Greg – « Rue de la République, symbole du laxisme municipal « 

Vous aimerez aussi...

23 réponses

  1. Sam dit :

    Merci Greg d’avoir si bien posé les différents dysfonctionnements que nous constatons et remontons régulièrement et qui rendent le quotidien à St Denis très pesant. 

    Votre analyse est factuelle, détaillée et complète…tout est dit et si bien dit !

    « il faut remettre sur le devant de la scène la notion de puissance publique. » Je partage à 200%.

    0

    0
  2. Béatrice dit :

    « Surtout, il faut éviter de faire une remarque de bon sens aux gens mal garés car vous seriez de suite insulté. » (…) « le laxisme ambiant dans cette zone si particulière de Saint-Denis est révélateur des incapacités de la mairie à faire régner l’harmonie sociale. Le sentiment d’impunité généralisé se fait au détriment des citoyennes et citoyens de cette ville. » (…) « Il est temps de la réveiller car elle possède un très fort potentiel économique, culturel ou bien patrimonial. »

    Merci pour votre article. Il est rassurant de constater que ce que l’on ressent est partagé par d’autres et que l’on est donc pas fou.

    J’habite Saint-Denis depuis Janvier 1998, j’étais contente de m’installer dans cette ville que je trouvais intéressante et vivante. Aujourd’hui, je souhaite partir même si j’aime toujours la ville.
    Dans mon blog consacré à la Porte de Paris, lancé en novembre 2007, j’ai écrit ceci :
    « Aujourd’hui, je suis convaincue que la municipalité ne souhaite pas une vraie mixité sociale et utilise la pauvreté pour se maintenir en place. Plus les populations sont pauvres, moins elles s’inscrivent sur les listes électorales pour voter. Les classes moyennes et aisées ne votent pas communiste; il ne faut donc pas qu’elles deviennent majoritaires à Saint-Denis. Pauvreté, insécurité et insalubrité servent donc à chasser les familles des classes moyennes ou aisées qui tentent de s’installer ici et qui ne votent pas communiste. »

    Cela explique tout ce que vous constatez dans votre article.

    A consulter :
    Les libraires du Franc-Moisin quittent Saint-Denis
    http://comiteporteparis.wordpress.c

    Pourquoi habiter à saint-Denis?
    http://comiteporteparis.wordpress.c

    0

    0
  3. Lazare dit :

    Si vous cherchez un symbole levez les yeux sur le drapeau de la République qui « orne » la façade de l’école élémentaire Jules Vallès, rue Jules Guesde, un torchon grisâtre avec un trou au milieu.

    0

    0
  4. stephanie dit :

    Je partage tout à fait votre point de vue, Greg. Le secteur de la rue de la République est emblématique car il s’agit tout de même du centre ville et de l’une des plus grandes artères commerciales de St Denis. Lorsque l’on voit son état de déliquescence à tous les niveaux, comme vous l’avez très bien expliqué, l’on ne s’étonne guère de l’état général de la ville … Rassurez-vous (façon de parler …) nous rencontrons les mêmes problèmes dans le quartier de la gare :

    – les poubelles qui débordent et les containers qui restent sur le trottoir, nous avons,

    – les stationnements anarchiques, nous avons,

    – les sens interdits qui n’en sont plus, nous avons,

    – des commerces qui utilisent les trottoirs de façon anarchique, nous avons,

    – le nettoyage quotidien des rues, ah, ça … nous n’avons pas ou alors si, comme en ce moment, avec la pluie …

    Cette situation est inacceptable et nous ne cessons de demander que toutes les règles, arrêtés, etc… votés soient appliqués, mais cela semble bien être le « cadet des soucis » de cette municipalité. Personnellement, je ne suis pas loin de penser que Béatrice a malheureusement raison. Toutefois, je reste persuadée (pour combien de temps encore ?) que des actions collectives, citoyennes, fortes et réfléchies sont le seul moyen de mettre la municipalité face à ses manquements et de faire changer les choses.

     

    0

    0
  5. BB dit :

    Libre à chacun de goûter l’ironie de la situation.

    0

    0
  6. goldo dit :

    oui mais quelles actions collectives? Concernant la propreté il me semble qu’il serait necessaire de se faire entendre en allant devant la mairie avec chacun de nous un sac poubelles rempli a la main. C ane demande pas trop d’organisation et ce sera symbolique. Goldo

    0

    0
  7. Sam dit :

    Cet après-midi plusieurs assoces (SDE, Comité Porte de Paris,…) ont rencontré le maire et certains responsables au sujet de la propreté. Le premier retour que j’ai eu avant cette réunion est positif, contrairement aux années précédentes des moyens et actions concrètes semblent se mettre en place. On attend d’en savoir plus.

    Il y a des assoces qui se bougent, il faut les soutenir et faire bloc.

    @Goldo

    T’es en vacances loin de St Denis non ? Alors débranche un peu et arrête de râler 😉

    0

    0
  8. Bertrand dit :

    Personnellement, je suis toujours partisan de manifestations avec pancartes et banderoles. Je l’avais proposé pour la rue de la Charronnerie. Je pense que nous pourrions faire une manif avec des poubelles devant la mairie. Nous en avons assez de l’insalubrité mais également de l’insécurité et il faudrait mettre un bon coup de pression avec une mobilisation devant la mairie. De plus en plus d’habitants se révoltent actuellement (comme à Saint-Ouen où la presse était présente http://www.liberation.fr/societe/01…).

    Les élus nous endorment en nous promettant toujours des mesurettes qui n’améliorent rien.

    0

    0
  9. Sam dit :

    @Bertrand

    On a tout ce qu’il faut pour manifester pour exiger des résultats en matière d’entretien des rues : banderole et autocollants à mettre sur conteneurs.

    0

    0
  10. Bertrand dit :

    @ Sam

    Alors, c’est parfait. Organisons-nous pour faire du battage et une belle manif !

    0

    0
  11. jurassi4 dit :

    Bonjour à tous

    La plupart des élus communistes n’ont jamais travaillé,ils vivent grâcement sur le dos de la société, perçoivent au minimum entre 4000 euro et 11000 euro, le tout est de savoir grenouiller et là, c’est les champions du monde.
    Leur fonds de commerce c’est la misère organisée, les logements sociaux, les associations bidons, les marchés publics bidons et ce qui devient le plus difficile est d’arriver à magouiller les listes électorales.
    Il serait souhaitable que les autres partis politiques s’unissent pour les virer.

    0

    0
  12. Sam dit :

    @Bertrand

    Tout comme nos démarches en matière de sécurité, on va essayer de fédérer d’autres collectifs pour ne pas faire des actions isolées et donc affaiblies et condamnées à s’user dans la durée. On relance l’idée auprès des associations partenaires qui se battent inlassablement (merci SDE et Comité Porte de Paris pour votre constance) pour un cadre de vie digne afin de capitaliser sur la mobilisation de chacun, de faire bloc et faire du bruit.

    Il faut bien préparer la première manif (date, lieu, nombre de personnes) pour lancer une bonne dynamique sur la durée.

    C’est parti, l’idée est lancée et les partenaires sont contactés …@suivre !

    PS : Je compte sur toi pour me relayer car l’arrivée tant attendue et imminente de ma puce va me rendre indispo 😉

    0

    0
  13. Fabye dit :

    1 mois après mon arrivée à Saint-Denis en 2005, une manifestation avait été organisée par l’Association Contre la Violence , j’ai retrouvé l’article sur leur blog: http://contrelaviolence.unblog.fr/?… . A ce moment là, j’ignorais la situation qu’enduraient déjà les Dyonisiens. Je n’avais pas participé à la manifestation. Mais si l’occasion se représente je n’hésiterai pas un seul instant, je suis prête à faire du bruit!

    0

    0
  14. klin dit :

    @jurassi….Mon pauvre monsieur en plus d’étre dans le diffamatoire,vous étes un menteur,je ne sais pas de quel parti vous étes mais vraiment en plus d’etre cinique vous devez vous abrutir vous-meme . a part notre député vous étes à coté de la plaque pour les salaires de nos élus vous dites vraiment n’importe quoi. klin

    0

    0
  15. Stéphanie dit :

    Il serait intéressant de revenir au sujet de l’article lancé par Greg et de ne pas se perdre dans des discussions sans fin sur qui ment et qui dit la vérité ….

    0

    0
  16. PaulEluard dit :

    Constat juste et édifiant dressé par Greg qui, malheureusement, pourrait être dressé dans presque tous les quartiers de la ville.
    Il me parait évident que si on n’est pas capable de faire respecter des règles simples de vie en communauté telle que le stationnement, l’occupation de l’espace public et la propreté, il devient alors impossible de maintenir l’ordre et la sécurité.
    Ce matin en partant au boulot il y avait dans la rue Dezobry (La partie entre la rue Paul Eluard et la rue Suger) une voiture garée en travers de la rue et qui bloquait donc le passage. Dans cette même rue, ainsi que dans la rue Paul Eluard (mais aussi bien d’autres j’en suis sûr), il n’est pas rare de vois des voitures garée devant des entrées d’immeuble bloquant alors l’accès à cet immeuble pour les occupants mais aussi le passage sur le trottoir. Bravo le respect de la vie en communauté…

    0

    0
  17. Lazare dit :

    Hier soir, en rentrant d’un concert donné à la basilique, j’ai emprunté cette fameuse rue de la République. Il était près de 11 heures du soir et là, après le son des violons et les harmonies des cymbales, on est forcé d’aterrir et on aterrit plutôt durement. Nul envie de flâner, même si on n’est pas trouillard. On accélère le pas. C’est envahie par les dêchets et les immondices de toutes sortes, des bandes de jeunes alcoolisés font du barouf, des petits dealers se cachent dans les coins de porte, (une pensée pour vous habitants des rues Fontaine et celle du Corbillon) et je me disais, ce n’est pas possible, comment peut-on tolérer ça, comment la municipalité ne voit-elle pas ce qui crêve les yeux. Et en même temps, on apprend que les appartements qui vont être construits à la place de la galerie Bulle seront commercialisés à environ 4000 euros le m2, est-ce un songe ou est-ce le prémice d’un changement ? mais qui va vouloir payer ce prix la si rien n’est fait pour changer l’ordinaire.

    0

    0
  18. goldo dit :

    cette fameuse rue de la République,si on peut encore la considérer comme une rue,je l’ai empruntée sur un petit parcours,a la hauteur du crédit lyonnais. Il yavait longtemps que je ne l’avais prise et vraiment celà ne me donne pas envie d’y retourner.Des vendeurs a la sauvette,en veux tu en voilà,si bien qu’il n’ya plus de place pour marcher. A celà se rajoute ce que l’on ne voit nul part ailleurs dans le règne de la saleté. Un palme peut être décerné a nos représentants municipaux.ils peuvent paraître dans le livre des records.
    Non vraiment, je n’ai pas envie de sortir dans cette ville dans laquelle pourtant j’habite. Je me demande pourquoi tant de gens dans cette rue,mais qui trouvent t-ils. Et certains arrivent même a s’installer aux terasses de café pour consommer. Mais comment font-ils,est-ce moi qui ne suis pas normale? Goldo

    0

    0
  19. goldo dit :

    en attendant,aujourd’hui rue Du Port où les immeubles étaient en démolition ont été expulsés. Actuellement le travail de démolition est commencé mais apparemment,vu toutes les contructions de cabanes qu’eux avaient fait,ça a l’air compliqué.Espérons qu’ils ne reviendront,en attendant nous ignorons où ils dormiront ce soir. Goldo

    0

    0
  20. goldo dit :

    et ce matin,ils étaient dans le parc enfants, a une dizaine a commencer a squatter. Nous avons appelé le commissariat qui nous dit qu’ils ne peuvent rien faire tant qu’ils n’ont pas installé de tentes.Du coup nous sommes allés voir les policiers qui gèrent les démolitions et immédiatement ils les ont délogés. Comme quoi dans un même service suivant sur qui on tombe,nous pouvons avoir des réponses differentes. Nous restons vigilents mais celà devient fatiguant. Goldo

    0

    0
  21. goldo dit :

    maintenant les ROM ne savent plus où aller. Hier avec Martine nous sommes allés au Far au 6B et nous les voyons errer sur les quais.Certains commencent a s’installer avec des tentes. Celà nous faisait mal de les voir avec leurs enfants a tenter de trouver une solution mais nous ne pouvons pas accepter toute la misère du monde.
    Ceci dit aller a la fabrique de rêves du6B,c’est sympa.Goldo

    0

    0
  22. Karl dit :

    Le constat est clair. Saint-Denis a des airs de Gotham City mais sans Batman.

    Parfois , je me demande si la ville ne devrait pas être mise sous tutelle, car à chaque fois qu’on fait appel aux services municipaux la seule réponse qu’on obtient c’est  » désolé on y peut rien », surtout lorsqu’il s’agit de sécurité.

    En outre, on est en droit de se demander si la majorité des dyonisiens a conscience de vivre dans une société policée. La plupart d’entre eux n’ont aucun respect pour le bien commun , encore moins de la propriété privée et ne parlons pas de la plitesse car elle est inexistante ici. On voit bien que c’est la résultante d’années de laxisme qui ont conduit à l’abrutissement d’une ville.

    Quel gachi,car objectivement Saint-Denis a d’énormes atouts. Reste à espérer que les travaux initiés par le STIF ( et pas la mairie) apporterons un peu de civilisation dans cette ville.

    0

    0
  23. LEON dit :

    Bonjour et bonnes vacances.
    Un petit mot pour rigoler un peu (?) et pour soutenir, Greg, Lazare, Cyril… « Vincent, François, Paul et les autres », et toute une série de prénoms féminins. Parité oblige.
    Or donc, n’oubliez pas vos lunettes de soleil.
    Passez chez Lissac, rue de la République et s’il en reste quelques paires, hâtez-vous !
    Dans la nuit du 4 au 5 juillet, à 4h 30 du matin, des « clients » pressés ont soulevé le rideau
    de fer (ils pensaient peut-être que c’étaient les soldes ?) et ils ont fracassé la vitrine. La police immédiatement alertée est arrivée, très peu de temps après le fracas qui en a réveillé un certain nombre en sursaut, mais les quatre touristes coiffés de casques de moto (et de capuche pour le plus frileux) fuyaient déjà par la rue Connoy.

    Sans doute faut-il supposer que les auteurs de ce sale coup font partie intégrante du tas de glandeurs fumeux et fumeurs qui reviennent avec les beaux jours s’agglutiner au carrefour Fontaine-République.

    Ils sont là pendant des heures, près du 2 rue Fontaine plus ou moins cachés par les arbres et les poubelles, ou devant la boutique de Lissac, ou devant celle du cordonnier, empêchant celui-ci de recevoir ses clients qui deviennent rares à mesure que le nombre des autres augmente au fil des heures : très peu nombreux le matin, car ils faut bien qu’ils dorment, ils le sont de plus en plus ensuite, et c’est une vraie foule, un gros tas bruyant qui nous inflige l’après-midi et le soir jusqu’à deux heures du matin –horaire minimum- le tapage nocturne avec ou sans motos pétaradantes, les bouteilles bues et jetées sur la pavé avec toutes les saletés que le brave balayeur du matin retrouvera.

    Oui, on peut bien supposer que les quatre casseurs nocturnes, travaillant au-delà de l’horaire habituel, en heures sup non déclarées, ont eu toute la journée pour bader devant la vitrine de Lissac et faire leur choix avant de venir faire leurs emplettes. Quatre paires de lunettes pour le prix d’une immense vitrine en verre épais d’un bon centimètre, ce n’est pas cher payé, c’est une affaire, c’est même donné, chère Madame, quand on y pense.

    Bon ! Trêve de blagues : Si Monsieur le Commissaire récemment nommé veut bien –avec un peu d’insistance- mettre sa bonne volonté au service de ce coin de quartier, il limitera dans le temps (celui des beaux jours…) et dans l’espace (celui que délimitent nos rues), ce qu’on sera bientôt obligés d’appeler les « soldes d’été ». Les commerçants de la rue Fontaine et de la rue de la République ne sont pas en vacances : ils lui en seront très reconnaissants. Et les habitants de ce « coin de rue » qui n’a rien à voir avec celui de Charles Trenet seront ravis de ne pas être obligés de s’endormir à 2h du matin pour sauter du lit à 4h 30.
    Bonnes vacances et bon courage à tous et toutes -si possible dans cet ordre…

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *