Grigny préfigure-t-elle l’avenir de Saint-Denis ?

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. damien dit :

    J’ai la nausée, quand les pouvoirs publics se décideront-ils à INTERDIRE le PCF en France ?
    Ce parti ne vit et ne prospère que dans la paupérisation : Saint-Denis, Montreuil, Grigny.
    Saint-Denis a la chance d’avoir un patrimoine historique et une volonté citoyenne qui (peut être) lui permettront de s’en sortir.
    Vivement le Grand-Paris.

    0

    0
  2. marco dit :

    Un pcf moribond responsable de tous les maux de notre cher pays… Diantre
    Alors qu’ un peu partout dans le monde le capitalisme est mis en accusation, il faut souligner le combat iconoclaste de certains : sur fond d’ultralibéralisme, l’ennemi c’est le PCF, sus aux rouges… La crise est entrain de radicaliser les rapports sociaux, avec sûrement des conséquences politiques à venir aussi bien au plan national que local.

    0

    0
  3. damien dit :

    Ultra-libéral : non.
    Le PCF responsable de tous les maux du monde : non
    Le PCF responsable de la faillite des états et des villes qu’il gère : oui.

    0

    0
  4. Sam dit :

    Ah la stratégie de la victime !!!

    Ah « la crise » est une excellente excuse pour tout expliquer…très tendance !

    0

    0
  5. Charly dit :

    Sam a raison, bientôt les élus de Saint-Denis vont nous expliquer que la situation catastrophique du quartier de la Gare et de bien d’autres quartiers de la ville, est dûe à « la crise ». Et que bien entendu c’est pas de leur faute, que ça les dépasse, qu’ils n’y peuvent rien, et qu’ils font du mieux qu’il peuvent pour gérer les conséquences de la crise, avec bien sûr un état qui ne les aide pas.

    Moi, j’ai bien entendu en réunion de quartier que le quartier de la gare était devenu pourri depuis 1 an / 1 an et demi.!!!
    On mélange tout, le quartier de la Gare est envahi par dealers et toxicos depuis 1 an et demi, mais il est abandonné depuis de bien nombreuses années, plus d’une décennie, et il ne faut pas que le crack soit l’arbre qui cache la forêt de problème que connait la ville.

    0

    0
  6. Sam dit :

    Charly, il s’agit de Grigny ici. Il faudrait que les commentaires se rapportent au sujet 😉

    0

    0
  7. charly dit :

    POur revenir à Grigny…

    Ce qui me choque le plus, mais qui ne m’étonne pas c’est l’accord « donnant-donnant » par des anciens membres de la mairie de Grigny.

    Il y a eu, pendant très longtemps, un accord implicite entre l’État et la municipalité, analyse Pascal Troadec, un ancien adjoint communiste, passé dans l’opposition lors des dernières élections. D’un côté, l’Etat était très content de se débarrasser des populations difficiles et de les concentrer sur Grigny. De l’autre, la mairie en profitait pour se constituer une réserve électorale et faire du clientélisme ». Un « donnant-donnant » confirmé par un responsable associatif : « On a circonscrit les problèmes sur Grigny. L’État se simplifiait la tâche. Les communistes étaient loin de s’en plaindre. Ça arrangeait tout le monde. »

    Sait-on si cette pratique à été la même avec d’autres villes de la « banlieue rouge »?
    Comment peut-on analyser les grands discours de l’État sur ce qui se passe en banlieue ? comment peut-on analyser les discours anti-gouvernement et autres manifs pour soit disant dénoncer la relégation de territoires, organisées par des mairies communistes de banlieues ? Tout cela ne serait-il que des mots, un grand jeu de poker menteur ?
    Il y a des partis qui dénoncent ces accords tacites  » donnant-donnant », qui se révèle « perdant-perdant » pour les habitants de ces communes. On le voit bien ici à Grigny avec cette hausse imposé de 50 % des impôts locaux.

    Pour faire le lien avec le titre de l’article, je dirai, que non, Saint-Denis n’est pas Grigny, car notre ville est beaucoup plus proche de Paris, attire les entreprises ( même si les emploies ne profitent pas forcément aux dionysiens), le Budget de la ville est conséquent ( 230 millions d’euros, à vérifier) et ensuite Saint-Denis est une ville plus attirante que Grigny même si les choses pourraient être largement améliorées.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *