France Culture : Les faux naïfs des emprunts toxiques

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. citoyen93 dit :

    Les élus qui ont eu recours à ce type d’emprunt l’ont donc fait en toute connaissance de cause en hypothéquant l’équilibre financier de leur collectivité.
    Ces politiciens ont donc privilégié leur carrière politique au détriment du bien public.
    En bout de chaîne, c’est le contribuable qui va sortir le porte monnaie pour éponger les dettes abyssales.
    Circonstances aggravantes, ils nous prennent pour des imbéciles.
    On doit en tirer les conclusions qui s’imposent en ne votant pas pour les élus à l’origine de ces emprunts toxiques.

    0

    0
  2. Thomas dit :

    2008 l’année des jeux olympiques de Pékin.

    Les communistes règnent sur la Seine-Saint-Denis.

    Au Conseil Général le vice-président adjoint aux finances signe l’emprunt Dualys Optimisé avec la banque Dexia et sa diabolique formule de calcul des intérêts.

    Les conseillers généraux socialistes se taisent.

    Les élus socialistes du CG93 savent bien que le Parti Communiste Français surendette la Seine-Saint-Denis depuis 2004.

    Mais ils laissent faire.

    Il y a donc un double scandale en 2008 :
    – celui du PCF qui rend la Seine-Saint-Denis indésirable aux autres partis en cumulant 900 millions d’euros d’en cours d’emprunts (en 2015 cet encours dépasse 1,1 milliard)
    – celui des nombreux élus PS qui n’informent leurs concitoyens

    A partir de 2009 des efforts ont été fait pour désendetter le département de Seine-Saint-Denis. Mais la distribution massive de subventions aux associations continue et la dette continue d’augmenter.

    Pour le PS et le PCF, les Conseils Généraux c’est alimentaire.

    Les dimanches 22 et 29 mars 2015 lors des élections départementales il faut sanctionner ces deux partis.

    0

    0
  3. Cristino dit :

    @Thomas. D’accord avec vous mais c’est tout de même le PS qui a renégocié la dette pour passer à un taux fixe et ne conserver que 12% d’emprunts toxiques au lieu de 91%.
    Je préfère nettement le PS au commande du 93 plutôt que le PC et un pari sur la droite me semble un peu risqué, bien que j’apprécie fort Philippe Dallier un des rares élus UMP à avoir toujours défendu une métropole du Grand Paris intégrée avec de réels pouvoirs (tout comme le PS 93).

    0

    0
  4. citoyen93 dit :

    Je ne suis pas un fan inconditionnel du PS mais je rejoins Cristino sur le fait que c’est ce parti qui a renégocié la dette.
    Ce qui pourrait arriver de pire, c’est que ce département soit de nouveau géré par l’alliance PC/Front de gauche.

    0

    0
  5. Sam dit :

    « pour l’essentiel, on parle de collectivités puissantes et bien équipées, disposant généralement d’un directeur financier recruté sur le marché et loin d’être niais. […] Boris Vallée affirme même que si l’on a passé le bac il faut 10 minutes pour comprendre… Pas la peine d’être polytechnicien […] »
    Les contribuables que nous sommes apprécierons.

    0

    0
  6. suger dit :

    Ce qui est le plus sidérant dans cette histoire d’emprunts toxiques du CG du 93, c’est que ce sont des élus communistes qui ont contracté ces emprunts avec des taux d’intérêt indexés sur le franc suisse ou sur des indices déterminés par les marchés financiers ! Des communistes qui font leur miel des marchés spéculatifs, qu’ils accusent pourtant d’être le diable, on aura tout vu.
    Si cela avait été au moins des emprunts auprès de banques russes, on aurait retrouvé certaines traditions, mais apparemment, même ces relations privilégiées à l’Est, les communistes l’ont perdu aujourd’hui au profit des dirigeants du FN. Et maintenant que le PC fricote avec des intégristes religieux, on a l’impression que l’histoire de ce parti se termine en une énorme farce qui n’est d’ailleurs pas très drôle pour les habitants du 93…

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *