion : Edwy Plenel évoqué dans un post pour son livre Pour les musulmans. Fethi Benslama, auteur de Déclaration d’insoumission à l’usage des musulmans et de ceux qui ne le sont pas. Sophie Wahnich de la revue Vacarme.

    Qui d’autre ?

    L’intégralité ici :

    https://saintdenisecologie.wordpres

    0

    0
  38. MR dit :

    Une conférence de Fethi Benslama au Mucen de Marseille.

    Afin de donner une idée de l’apport de ce psychanalyste sur notre monde.

    http://www.dailymotion.com/video/x2

    0

    0
  39. Olivier dit :

    @MR : Il faudrait reprendre presque mot à mot votre long texte. Mais je ne retiendrai que la fin : vous voulez un débat « contradictoire » qui ne peut en réalité que tourner qu’à la foire d’empoigne avec les excités violents que manipulent les gens du groupe « Ensemble ».
    Vous voulez croire, ou nous faire croire, qu’il y a un échange possible avec des gens qui n’ont aucun respect pour les opinions qui diffèrent des leurs, qui utilisent les calomnies et les insultes contre ceux qui ne pensent pas comme eux, qui refusent la démocratie, « bourgeoise » selon eux, et dont la ligne politique n’est même plus la « lutte des classes » mais la « guerre des races ». Il n’y a pas de débat envisageable avec un Madjid Messaoudene, un soutien du PIR et un allié de l’UOIF, avec un Jean Brafman, un manipulateur aux méthodes staliniennes imbu de lui-même, avec des anti-républicains qui nient le principe d’égalité en droits des individus et préfèrent le « communautarisme ». Que faites-vous, vous que je crois un démocrate sincère, sur les mêmes bancs que ces gens-là ?
    Mais surtout ne comprenez-vous pas que votre proposition ultime d’inviter Edwy Plenel est une provocation et que mettre sur le même pied cet essayiste retors et agressif et l’éminent professeur et psychanalyste Fethi Benslama est une insulte pour ce dernier ?!

    0

    0
  40. Lucien dit :

    @MR,

    Est-ce une déclaration de soutien à Françoise, Jean, André, Simon, Jean-Claude, Mostafa et les bien d’autres connus pour défendre tous les « opprimés » de cette terre exceptés les habitants de la ville qui regardent sagement leur vie dépérir de gré et de force.

    Certains vous trouvent crédibles dans le quartier dont vous êtes maire-adjoint (maire-adjoint pour un quartier tient donc) vous l’êtes peut-être certains vous trouvent courageux d’intervenir dans ce blog vous l’êtes peut-être alors même que vous soutenez chaque fois des comportements inacceptables. A aucun moment vous revenez sur le message de Brafman aux agitations agressifs qui ont interrompu le débat mieux vous suggérez leur présence à débattre dans une telle assemblée. C’est normal alors qu’ils se comportent en citoyens dignes d’écouter ce qu’ils se refusent d’entendre pour des raisons que nous connaissons tous.

    Encore une fois MR vous vous noyez dans votre philosophie et littérature pour éviter toutes vérités et vous nous renvoyez à votre blog. Quel intérêt ?

    0

    0
  41. MR dit :

    @Olivier

    Oui un débat « contradictoire », manière d’affirmer que tous les points vues peuvent s’exprimer.
    Attaché à la liberté d’expression, cela me semble tout à fait important.
    Mes suggestions ne sont en rien une provocation. Mediapart est partenaire du Mucen pour le cycle de conférence dont celle de Fethi Benslama.

    Guy Chevrier, Edwy Plenel, Fethi Benslama, Sophie Wahnich … qui ne sont ni partisans du PIR ou membre de l’UIOF !

    Cela me semble l’occasion d’avoir des points de vue différents non ?

    D’ailleurs , n’ayant aucune volonté de fermer l’espace du débat, je terminais mon propos par :
    qui d’autre ?

    Cordialement

    0

    0
  42. Mourad dit :

    @MR

    Je ne connaissais pas ce psy mais effectivement son développement posé, pédagogique et structuré est très intéressant ; Maintenant (sans vouloir être désobligeant vis à vis de personne) est-il accessible pour une majorité des administrés ?

    Un débat contradictoire ? ouhais bien sûr … mais vous savez comment cela va se dérouler ; il sera imposé une ou 2 Rebelles/Sauvageonnes (inutiles de vous donner les noms … vous les connaissez) avec la claque qui les accompagnent à chaque fois dans ce style de débat et notre pauvre psy sera complétement débordé … et cela fera encore quelques voix de plus pour le FN.

    0

    0
  43. Claudine Saur dit :

    @ MR ,
    Merci à VOUS qui nous apportez ,

    ( BIEN QUE JE NE VOUS SAVAIS PAS CHARGE de la COMMUNICATION MUNICIPALE . . )

    les informations que nous , CITOYENS dionysiens , réclamions : au MAIRE D.PAILLARD , OU son DIRECTEUR De CABINET – en charge AUSSI de la COMMUNICATION !! ! -,OU de l’adjoint à la SECURITE -en charge AUSSI de la PM ( comme vous dites ) OU de sa conseillère à la DEMOCRATIE que les CITOYENS sont EN DROIT D’ATTENDRE . . .
    Je vous renouvelle toutefois mes remerciements pour votre  » sollicitude  » ,mais puis-je vous demander de nous communiquer AUSSI ,ce que la mairie et vous EELV ( dont c’est le domaine , N’EST CE PAS ?font pour la gestion de l’EAU , la lutte contre le réchauffement de la Planète -tous thèmes

    d’AVENIR PROCHE ( très proche ) et dont on n’entend jamais parler dans notre Ville ? Y a-t-il, au moins un service QUI S’EN OCCUPE A LA MAIRIE ? (je n’ai JAMAIS PU OBTENIR une SEULE REPONSE à mes nombreuses INTERROGATIONS .

    0

    0
  44. Claudine Saur dit :

    @ MR, suite et fin, ICI,
    le  » hasard  » fait que le JSD aborde aujourdh’ui les DECISIONS MUNICIPALES en matière de antine scolairequi » se met au vert .

    Aussitôt ,je vous ai envoyé une demande d’EXPLICATIONS plus détaillée concernant le Plan Climat 2014 , ici « effleuré . MERCI à vous .

    0

    0
  45. salomon dit :

    Marion a bien raison mais est trop modeste! Je propose que ce ne soit pas une rue, un boulevard mais une statue qui soit érigée place de la mairie en l’honneur de l’incontournable et indépassable Jean Brafman, infatigable militant de toutes les causes du lumpenprolétariat ( que Marx et Lénine méprisait ). Evidemment tous ses nombreux amis seront invités par la municipalité à lui rendre l’indispensable hommage qui lui est dû lors de l’inauguration de ladite statue.

    O Jean Brafman, le Petit Père du peuple de Saint Denis!

    C’est pourquoi je comprends mieux que le grand Vladlimir Illitch Oulianov dit Lénine a écrit ce remarquable opuscule « le gauchisme, maladie infantile du communisme » et j’attends avec impatience qu’un autre génial révolutionnaire nous explique, par un autre remarquable opuscule, « le gauchisme, maladie sénile du communisme » ( résiduel à Saint Denis !). Histoire d’actualiser le premier ! Ce pourrait être ce grand penseur trotskyste Edwy Plénel ou cette grande historienne trotskyste Sohie Wahnich. Liste non exhaustive!

    0

    0
  46. bill dit :

    @Brafman le lien que vous indiquez n’est pas disponible, votre commentaire n’a donc pas été publié.

    0

    0
  47. Pierrot dit :

    Sur le site du JSD, aujourd’hui, les réactions de divers groupes politiques et associations, avec l’intégralité du communiqué de l’Observatoire de la laïcité. Et, enfin…, une déclaration du PS de Saint-Denis : mieux vaut tard que jamais !

    http://www.lejsd.com/index.php??u=47714502&s=21&l=fr&t=lejsd2&js=no&cache=1&a=showarticle&r=28397&divpar=main&divid=main_1&divcode=mainBox&u=47714502

    0

    0
  48. Brafman dit :

    Je viens de recevoir ceci. Une mise au point salutaire… les procureurs, les milieux proches de l’extrême-droite sont ainsi démasqués. Mais d’autres se sont laissés avoir et n’ont pas cru en ma parole. Dommage pour elles et pour eux…

    https://www.facebook.com/notes/coll

    Saint-Denis antifa ! Une action le démontre une nouvelle fois !
    2 juin 2015, 12:54

    Ce mercredi 27 mai 2015, une conférence était organisée par l’Observatoire de la Laïcité et relayée par la Dionyversité (auto-proclamée « université populaire »). Ce débat qui devait se tenir dans la salle du conseil municipal de la mairie de Saint-Denis (FdG) avait pour intervenant unique Guylain Chevrier, « historien », ancien membre de la mission laïcité au Haut Conseil à l’intégration et ancien « pilier de Riposte laïque ».

    Un militant d’extrême-droite repenti ?

    Outre que ses articles soient constamment relayés par les sites des fachos de Riposte laïque, Fdesouche, Agoravox ou encore Atlantico, il suffit de parcourir ses gribouillages pour constater son obsession pour les thèmes chers à l’extrême-droite (immigration et délinquance, communautarisme, islamisation, viande halal, victimisation des minorités, contre la repentance d’Etat, soutien à la police), développant les idées qui nourrissent les combats des fascistes et justifient les agressions racistes et islamophobes qu’ils commettent régulièrement.

    Qu’un islamophobe notoire intervienne à Saint-Denis est une véritable provocation. En réaction, une vingtaine de militant-e-s de la ville, dont des militant-e-s du CAPAB, informé-e-s à peine une heure avant le début de la conférence, se sont invité-e-s à la mairie pour empêcher le discours d’extrême-droite de s’exprimer. Face à notre mobilisation, les organisateurs ont dû annuler l’événement.

    Quatre ans après avoir dégagé Gollnisch qui voulait parader dans la ville pour faire sa promotion en vue du congrès du FN, trois ans après s’être invité-e-s à la « galette » de Marine Le Pen pour en barrer l’accès et refouler les fascistes qui voulaient y accéder, c’est une nouvelle victoire antifasciste à Saint-Denis.

    Hier, aujourd’hui, demain, Saint-Denis est et restera une ville antifa ! Nous ne laisserons les fachos ni parader, ni diffuser leurs idées de haine dans des pseudos « débats » !

    P.S. : Quelques articles ont fleuri sur internet de sites d’extrême-droite jusqu’à Marianne (l’Union sacrée islamophobe) pour dénoncer la « censure », le « stalinisme » et viser particulièrement Jean Brafman, un militant de la ville, l’insultant « d’islamo-collabo stalinien ». D’autres en ont profité pour viser une nouvelle fois le Parti des Indigènes de la République. Les militant-e-s antifascistes présent-e-s ce jour-là n’étaient ni membres du P.I.R., ni proche de Jean Brafman. Juste des individus issus de différents réseaux, attachés au combat antifasciste et contre l’islamophobie. Nous apportons toutefois notre soutien aux groupes et personnes accusées à tort d’avoir organisé notre action.

    0

    0
  49. Sam dit :

    En voilà une bonne nouvelle.

    Contrairement aux propos de Monsieur Madjid Messaoudène sur France Inter en janvier dernier, cette fois-ci les réactions sont nombreuses dont deux condamnations du PSG et du PS.

    C’est une évolution très positive que j’espère contraindra monsieur le maire à en tenir compte plus sérieusement et à condamner enfin ces incidents.

    T’in ça fait du bien 🙂

    A bas les intégristes, à bas les extrémistes …Vive la liberté d’expression, vive le débat d’idées et vive les valeurs républicaines !

    0

    0
  50. 1-2-3 la République dit :

    Merci aux responsables du PS et du PSG d’avoir pris position courageusement. Il ne manque plus que les réactions du PCF et de la Droite républicaine. Monsieur le Maire, quant à lui, ne semble pas à l’aise dans cette histoire … Dépêchez-vous, le JSD sort demain! Et vive la République!

    0

    0
  51. salomon dit :

    Pathétique, pitoyable Jean Brafman qui ne cite que ses amis politiques pour justifier ses propres actions !
    Il travaille, pense, raisonne en boucle. Il ne discute qu’avec ses propres amis. C’est sa conception du débat, de la démocratie. Il ne risque pas la contradiction. Cela fait 30 ans que toute la rhétorique antifasciste se répète indéfiniment sans s’interroger sur les raisons des échecs réguliers, constants, récurrents parce que les antifascistes ne sont que le double inversé, le miroir des gens qu’ils prétendent combattre. Sans  » fascistes », plus besoin d’antifascistes ! Et même il leur faut en créer pour justifier leur action. C’est un comportement autiste, ou bien schizophrénie ( perte du contact avec la réalité, repli sur soi ). Plutôt simplement un stalinien ou un petit agitateur gauchiste parmi quelques autres avec la complaisance de la municipalité.

    0

    0
  52. Olympe dit :

    Je croyais que J. Brafman nous avait dit adieu !… Il ne doit pas se sentir bien à l’aise pour revenir ainsi à la charge. Et toujours les mêmes propos diffamatoires, les mêmes manipulations, la même haine contre la liberté d’expression de ceux qui, à gauche, refusent de rentrer dans les délires idéologiques de M. Brafman et de ses amis.
    Mais comme dit sam, il y a de bonnes nouvelles : de nombreuses réactions de dionysiens indignés et d’associations démocratiques contre cette agression, et les condamnations publiques par le PS dionysien, le groupe de l’opposition municipale, et par le PSG dont les élus font partie de la majorité municipale. Allez ! Un peu de courage les élus EELV et PCF ! Rappelez-vous que vous vous dites démocrates ! Ecoutez les dionysiens !

    0

    0
  53. Claudine Saur dit :

    . . .  » Mais d’autres se sont laissé avoir , et n’ont pas cru EN MA PAROLE  » ! ! !

    Pauvre J Brafman qui depuis les 37 ans que je LE CONNAIS, a changé  » de convictions  » . . . TANT de fois ! ! !

    Comment dit-il ? ( bouffi de certitudes )  » Il n’est PIRE SOURD . . .
    Alors , AMEN et fin pour moi , de ce délire .

    0

    0
  54. Curieuse dit :

    L’émetteur de Radio mairie est-il en panne ?
    Un silence radio inquiétant depuis une semaine nous fait poser question.La municipalité est toujours muette sur les événements qui se sont déroulés dans ses murs mercredi dernier, « joue-t-elle la montre » et attend-elle que ça passe? Monsieur le maire est-il privé de parole , aphone ou sans idées? Penses-t-il couvrir ainsi la cacophonie qui doit régner entre les membres de la majorité? Car quand même ,il doit bien y avoir parmi eux des gens qui respectent encore la liberté d’expression et le droit de réunion? Alors , une petite idée ,Monsieur le maire, puisqu’il semble que vous soyez fâché avec les grandes idées, demandez aux organisateurs de cette réunion sabotée que celle-ci soit reprogrammée .

    0

    0
  55. Claudine Saur dit :

    @ Curieuse ,
    Merci de rappeler à Didier Paillard ce que nous tous , CITOYENS dionysiens ,en dehors de nos différences , lui réclamons :sa position , dans cette lamentable histoire .

    Son silence est trop DESESPERANT ; pourquoi faut – il TOUJOURS LE ,LES , POUSSER pour qu’ils se PRONONCE ,et si  » Qui ne dit mot . . .  » ?

    0

    0
  56. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.
    @M. BRAFMAN, je ne vous connaissait pas jusqu’à aujourd’hui et ce que je peux vous dire, c’est qu’il y a maintes façon de dénoncer les désaccords. Et la façon dont la dernière réunion publique sur la laïcité a été annulé ne vas que renforcer les personnes qui sont contre vos idées.
    Un exemple, je suis contre la politique municipale, je ne vais interrompre le conseil municipale parce que la ville est devenu une porcherie. Non, il y a d’autres moyens.
    Ce blog, par exemple, qui vous laisse vous exprimer,
    Le bulletin de vote, pas assez utilisé à mon sens,
    Le débat, aussi, encore faut il le laisser se dérouler.

    Dire que Saint Denis sera à jamais anti fa… Je pense que la grande majorité des habitants de cette ville sont démocrates. Ces méthodes limites mafieuses ne font que vous desservir.
    On l’a malheureusement déjà vu lors de l’élection de M. HANOTIN ou des partisans de M. BRAOUEZEC ont joué de poings pour contester son élection…
    Personne n’est venu contester la réélection de M. PAILLARD en essayant de lui casser la gueule..??
    C’est assez malsain comme comportement pour vous dire le fond de ma pensée.

    Cela va juste se retourner contre les populations que vous essayez de défendre.
    Je ne dis pas que je suis d’accord ou pas les intervenants. Mais la moindre des choses, c’est de les laisser parler, même s’ils sont à l’opposer de vos idées.

    @Claudine Saur, effectivement qui ne dit mot, consent… M. PAILLARD ne vas pas retourner contre un des soutiens… Il en a tellement peu…

    0

    0
  57. Mourad dit :

    @claudine Saur @curieuse

    D.Paillard : Assez incompréhensif cette stratégie consistant à rester cacher dans le bois sur un sujet sociétal essentiel.

    Si j’ai bien compris, Michel RIBAY est chargé de monter une autre conférence mais si c’est pour se retrouver sur l’estrade avec les copines de M. Messaoudene (Assbague ou Zerouala voire le PIR) cela est inutile.

    Sinon, pour être équilibré dans mes propos, il a fallu vraiment que je les titille (sur JSD) les Hanotin pour que eux aussi sortent de leur torpeur.

    0

    0
  58. Bravo au JSD dit :

    Bravo pour le courage éditorial du JSD qui n’a pas hésité à exprimer sa position, on en veut encore !!! 

    @@L’édito@@ La laïcité mérite mieux

    Écrivons le tout net. Le coup de force contre une réunion organisée par l’Observatoire de la laïcité (lire page 3) est contraire au respect des libertés publiques et à la démocratie. Cette intrusion est aussi révélatrice d’un grand capharnaüm idéologique. Car, dans la salle du conseil municipal, le 27 mai au soir, le face à face opposait souvent des hommes et des femmes qui défilent dans les mêmes cortèges pour défendre les droits sociaux ou pour se dresser contre l’extrême droite. Certains mettent sûrement le même bulletin de vote dans l’urne… Ce qui s’est passé est inacceptable pour une autre raison : la laïcité – sa vision, son interprétation, son application concrète pour la vie ensemble – demande écoute réciproque et sérénité dans les échanges, confrontation ferme mais apaisée des points de vue. Bref, l’inverse du triste spectacle offert qui a choqué celles et ceux qui s’y sont trouvés mêlés contre leur gré. L’idée de l’organisation d’un débat contradictoire sur le sujet grandit. C’est tant mieux.

    0

    0
  59. Sam dit :

    Oui bravo au Jsd 🙂

    En voilà une position claire et objective.

    0

    0
  60. suger dit :

    J’ai suffisamment critiqué, sur ce blog, les positions du JSD pour pouvoir aujourd’hui le féliciter pour cet éditorial ferme et clair. Je savais que, malgré des divergences profondes, je m’adressais à des républicains (des vrais !…). Là ils viennent ce confirmer que c’était bien le cas. Oui, bravo au JSD. A quand une position aussi claire du maire au nom de la municipalité ?

    0

    0
  61. 1-2-3 la République dit :

    Chapeau au JSD: une position claire et nette! De vrais républicains! Nous saurons nous en souvenir.

    0

    0
  62. MR dit :

    @Mourad

    Si j’ai bien compris, Michel RIBAY est chargé de monter une autre conférence mais si c’est pour se retrouver sur l’estrade avec les copines de M. Messaoudene (Assbague ou Zerouala voire le PIR) cela est inutile.

    Non, il ne s’agit pas de cela. J’ai proposé d’étendre le champ des intervenants : Chevrier, Plenel, Benslama, Wahnich et j’ai posé la question : Qui d’autre ?

    Suggestions donc. Je ne suis chargé de rien et je n’organise pas de débat.

    C’est plutôt le rôle des associations que celui d’une personne.

    Cordialement

    0

    0
  63. Gabriella dit :

    Oui, le JSD a exprimé sa condamnation très nettement et ce serait très bien que ce vent souffle souvent et dorénavant , merci au JSD

    0

    0
  64. Francetv Info / Etude dit :

    Histoire de remettre les choses dans leur contexte, étude institut de recherche américain Pew : Les Musulmans ont une meilleure image en France depuis les attentats de Paris 

    « Les attaques contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher n’ont pas durci le regard des Français sur les musulmans. Bien au contraire : selon une étude publiée par l’institut de recherche américain Pew (en anglais) mercredi 3 juin, 76% des Français interrogés au printemps déclarent avoir une opinion favorable de leurs concitoyens musulmans. Un taux qui augmente de 4 points par rapport à l’année précédente. Dans le détail, 25% des sondés indiquent avoir une image « très favorable » des musulmans vivant en France (contre 14% en 2014), et 51% une image « plutôt favorable » (contre 58% l’an passé).

    Cette amélioration se retrouve aussi bien chez les sympatisants de droite que chez ceux de gauche, précise l’institut. La proportion de Français de droite déclarant avoir une opinion « très favorable » des musulmans a ainsi doublé en un an, passant de 9% à 18%. […]

    Slate.fr relève que l’institut américain n’est pas le seul à avoir observé cette tendance. Après les attentats, une étude Ipsos/Sopra-Steria avait montré que les Français étaient de plus en plus nombreux à juger que l’islam était compatible avec les valeurs de la République. »

    0

    0
  65. guylain chevrier dit :

    Expliquons-nous ! Réponse aux détracteurs de la Conférence organisée par l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis sur la laïcité, le 27 mai dernier.

    Un certain nombre d’organisations ont pris des positions diverses concernant l’interdiction de cette Conférence qu’il me parait absolument nécessaire de commenter, puisque je suis dans un certain nombre de déclarations injurié et diffamé, pour justifier des atteintes aux libertés fondamentales que sont la liberté d’expression et de réunion. J’ai déjà répondu au communiqué du collectif Ensemble, sur le site de Saint-Denis ma ville (http://www.saintdenismaville.com/in…) à quoi je renvoie le lecteur. En faisant ce travail de décryptage, je n’entends pas simplement me défendre de quoi que ce soit car mes engagements réels et non fantasmés parlent pour moi, mais à faire un travail de clarification essentiel d’intérêt général concernant des enjeux de société fondamentaux mis en cause à cet endroit.

    L’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis a mis en cause M. Brafman comme étant à l’origine des troubles qui ont amené à l’annulation de la Conférence-débat organisé le 27 mai dernier dont j’étais l’invité. Il se pose aujourd’hui en victime d’une campagne odieuse, mais tout est bien parti de lui. Il est sans conteste l’initiateur de ces troubles, preuves à l’appui. De plus, il l’a fait en me diffamant, chauffant à blanc les esprits (voir l’article de Marianne http://www.marianne.net/reunion-pub…). Ce qu’il continue de faire dans le texte intitulé « Le retour au pilori » publié sur le site du JSD.

    C’est ainsi que je me trouve rebaptisé « d’extrême droite », parce que j’ai été un rédacteur du site Riposte laïque avec lequel j’ai rompu violemment en 2010 lors de son tournant identitaire, et dont je condamne la formule attribué à M. Brafman depuis les derniers événements, que je me refuse d’ailleurs de citer pour ne pas la relayer ! M. Brafman identifie dans son propos, « refus de la repentance » et « négationnisme », ce qui n’a rien à voir, par un jeu de glissement sémantique sans vergogne. Il parle de « propos que trop souvent le FN ne démentirait pas (pas de repentance à propos de la rafle du Vel D’Hiv, négation de la reconnaissance de l’abolition de l’esclavage, dénonciation des sans-papiers comme « cheval de Troie du libéralisme », refus du droit de vote des immigrés (sic) ». Le plus fort est avec la formule « négation de l’abolition de l’esclavage » (sur le reste je me suis déjà expliqué sur le site de Saint-Denis ma ville) de faire ainsi croire que je suis contre l’abolition de l’esclavage et donc pour l’esclavage, ce qui relève de la diffamation de la pire espèce. On ne saurait impunément m’attribuer d’être pour la reproduction d’un crime contre l’humanité !

    L’exagération ne sert ici qu’à justifier l’annulation de l’initiative laïque. Il n’y a rien d’autre derrière l’usage de ces procéder déloyaux, que de tout faire pour empêcher sur certains thèmes le débat d’idées en en éliminant, par tous les moyens, ceux qui sont considérés comme des adversaires. Ce monsieur n’assume décidément rien en se présentant comme victime alors qu’il n’a cessé de jeter de l’huile sur le feu. Rien ne peut me relier à ce courant de politique qu’est l’extrême droite, rien de ce que je défends, sur des thèmes de société qui sont ceux de tous les chroniqueurs de France, alors que je n’ai jamais été inquiété par la moindre plainte mettant en cause ce que j’écris ou dit sur I Télé, BFM TV, France 2, Europe 1… J’ai pourtant publié au moins 500 articles sur la toile ou dans des revues et collaboré à de nombreuses publications et ouvrages.

    Mais le pire est encore à venir. Il dit : « Mr Chevrier pour qui, je cite, en date du 24 juin 2013 dans Atlantico et mis en exergue dans nombre de sites d’extrême-droite : « Comment se manifeste la paupérisation des Blancs ? »
« En France, il s’agit surtout de la classe ouvrière, ou peu qualifiée, et des populations rurales. Ces Français de souche sont installés dans des zones avec un fort chômage, ou dans des enclaves en banlieue. Leurs enfants réussissent moins bien à l’école que ceux des immigrés, situés dans des zones plus urbaines. Cette population blanche pauvre souffre surtout de la mondialisation et du libéralisme à outrance, avec une main d’œuvre immigrée à bon marché qui réduit ses perspectives d’emploi. Et les Blancs ne comptent pas sur les trafics en tous genres pour fournir leurs revenus. » J’ose espérer que nombre de participantes et participants au débat annulé d’hier partage pour le moins mes interrogations sur la qualité de militant de gauche de Mr Chevrier. »

    Il m’attribue en réalité ici un extrait de texte que je n’ai jamais écrit, il s’agit donc d’un faux. Il reprend un propos libre du site NOVOPRESS, d’orientation identitaire, avec lequel je n’ai rien à voir et dont j’ignorai même qu’il avait repris mes propos en les déformant ainsi de façon stigmatisante, bien loin des miens, sans guillemets et donc sans me citer, qui étaient donc clairement les propos d’un commentateur. (http://fr.novopress.info/139717/la-…) Mais c’était sans doute tentant de les utiliser contre moi en me les attribuant. On peut comparer ce que je dis dans l’article d’Atlantico sur ce thème (http://www.atlantico.fr/decryptage/… ) et ce que dit en le commentant ce site, personne n’étant à l’abri d’une récupération dans le contexte des tensions actuelles sur ce sujet (voir l’interview que j’ai donné à Europe 1 sur le holdup que réalise le FN sur la laïcité : https://www.youtube.com/watch?v=-Dj…). Epouvantable !

    Cette organisation d’une méprise collective autorise le groupuscule Saint-Denis antifa dans un communiqué à me comparer à Bruno Golnich, membre notoire du FN, alors que certains membres de cette organisation ont été mis en cause pour négationnisme, avec quoi je n’ai de près ou de loin rien, absolument rien, en commun ! J’ai toujours combattu le FN et bien mieux que pseudo-antifascistes qui recyclent l’extrémisme sous un masque de gauche tout aussi obscène. Cela leur permet même de se vanter de cette action contre la liberté et la démocratie. Comme l’expriment Les élus Socialistes de Gauche (PSG) qui condamnent sans ambiguïté cela : « Il s’agit-là d’une atteinte intolérable à la démocratie qui garantit les libertés de réunion et d’expression. Ce n’est pas la première fois que des opérations fondées sur la pression et la menace de violences sont organisées par ce même groupe d’individus. On ne peut laisser s’instaurer un climat de tension et de violence dans la vie publique locale. Les opinions doivent pouvoir s’exprimer, les désaccords être abordés, les confrontations d’idées s’exposer, cela en toute sérénité. » Voilà ce qui s’appelle défendre « nos biens communs républicains. »

    Le MRAP condamne l’Observatoire, pour avoir dit le vrai sur le sujet, mais n’ont rien à dire sur les graves atteintes aux libertés d’expression et de réunion en cause ! On retrouve les mêmes procès en extrême droite qui me sont fait que dans d’autres communiqués. Il dénonce un climat de haine et de stigmatisation envers M. Brafman, mais la mauvaise foi peut-elle véritablement atteindre ce point de paroxysme ! J’ai été jeté à travers mille fausses accusations et manipulations en pâture à la vindicte populaire et menacé physiquement (j’ai du être raccompagné par la police à ma voiture) mais cela ne dérange nullement cette association pourtant censée défendre les droits de l’homme ! On y dit que mes écrits marquent « une dérive identitaire de gauche » donnant une « caution de gauche au Front National, sous couvert de « laïcisme » ». La nouvelle extrême droite est « identitaire de gauche », il fallait le trouver pour justifier des atteintes aux libertés ! Quant à mon « laïcisme » servant le FN, je renvoie à l’interview que j’ai donnée à Europe 1 dénonçant le holdup que réalise le FN sur la laïcité, citée ci-dessus. Ce que l’on me reproche, c’est de défendre une laïcité sans concession à aucune religion, parce que je participe de la lutte contre le communautarisme que certains soutiennent à travers l’islam politique, qui est un poison diviseur pour les forces sociales et ramène un pouvoir politique de la religion sur la société et les citoyens contre leurs libertés.

    Le PCF apporte son soutien à M. Brafman dans le même sens, à contre sens de la réalité. Dont acte ! Il met aussi en cause une récupération politique et des médias… L’événement de la mise au ban de libertés fondamentales à Saint-Denis ne le mérite-il pas ? Tout en prétendant défendre la liberté du débat, on ajoute « La présence d’un intervenant contesté et sans doute contestable aurait dû être combattue s’il y avait lieu dans l’argumentation. Il parait également important sur des sujets devenus malheureusement sensibles d’être attentif aux personnalités intervenant dans ces débats. » Là encore, on s’arroge un droit de préemption concernant qui peut ou pas être invité par telle ou telle association ! Invraisemblable ! Faudrait-il faire des listes rouges ou noires des personnes non-désirables à Saint-Denis sur ce modèle d’accusation. La liste risque d’en être longue !

    Il parle de « crispations orchestrées entre islam et laïcité, islam et république », qu’il dénonce avec force. Tout d’abord, le débat ne portait pas sur l’islam, contrairement à ce qui est ici induit. Pour autant, quel déni encore, et quel aveuglement ! Pourquoi dénier que la majeure partie des revendications visant l’aménagement de la règle commune à la religion viennent d’organisations se réclamant de l’islam, CFCM, UOIF, et d’une partie des musulmans de plus en plus visibles dans cette attitude qui consiste à refuser de faire passer les valeurs de notre société avant celles de la religion, 56% d’entre eux selon une enquête récente de l’institut Sociovision. Est-ce de la stigmatisation ou de la prise de conscience utile à tous ? Qu’est-ce qui peut le mieux aider nos concitoyens de religion musulmane, sinon de les soutenir à résister à ce mouvement pour les préserver d’une logique communautaire qui risque d’aboutir à leur assignation et privation du libre choix de leur façon de vivre. Refuser de voir un problème par idéologie, c’est se préparer des réveils douloureux. Evidemment dans ces conditions je ne peux être qu’un « laïciste »… Terme dont il reste à définir le contenu mais participe d’une campagne de dénigrement publique insupportable, qui devrait faire écho dans l’esprit de certains à d’autres procès, staliniens ceux-là, qui usèrent des mêmes procédés de suspicion pour détruire des réputations, des individus.

    M. Michel Ribay, pour les verts, s’il ne converge pas dans la recherche d’excuses pour justifier l’injustifiable, use aussi d’amalgames gravissimes. Il prend pour exemple l’extrait d’un article où je fustige l’islam salafiste intitulé « Loi burqa : Tolérance zéro pour l’islam liberticide et communautariste », écrit en 2010, alors que l’actualité à ce moment relaie des violences en banlieue, pour m’accuser de discrimination de façon insupportable ! Je souligne alors, qu’à faire passer la République pour liberticide vis-à-vis de l’islam parce qu’elle impose des libertés qu’aucune religion n’a dans ses références, on encourage des jeunes issus de l’immigration au rejet de celle-ci, et donc, des lois républicaines, conduisant à justifier la délinquance, ce que certains politiques et médias n’hésitent pas à faire d’ailleurs sans retenue. Je ne rêve donc pas en disant cela et en mettant en garde vis-à-vis de ce risque d’auto-exclusion de ces jeunes et des risques que cela comprend pour notre société, notre vivre ensemble, notre cohésion sociale. J’y dénonce un islam salafiste liberticide et conquérant à travers le voile intégral, cette abjection contre les droits de femmes que l’on ne saurait tolérer sur notre sol!

    Rappelons que plusieurs contrôle de police concernant le voile intégral interdit pas la loi, ont dégénéré comme à Trappes en violences urbaines pendant plusieurs jours, liant refus des lois de la République et délinquance contre elle. Je ne rêve encore pas ! Le rédacteur en vient alors à une interprétation aberrante diffamatoire, qui passe la ligne rouge : « On se frotte les yeux, on relit et l’on y comprend sous la plume de ce monsieur que les discriminations à l’adresse, à l’embauche, à la consonance des patronymes ne sont que la manifestation des résistances de la France à ne pas se laisser dominer par l’Islam ! » C’est ignoble et une fois de plus calomnieux, d’ainsi interpréter ce que je dis pour me faire passer comme justifiant de telles discriminations ! Ces propos sont une invitation à la haine contre moi et me mettent violemment à mal, tombent sous le coup de la loi, qui ait toujours défendu le principe d’égalité et ait aussi écrit largement contre le racisme et les discriminations et qui plus est, enseigne régulièrement ce thème sans concession à mes étudiants. J’accompagne les étudiants au Diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU) où l’on retrouve toute la diversité de notre société, et je les encourage à prendre leur place et leur chance, à ne pas se laisser intimider par la logique de classe, les discours de discrimination et de haine, je me mets le plus que je peux à leur disposition pour les soutenir dans leur réussite! J’ai récemment écrit dans les colonnes d’Atlantico, pour dénoncer la préférence nationale promue par le FN qui n’est rien d’autre qu’une discrimination à combattre avec force. J’ai aussi dénoncé sur Atlantico ou Agoravox la remise en cause du droit du sol qu’avait avancé François Copé dans une surenchère avec le FN par clientélisme électoral, alors que ce droit est au fondement de l’égalité républicaine !

    Les socialistes de Saint-Denis dénoncent le coup de force en demandant à la municipalité de jouer son rôle pour permettre la tenue d’actions publiques menées par des associations qui ont la liberté de s’organiser comme elles l’entendent, à partir du moment évidemment où cela ne tombe pas sous le coup de la loi. Mais à travers l’idée de leurs refus que la laïcité « serve d’alibi pour diffuser des idées d’extrême-droite en stigmatisant les pratiquants d’une religion », il ne faudrait pas laisser planer l’idée qu’il aurait pu en être ainsi lors de cette Conférence. Ils rappellent leur attachement « à une société fondée sur la liberté, l’égalité et la fraternité pour tous les citoyens quelque soit leurs origines, leurs opinions et leurs croyances ou non. » C’est précisément ce que je défends dans le numéro de ce trimestre de « Communes », revue des élus socialistes et républicains où je suis publié, dans un dossier consacré à la laïcité, auquel je les renvoie pour mieux me connaitre et lever toute ambiguïté.

    La Ligue des droits de l’Homme Saint-Denis/Plaine Commune suite à l’interruption de la conférence-débat a rappelé « son attachement à la liberté d’expression et de réunion ainsi qu’à la laïcité telle que définie par la loi de 1905. Elle a aussi dénoncé les insultes et attaques personnelles intervenues dans ce contexte. « Elle appelle au respect des valeurs de la République! »

    M. Brafman n’aurait jamais été mis en cause s’il n’avait fait le choix d’initier l’interdiction de cette conférence-débat selon des méthodes condamnables, qu’il justifie d’ailleurs en faisant chorus avec Saint-Denis antifa.

    Avoir pris la responsabilité de faire de moi un fasciste au service de la discrimination et du rejet des musulmans, un négationniste, un « islamophobe » avec tout ce que ce terme comprend de combat contre la laïcité, ne restera pas sans que l’histoire demande un jour des comptes, j’en suis sûr. Cela a été fait sans précaution aucune, dans un contexte dangereux, comme les événements de janvier l’ont tristement trop bien souligné, faisant de moi une cible de la violence d’extrémistes dont ils légitiment l’atteinte aux libertés et à l’Etat de droit.

    Merci à mes amis de l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis que les choses n’aient pas plus dégénérées ce 27 mai, qui ont su faire preuve de fermeté et en même temps de beaucoup de maîtrise comme de responsabilité, en ne tombant pas dans cette provocation et en me protégeant.

    J’ai reçu le soutien du CNAFAL, première association familiale laïque de gauche où j’ai des responsabilités départementales, dans le Val-de-Marne, une association qui a entre autre passé accord avec Droit au logement, pour mener des actions en commun en faveur des mal logés. Je suis pour le CNAFAL membre du CA de l’UDAF 94. http://www.cnafal.org/pas-de-democr

    J’ai reçu le soutien du Comité laïcité république dont je suis membre, lors du dernier colloque organisé par l’association à l’Assemblée nationale. Association dont ne peut remettre en cause l’engagement dans la défense des libertés et de la République laïque et sociale pour tous, ainsi que son rejet de toutes les discriminations. http://www.laicite-republique.org/#

    On a appris que l’Union des familles laïque a du faire son Assemblée générale annuelle sous la protection de la police, qui a mis en lien dans un communiqué ce fait avec ce qui s’est passé à Saint-Denis. Ce qui ne peut que faire réfléchir nombre de citoyens !

    Merci à Djemila Benhabib, Prix international de la laïcité 2012, Prix humaniste du Québec 2014, pour son soutien.

    Certains appellent aujourd’hui à refaire cette Conférence-débat. Il me parait une évidence que cela soit au calendrier prochain, à moins que Saint-Denis ne soit devenue une zone de non-droit.

    Pour avoir une information complète, je vous incite à lire un article que j’ai publié dans Franc Maçonnerie magazine en kiosque en mars dernier, qui se trouve mis en ligne : La République laïque et sociale est plus que jamais l’avenir, dans l’ordre des progrès de l’homme ! http://www.fm-mag.fr/article/societ

    Ainsi que le suivant : Omar Sy, Gad Elmaleh et Jamel Debbouze personnalités préférées des Français : mais alors l’intégration, ça marche ou pas ?
    http://www.crif.org/fr/tribune/omar
    Pour plus d’information sur le sujet, voir le site de l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis. http://www.observatoire-laicite-sai

    Guylain Chevrier, Docteur en histoire, chargé d’enseignement à l’Université, formateur et consultant en travail social, ancien membre de la mission laïcité au Haut Conseil à l’Intégration (2010-2013).

    0

    0
  66. MR dit :

    Le débat ou l’invective ?

    « M. Michel Ribay, pour les verts, s’il ne converge pas dans la recherche d’excuses pour justifier l’injustifiable, use aussi d’amalgames gravissimes. Il prend pour exemple l’extrait d’un article où je fustige l’islam salafiste intitulé « Loi burqa : Tolérance zéro pour l’islam liberticide et communautariste », écrit en 2010, alors que l’actualité à ce moment relaie des violences en banlieue, pour m’accuser de discrimination de façon insupportable ! Je souligne alors, qu’à faire passer la République pour liberticide vis-à-vis de l’islam parce qu’elle impose des libertés qu’aucune religion n’a dans ses références, on encourage des jeunes issus de l’immigration au rejet de celle-ci, et donc, des lois républicaines, conduisant à justifier la délinquance, ce que certains politiques et médias n’hésitent pas à faire d’ailleurs sans retenue. Je ne rêve donc pas en disant cela et en mettant en garde vis-à-vis de ce risque d’auto-exclusion de ces jeunes et des risques que cela comprend pour notre société, notre vivre ensemble, notre cohésion sociale. J’y dénonce un islam salafiste liberticide et conquérant à travers le voile intégral, cette abjection contre les droits de femmes que l’on ne saurait tolérer sur notre sol! »

    Je ne m’exprime pas au nom des Verts. Je m’exprime en mon nom.

    Vous dénoncez l’islam salafiste, fort bien, j’y souscris pleinement. Il faut lutter contre tous les intégrismes.

    « Rappelons que plusieurs contrôle de police concernant le voile intégral interdit pas la loi, ont dégénéré comme à Trappes en violences urbaines pendant plusieurs jours, liant refus des lois de la République et délinquance contre elle. Je ne rêve encore pas ! Le rédacteur en vient alors à une interprétation aberrante diffamatoire, qui passe la ligne rouge : « On se frotte les yeux, on relit et l’on y comprend sous la plume de ce monsieur que les discriminations à l’adresse, à l’embauche, à la consonance des patronymes ne sont que la manifestation des résistances de la France à ne pas se laisser dominer par l’Islam ! » C’est ignoble et une fois de plus calomnieux, d’ainsi interpréter ce que je dis pour me faire passer comme justifiant de telles discriminations ! Ces propos sont une invitation à la haine contre moi et me mettent violemment à mal, tombent sous le coup de la loi, qui ait toujours défendu le principe d’égalité et ait aussi écrit largement contre le racisme et les discriminations et qui plus est, enseigne régulièrement ce thème sans concession à mes étudiants. »

    Je n’invite à la haine contre personne. J’indique que je n’ai pas attendu huit jours pour m’exprimer et indiquer que je suis pour que cette conférence-débat soit reprogrammée avec votre présence.
    J’indique dans mes propos que des approches, des appréciations différentes du périmètre de la laïcité, des divergences traversent le champ de la gauche depuis 25 ans. Et qu’en débattre reste indispensable.
    Si nous considérons la montée du FN comme un danger, les replis identitaires, religieux comme des régressions du politique et donc des dangers, si nous prenons au sérieux ces questions, plutôt que l’anathème et les excommunications de toutes sortes c’est de débats que nous avons besoin. Puis chacun, à gauche, tranchera sur ce qui est convergent, commun, dissemblable ou irréductiblement opposé.

    Si j’ai mal compris votre propos ci-dessous expliquez-le, le débat est fait pour cela :
    « Le port du voile et de la burqa vont bien plus loin que la question religieuse. Cette pratique stigmatisante de l’islam rejetant l’intégration donne un exemple aux jeunes issus de l’immigration venue de pays musulmans qui va dans le sens, qu’ils soient croyants ou non d’ailleurs, d’un rejet pur et simple de la France, le pays où ils vivent et qui les a accueillis, comme les violences contre les transports publics que l’on connait en ce moment même dans certaines de nos banlieues le montrent. Pour trop de jeune issus de l’immigration être délinquant, c’est légitime en regard d‘une France qu’ils piétinent accusée d’une discrimination qui n’a pour fondement que ses résistances à se laisser dominer par cette religion conquérante et liberticide. »

    Je ne comprends pas non plus vos propos dans votre dernier article sur Sans crier gare :

    « Je souligne alors, qu’à faire passer la République pour liberticide vis-à-vis de l’islam parce qu’elle impose des libertés qu’aucune religion n’a dans ses références, on encourage des jeunes issus de l’immigration au rejet de celle-ci, et donc, des lois républicaines, conduisant à justifier la délinquance, ce que certains politiques et médias n’hésitent pas à faire d’ailleurs sans retenue.»

    « La République impose des libertés » ? Je ne comprends pas.

    En résumé, aucun de mes propos n’a un quelconque rapport avec la haine, la diffamation ou je ne sais quelle calomnie.

    Je persiste à croire qu’il y a matière et nécessité de débattre publiquement et sereinement.
    A défaut, entre insultes, procès d’intention ou recours aux tribunaux, on connait déjà qui seront les gagnants à long terme : les forces plus obscures.

    Ne vous attribuez pas le monopole de Voltaire ou de Salman Rushdie, leur défense permet plusieurs chemins.

    https://saintdenisecologie.wordpres

    https://saintdenisecologie.wordpres

    Michel Ribay.

    0

    0
  67. Olympe dit :

    M. Ribay, vous dites qu’il faut « débattre publiquement et sereinement », certainement, mais avec qui ?… Ne voyez-vous pas que pour certains (Brafman, Messaoudène, « Ensemble », MRAP de St-Denis , pseudos-antifascistes, etc…), il ne s’agit pas de débattre mais d’imposer leur idéologie. Et cela par tous les moyens : la violence, les intimidations discrètes, les menaces directes, les insultes, la calomnie, les mensonges, les citations tronquées ou fausses !
    Nous ne sommes plus dans un débat entre démocrates ou encore moins dans un colloque universitaire. Nous avons affaire à des gens assoiffés de pouvoir pour mieux nous contraindre au silence, vous et moi. Leur objectif est d’assurer leur domination sur les esprits en interdisant la liberté d’expression, la liberté du débat démocratique. Croyez-vous qu’il est possible de débattre avec les ennemis de la liberté ?

    0

    0
  68. Mourad dit :

    @MR

    Moi aussi je ne comprends votre Ne vous attribuez pas le monopole de Voltaire ou de Salman Rushdie, leur défense permet plusieurs chemins. Quels chemins sous-entendez-vous ?

    Monsieur Ribay, la gauche a perdu le vote populaire.
    Monsieur Ribay, la gauche a perdu tous ses intellectuels de Finkelkraut à Onfray en passant par Nora, Ferry, Bruckner, Fumaroli, Gueniffrey … la liste est longue.

    Et elle a perdu, nous pas sur des positionnements économiques, mais sur des positionnements ( ou l’absence de positionnements) sur des sujets de sociétés !

    Tout le monde sait, qu’au-delà de la division de la gauche, si en 2002 JM LE PEN est arrivé au second tour, c’est parce que Jospin avait refusé de prendre position sur les problèmes sécuritaires.

    Monsieur Ribay, j’avais cru comprendre que les élus EELV soutenaient la majorité municipale mais conservait leur liberté de paroles ; alors pourquoi ne pas me répondre sur Madjid MESSAOUDENE ? que fait-il dans cette majorité ? qui aurait l’idée à titre individuel ou à titre collectif (Associations) d’aller le consulter ? vous conviendrez que son attribution municipale est une mauvaise blague, une farce … mais une blague ou une farce très nocive.

    0

    0
  69. Lakdar dit :

    Réellu en 2014 sur la liste EELV de Saint-Denis Michel Ribay va encore démontre selon ses calculs arithmétiques car il est très fort à ce jeu qu’il n’a rien à voir avec ce parti va nous renvoyer sur son blog qui reste à titre consultatif et instructif pour ceux dont il juge incultes.
    Faites un effort Monsieur Ribay essayez de vous positionner pour le salut de la démocratie que vous clamez en bon citoyen.

    0

    0
  70. Mourad dit :

    J’évoquai Michel Onfray, sympathisant Front de Gauche, devenu pour certains un pestiféré …

    Voici, le débat d’hier soir entre Onfray et Zemmour animé par FOG ; la première demie heure pose bien le débat.

    http://www.dailymotion.com/video/x2

    0

    0
  71. citoyen93 dit :

    @Mourad
    Grand merci au lien relatif au débat Onfray Zemmour.
    Je l’ai visionné. Il est très intéressant.

    0

    0
  72. Claudine Saur dit :

    @ Mourad ,
    idem , grand merci aussi .

    Claudine SAUR .

    0

    0
  73. sam dit :

    @Mourad
    SCG a payé cher son combat contre la drogue…les sujets de sécurité demeurent tabous dans ce coin de la République.
    Dans le quartier de la gare, on continue à répandre des rumeurs fausses à notre sujet pour entretenir à notre sujet cette image de personnes politisées, intéressées par le pouvoir et infréquentables.
    La plupart des habitants nous connaissent, nous voient depuis des années à l’oeuvre et ne se contentent pas de rumeurs. Les nouveaux hésitent au début, poussent la porte puis se font leur propre opinion…une fois la confiance est là, nous confient ce qu’ils ont pu entendre au sujet de SCG notamment en démarche quartier.

    Le comble de l’ironie, les attaques et la pression que nous subissons ne sont jamais venues de ceux que nous combattons à savoir le réseau de la drogue ou ceux qui annexent l’espace public pour différents usages illicites…JAMAIS. 

    Le ChezWam ayant pignon sur rue, il nous arrive donc de parler à ces businessmen…et bien ils savent parfaitement ce que je fais auprès des pouvoirs publics et nous disent malgré tout que c’est bien ce que notre association fait pour les mamans et les enfants du quartier. Sans avoir rien demandé, depuis l’ouverture du ChezWam, ils se sont spontanément écartés de notre local pour faire leur business un peu plus loin. Je leur ai clairement dit que nous nous battons TOUS pour que les petits ne touchent à cette saloperie de drogue…et bien ils respectent les enfants et les mamans que nous sommes. 

    On aurait tant aimé que la ville nous accompagne plus activement dans cette action pour reprendre la main sur cette rue puis progressivement sur le quartier. A ce jour, nous portons seuls ce projet à bout de bras et on avance doucement mais sûrement. Je suis personnellement très optimiste malgré les obstacles. La pugnacité paie…tôt ou tard. Il faut s’armer de convictions, d’organisation et de patience,

    @Tous

    A St Denis, dès qu’on traite de certains sujets tabous…on est vite mis à l’index, diabolisé, connoté, insulté d’appartenir à l’extrême droite (ou de faire le jeu de l’extrême droite) et voir même traîné en justice…

    A St Denis, ceux qui prônent la burqua sont plus entendus que ceux qui défendent la laïcité. 

    Souvenez-vous de ce tract de Braouezec pendant les législatives 2012
    SCG-Braouezec-Juin2012.jpg

    A St Denis, ceux qui exproprient l’espace public sont plus tolérés que ceux qui oeuvrent pour se réapproprier l’espace public. 

    A St Denis, ceux qui « buisenessent » sont moins inquiétés par le pouvoir en place que les citoyens bénévoles qui combattent avec pugnacité la drogue. 

    Est-ce normal ?

    ça ne peut plus et ça ne doit plus durer. 

    Il est temps de pousser la municipalité dans ses propres contradictions afin qu’elle prenne enfin des positions claires et fermes…et qu’elle cesse de tolérer l’intolérable, qu’elle cesse d’accepter l’inacceptable et qu’elle cesse d’excuser l’inexcusable. 

    Et ma foi si les responsables aux commandes son dépassés, qu’ils assument et en tirent les conséquences. Dans cette équipe municipale, il y a sans l’ombre d’un doute de vrais républicains…mais qu’ils s’expriment haut et fort, qu’ils montent aux créneaux pour défendre les valeurs fondamentales. 

    ALLEZ SORTEZ DE CETTE TORPEUR, NOM DE DIEU !!!! UN PEU DE COURAGE ET DE RESPONSABILITE !!! LES VALEURS REPUBLICAINES SONT NON NEGOCIABLES !!!!

    0

    0
  74. Claudine Saur dit :

    Comme dit Sam : » . . . dans cette équipe ,il y a de vrais républicains : mais qU’ILS S’EXPRIMENT haut et fort « 
    ( Torpeur ? . . . prudence ? )

    0

    0
  75. Mourad dit :

    @sam @CSP

    … Je me souviens de ce tract mais en 2012 je ne votais pas dans cette circonscription.

    Il est évident que la majorité municipale a essayé (et essaie toujours) d’attirer électoralement la communauté musulmane pour durée ; en soi d’ailleurs, il n’y a rien de scandaleux même si la ‘’ficelle’’ Palestine devient pénible à la longue …

    Maintenant, cette majorité municipale fait fausse route car cette communauté musulmane est très hétérogène ; il y a en premier ceux qui ne votent pas parce qu’ils n’ont pas le droit de vote ; il y a les jeunes qui ne sont pas intéressés par la politique ; il y a le clientélisme avec les ‘’assistés à 100 % ’’ et les ‘’redevables’’ (emploi semi-bidon de la mairie ou de P.C./logement/silence ou compréhension sur les activités illicites etc.) et il y a bien entendu ceux qui aspirent tout simplement à la réussite pour eux et leurs enfants, à la tranquillité, à la propreté … à vivre normalement quoi.

    J’ai voté Hanotin aux municipales (gros désaccord avec CSP sur ce point !) ; maintenant pour être objectif, je le suis depuis plusieurs mois et ce gars là a un manque évident d’épaisseur … c’est vrai qu’il est jeune mais je ne ferai pas de lui quand même un Rodrigue ( … aux âmes bien nées, etc. )

    … Je m’aperçois également que je fais du hors sujet et comme les 2 Webmastrices m’ont pas l’air commode sur ce site, je préfère conclure …

    Bonne journée à tous

    0

    0
  76. Curieuse dit :

    Moi aussi je dis merci pour le débat Onfray-Zemmour.
    Je renouvelle mon interrogation quant au silence du premier magistrat de cette ville sur ce qui s’est passé dans la salle du conseil municipal voici 10 jours !!! Une expression forte de la municipalité sur les principes républicains que sont la liberté d’expression et celle du droit de réunion devrait quand même pouvoir être réaffirmée.Elle prouverait ainsi son attachement à ces valeurs, pour lesquelles bon nombre de ses anciens et non des moindre ont combattu.Cette absence de prise de position claire , nous amène quand même à nous interroger , y a -t-il encore de vrais républicains dans cette majorité là ? Qu’ils se fassent entendre, bon dieu!

    0

    0
  77. Claudine Saur dit :

    @ Mourad ,

    Hors sujet pour hors sujet ,quoi que . . . , ça vautla peine culturellement ET POLITIQUEMENT , de donner la fin du vers :
     » . . . jeune , il est vrai ,Mais aux âmes bien nées, La valeur n’attend pas Le nombre des années . « 

    . .. Je conclus , aussi !
    Cordialement .
    CSP , Claudine SAUR

    0

    0
  78. suger dit :

    Cela va faire plaisir à Claudine Saur car je partage le point de vue de Mourad dans son appréciation actuelle sur notre député (même si je ne regrette pas mon vote, car selon le proverbe « entre deux maux, il faut choisir le moindre »). Et, en effet, nous ne sommes pas loin du sujet car, si je regrette que le groupe PS ait mis autant de temps pour condamner l’agression de la conférence-débat du 27 mai et que le député n’ait pas fait une déclaration pour défendre la liberté d’expression, l’attitude du maire, elle, est franchement scandaleuse : cela s’est passé dans sa mairie il y a dix jours, et depuis c’est le silence complet ! Est-il si éloigné des principes républicains ou totalement absent, pour ne pas dire irresponsable…

    0

    0
  79. Sam dit :

    Exemple d’un groupuscule extrémiste agissant sous couvert de lutte contre l’islamophobie …
    Sam

    LeMonde.fr – « Forsane Alizza, entre terrorisme et mégalomanie »

    Du point de vue de son fondateur, Mohamed Achamlane, le site Internet Forsane Alizza (« cavaliers de la fierté ») avait pour seule mission de « lutter contre l’islamophobie ». Pour les services d’enquête, cette plate-forme dédiée à la « défense des musulmans » était en réalité un groupuscule prônant le djihad armé. Une lecture dévoyée de l’islam, adossée à une vision paranoïaque du monde, qui conduira son leader à écrire dans une ode à Mohamed Merah que ce dernier avait tué en « état de légitime défense ».

    Trois ans après leur interpellation, quatorze membres de Forsane Alizza, dont l’« émir » Mohamed Achamlane, sont jugés du lundi 8 au mardi 23 juin pour « association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes terroristes ». Le quinzième mis en examen, mineur au moment des faits, sera renvoyé devant un tribunal pour enfants. (…)

    Sorren Selow – Publié le 8 juin 2015

    0

    0
  80. Claudine Saur dit :

    Au saut du lit ,le post de Suger me ‘fait plaisir , effectivement ! ( TOUT le post )

    Claudine SAUR

    0

    0
  81. Gabriella dit :

    Le fait de ne pas condamner la censure « sauvage », avec les méthodes que l’on sait, d’une conférence prévue de longue date c’est la preuve que les élus de cette ville ont une notion de la démocratie à géométrie variable et depuis longtemps il y a vraiment des questions à se poser à ce sujet.

    0

    0
  82. reveplus dit :

    @sam toucher par votre témoignage et votre courage

    il y a un danger pour notre ville qui déjà ce perd et n ‘est concrètement plus gérer depuis longtemps cela es du ‘importe quoi ou allons nous ? sincèrement je ne me sens pas rassurer pour l’avenir de mes enfants si je pouvais partie je le ferais mais faute de moyens ,
    en venir au silence assourdissant pas un mot sur ce qui c’est passer ne rassure pas et la ville laisse s installer tous les dérive extrême ,

    0

    0
  83. Jésus-Marie-Joseph! dit :

    Priez pour lui! « Droit de réponse » pleurnichard (« bouuuhhhhhhh tout le monde il est méchant avec moi! ») de Monsieur Brafman dans le JSD version papier d’hier. Réponse pertinente et courageuse de Monsieur Sanchez du JSD.

    0

    0
  84. Louison dit :

    Mais au fait la réunion annulée pour les raisons que nous connaissons va être reprogrammée ?
    Et pendant ce temps Brafman continue son activité préférée il défend et c’est très charitable de sa part, tout et n’importe quoi dans une ville où il se passe tout et n’importe quoi.
    C’est une activité qui maintient le cap de la politique locale.
    Brafman est un homme redoutable nuisible mais intouchable.
    Que vaut la vérité contre sa parole ?

    0

    0
  85. Jésus-Marie-Joseph! dit :

    Brafman le retour! Non content de nous avoir bassinés avec son premier droit de réponse dans le JSD de mercredi dernier, le sieur Brafman remet ça aujourd’hui sous prétexte qu’un journaliste du JSD a fait un commentaire sur son précédent droit de réponse! Si Monsieur Brafman avait la décence de raconter sa vie qui n’intéresse que lui dans ses mémoires et pas dans le JSD, certes personne ne le lirait, mais cette démarche responsable aurait le mérite de préserver les arbres de notre bonne vieille planète et d’éviter le gaspillage de l’argent des dionysiens, le JSD bénéficiant d’une subvention de la ville de Saint-Denis.

    0

    0
  86. Olivier dit :

    Le problème avec J. Brafman est qu’il est membre d’une interminable liste d’associations et collectifs, qu’il cite complaisamment dans ses messages (quoiqu’il en oublie toujours une, dont il est aussi un membre éminent : le “collectif des copropriétaires et conseils syndicaux libres de Saint-Denis”…, c’est moins révolutionnaire peut-être ?).
    Il se croit donc indispensable et n’hésite pas à déformer quelque peu la réalité pour montrer à quel point il est important. Il est allé jusqu’à chercher à faire croire qu’il était le fer de lance de la décision de la rénovation du lycée Paul-Eluard à une date où les travaux de rénovation étaient déjà largement engagés… (voir l’article sur le site du JSD et les commentaires rectifiant la réalité des faits). C’est dire à quel point sa parole est crédible !

    0

    0
  87. Claudine Saur dit :

    Rien à ajouter aux 2 posts précédents concernants LES droits de Réponse . . .

    SAUF QUE , le commentaire qui suivait le PREMIER disait LA VERITE au sujet de l’omission des raisons qui ont conduit à CETTE TRISTE AFFAIRE .

    D’autre part , je signale, à CEUX QUI S’OBSTINENT ,que les Droits de Réponses du Canard Enchainé se terminent invariablement par DEUX COMMENTAIRES, au choix :**Soit il avait tort , et se met UN PAN SUR LE BEC .SOIT ?IL N’AVAIT PAS TOUT A TORT et même parfois , PAS DU TOUT ,ce qui est le cas ici ,il signale qu’il donne DONT ACTE ,mais remet les pendules à l’heure . . . et les faits » à leur place  » . . . . BON ESPERONS COMME LE DIT J BRAFMAN (et CERTAINS MEMBRES du MRAP) QU’ILS SE CONTENTERONT DE DEBATTRE CORRECTEMENT .

    0

    0
  88. suger dit :

    Où on parle là aussi du courage de Samuel Mayol et de la conférence-débat sur la laïcité et le combat social interdite le 27 mai à Saint-Denis :
    http://www.lepoint.fr/invites-du-po

    0

    0
  89. Olympe dit :

    Oui, toute la presse (ou presque…) a parlé de l’empêchement de la conférence-débat sur la laïcité du 27 mai par un groupe violent à Saint-Denis, mais le maire lui n’a toujours rien dit. Peut-être n’est-il pas au courant ? Il faut que quelqu’un se dévoue dans son entourage pour l’informer que ce coup de force s’est passé dans la salle du conseil municipal de sa mairie !…

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *