FranceInfo – « Un réseau exploitant des enfants roms démantelé en Seine-Saint-Denis »

Vous aimerez aussi...

18 réponses

  1. suger dit :

    Enfin ! Les services de police ont fait leur travail. Ces enfants ont été libérés de leurs tortionnaires. Mais, maintenant, se pose la question de la responsabilité des responsables des associations prétendument humanitaires qui ‘ont jamais dénoncé ces faits. Fermaient-ils les yeux, préférant se consacrer à leur combat politicien pour lequel les roms n’étaient qu’un prétexte ? Ou sont-ils manipulés ou, pire, infiltrés par les mafias qui exploitent ces enfants ?
    Et la municipalité ? Elle n’était pas au courant ?… Pourquoi n’a-t-elle pas dénoncé clairement ces activités ? Comment peut-elle laisser s’étaler au grand jour les activités de prostitution de jeunes, très jeunes parfois, femmes, notamment Place des Tilleuls, sans réagir ? Ces élus qui sont toujours prêts à manifester, à voter des motions pour des causes même les plus lointaines, pourquoi ne font-ils rien pour dénoncer les proxénétes qui agissent à quelques centaines de mètres de la mairie ?

    0

    0
  2. Sam dit :

    Etrange coïncidence, au moment où je diffusais ce billet le film « Polisse » passait sur Canal+ avec la scène d’intervention de la Brigade des mineurs dans un camp roms pour des faits similaires.

    Au-delà de ce sujet particulier, ce film met en scène le travail de la brigade des mineurs avec beaucoup de délicatesse. Quelle claque !

    0

    0
  3. Stéphanie dit :

    En passant hier matin sur le pont en face de la Porte de Paris j’ai effectivement vu plusieurs membres de la police judiciaire. Je me demandais la raison de leur présence, j’ai la réponse … C’est le camp du quai de la Maltournée qui est concerné. Cela n’a rien d’étonnant malheureusement mais cela fait toujours mal de lire ce genre de chose.

    0

    0
  4. BB dit :

    @suger : je ne pense pas que ce soit le rôle des associations de s’occuper de ça. A chacun sa mission.

    0

    0
  5. Marion dit :

    On a encore franchi un degré de plus sur l’échelle des horreurs et de l’esclavage …. inqualifiable !
    Plusieurs ici avaient déjà repéré les activités de prostituion forcée de jeunes femmes roms assurément mineures place des tilleuls ! Mais on n’a pas le droit de dénoncer quoique ce soit concernant les roms lors des réunions de quartier république-gare, sinon on se fait méchamment « rembarrer ». Voulez-vous un exemple précis ? Lors de la dernière démarche quartier avant l’été, quelqu’un a osé dire qu’elle voyait sous ses fenêtres des roms syphonner les réservoirs d’essence des voitures. Monsieur Peu s’est alors mis très en colère .. « vous ne pouvez pas dire ça » … « les roms ont bon dos » ….. »sinon on se réveillera un lundi matin avec la gueule de bois » (allusion avant les présidentielles comme quoi, avec ce type de discours, on était forcément FN, fachos, racistes, et autres compliments)… bref, la police de la pensée avec la culpabilisation au bout !!!! Beaucoup ont été choqués et certains ont réagi !! Jamais d’excuses auprès de la personne en question par la suite !

    @ suger
    Vos liens sont parfaits, et si vous me le permettez, je vous emprunte votre billet ci-devant et le signe avec vous.

    0

    0
  6. Horta dit :

    « .. rien n’est plus odieux que de maltraiter un enfant … », plus encore quand ce sont les propres parents qui pour leur confort et leur enrichissement exploitent leurs enfants !

    0

    0
  7. suger dit :

    @BB : Je comprends votre réticence. Mais, si des militants d’associations humanitaires peuvent éventuellement fermer les yeux devant des petits délits pour pouvoir continuer à jouer un rôle auprès de ceux qu’ils aident, ici, nous sommes devant des faits odieux qui vont totalement à l’encontre de leur mission : aider les plus déshérités et les plus faibles, d’autant plus qu’il s’agit d’enfants ! Il y a un devoir de signalement et d’information auprès de la police et des services de protection de la jeunesse.
    De plus, ces associations de soutien aux roms ont mené une campagne de terrorisme intellectuel,relayée par les élus locaux : la moindre critique à l’égard de certains comportements de roms, la moindre allusion à des délits commis par certains roms ont été rejeté violemment avec des accusations de racisme contre ceux qui soulevaient ces problèmes. En fait, c’est comme cela que l’on favorise, d’un coté, les mafieux, le communautarisme qui leur sert de protection et, d’autre part, les débordements racistes dans la population qui ne supporte plus la négation de la réalité de la délinquance d’une partie des roms.

    0

    0
  8. lolo dit :

    On notera la concommittence entre cet événement et la première diffusion de Pôlisse à la télé, où l’on retrouve une scène identique.
    Dans les perles de démarche quartier, j’ai déjà entendu plusieurs fois dire aussi bien la directrice de quartier que l’adjoint au maire: « Ce sont les salariés qui achètent du cannabis Place des Pianos ». Ca se saurait si la majorité du traffic avait lieu du lundi au vendredi de 16H à 19H… Ils nous prennent pour des ****
    200 policiers, 8 arrestations, ils auraient pu en profiter pour évacuer tous ces camps, quoiqu’il en soit on n’aura jamais eu autant de policiers sur Plaine Commune qu’hier matin!

    0

    0
  9. martin dit :

    @suger: absolument d’accords avec vos propos.

    Ce n’est pas la première fois qu’un réseau roms est démantelé en ile de France. La dernière fois il y a un an et demi à peu près ils avaient démantelé un réseau de prostitution piloté par des roms.

    On aura beau dire ce qu’on veut ce peuple manque totalement d’humanité. Et qu’on ne me parle pas de pauvreté, certain peuples africains par exemple très pauvre montrent bien plus de signe d’humanité entre eux et leur enfants.

    0

    0
  10. Lazare dit :

    Entendu hier aux actualités TV : deux réseaux de prostitution pilotés depuis la Roumanie existent encore en France ( Seine St Denis ? ) mais la police roumaine, faute de preuves ( sic ), n’a pas pu inquiéter ses membres. On les connait, mais on n’a pas de preuves, comique, non ? Qui a dit que la police roumaine était corrompue ! Quant à la municipalité de Saint Denis, ce n’est que l’illustration, une fois de plus, de son dogmatisme et de son ancrage dans un passé stalinien ( ah, c’était le bon temps, mon bon monsieur ! )

    0

    0
  11. Sam dit :

    On ne peut pas mettre dans le même sac les enfants roms contraints de mendier et de voler, les jeunes filles roms contraintes de se prostituer et les bandes mafieuses qui les exploitent…NON ON NE PEUT PAS. Il faut rester mesuré et éviter de généraliser svp.

    Ce qui est certain, la question des roms ne se réduit pas « aux gentils d’un côté et les méchants de l’autre ».

    Quant au problème de prostitution des jeunes filles mineurs roms Place des Tilleuls,  le problème date depuis des années et est complexe. D’autres l’ont dénoncé avant nous et nous le dénonçons à notre tour depuis juin 2010. La municipalité aurait pu à minima dénoncer publiquement l’exploitation de ces jeunes femmes (enfants) par les bandes mafieuses.

    0

    0
  12. citoyen93 dit :

    Je ne cautionne pas ce qui s’est passé à Marseille mais je peux comprendre la raison qui a poussé les riverains à commettre ce type d’action.
    Un ras le bol s’installe devant l’inertie des pouvoirs publics.
    Face à des politiciens qui ne cessent d’atermoyer sur ce sujet en poussant des cris d’orfraie à la moindre allusion sur les campements Roms. On en arrive à ce type de faits divers.
    Sur la commune de Saint Denis on nage en pleine hypocrisie.
    D’un coté la mairie laisse faire mais en sous main dépose un recours en justice pour les expulser et de l’autre côté vous avez une situation totalement hallucinante avec des gens qui vivent au milieu des immondices.
    Prostitution, petite délinquance, mendicité avec en arrière plan des réseaux mafieux qui organisent et gèrent financièrement tout se petit monde.
    Vous rajoutez une pincée d’associatifs qui nous la jouent « Touche pas à mon Rom ».
    Vous nappez généreusement de riverains qui craquent littéralement devant ce spectacle de désolation.
    Résultat vous avez ce qui s’est passé à Marseille.

    0

    0
  13. thierryb dit :

    La cité concernée à Marseille est aussi un lieu de trafics, il s’agit donc doublement d’un affaiblissement de la puissance publique, d’un territoire qui n’est plus « indivisible » et soumis partout à la même loi, car d’une part il y a installation illégale, d’autre part des gens qui ne sont pas tous exempts de reproches font eux-mêmes leur propre loi, ce qui est gravissime au regard de la loi républicaine, et en plus il semble que les relations de type « ethnique » ou « communautaire » remplacent le rapport de citoyen à citoyen. Il y a de quoi s’inquiéter pour la cohésion sociale, mais quand on ne donne plus de force à l’intérêt général, quand les services publics sont affaiblis, voilà où on arrive. Ce qu’on fait des gens, ils finissent toujours par nous le rendre, et en matière de relégation sociale, de courte vue dans l’accueil et la gestion des plus pauvres, on est mauvais depuis quelques années. Collectivement.

    0

    0
  14. momo dit :

    ThierryB et citoyen 93, vous avez raison tous les 2, mais que doit on faire?
    les gens en ont marre, dejà eux même survivent et en plus on leurs rajoutent de la pauvreté.

    0

    0
  15. Marion dit :

    Dans le cadre de mes acitvités professionnelles où je reçois du public, j’ai accueilli dernièrement un enseignant d’un établissement proche de la cité Jolliot-Curie. Il m’a avoué que les habitants, qui se battent pour survivre car ils se trouvent pour la plupart d’entre eux frappés par une grande précarité, sont ulcérés par l’installation du cam rom près de cette cité. C’est vécu comme une descente aux enfers, car ils subissent vols, déversement de poubelles … et surtout le fait d’être tiré vers le bas, notamment pour ceux qui font de remarquables efforts d’insertion dans notre société. Je pense qu’ils vont s’en souvenir pour le vote de 2014 !

    0

    0
  16. Reno dit :

    @Marion
    Tirés vers le bas ???
    vous n’avez rien compris ni surtout « vos » pauvres !
    Monsieur le Maire l’a encore dit dans son entretien à la Voie de son Maître, entretien dans lequel il annonce sa candidature (excellente nouvelle !!!) : accueillir toute la misère du monde à Saint-Denis produit (produirait ?) l’effet exactement inverse.
    Vous n’aviez pas remarqué ?

    0

    0
  17. goldo dit :

    Monsieur Paillard se représente aux élections 2014 sans complexe.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *