Hanotin en difficulté ?

Vous aimerez aussi...

22 réponses

  1. Caroline dit :

    son cercle fermé doit être aux anges, mais personnes ne dira rien, je pense qu’ils étaient au courant et ca du les arranger, maintenant il faut savoir ce que le PS local va faire

    1

    0
  2. Houari dit :

    Je lis régulièrement le canard et je connais leurs méthodes.
    Le but ultime est hamon.
    Donc ne vous étonnez pas bientôt de trouver des informations sur d’autres très proches de hamon et finir par un scandale financement présidentielle de hamon

    6

    0
  3. habitant dit :

    Aujourd’hui en France c’est le canard enchaîné qui fait les enquêtes, les accusation et évite soigneusement tel ou tel élus selon les besoins..
    Je suis pas fan de Hanotin mais encore moins de la presse aux ordres et qui se prend pour un tribunal.

    4

    8
  4. Olivier dit :

    Et si on comparait avec nos amis scandinaves : « J’ai acheté deux Toblerone, des couches et des cigarettes » admet Mona Sahlin lors d’une conférence de presse restée célèbre. En 1995, Mona Sahlin, Vice-Ministre d’État en Suède fut contrainte de retirer sa candidature à la présidence du parti social-démocrate, en raison de « l’affaire Toblerone », le journal du soir Expressen révélant qu’elle avait utilisé en 1990 et 1991, alors qu’elle était ministre du travail, sa carte bancaire professionnelle pour des achats privés, et ce à plusieurs reprises. Le journal révèla qu’elle avait acheté des articles, loué une voiture pour un usage privé, et également retiré certaines sommes d’argent pour un total d’environ 5000 €. Parmi les articles achetés, on y trouvait deux barres chocolatées Toblerone, ce qui a donné le nom à l’affaire. Il ne faut dès lors pas s’étonner que la Suède soit le 3ème pays le moins corrompu au monde…

    9

    0
  5. Deniz dit :

    Bonjour

    Étant donné qu’on est en démocratie je voudrais utiliser mon droit de réponse pour publier la mise au point que j’ai publié sur mon compte Facebook. Je vais évidement attaquer le canard en diffamation.

    Voici ce que j’ai posté. Merci pour ton aide.

    Dans son édition du mercredi 14 septembre, mais dont des copies circulent d’ores et déjà, le canard enchaîné porte à la connaissance de ses lecteurs des faits concernant mon activité professionnelle passée et ma vie privée. J’ai rencontré longuement Christophe Labbé, l’auteur de cet article, le mardi 29 août à 17h au café Le Ruc situé au 159, rue Saint-Honoré à Paris. Je lui avais au préalable envoyé toutes les pièces comptables qu’il m’avait demandé. Il ne cite ni mes réponses ni ces documents et s’en tient à de simples insinuations sur la base d’informations inexactes et tronquées.

    Ma réputation et mon honneur étant mises en cause, qu’il me soit permis d’opposer aux insinuations, la vérité des faits.

    Le Canard évoque en premier lieu les retraits d’argent effectués avec la carte de crédit de l’entreprise. Comme tout dirigeant, j’avais en effet un compte courant d’associé à l’IEPP dont je suis l’actionnaire principal. Ce compte courant a toujours été positif tout au long des 10 années d’existence de l’IEPP. L’entreprise n’a jamais eu à subir de préjudice de ce point de vue et j’ai toujours remboursé les sommes empruntées.

    Ensuite, l’article met en cause mes frais de déplacement. Ceux-ci sont réels puisque j’ai vécu pendant plus de 5 ans entre paris et metz. Non seulement, ces frais de déplacement ne sont pas fictifs mais ils sont minorés par rapport à ce qu’ils ont été en réalité.

    L’article poursuit en évoquant mon mariage me reprochant de l’avoir fait prendre en charge par l’IEPP. Ce n’est pas le cas : j’ai été amené à régler avec un chèque de l’IEPP un acompte pour réserver une salle. J’ai évidemment remboursé cette dépense à ma société.

    Autre fait : mon licenciement. Je ne suis en effet fait plus salarié de l’IEPP mais l’information selon laquelle j’aurais touché des indemnités lors de mon départ est totalement fausse et facilement vérifiable. Je suis aujourd’hui gérant de plusieurs société et il était donc logique que je ne sois plus salarié de l’IEPP.

    L’article voudrait également jeter le soupçon sur un marché que j’ai obtenu auprès du conseil économique et social régional d’île de France et non pas, comme le dit le Canard, auprès du conseil régional lui-même. Ce contrat existe, mais il a été signé 3 ans avant que je n’entre comme élu dans cette instance ! J’ai candidaté à ce marché en 2014 soit un an avant la constitution de la liste socialiste pour les élections régionales et je ne suis devenu conseiller régional que… cet été à la suite d’une démission.

    Je tiens évidemment à la disposition de tout journaliste scrupuleux tous les documents qui attestent de la vérité des faits et non pas du soupçon jeté dans un article.

    L’IEPP a formé en dix ans plus de 3000 élus de droite et de gauche, des agents, des salariés, des responsables associatifs, des dirigeants. Tous ceux qui sont passés à l’IEPP peuvent témoigner de la qualité de nos interventions.

    4

    12
  6. Nunuche dit :

    Donc si je comprends bien la réponse de l’intéressé, on a le droit « d’emprunter » de l’argent à une entreprise qu’on dirige en se servant d’une carte de crédit de cette entreprise pour des dépenses personnelles, à partir du moment où on « rembourse » plus tard ?
    Et circulez il n’y a rien à voir puisque  » ce compte courant a toujours été positif » et « tous ceux qui sont passés à l’IEPP peuvent témoigner de la qualité de nos interventions ».
    Je ne sais pas pourquoi mais je sens qu’il ne va pas y avoir de plainte en diffamation contre le Canard Enchaîné …

    14

    1
  7. habitant dit :

    On devrait remplacer les enquêteur de la police judiciaire par les journalistes du canard enchaîné, vu qu’ils on l’air plus efficace.
    Qu’ils publient ce qu’ils ont à publier sur tous les élus, comme le font wikileaks et autres..et pas seulement selon un calendrier politique comme ils l’ont fait pendant les dernières élection biaisant celle-ci et interdisant un débat de fonds aux électeurs

    3

    7
    • Bill dit :

      Etant une lectrice assidue du Canard depuis 20 ans, je peux vous dire que chaque numéro révèle un scandale petit ou gros dû aux mauvais comportements des élus et autres politiques. Je comprends (intellectuellement mais pas moralement) que la perte de Fillon ait été un drame pour la droite mais ça ne sert à rien de taper sur le Canard qui ne fait que son boulot. Parfois, les révélations du Canard ne viennent en une des medias (et souvent dans les tribunaux) que quelques mois voire années plus tard. Donc effectivement, il y aurait du bon à ce que les enquêteurs de la police judiciaire ne laissent passer aucune révélation sans enquêter, les politiques et autres grands groupes industriels (l’autre sujet de prédilection du Canard) seraient sans doute moins tentés par les « petits accommodements »…

      11

      0
  8. Houari dit :

    Étant également un lecteur assidu du canard, je peux vous confirmer que le canard n’attaque jamais sans preuves.. Donc je ne dis pas qu’il est coupable ( car je respecte totalement la présomption d’innocence) mais mon fort intérieur croit sur parole le journal.

    6

    0
  9. Suger dit :

    « Silence radio ! » ou plutôt « Silence sur les réseaux sociaux ! » quasiment…
    Étonnamment, il n’y a aucune réaction ou presque des soutiens de la municipalité, communistes ou « insoumis », à ces informations du « Canard ». On n’a pas droit aux déchaînements du passé – récent- où, dès que le PS ou Mathieu Hanotin ou un de ses proches étaient égratignés dans la presse, cela était relayé abondamment. Mais pourquoi ce quasi-silence ?
    Peut-être parce que le mouvement d’Hamon a droit à un stand et fait la fête avec les communistes à La Courneuve ? Sans doute parce que Benoît Hamon court après « France Insoumise » pour devenir son allié, acceptant pour cela de subir les rebuffades et les insultes de Jean-Luc Mélenchon ? Peut-être surtout parce que Mathieu Hanotin pense très fort à 2020 et envisagerait d’offrir un accord électoral à la municipalité sortante qui en a bien besoin pour conserver le pouvoir à la mairie ?…
    La « vérité » est à géométrie variable pour certains : elle est très dépendante du périmètre politique et surtout électoral ! Mais comment peuvent-ils encore croire que les dionysiens sont dupes de leurs petits arrangements entre « amis » ?

    12

    0
    • cording dit :

      Je pense que Benoît Hamon n’ a guère le choix s’il veut encore exister politiquement en raison de sa défaite historique que de coller à la France insoumise comme la direction du ¨PCF alors que le PS était hégémonique à gauche. Pierre Laurent peut toujours critiquer vertement ce jour Mélenchon et la FI mais lui et son parti doivent à ces derniers leur survie politique pour la dynamique politique qu’ils ont impulsé.
      Si Hanotin pense très fort à la municipale de 2020 il n’est pas en position de force pour proposer un accord à la municipalité sortante. C’est plutôt cette dernière qui pourrait le faire pour lui sauver la mise en donner à Hanotin et ses amis les strapontins nécessaires . On peut faire bien des hypothèses, il faut laisser du temps au temps pour décanter la situation issue de la longue séquence électorale. Quoique l’on pense d’Hanotin et de ses amis, de Benoît Hamon et de son mouvement, de la FI de Mélenchon , du PCF il reste largement souhaitable qu’une franche et claire alternative politique soit victorieuse face à la municipalité actuelle qui depuis 2014 n’a su procéder qu’à un ravalement de façade en changeant de maire.

      1

      0
  10. Marie dit :

    Je rejoins l’analyse de Suger sur les accords en 2020. Il y a tellement eu d’échecs socialistes depuis 2012, de personnes sur le carreau que je parie qu’on aura le droit à une liste d’union aux municipales de 2020 pour recaser tous les nouveaux chômeurs socialistes qui ont perdu leur emploi lors des dernières défaites électorales.
    5 indices qui montrent que cela va arriver
    – Le silence des communistes sur cette affaire
    – Le silence des socialistes au conseil municipal, ils ne sont ni dans l’opposition ni dans la majorité, ils sont transparents
    – L’appel massif de tous les socialistes locaux pour Stéphane Peu aux législatives
    – Tous ensemble à la fête de l’humanité
    – La « disparition » de Hanotin de Saint Denis

    Et nous serons encore les dindons de la farce aux municipales

    4

    0
  11. cording dit :

    Avant de faire des plans sur la comète il ne faut pas oublier que Stéphane Peu a été bien mal élu que par 30% des votants et qu’aux élections municipales les citoyens votent plus parce qu’ils se sentent plus concernés et que le surcroît de participation ne favorisera pas la municipalité actuelle. De deux choses l’une soit on veut sa défaite et une claire alternance politique municipale ou pas; dans le premier cas il faudra que chacun mette son ego de côté et considère ce qui essentiel de ce qui ne l’est pas. Une alliance stratégique ce qui implique que l’on peut avoir des divergences mais être d’accord sur l’essentiel.

    1

    0
  12. Gabriella dit :

    Reste à savoir si la population va évoluer à Saint-Denis d’ici 2020.
    En plus de ceux qui sont partis depuis une année, certains parlent de partir, n’espérant plus un changement pour les municipales.
    Reste à savoir si l’apport des JO et les décisions prises par le gouvernement d’apporter des solutions au quartiers gangrenés par le deal en 2018 peuvent attirer une population qui pourrait faire bouger les choses.

    1

    0
  13. Bea dit :

    Je l’espère mais j’en doute
    Les parisiens évitent le 93 en particulier Saint denis les habitants du 95 ont peur que le 93 s’étale dans leurs communes nous sommes devenus infréquentables! Et tout cela par le manque de travail de guignols qui ne pensent qu ´ à leur avantages ! Au bout de 40 ans de résistance ,moi je vais mettre les bouts !

    2

    0
  14. Suger dit :

    Comme l’écrit une élue et militante socialiste dionysienne sur FB : « à trop jouer avec le feu, tu t’es brulé… ». Mais une autre image s’applique bien à la situation de Mathieu Hanotin : quand on joue aux chaises musicale, on risque de se retrouver par terre ! C’est ce qui apparaît en tout cas avec cette dépêche AFP, reprise par « Libération » aujourd’hui.

    Extraits :

    « La fédération du PS de Seine-Saint-Denis a demandé à Mathieu Hanotin, co-directeur de campagne de Benoît Hamon pour la présidentielle, de renoncer à la présidence du groupe au conseil départemental, dans une motion adoptée mercredi soir.
    Cette motion, dont l’AFP a obtenu copie, fait suite aux élections sénatoriales, où une liste dissidente, formée par l’ex-PS Aïssata Seck, adjointe au maire de Bondy, s’était alignée face à celle du sénateur sortant Gilbert Roger. (…)

    «Il ressort de plusieurs déclarations que le président du groupe socialiste au Conseil départemental», Mathieu Hanotin, «a soutenu cette démarche dissidente», écrit la fédération PS « (…)

    « La fédération de Seine-Saint-Denis a également adopté une motion contre la double appartenance: «Nous souhaitons que la direction nationale déclare démissionnaires tous ceux qui ont fait part de leur appartenance à un autre mouvement, qu’il s’agisse d’En Marche, de la France Insoumise ou du Mouvement du 1er juillet», explique le texte. Benoît Hamon a quitté le PS le 1er juillet pour créer le «Mouvement du 1er juillet» (M1717).  »

    http://www.liberation.fr/france/2017/10/05/le-ps-du-93-demande-a-hanotin-de-renoncer-a-la-tete-du-groupe-au-conseil-departemental_1600995

    5

    0
  15. Lecteur du "Parisien" dit :

    Et que va faire maintenant Mathieu Hanotin ?

    Dans « Le Parisien » du 8 octobre :
    L’ancien candidat socialiste à la présidentielle siégera désormais au sein d’un groupe EELV nettement élargi au conseil régional.
    Benoît Hamon et le PS, c’est bel et bien terminé. Ce dimanche, l’ancien candidat à la présidentielle et neuf autres élus du groupe socialiste au conseil régional d’Ile-de-France ont en effet expliqué, par le biais d’une tribune dans le « Journal du dimanche », les raisons de leur ralliement au groupe EELV. Et ce, trois mois après l’annonce par l’ex-député des Yvelines de son départ du PS et de la création de son mouvement politique.(…)
    Parmi les signataires, on trouve, outre Benoît Hamon, (…) deux de Seine-Saint-Denis (Melissa Youssouf et Emir Deniz) (…)
    Dix élus que Carlos Da Silva, le président du groupe socialiste au conseil régional, n’est visiblement pas si malheureux que ça de voir changer de banc. (…)« Ce que nous perdons en nombre, nous le gagnons en cohérence. » (…) « on est actuellement en pleine décomposition et recomposition politique à gauche. Ceci n’est qu’un épisode d’une longue série. Attendons la fin. » (…)

    http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/ile-de-france-benoit-hamon-et-ses-partisans-passent-aux-verts-08-10-2017-7316817.php#xtor=AD-1481423551

    2

    0
    • cording dit :

      Décidément Benoît Hamon a surtout l’art de se fourvoyer : après une bien improbable et désastreuse campagne électorale présidentielle sous l’investiture du PS il quitte ce dernier, fonde un groupuscule puis rallie le plus politicien des partis dits de gauche EELV comme élu au Conseil régional. l devrait se faire oublier. Quant à Hanotin et les siens ils seraient bien inspirés de ne pas s’en inspirer du tout. S’il veut avoir un avenir politique il devrait d’abord  » assurer ses arrières  » cessant de négliger son implantation locale comme si elle était forcément acquise pour toujours comme il le fait depuis 2014. On ne sait l’impact des déboires électoraux sur l’actuelle opposition municipale, des divisions internes seraient apparues. Par manque d’audace politique tactique Mathieu Hanotin ne saura pas porter la division chez l’ennemi.

      1

      0
  16. Lorrain dit :

    Emir Deniz est d’abord un lorrain et il a laissé suffisamment de souvenirs pour qu’on s’intéresse toujours à lui à Metz.
    Lisez cet article :
    https://infodujour.fr/politique/10074-metz-dans-le-tourbillon-des-affaires-2.html

    Et demandez-lui de publier son dépôt de plainte ! Ils l’attendent toujours au « Canard enchaîné »…

    4

    0
  17. Suger dit :

    Mathieu Hanotin a démissionné de la Présidence du Groupe PS au Conseil départemental au début de cette semaine. Pour beaucoup, c’est la suite logique de son attitude aux sénatoriales où il a refusé d’appeler publiquement à voter pour la liste du sénateur PS sortant Gilbert Roger, et Mathieu Hanotin parle, lui, d’une volonté d’apaisement des tensions créées par ses positions et sa proximité avec Benoît Hamon, l’ancien candidat PS à la présidentielle (qui a quitté le PS dès juillet dernier).

    C’est ce que confirme un article du « Parisien » publié sur son site ce jeudi après-midi :
    http://www.leparisien.fr/bobigny-93000/seine-saint-denis-mathieu-hanotin-quitte-la-presidence-du-groupe-ps-au-conseil-departemental-16-11-2017-7396629.php

    Et selon « Le Parisien », « Mathieu Hanotin affirme aussi que sa délégation au sport et à l’organisation des grands événements comme les JO le mobilise beaucoup. Ajoutée à sa tribune trois fois par semaine dans Libération racontant la campagne des primaires, il estime ne pas pouvoir garder son poste.  »

    On espère que dans sa chronique de « Libération » sur son parcours de directeur de campagne de Benoît Hamon lors de la présidentielle, Mathieu Hanotin pourra nous éclairer sur deux passages d’un article du « Monde » du 14 novembre sur l’ancien président du Mouvement des Jeunesses Socialistes, Thierry Marchal-Beck, accusé d’agressions sexuelles et de harcèlement :
    « L’ancien président du MJS était aussi chef de cabinet adjoint de Benoît Hamon lorsqu’il était ministre de l’éducation, et a travaillé pour lui pendant la campagne présidentielle. » (…) « Selon les témoignages des femmes qui accusent l’ancien président du MJS, les agissements de ce dernier étaient connus et se déroulaient parfois en public. »

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/11/14/huit-femmes-accusent-l-ancien-president-du-mjs-d-agressions-sexuelles-et-de-harcelement_5214850_3224.html#QK6VDAz6m64cR4wC.99

    9

    0
    • Olympe dit :

      Il se passe quand même de drôles de choses dans les milieux de pouvoir. Comment cet obsédé sexuel, ce harceleur, a-t-il pu occuper de telles responsabilités et participer à l’équipe de direction d’une campagne électorale présidentielle sans être dénoncé ?
      Comment, si « Le Monde » dit vrai, a-t-il pu commettre de tels actes au vu et au su de tous ? Qu’en disent Benoît Hamon, l’ex-candidat PS à la présidentielle, et Mathieu Hanotin, son directeur de campagne ?

      3

      0
    • Lecteur du "Monde" dit :

      Article du « Monde » du 1er décembre 2017 :
      (…) Dans les rangs « hamonistes », on commence à peine à prendre la mesure des effets des révélations sur les violences sexistes à l’Union nationale des étudiants de France (UNEF) et au Mouvement des jeunes socialistes (MJS). Ces deux organisations ont longtemps été dans l’orbite de Benoît Hamon et de son courant. C’est là, en effet, qu’une bonne partie de la jeune garde socialiste a fait ses armes.
      Depuis le début des années 2000, les deux mouvements de jeunesse ont été pilotés par des proches ou des alliés de Benoît Hamon. On les retrouvait par la suite dans les travées de l’Assemblée nationale, les cabinets ministériels ou dans les exécutifs des grandes villes socialistes. Ils ont siégé aussi dans les instances du PS, fonctionnant souvent en bande. Cette proximité a perduré jusqu’à une période récente. L’ancien ministre de l’éducation s’est d’ailleurs entouré, pour la présidentielle, d’anciens cadres de ces organisations. A l’image de Mathieu Hanotin, son directeur de campagne. (…)
      « Comme d’autres, [Hamon] est bien silencieux », lâchait une des signataires de la tribune de 83 ex-militantes de l’UNEF qui dénonçaient les agressions dans le syndicat étudiant. Certains socialistes, sous couvert d’anonymat, vont plus loin : « Cuzou, MJS et UNEF, ça fait beaucoup quand même. Ils doivent avoir peur chez Benoît… »« Le groupe que les hamonistes avaient constitué dans ces organisations de jeunesse n’était pas réputé pour leur féminisme. Ce n’est pas un courant sympathique… Il faut que la presse cesse sa complaisance vis-à-vis de Hamon », tacle un autre cacique du PS, ancien de l’UNEF.(…)

      http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/12/01/la-crise-a-l-unef-et-au-mjs-deteint-sur-benoit-hamon_5223002_823448.html#Jl9xmd9PfcIQSLVW.99

      1

      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *