INSEE – Salaire Moyen à Saint-Denis…

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. suger dit :

    Il faut savoir que le seuil de pauvreté se situe à 954 euros par UC (Unité de consommation) en 2009 pour la France. Environ 13,5% de la population française se situerait au-dessous de ce seuil de pauvreté. Cet indicateur est défini par un niveau de vie inférieur à 60% du niveau de vie médian (qui partage la population en deux moitiés égales).
    Donc, au vu de ce tableau, cela signifie que le niveau de vie moyen à Saint-Denis, soit 980 euros par UC, est très proche du seuil de pauvreté… Et certains s’acharnent encore à nier que Saint-Denis n’est pas un ghetto !

    0

    0
  2. citoyen93 dit :

    La pauvreté dans cette agglo est une réalité difficile à supporter. Pourtant, des solutions existent à condition que l’on s’en donne les moyens.
    On est pas à Clichy sous bois ou le maire doit se démener comme un beau diable pour sortir sa ville de l’ornière.
    A Saint-Denis on a un bassin d’emplois, des facs, des transports, une proximité avec Paris.
    Le maire de Saint -Denis n’a visiblement pas comme priorité l’emploi et l’insertion des jeunes de cette ville.
    On se demande d’ailleurs quelle priorité il privilégie ?
    S’il dépensait ne serait ce que la moitié du budget communication au service de l’insertion professionnelle, on aurait surement une baisse significative du taux de chômage dans cette ville.
    Des pans entiers de cette ville sont les grands oubliés du dynamisme Francilien.
    Les gens vivent repliés dans leur communauté et leur misère.
    Les élus de cette ville fabriquent des ghettos avec toutes les conséquences que cela génère.

    0

    0
  3. abisa dit :

    il y a bien des salariés dyionisiens qui verraient d’un bon oeil des augmentations de salaires ce qui modifieraient certes les statistiques de l’ INSEE , et rendraient surtout les fins de mois moins difficiles ! le SMIC à 1700 euros, une utopie ou une nécessité ?

    0

    0
  4. citoyen93 dit :

    @abisa,
    La question n’est pas de se demander pourquoi il n’y a pas d’augmentation de salaires.
    La question est de savoir pourquoi les Dyonisiens ont tant de difficultés à s’insérer dans le monde professionnel.
    La courroie de transmission qui permet aux jeunes générations de s’insérer dans la société est cassée sur cette ville.
    La problématique de l’augmentation des salaires est à la marge car elle se réglera d’elle même si on s’inscrit dans une volonté de former les jeunes, de les diplômer et de les insérer dans le tissu professionnel qui est très dynamique sur cette ville.
    Les élus de cette ville sont totalement atones sur la question de l’emploi. Il n’y a même pas un adjoint au maire chargé de l’emploi et de l’insertion professionnelle.
    J’impute une grande responsabilité à ces élus qui ont préféré faire de la gesticulation démagogique autour de grands thèmes humanistes mais qui au final ne font pas bouillir la marmite auprès des familles des quartiers.
    C’est bien beau de donner des leçons à longueur de temps, d’endosser son écharpe tricolore pour défiler en scandant des slogans bons à entendre.
    Les gens veulent des faits, des actes et surtout une politique qui inverse ces données statistiques catastrophiques.
    C’est à cause de cela que l’on a des taux d’abstention records.
    Que les gens se bougent, se mobilisent et comprennent que si on veut que cela change il va falloir commencer par faire le ménage au niveau local.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *