« Intouchables » le film évènement à l’Ecran

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Max dit :

    ça fait du bien d’aller ailleurs quand on vit ici…

    0

    0
  2. sam dit :

    J’aime les gens qui restent optimistes malgré tout !

    0

    0
  3. Thierryb dit :

    Je préfère de loin le film de Robert Guedigian, si on veut parler de générosité – mais en tout cas à l’Ecran. Avec une carte d’abonnement , et une tres bonne programmation, on y va souvent.

    0

    0
  4. sinan dit :

    Le cinéma L’Ecran a une programmation formidable, les salles sont très bien, les prix défient toute concurrence… que demander de plus?

    0

    0
  5. stephanie dit :

    Mon propos était de dire que l’Ecran est un cinéma exceptionnel (une chance pour St Denis) et pour rappeler à tous, et notamment à ceux que les mots « arts et essais » effraient, que ce cinéma diffusait aussi des films grand public.

    0

    0
  6. Sam dit :

    Oui l’Ecran a toujours une programmation de qualité à un budget défiant toute concurrence.

    0

    0
  7. abisa dit :

    à voir absolument pour celles et ceux qui doutent de la vie et de la banlieue !!!

    0

    0
  8. habitant dit :

    J’ai pas pu attendre qu’il soit diffusé à l’Ecran et j’ai dû un peu attendre pour le voir sur Paname parce que blindé de monde. Aucune fausse note, il y a à rire, à pleurer, à aimer. Les acteurs géniaux et réalisateurs du film ont réenchanté le genre. Un film vivant!
    Et si on s’arrête qu’à une histoire d’un mec de cité et d’un handicapé, c’est qu’à mon avis, on a rien compris au film.
    Un film comme celui-là est à voir et à revoir, à l’occas, je passerai à L’Ecran.
    L’Ecran a toujours eu, aussi loin que je me souvienne depuis qu’il avait sa salle près du TGP à aujourd’hui, une bonne programmation surtout pour le public jeunesse.
    Et puis il y a eu aussi la belle époque avec Armand Badéyan. Il défendait aussi bec et ongles les cinémas d’Art et d’Essai. Un peu comme le père noël du cinéma, il nous concoctait toujours de belles surprises. On ne t’oublie pas!
    Vive le cinéma!

    0

    0
  9. habitant dit :

    Là, j’ai revu l’affiche sur le Gaumont Stade de France. Sans doute il reviendra à L’Ecran car c’est parti pour être un film qui sera à l’affiche au moins jusqu’aux vacances de Noël.
    Faire une sortie ciné au Gaumont du Stade quand on habite dans le quartier, la cité du périmètre d’à côté, c’est vrai que parfois, on n’a pas l’impression de faire une vraie sortie. C’est un peu comme ne pas sortir du « Pathé » de maison si je puis dire.
    Or, justement, j’ai aimé dans le film (sans raconter l’histoire mais je vais en remettre une couche) que le personnage d’Omar Sy nous emmène à la cité avec sa voiture, se pose avec ses potes, sa famille en ayant aussi une vie sociale loin des clichés. Il montre que le lien au monde ne se limite pas qu’à la cage d’escalier, la parabole ou la connexion wifi grâce aux voisins.
    J’ai aimé le côté authentique qui casse avec ce que j’appelle les impostures de ceux qui dans les films s’invente une vie dans une cité en nous faisant croire qu’ils y ont vécu alors que c’est du bluff, de ceux qui font coacher leurs comédiens pour apprendre un accent de cité sur-joué qui en devient du blablatage et qui sonne faux.
    Non, là vraiment dans ce film, même dans les silences, on sait ce que ça veut dire. En clair, un film puissant et qui fait plaisir!

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *