Goldo – « Si les vendeurs a la sauvette persistent à vendre illégalement sans que rien ne se passe. A mon tour je vais le devenir … »

Vous aimerez aussi...

61 réponses

  1. popita dit :

    Goldo, n’oubliez pas le cidre, avec de l’ alcool vous quintuplerez les ventes…

    0

    0
  2. goldo dit :

    j’y pense sérieusement mais ce sera plus cher,si vous le souhaiter quand je le ferai venez me voir. Goldo

    0

    0
  3. Marion dit :

    @ Goldo, votre initiative est tout à fait remarquable et votre lettre adressée au maire juste excellente. Rien ne manque ! Je pense que vous allez recueillir beaucoup de soutiens. Le mien vous est totalement acquis. Encore bravo.
    @ popita, encore mieux avec le cidre, super !

    0

    0
  4. goldo dit :

    je tiendrai au courant le jour où nous le ferons et pour ceux qui pourront se joindre a nous ou passer nous voir ce sera parfait. A moins que la municipalité est réaigi et qu’il n’yait plus de venndeurs a la sauvette d’ici 15 jours. Le temps que je leur laisse pour s’organiser. Goldo

    0

    0
  5. François Denis dit :

    Améliorer le goûter de nos enfants. Les miens en sont souvent privés. Je ne parle pas du reste.

    Beaucoup vous soutiennent à juste titre. Moi je vous propose mes services pour avoir un tout petit revenu supplémentaire. Je suis également sérieux.

    Michel ribay propose de s’organiser avec des adhérents du blog pour une « vente légale » de produits vendus par des femmes qui ont pour unique revenu la vente de maïs, belle campagne qu’il fait. Quelqu’un disait que c’est hallucinant c’est tout à fait juste.

    0

    0
  6. Michel Ribay dit :

    « Pour finir sur une note suggestive : pourquoi ne pas reproduire ce qui a été fait pour « Taf & Maffé » ?
    Perso, j’adore le maïs grillé ou cuit à l’eau et on voit bien qu’il y a une demande (même de gens en costards…si si)…pourquoi ne pas structurer une cooperative de femmes avec une véritable « baraque à maïs » et contrôler ainsi tout les aspects sanitaires ?
    Franchement, je serai la première cliente « 

    Alors chiche ?

    Voilà ce que proposait Sam, ce qui était de même nature que ce que j’avais évoqué précédemment.

    J’ai répondu positivement à Sam dont la proposition est tout à fait pertinente.

    François Denis trouve cela hallucinant. Libre à lui.

    Pas moi. Je persiste à penser que c’est une bonne issue pour une partie des vendeurs (ses) mais cela ne réglera pas toute la question, ce serait malhonnête de le laisser penser.

    Bien cordialement,

    Micehl Ribay

    0

    0
  7. François Denis dit :

    Ce n’est pas l’idée qui est hallucinante Michel Ribay mais votre proposition qui frôle l’insulte.

    Ce sont des vendeurs à la sauvette qui vendent des produits illicites.

    Vous voulez réinsérer des personnes quand la plupart des habitants de Saint-Denis n’ont plus les moyens de vivre décemment.

    Vous semblez avoir nombreuses compétences !

    0

    0
  8. suger dit :

    Je voudrais rester poli, mais, M.Ribay, nous prenez-vous vraiment pour des imbéciles ?…Vous êtes maire-adjoint depuis 6 ans et c’est aujourd’hui à quelques mois des élections municipales que vous venez proposer des « solutions » aux problèmes des ventes à la sauvette. Il y a longtemps que l’encadrement éventuel des marchands illégaux de maïs grillé ou bouilli aurait pu être envisagé.
    D’autre part, les vendeurs à la sauvette ne sont pas que des fournisseurs de produits alimentaires non contrôlés et polluants. Ils vendent aussi (notamment rue de la République) des produits de contrefaçon (de qualité médiocre et parfois dangereux, je pense aux jouets). Je suppose que vous ne pensez pas à une « coopérative » dans ce domaine ! Or sur ce point comme précédemment à part le laisser-faire qu’avez-vous proposé depuis 6 ans ?
    Enfin, au risque de me répéter encore et encore, que faites-vous contre le stationnement sauvage permanent sur les trottoirs et devant des sorties d’immeubles ? Vous ne répondez pas à cette question car vous savez que ce problème est du domaine exclusif de la municipalité et qu’encore une fois elle laisse faire. Oui, M.Ribay, je suis de plus en plus convaincu que vous nous prenez, nous tous les dionysiens, pour des imbéciles !

    0

    0
  9. goldo dit :

    En tout cas,voilà une semaine que j’ai envoyé ma lettre et a ce jour pas de nouvelles.
    J’ai une date de mon action en tête,je la communiquerai au dernier moment. Ceux qui voudront venir m’acheter une crêpe seront les bienvenus; l’argent ira a notre amicale.
    De plus je pense que peu de gens viennent de ce côté de la gare,celà sera une occasion et vous permettra de voir l’évolution des travaux. Goldo

    0

    0
  10. Goldo dit :

    Moi je suis en train de m’organiser pour arriver a faire cette vente sauvage mais ce soir j’ai appris la chose suivante. Une personne de mon quartier actuellement dans le besoin financier m’a raconté la chose suivante.
    L’autre jour a force de voir les vendeurs a la sauvette sur le parvis de la gare se faire de l’argent elle a été tente de faire la même chose. Elle a donc voulu s’installer sur le parvis ,mais avec le monde qui passe et le commissariat elle n’a pas osé. Elle a donc décidé de se mettre dans un coin plus calme et du coup elle s’est dirigée rue Charles Michels a la hauteur du foyer Sonacotra. Elle a commencé a déballer ses affaires quand les vendeurs qui se trouvaient là lui ont demandé de partir,en lui disant qu’elle n’avait pas le droit d’être là. Elle est partie.
    Lorsqu’ellle m’a racontée celà j’hallucinai.,Ilsont dans l’illégalité et comme les deeleurs ils défendent leurs territoire. Je précise que la personne concernée travaille et paie des impôts sur le revenu. En ce moment elle a des périodes de chômage,ce qui la met en difficulté car elle vit seule.
    De ce fait je l’ai invitée a se joindre avec nous lorsque nous réaliserons notre action.
    Cette France marche sur la tête. Goldo

    0

    0
  11. suger dit :

    Ce témoignage permet de comprendre pourquoi les vendeuses de maïs bouilli (les premières sur ce « marché ») ont disparu et ont été remplacées par des vendeurs, apparemment pris en main par des réseaux organisés comme c’était déjà le cas pour le maïs et les marrons grillés. Des femmes sont réapparues récemment pour vendre d’autres produits alimentaires. Pour combien de temps ?
    Nous sommes donc face à un contrôle de ce « marché » illégal par des groupes organisés. Rien d’étonnant : c’est la règle pour la vente à la sauvette de la contrefaçon et de la drogue, où on a affaire à des organisations mafieuses qui utilisent la violence pour s’imposer. Quand la loi est absente, quand elle n’est pas appliquée, ce sont toujours les plus faibles qui sont les victimes.
    Une citation : « Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c’est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit » (Henri Lacordaire). Le mot « liberté » signifiant ici laisser-faire, laisser-aller, nous retrouvons bien la situation de notre ville.

    0

    0
  12. Bill dit :

    L’histoire de votre voisine illustre le fait que ce ne sont pas seulement des pauvres désespérés. Cela montre qu’il y a bien des personnes qui en profitent et qui probablement contrôlent une partie des bénéfs.
    Cela semble une bonne raison pour enquêter quelle que soit l’idéologie : casser le trafic et protéger les plus faibles.

    0

    0
  13. Marion dit :

    Merci Suger pour cette remarquable citation d’Henri Lacordaire. Je rajouterai simplement que le mot « liberté » dans ce cas précis signifie aussi complaisance, voire complicité. On voue un culte absolu à Saint-Denis à la loi du plus fort, comme je l’ai souvent écrit sur ce blog. Plus prosaïquement, c’est ce que je nomme la liberté du renard dans le poulailler ou celle des loups dans les troupeaux d’agneaux. Bien entendu, les réseaux criminels sont encouragés à prospérer ici grâce à cette idéologie meurtrière masquée par la politique des bons sentiments de nos « belles âmes » majoritaires dans cette actuelle municipalité. Mais le Peuple devra parler et se prononcer en mars prochain sur tous ces méfaits !

    0

    0
  14. Pom dit :

    Vu samedi après-midi, place de la gare : des agents de sécurité SNCF et des policiers municipaux – 8 personnes, je dirais – entourant 2 jeunes tout penauds pour leur donner une amende (pas de titre de transport) et ce à 20 m de la douzaine de vendeurs à la sauvette en train de vendre leur maïs.

    Donc :
    – voyager sans titre de transport > pas bien > 8 personnes
    – vendre du maïs > aucune intervention, tout va bien.

    Hallucinant non ?

    0

    0
  15. Goldo dit :

    je confirme,nous marchons sur la tête.Le Ministère de l’injustice,c’est celui là qui devrait être créé. Goldo

    0

    0
  16. Horta dit :

    Vu à la Gare de la Plaine Stade de France, contrôle des titres de transport avec ce qu’il faut d’agents SNCF et de policiers en réserve mais pas un pour aller verbaliser le vendeur de maïs chaud au pied de la rampe d’accès. Certainement plus rentable de verbaliser les voyageurs sans titres de transport !
    Vu avenue Francis de Pressensé un marquage tous les 10 mètres pour orienter les futurs salariés du campus SFR (?) à croire que SFR ne propose pas de service de GPS à ses salariés ou qu’ils ne savent pas lire un plan d’accès. A moins que ce ne soit de la publicité illégale sur la voie publique pour cet opérateur téléphonique.
    Vu aujourd’hui à Saint-Denis et nulle part ailleurs …

    0

    0
  17. Yam dit :

    Je confirme, hier vers 17h30 place de la gare de St Denis 3 policiers qui se promenaient et les vendeurs de maïs qui faisaient leur petit busines ……..! bienvenue à St Denis

    0

    0
  18. Michel Ribay dit :

    Bonjour,

    Je confirme aussi ils étaient une dizaine de vendeurs(ses) de maïs ou de cacahuètes et autres produits alimentaires jeudi en fin d’après midi comme ils étaient une dizaine mercredi aussi en fin d’après-midi, 2 vendeurs de jouets, et des vendeurs non pas de maïs mais de marrons chauds, ou d’eau minérale, avec de nombreux caddies mais non pas à la gare de Saint-Denis mais le long des Galeries Lafayette et du Printemps à Paris, 8ème…

    C’est ce qui s’appelle un fait métropolitain.

    0

    0
  19. Laurette M dit :

    Que voulez-vous prouver michel ribay ?

    Nous connaissons autant que vous ces quartiers vous affirme même que je les préfères en période de fin d’année.

    Nous vous respectons alors faites-en autant.

    0

    0
  20. chris dit :

    Oui, et il y a aussi du trafic de drogue à Saint Ouen, Aubervilliers et ailleurs.

    Ouf ! Nous ne sommes pas seuls. Ne faisons rien, alors.
    Pas plus de police municipale, pas de vidéosurveillance. Laissons aller on n’y peut rien.

    0

    0
  21. suger dit :

    @M.Ribay : Moi aussi je confirme que le vol, les violences, la vente illégale de produits (parfois eux-mêmes illégaux) est un phénomène métropolitain, national et même mondial… « C’est pareil partout », n’est-ce-pas, comme répétent depuis si longtemps MM. Braouezec et Paillard. Donc, que voulez-vous ? On ne peut rien faire ! Et on ne fera rien !
    En bonne logique, il faudrait en conclure que le mieux est le laisser-faire. Les ultra-libéraux auraient donc raison. Rien ne vaut la liberté du renard libre dans un poulailler libre… C’est bien cela, non ?
    Mais à quoi servent les « responsables  » politiques » locaux alors ? En quoi sont-il « de gauche » ?

    0

    0
  22. Goldo dit :

    Michel Ribay , il faut rire ou pleurer?,oui ça se passe ailleurs,ras le bol d’entendre celà car ça ne résout rien; du chômage,il yen a partout,alors laissons faire aussi. Si un jour un de vos proches se fait tuer pour agression,on dira « et bien ça se passe partout » et ça suffira sans doute a vous consoler.
    Ca existe aussi place de la Chapelle mais cautionnons tout et n’importe quoi et comme celà on saura pourquoi le pays va mal. c’est pas de ma faute a moi »; ras le bol de ces discours,oui je suis en colère car si les élus baissent les bras et vivent celà comme de la fatalité,pourquoi sont-ils élus? Goldo

    0

    0
  23. Sam dit :

    Bref, « c’est partout pareil » on n’y peut rien…

    Ras le bol de la banalisation et de l’irresponsabilité de la municipalité actuelle !!!!

    Que ceux qui ne croient plus que la politique améliore le quotidien des gens et régit la vie en collectivité, renoncent à la politique et passent la main !

    0

    0
  24. pitch dit :

    @Mr Ribay
    les Galeries et le Printemps c’est pas dans le 8eme arrondissement mais dans le 9eme…

    Je travaille d’ailleurs dans cette zone depuis presque 3 ans et je n’ai jamais vu (oui – jamais) le même spectacle que celui qui m’accueille lorsque je sors de la gare de Saint-Denis

    0

    0
  25. Michel Ribay dit :

    Bonjour,

    Vous tirez des conclusions très hâtives de ce qui n’est qu’un fait et un procès d’intention sur ce que je ne dis ni ne pense.

    D’abord
    1) Je n’ai jamais dit qu’il ne fallait rien faire, je vous renvoie aux conditions difficiles et complexes pour traiter cette question dont je faisais état ici, ça n’a pas changé :

    http://www.saintdenismaville.com/in

    2) Ce n’est pas partout pareil, chacun connaît des centaines d’endroits où ce genre d’activités illégales ne se pratiquent pas

    3) Sam avait fait une proposition qui allait dans le même sens de ce que j’avais évoqué en lançant chiche ? Et bien allons-y, a fortiori si ces femmes se font évincés par un « réseau » mafieux, je suis partant.

    4) Je ne suis pas pour le « laisser faire », il faut faire et dans la durée, sans faire croire qu’on va tout régler sauf si l’on considère que repasser le mistigri au voisin c’est régler le problème

    5) Au risque de faire hurler, optimiste mais lucide, je crains fort que vont s’ajouter aux grandes migrations économiques des dernières décennies d’autres migrations dans années qui viennent, le réchauffement climatique n’étant pas une vue de l’esprit, son impact sur les migrations est encore bien sous estimé

    6) Ne rien faire sûrement pas, mais la politique des frontières n’y résistera pas.

    Il ne fait aucun doute qu’une écrasante majorité des personnes qui s’expriment sur ce blog ont un objectif clair et déclaré : sanctionner la majorité municipale, c’est leur droit le plus strict, pour autant cette position politique n’exige ni de faire preuve d’une certaine cécité sur la réalité (douloureuse) du monde et ses effets démultipliés sur les métropoles ni d’avoir le réflexe pavlovien qui consiste parce qu’on fait mention d’un fait à se voir opposer le « Vous ne voulez donc rien faire ». Retour à la case départ, stérile. Pour être concret, je réponds encore une fois chiche à Sam.

    Cordialement,

    PS : j’en profite pour dire que j’apporterai ce week-end une réponse aux questions de Suger sur le stationnement sauvage.

    0

    0
  26. Goldo dit :

    J’ai toujours voté PC?je suis originaire du Havre ville longtemps communiste,elle est passée a droite,j’habitais la région parisienne. Depuis que je suis a St Denis j’ai toujours voté PC,pourquoi suis-je si déçue? 

    0

    0
  27. Fabye dit :

    Petite comparaison: la fréquentation de la gare de Saint-Denis est d’environ 70 000 passagers chaque jour, celle de la gare du Nord à Paris est de 550 000 passagers. Il y a environ 17 vendeurs de maïs à la sortie principale de la gare de Saint-Denis, il devrait donc y avoir 133 vendeurs de maïs à la sortie de la gare du Nord.
    Je n’en vois qu’un seul et encore pas tous les jours. Est-il vraiment pertinent de comparer ces deux gares? Mais est-il vraiment pertinent de comparer les abords des grands magasins avec la gare de Saint-Denis?

    0

    0
  28. chris dit :

    M. Ribay,

    Vous vous posez comme victime du monde, et je trouve cela assez insupportable. Le maire et l’équipe dont vous faites partie avez eu 12 ans pour trouver des solutions aux problèmes de cette ville, ce qui est je crois la définition du rôle d’un élu, non ?

    Pourquoi le FN pour d’autres villes annonce qu’elle triplera les effectifs de police municipale si cela n’avait aucun effet ? Les arrêtés municipaux c’est du vent, alors ?

    Si cette équipe est impuissante et incapable de changer quoique ce soit, pourquoi devrait-on la reconduire ?

    0

    0
  29. suger dit :

    Mais M.Ribay, savez-vous que nous sommes à 4 mois et demi des élections municipales ? Dois-je vous rappeler que cela fait près de six ans que la municipalité actuelle a été élue ? Or c’est maintenant que vous venez nous promettre de prendre en compte les problèmes du quotidien à Saint-Denis !…
    Ou vous vous moquez de nous, ou vous êtes inconscient de l’exaspération des dionysiens face à l’état d’abandon dans lequel nous a laissé la municipalité depuis si longtemps, face au mépris des élus. D’ailleurs, vous même, vous ne pouvez vous empêcher de nous faire la leçon en nous expliquant que les problèmes migratoires nous dépassent et, en bon libéral, que les frontières sont une notion dépassée.
    Vous annoncez solennellement que vous répondrez enfin à mes questions sur le stationnement sauvage. Quelles excuses allez-vous encore trouver pour justifier le laisser-faire dans ce domaine comme dans tant d’autres ? Quelles propositions nouvelles, à 4 mois et demi des élections, allez-vous sortir de votre chapeau ? Nous sommes à l’heure du bilan de ces six années de la municipalité actuelle. Tout ce que vous pouvez dire se heurte à ce constat terrible pour la municipalité : son bilan !

    0

    0
  30. georges dit :

    Cher Michel, c’est quand même un peu touffu tout çà et j’avoue n’avoir pas tout compris. Mais qu’importe: j’ai (comme une écrasante majorité de dionysiens) un objectif clair et déclaré: virer la municipalité actuelle. Et je n’argumente plus mes raisons, il me suffit de regarder autour de moi,.. C’est tout simple et … »objectif » !!

    0

    0
  31. Pierre-Paul Prud'hon dit :

    @Suger Vous avez raison, parlons bilan !

    En vrac et sans viser l’exaustivité :

    Les accueils de loisirs toute l’année pour les 14000 scolaires sans réservation ni contrainte pour les parents.

    La cantine (100% service public municipal grâce à la cuisine centrale) où les plus modestes paient 0,15 € le repas, sans réservation ni contrainte pour les parents.

    La livraison à domicile de repas au domicile des personnes âgées isolées.

    Les centres de santé municipaux qui garantissent un minimum d’offre de soin pour tous.

    L’accueil matinal généralisé des enfants dont les parents qui travaillent tôt.

    Le cinéma d’art et d’essai dont l’homologue montreuillois est en train de disparaître.

    Le musée municipal et ses fonds uniques : Eluard, Jourdain ou celui sur la Commune.

    L’unité d’archéo dont l’organisation municipale est une curiosité enviée en France.

    La renovation urbaine avec ses réussites comme à Sémard ou La Saussaie, les espoirs qu’elle porte comme à Floréal, Saint-Rémy, Cristino-Garcia, et ses insuffisances comme à Franc-Moisin/Bel-Air.

    Les tableaux numériques dans toutes les 57 écoles de la ville.

    Un livre offert (acheté à la librairie indépendante Folie d’encre) à chaque écolier à Noël. Un autre pour le passage en 6eme.

    Les clubs lecture qui aident les enfants de grande section de maternelle et de CP dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, en associant les familles.

    La maison des parents, centre de ressources pour tous les parents, futurs et actuels, parents de tout petits, d’ados, d’enfants majeurs, grands-parents, beaux-parents…

    La maison de la vie associative qui accompagne l’émergence et la pérénité des centaines de structures qui agissent sur la vile ; et gère la Bourse du travail.

    La maison de la jeunesse qui accueille les activités d’associations, une cyberbase, et programme des spectacles tout au long de l’année.

    Le CCAS qui apporte, sous certaines conditions, des aides ponctuelles ou régulières auprès de différents publics (aide alimentaire, attribution de bons vacances, hébergement d’urgence…)

    La maison municipale de la solidarité, qui accueille et accompagne les personnes en grande difficulté et coordonne les interventions des associations caritatives ou d’insertion.

    L’organisation, 3 fois par semaine du plus grand marché d’Ile-de-France. Et l’ouverture de celui de la Plaine dans la Halle Nozal rénovée.

    Les maisons de quartier lieux d’accueil, de rencontre et d’animation des quartiers excentrés de la ville.

    Les 7 centres municipaux de vacances pour accueillir les scolaires et les colonies de vacances.

    L’internat de réussite éducative de Mériel, l’atelier-relais et le micro-lycée.

    La Miel, la pépinière de Saint-Denis propose pour des activités tertiaires, des bureaux intégrés dans l’Espace Bel-Air.

    Objectif emploi qui accompagne tous les ans quelque 5000 jeunes et moins jeunes, vers l’emploi durable.

    Une offre culturelle hors normes dans la quantité et la qualité (des festivals pour tous Panorama du Maghreb, Et moi alors, Rap, Hip-hop, Classique, jazz, Métis, contes…)

    Le Keskispass, un pass culture pour les 11-17 ans : 25 sorties culturelles pour la somme modique de 5€.

    Atout jeunes qui aide les jeunes (18 à 30 ans) à l’insertion une fois que toutes les autres aides possibles ont été épuisées.

    1300 personnes recrutées grâce aux clauses d’insertion en 2010 et 2011.

    La ligne bleue, service d’aide à la mobilité destiné aux seniors âgés de 70 ans et plus.

    Une fiscalité très largement inférieure à la moyenne du département.

    0

    0
  32. Marcel dit :

    Il est gentil Pierre Paul Prud’hon, c’est un bon camarade appliqué !

    Ce n’est pas un bilan ( ni comptable ni de santé ) , c’est la récitation ou l’énumération pure et simple de ce qui existe dans toute ville d’importance et c’est heureux, bref des services ou actions proposés comme dans beaucoup et nombreuses ville de France.

    0

    0
  33. la plaine dit :

    On va donc essayer de trouver quelque chose de « non essentiel à la ville », le supprimer de cette liste, et transférer le budget alloué à quelque chose de « plus essentiel » (la propreté et à la sécurité par exemple).

    0

    0
  34. reno dit :

    PPP est trop modeste…

    • 42 jours pour réparer l’éclairage nocturne d’une voie publique malgré un véritable harcèlement auprès des « services »
    • 3 mois pour obtenir le balayage des étrons (humains) sur la même voie…
    • 2 ans de demandes répétées pour la pose de quelques malheureux plots anti-stationnement permettant simplement de circuler sur les trottoirs alentours (en revanche PPP, permettre aux motos d’accéder librement au square de Geyter, c’est à mettre dans quelle case du « bilan » ?)
    • l’impossibilité d’empêcher les voitures d’accéder à une piste cyclable
    • l’autorisation tacite de la mécanique sauvage et des rejets pétroliers dans le réseau publique d’assainissement…

    cher PPP, apprenez que dans la ville UMP où j’ai grandit, à peu près tous les services que vous décrivez sont de mise et de grande qualité et l’habitat social très conséquent, mais qu’en plus, avec une fiscalité encore moindre, la piscine est toujours sous gestion municipale comme le nettoyage des ordures et la propreté des rues, qui renvoie Saint-Denis des siècles en arrière !

    (marrant quand même ces intervenants qui s’expriment comme mon adjoint de quartier…)

    0

    0
  35. Pierre-Paul Prud'hon dit :

    @Marcel Vous n’êtes pas sérieux…
    Le musée, l’unité d’archéo sont uniques en France.
    combien coûte l’accueil de loisirs à Aubervilliers ? (R: 2 fois plus qu’à St-Denis)
    combien de centres de vacances possède Montreuil ? (R:0) ?
    combien d’impots locaux paie-t-on à Sevran ? (R: 1,5 fois plus qu’à St-Denis)
    quelles villes font un pass 25 spectacles 5€ ?
    combien de personnes en insertion à Boulogne-Billancourt ? 300

    … et on pourrait multiplier les exemples.

    En tout état de cause, c’est partie du bilan quoi que vous en disiez.

    0

    0
  36. suger dit :

    Le catalogue promotionnel fourni par Pierre Paul Prud’hon rappelle simplement que nous vivons dans une ville de plus de 106 000 habitants qui dispose d’un budget, selon le JSD, où les dépenses se montent à 223 millions d’euros en 2013 (174 pour le fonctionnement et 49 pour l’investissement), soit près de 2100 euros par habitant et par an (soit 8400 euros pour un couple avec deux enfants par exemple…). Quelle est la ville de la même importance, avec 2100 euros par habitant, qui ne pourrait pas présenter le même catalogue ?
    Mais peut-être que dans une autre ville, ayant les mêmes ressources, la propreté des rues est assurée, les poubelles ne débordent pas toute la journée, l’éclairage public ne fait pas défaut régulièrement, les arrêtés municipaux concernant l’interdiction de la consommation d’alcool sur la voie publique, la circulation en zone piétonne ou le stationnement sont verbalisés par la police municipale, etc…, bref une ville où les services de base d’une municipalités sont garanties. Tout ceci ne fait pas bizarrement partie du catalogue qui nous est donné.

    0

    0
  37. toflec93200 dit :

    Bon, un gros bémol pour la cantine à 15 centimes pour les plus modestes (argument d’ailleurs souvent repris par les pro mairie…). Mais d’autres (les classes moyennes, cad en gros les foyers imposables) payent jusqu’a 3,80 euros…Donc, pour un foyer avec 2 enfants « privilégié », 152 euros à payer par mois contre 6 euros pour le foyer non imposable…La solidarité, c’est bien, mais là, on est plus dans l’assistanat. On déresponsabilise les parents en leur signifiant que la cantine, c’est presque gratuit. D’autant plus, que, malheureusement, une partie non négligeable (pas tous, heureusement !) des écoliers qui bénéficient de cette mesure ont un comportement pertubateur et irrespectueux vis à vis de l’école et de leurs camarades. On pourrait même les qualifier de « cas sociaux »… Parents invisibles, comportements « racailleux », j’en passe, et des meilleures…Résultat, double peine pour les classes moyennes, qui ayant payé plein pot cantine et centre de loisir aux profit des « damnés de la terre », fuient vers le privé, en se saignant aux 4 veines pour que leurs enfants suivent une scolarité apaisée. Et évidemment, c’est la mixité sociale qui trinque. Mais l’enfer est pavé de bonnes intentions…

    0

    0
  38. Michel Ribay dit :

    Bonsoir,

    Il est difficile de répondre à tous, mais je vais quand même tenter de le faire en revenant sur le sujet globalement.

    Encore une fois je n’avais pas l’intention de comparer les Grands Magasins (qui sont bien dans le 9eme, faute de frappe) avec la gare de Saint-Denis, juste un fait au fil des commentaires, encore moins une justification d’une quelconque impuissance ou pire volonté de ne rien faire, se reporter à mes premiers propos sur le sujet, je les maintiens. Aucun irrespect vis à vis des habitants de la gare qui entre le crack, les travaux, les nuisances nocturnes ont été particulièrement affectés ces dernières années et le sont encore bien que certaines nuisances se soient apaisées.

    J’ai le souvenir de l’interpellation il y a quelques années de Monsieur Hortefeux promettant un renforcement des effectifs, on les attends encore. La ZSP mise en place m’interroge aussi grandement voyez-vous, la semaine dernière ce sont pas moins de 8 CRS qui contrôlent vers 22 H l’identité d’une seule personne à la hauteur de la Basilique, (leurs véhicules garés place Jean Jaurès), leur utilité rue Renan et Dezobry ou Delaune me paraîtrait plus pertinente non ?

    Concernant les demandes concernant la police municipale, son rôle, ses effectifs, ses missions j’écrivais qu’avec cette manière d’aborder le problème :

    « il y a peu d’incitation à faire disposer la ville du nombre de fonctionnaires de police indispensables sur le terrain et en rapport avec la réalité d’un territoire soumis à des flux très intenses et à des actes de délinquance et d’incivilités beaucoup trop importants et qui, faute de présence sur le terrain des forces de police en nombre suffisants, se sont enkystés dans certains quartiers en altérant très gravement la vie des habitants. »

    Je poursuivais :
    « Cela ne dispense en rien, je vous l’accorde, la police municipale d’être sur le terrain, certes mais soyons honnêtes, au vue des réactions lues sur ce blog concernant les hausses d’impôts d’où qu’elles viennent, des baisses des dotations aux collectivités à venir, des besoins en financement pour les équipements publics sur la ville, comment imaginer que la ville puisse supporter la charge financière qui consisterait à doubler, tripler, quadrupler voire plus pour certains les effectifs de la police municipale ! »

    Les impôts sur le revenu servent à assurer les missions régaliennes de l’État et en premier lieu sur l’ensemble du territoire de la République, sans discrimination, la seule discrimination pouvant s’entendre serait celle qui viserait à corriger de trop grandes disparités. Ainsi au vu des incivilités et des actes de délinquance dans notre ville, ce n’est pas d’égalité de traitement dont nous avons besoin (avec un nombre de forces de police en rapport avec le nombre d’habitants et les usages de la ville) mais d’un nombre supérieur et de plus d’un personnel d’expérience.

    Alors que Chris s’appuie sur la surenchère du Front National libre à (lui) ou (elle) : « Pourquoi le FN pour d’autres villes annonce qu’elle triplera les effectifs de police municipale si cela n’avait aucun effet ?

    Penchez-vous sur la gestion des villes que le FN a conquis, vous serez édifié(e).

    Je terminais mon propos par ceci :

    « En conséquence de quoi, trouver le bon angle d’efficacité conjuguant répression, réalisme, responsabilité, respect du droit, de l’espace public et de l’aspect sanitaire reste à construire. »

    Donc voyez-vous ni laisser-faire, ni excuse M. Suger, ne travestissez pas les propos tenus, aucune approche libérale de ma part.

    Lisez bien : répression, réalisme, responsabilité.

    Concernant le stationnement sauvage, aucune excuse et aucune promesse de ma part, votre parti-pris va-t-il vous empêcher de prendre en compte les faits suivants ?

    De janvier à décembre 2012:
    7091 timbres-amendes délivrés sur le quartier République/gare.
    944 véhicules mis en fourrière.

    De janvier à juin 2013:
    4237 timbres-amendes délivrés sur le quartier République/gare.
    617 véhicules mis en fourrière.

    En matière de » laisser faire » peut-on mieux faire ?

    En dernier lieu, je ne fais pas une promesse, je vous confirme juste que cette politique répressive va se poursuivre, et juste une confidence : j’espère, pour ma part, qu’elle va être amplifiée et étendue.

    Cordialement,

    0

    0
  39. thierryb dit :

    @toflec
    Sont embêtants ces pauvres, en plus d’être des assistés, ils ne savent pas se tenir… Franchement si tous les fonctionnaires (enseignants, éducateurs, psy…)et les professions médicales qui ont à s’occuper de toute la population tenaient ce discours, on le leur reprocherait, et on aurait raison. Vouloir vivre à Saint Denis mais sans les pauvres, et si possible loin du service public qui les accueille, vous faites fausse route, là…
    Avec de tels raisonnements, rien ne pourrait se construire, puisque tout le monde fuirait…

    0

    0
  40. suger dit :

    @M.Ribay :
    Je vais citer, à propos de la police municipale (si je vous ai bien compris…), votre auto-citation : « trouver le bon angle d’efficacité conjuguant répression, réalisme, responsabilité, respect du droit, de l’espace public et de l’aspect sanitaire reste à construire. » RESTE A CONSTRUIRE !… Mais qu’avez vous-fait pendant 6 ans à part refuser les effectifs et les moyens nécessaires à cette police municipale (que votre majorité n’a d’ailleurs mis en place qu’à contre-coeur lors des mandats précédents) ? Qu’avez-vous fait sinon rejeter la mise en place de la vidéoprotection pourtant utile pour aider la police municipale et nationale dans son action contre la délinquance ? Pendant six ans vous avez chercher le bon angle… et, pendant ce temps, Saint-Denis est devenu une des villes les plus criminogènes de France !
    Quant à vos statistiques sur une prétendue répression du stationnement sauvage, je n’y crois pas. Les PV ne tombent de temps en temps que sur les voitures en infraction par rapport au stationnement payant. Je n’ai pas vu une seule fois verbaliser des voitures garées sur les trottoirs ou devant des entrées d’immeubles. Encore ce dimanche matin, par exemple, plusieurs voitures étaient garées sur les trottoirs rue G. Péri (dans sa section piétonne…), mais c’est tous les jours ainsi. Ne parlons même pas des rues d’accès à la Gare déjà rendues étroites par les travaux du tramway où le stationnement sauvage est la règle. Ouvrez les yeux M.Ribay et peut-être comprendrez-vous que la municipalité actuelle est incapable d’assurer le respect d’un minimum des règles de circulation et de stationnement.
    Enfin ne dites pas que vous n’avez aucun approche libérale, quand vous venez nous expliquer que les frontières sont une notion dépassée. Si ce n’est pas du libéralisme, qu’est-ce que c’est ?

    0

    0
  41. Marcel dit :

    C’est bien sympathique ce que vous énoncez Mr le 20 ème Adjont au Maire Didier Paillard , en qualité de délégué à l’ éducation, l’environnement et l’écologie urbaine , vous – même étant un Elu dit ecolo EELV ( c’est bien ainsi ou mal, peu importe ).
    Vous semblez regretter de faire parti d’une majorité municipale communiste contrainte avant élection et essayer pour son compte de justifier ou expliquer les désordres constatés, bien que les sujets ne relèvent pas de vos attributions.
    Votre intention est bonne et méritoire, ça ne mange pas de pain d’énoncer des généralités bien connues, que vous souhaitiez ou pas reprendre du service pour la prochaine mandature.
    Vous n’êtes pas convaincant !

    0

    0
  42. popita dit :

    4237 timbres amende dont une pour ma pomme, que je me suis coltinée alors que j’ étais garée sur une place de parking (rue Ernest Renan, c’est un fait peu ordinaire) que je revenais avec mon ticket à la main que je venais a peine d’acheter au bout de la rue. La demoiselle me précise que l’amende était déjà écrite (j’admire sa rapidité) et donc non annulable, bin voyons. Je me suis retrouvée avec ma prune, mon ticket et comme un sentiment d’être prise pour une truffe. A ma question, allez vous verbaliser les voitures a l’ angle Dezobry-Renan, qui ne sont pas sur des places de parkings et gênent franchement la libre circulation des piétons et des voitures ( je n’evoquerais pas le ticket), on me réponds « que le service est fini, pas le temps de finir la rue », tiens comme c’est bizard. Ok, ca aurait pu arriver ailleurs, sauf que cumulé a la lutte pour repousser les dealers et toxicoman hors de son hall, les diverses agressions qui laissent chacunes des cicatrices physiques et émotionnelles, la saleté de la rue qu’on s’acharnera obstinément a nettoyer sans éduquer, des impôts pas si bas que ca, bin cette petite anecdote noircie encore et toujours le tableau…

    0

    0
  43. Sam dit :

    Questions posées lors des réunions avec le préfet :

    Et quel est le pourcentage de PV réellement payé ? C’est bien beau de coller des prunes mais encore faut-elles qu’elles soient réellement payées…

    Et on en est où du PV électronique ? La mise en place de ce dispositif avait été annoncée par le maire pour décembre 2012 lors de réunion avec le préfet et dans la presse locale en octobre 2012. Cet outil éviterait certains « traitements à la gueule du client » (si t’as de gros bras t’as moins de chance d’être verbalisé que si tu fais du 36 – 1m58 et que tu chausses du 38 …hein Popita 😉 ). Pour le moment en ce qui concerne le respect du code de la route, c’est la loi du plus fort surtout au quartier de la gare. 

    0

    0
  44. Goldo dit :

    Quand on sait que malgré les fosses,certaines voitures empruntent encore la ligne du tram,que peut-on dire?. Pourquoi a St Denis n’arrive t-on pas a faire appliquer la loi., Une hypothèse parceque on a laissé faire pendant des années. ,
    jr n’ai encore vue aucune verbalisation a ce sujet. Des PV sont mis j’avoue régulièrement pour les stationnements gênants et interdits mais jamais pour ce style d’infraction. La RATP a pourtant du signaler puisque parfois le tram est arrêté a cause des voitures qui quelquefois s’embourbent dans la fosse.Goldo

    0

    0
  45. reno dit :

    Merci à Michel Ribay de nous apporter une confirmation officielle et chiffrée de la politique du « laisser-faire » organisée par les responsables municipaux, et dont nous avons chaque jour la démonstration catastrophique en tant qu’usagers de l’espace public !

    Si je compte bien, pour 2012, « 7091 timbres-amendes délivrés sur le quartier République/gare et 944 véhicules mis en fourrière » ce sont respectivement moins de 20 « PV »/jour et 2,5 véhicules enlevés quotidiennement… chiffres en légère augmentation en 2013.
    M. Ribay, ces « scores » correspondent à peu de chose près à ceux du quartier où j’ai grandit dans la calme banlieue de Strasbourg et vraiment pas à la situation alarmante que nous pouvons tous observer, sans moyen d’agir, contrairement à vous.
    Ainsi, après nous avoir expliqué que la situation calamiteuse de Saint-Denis serait en partie due au différentiel des plages horaires des bureaux de Poste locaux avec ceux de Paris (au moins, on rit avec vous, ça nous change…) vous voilà pris en flagrant délit de décalage complet avec la triste réalité du quartier.
    M. Ribay, contrairement à beaucoup, je comprends très bien la faiblesse des effectifs de la Police Nationale (l’Etat est souvent piètre gestionnaire, mais ici, mettre du monde alors que la mairie ne joue pas le jeu de la ZSP serait du gaspillage) et je ne demande même pas l’augmentation des effectifs de la Police Municipale. Pour la plupart, les problèmes auxquels nous sommes confrontés se régleraient avec de simples dispositifs de mobilier urbain et leur entretien ou remplacement immédiat en cas de dégradation…
    J’espère que vous aurez bientôt le loisir de découvrir comment des responsables plus ambitieux, plus imaginatifs et réalistes que vous et vos adjoints sauront résorber ces problèmes.

    0

    0
  46. Goldo dit :

    Notre date de vente a la sauvette est prévue.Nous sommes en train d’organiser cette matinee,nous vous tiendrons au courant. Le collectif des locataires.

    0

    0
  47. georges dit :

    @pierre-paul prud’hon
    en quoi le musée de saint-denis (que je fréquente !) est-il unique en France ? Je pourrais vous lister nombre de petites villes de Douai à Céret, équipées de musées bien plus importants.
    Vous aimez les records pourquoi ne pas citer ceux de notre ville en matière de sécurité, d’incivisme et de saleté ? Pourquoi encore ne pas parler de la déshérence du commerce ? En quelques années vous avez détruit ce qui faisait la fierté de Saint-Denis depuis le Moyen-age.
    Cà aussi ça fait partie de votre bilan !
    Mais que vous reste t’il encore à détruire pour que vous ayez besoin d’ un nouveau mandat ?
    ASSEZ !! 2014 vite !

    0

    0
  48. goldo dit :

    Une heure après que j’ai mis le commentaire concernant la circulation des voitures sur la ligne du tram,un camion s’est trouvé bloqué et a paralyse tout le quartier de 10h a 16h.. Un camion bulgare suivait son GPS qui ne devait pas mentionner le sens interdit et 3 voitures circulaient sur la voie,il a suivi. Voir article du parisien d’hier mercredi 6 novembre.Goldo

    0

    0
  49. Calou93 dit :

    Bonjour,
    Je réagis au message de Toflec93200 du 3 novembre.
    Je voudrais signaler que les tarifs cantine et centre de loisirs sont raisonnables à St Denis. Je ne veux pas défendre la municipalité actuelle. Je voterai contre eux aux élections.
    Par comparaison, j’habitais avant à Aulnay sous bois. La ville est plus propre et plus verdoyante, MAIS… je suis allée voir le site internet de la mairie. A partir de septembre 2013, pour le même quotient familial que celui mentionné par Toflec93200, ce qui coute 3.81 euros par journée de centre de loisirs à St Denis, coute 8,50 euros à Aulnay ! Le plus petit tarif est de 1,30 euros.
    Côté cantine, pour le même quotient, on est à 5 euros le repas à Aulnay, 3.84 euros à St Denis. Le plus petit tarif est de 0,71 euros.
    On peut critiquer beaucoup de choses, mais sur ces tarifs, je ne suis pas d’accord.
    Et l’organisation des centres de loisirs ne donne pas satisfaction à plusieurs de mes collègues de travail qui doivent y déposer leurs enfants.

    0

    0
  50. Mat 77 dit :

    Bonjour, je passerai sur le débat qui vous agite contre la Mairie, les réponses de M. Ribay, et les tentatives de défense du bilan de la Mairie (autant j’approuve la politique éducative, autant il y a beaucoup à redire sur le reste).
    Mais je suis surpris de cette initiative :en gros, les pauvres partent en guerre contre les pauvres ? C’est ça le problème majeur du quartier de la gare aujourd’hui ?
    Je ferai remarquer que la Ville de Paris affronte avec nos voisins de Saint Ouen le problème des Biffins des puces de Clignancourt, et ça concerne bien plus que la vingtaine de petits vendeurs du parvis. Ils ont mis des initiatives d’insertion en place, avec l’association Aurore, pourquoi ne pas aller en discuter avec eux, plutôt que de promouvoir l’affrontement d’une catégorie sociale (ou culturelle?) contre une autre.
    http://aurore.asso.fr/le-carre-des-

    0

    0
  51. Goldo dit :

    Ca yest notre date est fixée? C’est samedi prochain 9 novembre de 10h30 a 13h rue du Port. Le Parisien est prévenu et m’a contactée.
    Venez nombreux,la crêpe 50 cts et bien autre chose,café,cacahuettes,biscuits,vêtements. Goldo

    0

    0
  52. Goldo dit :

    Nous n’avons rien contre les pauvres sauf que la plupart des vendeurs de mais ou autres font partie de réseaux ,.ces gens sont exploités. J’ai donné l’exemple d’une voisine qui a voulu s’installer et faire comme eux car elle était en situation financière difficile,il lui a été dit par les vendeurs déjà installés »vous n’avez pas le droit ». et eux ils ont le droit. Le problème c’est que nationalement il ya plus de pauvres et celà va aller en s’empirant et St Denis ne sera pas épargné. Imaginons que tous les gens vivant en dessous du seuil de pauvreté ou limite s’installer et vendre. Nous n’aurons plus assez du parvis de la gare pour satisfaire les demandes. Luttons contre la pauvreté mais légalement et ensembles.

    0

    0
  53. Calou93 dit :

    Bonjour,

    @ Sam : bien contente que le blog refonctionne.

    Je réagis au message de Toflec93200 du 3 novembre.
    Je voudrais signaler que les tarifs cantine et centre de loisirs sont raisonnables à St Denis. Je ne veux pas défendre la municipalité actuelle. Je ne voterai pas pour eux aux élections.
    Par comparaison, j’habitais avant à Aulnay sous bois. La ville est plus propre et plus verdoyante, MAIS… j’ai vérifié les tarifs sur le site internet de la ville.
    A partir de septembre 2013, pour le même quotient familial que celui mentionné par Toflec93200, ce qui coute 3.81 euros par journée de centre de loisirs à St Denis, coute 8,50 euros à Aulnay ! Le plus petit tarif est de 1,30 euros.
    Côté cantine, pour le même quotient, on est à 5 euros le repas à Aulnay, 3.84 euros à St Denis. Le plus petit tarif est de 0,71 euros.
    On peut critiquer beaucoup de choses à St Denis, mais pas ces tarifs, je ne suis pas d’accord.
    Et pensons aux enfants de familles défavorisées pour lesquels le repas de la cantine du midi est le seul qui soit équilibré et adapté.

    0

    0
  54. Lolo dit :

    Concernant la verbalisation du stationnement gênant, je tiens à faire un petit compte-rendu sur la mise en place du stationnement payant sur le quartier Pleyel.

    Tout d’abord les premières demandes sont venues du quartier Calon/Industrie (qui ne fait au final pas partie du périmètre), la mairie a fait des réunions d’information en JUIN:
    – le stationnement résidentiel est gratuit jusqu’en Octobre 2014 avec deux macarons par foyer.(jusqu’à la réouverture du parking Place des Pianos)
    – le stationnement est payant du lundi au vendredi de 9H à 18H.
    Le lancement du stationnement payant s’est fait le 1er Octobre. Du 1er au 18, la mairie s’est contenté de mettre des papiers d’information sur les véhicules en infraction. Certains véhicules se sont retrouvées avec 5 papiers… A partir du 22, la verbalisation a commencée. Bilan parès un mois, il y a plus de places disponibles la journée, des véhicules sont verbalisés avec des amendes papiers plusieurs fois mais ne sont pas mis en fourrière (pour rappel, le stationnement est interdit plus de 48 heures…)
    Mais les principales revendications des habitants concernaient les stationnements en double-file ou en milieu de voie la nuit et le week-end ou sur les voies de bus.
    Sur ces points la police municipale a indiquée qu’ils n’étaient pas assez nombreux pour verbaliser le soir et le week-end.
    Je tiens à signaler que la mairie nous avait vendu l’embauche de 2 policiers municipaux + 4 ASVP comme garantie de l’application du stationnement.
    Pour résumé: aucun service supplémentaire n’est rendu aux habitants dans cette opération, puisque qu’aucun problème de départ n’est résolu.
    => La circulation des 2 roues sur les voies piétonnes perdure (Allée de Seine et Bd Ornano vers Carrefour Pleyel)
    Lors de la réunion d’information, les habitants ont signalé les nombreux dysfonctionnement de la voirie (trottoirs non surbaissés, passage sous l’A86 non éclairé depuis 3 ans, lieux où des poteaux doivent être posés) rien n’a été fait depuis.
    En gros, les réunions de quartier c’est: « Votre avis est important, vous pouvez vous exprimer mais on n’en tiendra pas compte… »
    Je tiens à rappeler que je suis prêt à être ASVP bénévole…

    0

    0
  55. Marion dit :

    @ Michel Ribay
    « RESTE A CONSTRUIRE » …. Vous vous moquez des Dionysiens soucieux du Bien Public et du devenir de leur ville ….. TROP TARD pour vous et cette équipe malfaisante à l’égard de notre ville qui avaient crée tant de problèmes qui vous dépassent totalement aujourd’hui. Inutile de vous accrocher aux branches que vous avez méthodiquement sciées pour enfoncer Saint-Denis, la stigmatiser médiatiquement par une réputation épouvantable, et désespérer ses habitants.
    Comme le dit très justement Georges : « En quelques années, vous avez détruit ce qui faisait la fierté de Saint Denis depuis le Moyen-âge » TOUT EST DIT ET BIEN DIT !
    Arrêtez de faire le malin avec des propositions de dernière minute à la sauve-qui-peut, vous n’êtes par crédible comme on vous l’a déjà fait remarquer sur ce blog, et surtout vous aggravez votre cas, car à ce point, vous êtes franchement pathétique.

    0

    0
  56. reno dit :

    @Goldo : le blog étant tombé en « rade » juste au moment de votre action et moi-même étant retenu par le travail ce matin-là, pourriez-vous nous dire comment s’est déroulée votre vente ?

    @Lolo : la passerelle qui franchit l’A86 est à nouveau éclairée, au moins pour sa moitié côté Pleyel ; l’autre qui rejoint la rue de la Révolte est plongée dans le noir le plus complet du fait de l’absence d’éclairage et de la panne de tous les candélabres rue de la Révolte… cela en fait un endroit particulièrement dangereux, d’autant qu’il y a quelques obstacles… j’en ai déjà informé AlloAgglo, avec le succès que vous imaginez…

    0

    0
  57. goldo dit :

    je n’ai effectivement pas pu faire de commentaire sur ce blog,mais j’en avais fais un sur facebook. Nous avons eu quelques visites de soutien,.G.Sailly et H.Guermat.Sophie est passée nous voir et a dit qu’on le refera sur le parvis de la gare et ensembles. Une autre personne qui s’exprime sur ce blog est venue nous acheter 6 crêpes par soutien. Nous avons fait 14€ mais il est vrai que le mais se vend nettement mieux car a part les gens concernées par cette action nous n’avons pas vendu de crêpes.J’avais contacté le Parisien qui ne s’est pas dérangé mais je leur ai fais un compte rendu et Le JSD a pris une photo et fait un petit enca paru mercredi dernier. Ce que nous avons remarqué c’est que nous faisIons partie du décor car personne ne nous a demandé ce que l’on faisait là et parfois certains nous demandaient si nous allions revenir régulièrement Nous renouvellerons l’opération a plus nombreux j’espère bientôt .
    J’en profite pour vous dire que j’ai une habitante du quatier qui me téléphone pour me dire qu’elle va s’installer dès qu’elle aura un moment de libre pour vendre ce dont elle ne se sert pas car elle a besoin d’argent. Elle me demandait mon avis,je lui ai explique notre action était
    symbolique pour nous faire entendre mais que si elle le faisait seule,elle prenait ses responsabilités mais qu’elle n’hésite pas a nous prévenir si elle avait des ennuis.Goldo

    0

    0
  58. Lolo dit :

    @ reno: Plaine Commune se cache derrière la DIRIF pour justifier le statu quo… En attendant, lorsqu’on traverse à pied la rue de la révolte en venant du bd A.France, on fait face à :
    – un passage piéton non surbaissé.
    – des véhicules roulant à 60-70.
    – une zone sombre de 100 mètres de long.
    Ca ne fait que 3 ans que je le signale à chaque occasion au responsable Voirie.

    0

    0
  59. reno dit :

    @Lolo : c’est aussi mon chemin quotidien… je connais par cœur… mais comme vous, je ne dois pas avoir ma carte de « vrai » dionysien dont on écoute les doléances.

    Et pis si c’est pas de leur faute… comme dirait Girard, « j’aimerais bien mais c’est l’Etat / la Région / Tartempion (cochez la bonne case) qui est responsable ! Il m’avait fait le coup lors d’un rendez-vous où je demandais la sécurisation d’un carrefour… j’ai repensé très fort à lui lorsque ces deux malheureuses ont été tuées par un chauffard.

    de l’irresponsabilité en politique… minable !

    0

    0
  60. Pom dit :

    @Goldo : les crêpes étaient très bonnes ! Tenez-nous au courant de la prochaine action : je reviendrai pour apporter mon soutien et me faire un bon petit déjeuner au passage !

    0

    0
  61. Goldo dit :

    Pom,
    merci,je pense que la prochaine action sera maintenant au printemps. Il fait froid et nous ne sommes pas des vrais,donc pas assez courageux et encore moins maso. Ce qui est sur c’est qu’on essaiera de le refaire avant les élections. Goldo

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *